Portables 64 bits : Apple bon dernier ?

Cloud

Alors qu’Acer, HP, eMachines, Asustek et BenQ sont déjà dans la course aux portables 64 bits, le PowerBook G5 se fait attendre.

L’impatience des fans de Mac à voir apparaître un portable équipé du G5 d’IBM (voir édition du 16 octobre 2002) n’a d’égal que l’empressement des constructeurs de PC à s’engouffrer dans l’espace laissé par Apple ! Si la firme ne sera sans doute pas la dernière à lancer un modèle de portable en 64 bits (voir édition du 10 février 2004), elle ne sera pas la première : Transtec ou Tadpole commercialisent depuis plusieurs années des stations de travail portables 64 bits sur la base des puces SPARC de Sun (voir édition du 7 août 2003). Même du côté des processeurs x86, la liste est longue : l’américain eMachines a été le premier fabricant à intégrer un processeur 64 bits x86 dans sa gamme  l’Athlon 64 d’AMD fait ainsi tourner ses modèles M6805 et M6807. Mais cette diligence repose sur l’externalisation de sa production auprès du taiwanais Arima, qui disposait déjà d’un portable de démonstration technologique en août 2003. Et il n’est pas le seul : les fabricants taiwanais spécialistes des portables sont presque tous là ! Acer, qui sous-traite auprès de Wistrom, a enrichi sa gamme de l’Aspire 1500, lui aussi pourvu du processeur d’AMD. L’introduction de cette machine serait destinée à soutenir les ventes du fabricant en Europe, où il est devenu le deuxième vendeur de portables au troisième trimestre 2003, selon nos confrères de DigiTimes.com. Et il sera suivi par HP qui doit introduire un modèle d’entrée de gamme dans les semaines à venir, tandis que deux autres marques taiwanaises, Asustek Computer et BenQ, mettent les bouchées doubles pour rejoindre le groupe de tête.

Ce dynamisme est dû à plusieurs facteurs : d’abord, l’effort d’AMD pour introduire le plus rapidement possible sa technologie de processeurs 64 bits partout où c’est possible. Le constructeur de puces a tout à prouver. Mais c’est côté fabricants que la demande est sans doute la plus forte : les constructeurs de portables voient les prix de leurs machines s’effondrer en raison d’une guerre des tarifs particulièrement dure. En même temps, les ventes sur le dernier trimestre n’ont pas atteint les objectifs pronostiqués par les grands constructeurs comme HP ou Acer. Fin 2003, ceux-ci ont constaté un déficit de ventes variant entre 10 et 15 %. Du coup, le premier trimestre 2004 devrait voir les ventes des fournisseurs de portables ? principalement installés à Taiwan – décliner de 10 %. Les sous-traitants s’attendent à une reprise courant mars. L’introduction de processeurs 64 bits entretient l’espérance d’une relance des ventes et doit surtout permettre de retrouver des marges correctes sur des produits désormais adoptés par le grand public. L’arrivée rapide de constructeurs comme HP pourrait banaliser ces nouveaux produits. Déjà, Acer fournit ses portables pour 1400 euros !

Des obstacles à surmonter

L’adoption aussi rapide de processeurs 64 bits dans les portables par les constructeurs de PC est une première. Historiquement, Apple a toujours devancé les autres fabricants en inaugurant des technologies processeur dans ses ordinateurs. L’éventuel choix du G5 pour les trois modèles de PowerBook est considéré à l’avance comme un véritable tour de force, notamment sur le plan de la consommation d’énergie et de la dissipation de la chaleur (voir édition du 8 octobre 2003). L’intégration de cette puce dans ces portables n’est pas simple car la firme dispose de trois modèles différents dans sa gamme professionnelle. Ses PowerBook 12, 15 et 17 pouces sont fabriqués respectivement par les taiwanais ECS, Compal et Quanta. ! Le coût et la disponibilité des composants ne devraient pas être un frein. De plus, Apple devrait profiter de la baisse des prix des lecteurs optiques autour de 100 dollars ainsi que de la disponibilité du premier disque dur SATA 2,5 pouces de Fujitsu en avril prochain. La sortie des portables G5 n’est toutefois pas attendue immédiatement : les dirigeants de la firme ont tous souligné les difficultés à surmonter avant de présenter un produit répondant à ses critères de design et de qualité. Dave Russel, le responsable marketing produit des portables, avait ainsi souligné à nos confrères de Macworld, en novembre dernier, que le G4 avait encore une bonne espérance de vie dans les PowerBook. Les rumeurs tablent pourtant sur une sortie d’un portable G5 entre avril et septembre 2004. En attendant, le site MacDio propose sa vision de la future machine… pour patienter !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur