Plus que deux jours avant le Dix-Day !

Cloud

Le palpitant à 150, les gouttes de sueur qui montent au front et le sang-froid qui disparaît… Tous les ingrédients de la schizophrénie paranoïaque semblent réunis pour faire du samedi 24 mars un jour de fin du monde ! Une lutte sans merci s’est emparée de l’Internet au sujet d’un numéro : 4K78. Derrière l’hermétisme de ce code, le numéro de version de la bêta de MacOS X, une bataille d’aficionados fait rage !

Croyez-le ou non, mais la fureur se propage à vitesse grand V, de Sydney à Los Angeles et de Londres à la Suisse au sujet de quatre caractères : 4 – K – 7 – 8 ! “Qu’est-ce donc ?”, demandera le néophyte moyen, ou l’extraterrestre venu du monde Wintel ! 4K78, c’est le numéro donné à une des bêtas de MacOS X qui a pu s’échapper du laboratoire de Cupertino. En ce moment, il se dit que la bêta la plus avancée d’X serait la 4K88.

4K78 est-elle le Gold Master de MacOS X ?

Qu’a donc la version 4K78 pour que le petit monde des aficionados du Mac s’en fasse les gorges chaudes ? Le bruit court qu’il s’agirait de la version sélectionnée pour être livrée dans les boîtes de MacOS X qui fleuriront dans les rayons samedi 24 mars. Celle qu’on appelle le GM ou Gold Master, chez les spécialistes. Et toute la dispute porte sur cette version. Certains, comme Wincent Colaiuta, dit “l’Australien”, ou Branislav Milic, le bouillonnant cerveau d’un site consacré au Mac, Mordicus, se sont déjà lancés dans une revue de détail du produit, se déclarant ouvertement désolés qu’il ne s’agisse “que” de cette version, qu’ils jugent inaboutie. Wincent a réalisé un article encrypté pour l’occasion, afin de ne pas prêter le flanc aux foudres d’Apple, et s’apprête à subir la critique de ses lecteurs le 23 mars, date (australienne) à laquelle il la lâchera sur le Net…

Branislav Milic affirme lui aussi que 4K78 est le candidat final gardé au dernier tour. Pour lui, MacOS X n’est pas terminé et sa version 10.0 à paraître samedi 24 mars serait mitée de bogues, inaboutie. Il a fait subir à la version qu’il a pu obtenir le test le plus performant qui puisse être trouvé sur le marché : “le test de grand-mère” ! Il s’agit de mettre le logiciel d’exploitation en présence de deux femmes respectivement de 33 (chapeau la grand-mère !) et 64 ans, utilisatrices modérées du Mac, pour leur soutirer des réactions à chaud. Prélèvements de l’expérience : “Où sommes-nous ? Ah, tiens, les menus ont changé ! Mais on ne l’a pas senti, qu’on était dans une autre application (?) C’est notre ordinateur qui est sur le Réseau alors que nous sommes en train de travailler dessus ? C’est la même chose ?”. Aïe, aïe, aïe ! C’est pas gagné !

Les réactions ne se sont pas fait attendre et un flot ininterrompu de témoins, de chiromanciens et d’astrologues des octets se sont précipités, qui pour annoncer que ces nouvelles ne l’arrêteront pas dans sa course au X, qui pour dénoncer le pessimisme ambiant, qui pour douter des annonces faites par ces essayistes de secrets des dieux Cupertiniens ! Des revendeurs soutiennent que les versions de présentation (voir édition du 20 mars 2001) qu’ils ont déjà reçues devront être retournées à Apple quand les versions destinées à la vente leur seront parvenues… le 23 mars ! Ce qui fait planer le doute sur les premières boîtes distribuées. En fait, deux questions se posent vraiment : 4K78 est-elle un leurre, comme sait si bien les lancer la firme à la Pomme ? Et MacOS X 10.0 est-il un système au verre à moitié vide ou à moitié plein ? A la première question, le doute subsiste et Wincent est déjà incertain de ce qu’il a annoncé 24 heures auparavant. Quant à la seconde question, elle dépend du point de vue qu’on adopte. Pour un Wincent, un Milic ou un autre, qui ont déjà pu humer, toucher, essayer MacOS X dans ses diverses versions bêta depuis des mois, on peut facilement imaginer qu’une version 4K78 ne leur fournit pas assez de “sensations”. Mais pour tout un chacun, patientant depuis des mois, voire des années, la version de samedi ressemblera à un coffre aux trésors tout autant qu’à un véritable tremblement de terre !

Pour en savoir plus :

* Le site Mordicus de Branislav Milic

* Le site de Wincent Colaiuta (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur