Politique de confidentialité : Spotify met les choses au clair

MarketingSocial Media
spotify
2 4

Après avoir annoncé sa volonté de collecte les informations personnelles sur smartphone (photos, contacts, données de géolocalisation) de ses utilisateurs, Spotify apporte quelques précisions.

En annonçant, à la fin de la semaine dernière, une modification de ses conditions générales d’utilisation visant à collecter plus facilement des données concernant ses utilisateurs, Spotify a déclenché un tollé.

La plate-forme suédoise de musique en streaming a ainsi précisé que, lors de son inscription sur le service, en plus des renseignements traditionnellement demandé (nom, âge, sexe, adresse e-mail, mot de passe, date de naissance, pays,…), le souscripteur donne son accord pour la collecte, par Spotify, de données privées liées aux contenus personnels intégrés aux smartphones des utilisateurs, comme la liste des contacts, les photos et vidéos sauvegardées, les données de géolocalisation…

Des données personnelles dont on a du mal à cerner comment elles pourraient permettre d’améliorer l’expérience utilisateur sur la plate-forme de streaming musical…

En outre, Spotify se réserve également le droit de partager ces contenus ainsi récolés avec des tiers de son choix, comme des annonceurs ou des spécialistes de la publicité, par exemple.

Pour rassurer les utilisateurs, la plate-forme a souligné que les données seront anonymisées et ne permettront pas d’identifier clairement l’utilisateur.

Face à la montée de colère de ses membres, qui ne comprennent pas cette nouvelle orientation, le P-DG de Spotify, Daniel Ek, a publié un communiqué d’explication intitulé « Désolé » (« Sorry »).

« Soyons clair : si vous ne voulez pas partager ce type d’informations, vous n’avez aucune obligation de le faire. Nous vous demanderont votre autorisation express avant d’accéder à n’importe quel type de données. Et nous n’utiliserons ces données pour des buts spécifiques qui nous permettront d’améliorer votre expérience sur Spotify ».

Le partage avec des tiers des données personnelles devrait également être soumis aux contrôles des membres d’après Daniel Ek.

Rappelons que Spotify recense 75 millions d’utilisateurs dans le monde, ont 20 millions abonnés à l’offre payante (9,99 euros TTC par mois en France).

 

 

Crédit image : Denys Prykhodov – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur