Pokémon Go : et de 75 millions de téléchargements

Apps mobilesMobilité
2 0

Pokémon Go enchaîne les records, devenant le jeu plus rapidement téléchargé 50 millions de fois sur le Google Play d’Android. Où s’arrêtera la folie ?

Lancé le 5 juillet dernier, Pokémon Go est devenu un véritable phénomène déclenchant non pas l’appétence des mobinautes mais une véritable furie, voire frénésie ou hystérie.

Comme témoignage de cet engouement sans précédent dans l’histoire des places applicatives d’OS mobiles, le jeu vient à nouveau de battre un record. Cette fois-ci, c’est sur le Google Play d’Android que le jeu de The Pokémon Company s’est illustré.

Il y a quelques jours, on apprenait qu’il était devenu l’application mobile la plus téléchargée sur l’App Store d’iOS en l’espace d’une semaine. Désormais, il devient l’application la plus rapidement téléchargée 50 millions de fois sur le Google Play.

Il lui aura fallu 19 petits jours pour passer ce cap, devançant haut la main le puzzle game Color Switch (téléchargé 50 millions de fois en 77 jours) et Silther.io (81 jours pour atteindre ce nombre), indique la société d’analyse Sensor Tower. Selon cette dernière, Pokémon Go aurait globalement (sur l’App Store et le Google Play combinés) été téléchargé à raison de 75 millions de fois dès le dernier week-end.

Cela relève de la gageure, puisque le jeu n’est actuellement disponible que sur 32 marchés parmi les 100 où les stores d’iOS et d’Android sont disponibles. De surcroît, son déploiement s’est fait par vagues, le jeu n’étant initialement disponible qu’aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et en Australie.

La trajectoire fulgurante de Pokémon Go ne serait pas en passe de s’arrêter en si bon chemin. Toujours selon Sensor Tower, il pourrait passer le cap des 100 millions de téléchargements en l’espace de 60 jours (après son lancement initial).

Le plus remarquable dans cette histoire provient du fait que le jeu n’a bénéficié d’aucun accompagnement marketing, même si différentes enseignes n’ont ensuite pas hésité à s’emparer du phénomène en lançant diverses initiatives. Le jeu ne figure d’ailleurs toujours pas sur la page d’accueil de l’App Store et du Google Play. La « hype » et l’engouement qu’il a déclenchés se sont faits de manière virale.

S’il n’a donc pas bénéficié de campagne publicitaire pour son lancement, Pokémon Go fait d’ores et déjà figure de cas d’école qui devrait être étudié tant sa trajectoire ahurissante qui interroge. Les interrogations ne manqueront également pas d’alimenter de futures polémiques sur fond de collecte massive de données (notamment de géolocalisation, le jeu exploitant le GPS du smartphone) opérées par The Pokémon Company (filiale de Nintendo) et de Niantic Labs (de la holding Alphabet), la société en charge du développement de cette application.

Pokémon-Gp_50M

(Crédit images : @SensorTower & @The Pokémon Company)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur