Plus de 180 000 noms de domaine en moins sur le Web

Mobilité

La société d’étude Netcraft a constaté une disparition de plus de 180 000 noms de domaine de sites Web actifs. Une baisse quasiment négligeable, essentiellement due au non-renouvellement de l’enregistrement de noms de domaine.

Le Web serait-il en déclin ? En décembre 2001, la Toile a perdu plus de 182 000 sites par rapport au mois précédent, selon le service d’étude Netcraft qui comptabilise mensuellement les noms de domaine actifs. Avec le mois d’août, c’est la deuxième fois que Netcraft constate une baisse du nombre de sites pour l’année 2001. Faut-il s’en inquiéter ? Pas vraiment. D’abord parce que la baisse représente moins de 0,005 % des plus de 36 millions de sites en ligne. Ensuite parce qu’entre décembre 2000 et décembre 2001, plus de 10 millions de nouveaux noms de domaine sont venus enrichir les serveurs Web.

Selon l’analyse de Netcraft, cette baisse serait due, en partie, au fait que nombre d’entreprises ou d’individus qui ont enregistré en 1999 leur nom de domaine pour deux ans arrivent aujourd’hui à échéance et en profitent pour reconsidérer leur présence en ligne. Certains ont visiblement décidé d’abandonner la virtualité. D’autre part, le phénomène de cyber-squatting (la réservation d’un nom de domaine dans l’espoir de le revendre à une entreprise intéressée), très actif en 2000, s’est ralenti en 2001. Mais si le nombre d’enregistrements des ‘.com’ est en baisse, il devrait rapidement être compensé par l’arrivée des nouveaux domaines comme ‘.biz’ ou ‘.info’, selon Netcraft.

Register.com est la société d’enregistrement de noms de domaine la plus touchée par cette baisse. “Cela ne signifie pas que Register.com est plus touché que ses concurrents”, précise Netcraft, “mais qu’en tant que précurseur, il constate peut-être un plus grand nombre de non-renouvellements que les autres registrars.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur