L’Express.fr a organisé un premier “Twitter-débat” politique

Mobilité

Mardi midi, L’Express.fr a organisé un Twitter-débat avec trois personnalités politiques dont Nathalie Kosciusko-Morizet. Un format original mais le fond est difficile à cerner.

La vocation communautaire de Twitter n’est plus à démontrer. Et les médias commencent à s’en emparer sous forme originale.

Ainsi, mardi 21 juillet, entre 13h00 et 14h00, le site du magazine L’Express a organisé une session de “Twitter-Chat” ou une conversation avec trois personnalités politiques par l’intermédiaire de la plate-forme de micro-blogging.

Trois invités ont participé à ce premier “Twitter-débat” organisé par L’Express : Nathalie Kosciusko-Morizet (secrétaire d’Etat chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique), Benoit Hamon (porte-parole du Parti Socialiste) et Alain Lambert (sénateur de l’Orme et ancien ministre du Budget).

Lors de la discussion mise en place sur L’Express.fr, Twitter a toutefois montré ses limites lorsqu’il s’agit d’évoquer différents sujets complexes. Les messages courts rendent l’exercice d’appréhension et de compréhension plus difficile.

Merci à tous. Exercice difficile. Dubitative sur la valeur ajoutée au débat”, twitte NKM vers 14h00, à la fin de cette session de “Twitter-débat”.

D’ailleurs, il ne ressortira pas de vraies réponses à des sujets aussi complexes que la fibre optique pour tous, le dégroupage des sous-répartiteurs dans les zones rurales, la création de nouveaux opérateurs locaux…

Sur le réseau social de micro-blogging,  il est de notoriété publique que la secrétaire d’État à l’Économie numérique “twitte” régulièrement, un bon moyen d’exister à défaut de disposer d’un budget propre conséquent pour mener de grandes actions TIC.

Si d’autres membres du gouvernement sont également inscrits sur Twitter, ils twittent de manière plus discrète…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur