PocketPC : Microsoft défie le Palm

Mobilité

Hewlett-Packard, Compaq et Casio ont présenté une rafale de PC de poche puissants et en couleur. Commercialisés dans le courant de l’été, ils mettront à profit la troisième version de Windows CE, moins lourde que ses prédécesseurs.

Malgré de nombreuses tentatives, les anciennes générations d’organiseurs de poche sous Windows CE n’ont guère réussi à freiner le succès du Palm qui occupe environ 80% du marché des appareils sans clavier. Or la donne pourrait changer avec l’arrivée de PocketPC (voir édition du 6 janvier 2000), troisième version du système d’exploitation allégé Windows CE. En effet, cette mouture marque l’arrivée de fonctions multimédia évoluées et bientôt de périphériques prévus pour les particuliers comme les entreprises, notamment pour l’Internet sans fil. On remarquera tout de même un obstacle de taille face au Palm : le coût des appareils dépasse régulièrement les 3500 francs.

Hewlett-Packard, Casio et Compaq ont été les premiers à dévoiler ces nouveaux modèles. Ainsi, HP a présenté plusieurs Jornada de la gamme 540 Series. Ils comportent tous un écran couleur de 240×320 pixels avec une capacité d’affichage de 65 000 couleurs. Comme la plupart des autres organiseurs sous PocketPC, ils sont livrés avec une station d’accueil USB et la panoplie d’applications Pocket PC (Outlook, Word, Excel, Money, Internet Explorer, Windows Media Player) ainsi que le logiciel de lecture eBook Reader. Ce dernier intègre la technologie ClearType qui lisse les polices de caractères pour rendre la lecture plus agréable.

A entendre Brian Shafer, responsable marketing pour les terminaux mobiles chez Microsoft, on quitte presque le secteur des organiseurs pour entrer dans l’informatique mobile : “Les autres appareils sont bons pour la gestion des contacts ou d’un calendrier, mais si vous voulez accéder au Web, écouter de la musique ou faire du vrai travail, ils sont dépassés très rapidement”, indique-t-il pour illustrer les capacités de PocketPC.

Tous les appareils permettent effectivement de lire de la musique au format MP3 et des séquences animées avec le format propriétaire Windows Media de Microsoft. Hewlett-Packard signale le lancement ultérieur d’accessoires sans fil compatibles avec les standards GSM et GPRS pour se connecter à Internet et retirer son courrier électronique. Des périphériques compatibles avec le standard de troisième génération UMTS sont aussi prévus.

L’un des succès du Palm étant la richesse des applications disponibles et l’offre de périphériques qui s’y connectent, PocketPC devrait riposter sur le même terrain. Grâce à différents ports, le système d’exploitation est capable de communiquer avec une imprimante, un appareil photo numérique ou un modem. Des constructeurs tiers préparent en outre des extensions pour se connecter sans fil en réseau local ou utiliser un système de positionnement par satellite GPS. Concrètement, l’organiseur iPAQ de Compaq recèle à la fois un port PC Card (identique à celui des portables) et un port Compact Flash pour stocker des données sur le support amovible, et lire les fichiers d’un appareil photo par exemple.

Evidemment, ces applications consomment des ressources. Les versions embarquent en général 32 Mo de mémoire vive. C’est le cas du Jornada 548 de HP, qui sera disponible le 1er mai 2000 en France au prix de 3990 francs TTC. Disponible courant juin en Europe, l’iPAQ dispose d’une mémoire équivalente et exploite un processeur Intel StrongArm SA-1110 cadencé à 206 MHz. Il sera commercialisé aux Etats-Unis au prix de 500 dollars, soit plus de 3000 francs. A noter que l’iPAQ possède un détecteur de luminosité pour régler automatiquement le contraste de l’écran, en fonction de l’éclairage ambiant.

Pour faire taire les soucis concernant la durée d’utilisation des batteries, Casio signale la présence d’un outil de gestion de l’énergie dans ses nouveaux modèles Cassiopeia. Certes, l’un des quatre modèles est en version monochrome et devrait se révéler bien moins gourmand. Mais Casio assure que la version haut de gamme EM-500, qui possède 32 Mo de mémoire vive et sera disponible cet été, exploite une batterie ion-lithium dont l’autonomie maximale atteint 76 heures.

Puissants sur le papier, les organiseurs sous PocketPC devraient séduire les accros de l’informatique qui aiment retrouver les applications du bureau. Mais en dépit d’un effort de simplicité, Palm OS reste tout de même plus accessible aux non-initiés.

Pour en savoir plus :

* Le site PocketPC

* L’iPaq PocketPC de Compaq

* Le Jornada de Hewlett-Packard

* Casio


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur