Portables 64 bits : Apple soumise à rude concurrence

Mobilité

Avec le lancement du SPARCle, le premier portable PC doté d’un processeur 64 bits à moins de 3 500 euros, Transtec met la pression sur Apple : la firme sera-t-elle en mesure de proposer son PowerBook G5 à un prix compétitif ?

Coup de tonnerre sur le marché très fermé des stations de travail portables : le SPARCle de Transtec, un clone Sun conçu autour du processeur 64 bits UltraSPARC de la firme, est commercialisé depuis le début de l’été à moins de 3 500 euros TTC (2 990 euros HT). Une aubaine sur ce marché où les portables 64 bits disponibles se vendaient récemment à des tarifs proches de 6 000 dollars (5 250 euros) et plus. Dotée de processeurs RISC tournant à 440, 500 et 650 MHz, la machine est vendue accompagnée du système d’exploitation Solaris 8 ou 9, de l’interface CDE de Sun ou de Gnome, récemment adopté pour Solaris 9. La suite StarOffice 6, adaptée au nouvel environnement de Sun, fait également partie du paquet. La machine de Transtec accepte jusqu’à 2 Go de mémoire vive, jusqu’à 80 Go sur le disque dur et intègre, au choix, CD-Rom ou CD-RW/DVD-Rom. Pesant 3,3 kg, le SPARCle adopte un écran 14 pouces et supporte le Wi-Fi (802.11b) en standard. Evidemment, la machine dispose de tous les connecteurs habituels (USB, Ethernet, port PCMCIA, ports série et parallèle…) et affiche une autonomie de trois heures. Ce portable plutôt destiné aux développeurs spécialistes du domaine, aux administrateurs de systèmes, aux supports informatiques et aux formateurs fait office de véritable station de travail mobile, en développant une puissance quasi similaire à celle des machines de bureau.

Il ne s’agit toutefois pas du premier portable 64 bits : l’américain Tadpole fait référence dans ce domaine depuis le milieu des années 90 avec ses clones Sun, que la petite société a principalement distribués aux administrations et à l’armée américaine. Tadpole dispose ainsi dans son catalogue de l’UltraBook IIi, du SPARCBook et même d’un petit serveur “portable”, le VoyagerIIi. Surtout, le constructeur du “64 bits à emporter” tâche désormais de se positionner sur des marchés à tarifs moins élevés (autour de 3 000 dollars ? 2 650 euros). Il a recruté en mars dernier Spencer Worley, un ancien d’Apple issu du département portables PowerBook de la firme, de 1989 à 1993. Worley devrait travailler aux premiers portables multiprocesseurs et lancer des machines basées sur la version mobile de l’Athlon64 d’AMD à la fin de l’année. Tadpole ne sera pas le seul puisque le taiwanais Arima (voir télégramme du 4 août 2003) a annoncé la sortie de ce qui semble être le premier portable basé sur ce processeur. L’A520-K8 n’est autre qu’une machine destinée à démontrer le savoir-faire de ce sous-traitant qui travaille avec les principaux constructeurs mondiaux.

Un PowerBook G5 très attendu

Apple risque bien d’être gênée aux entournures par cette concurrence inattendue : Tadpole et Transtec lancent leurs offres à des niveaux de prix similaires aux machines haut de gamme d’Apple. L’actuel PowerBook 17 pouces (voir édition du 9 janvier 2003) est vendu 3 826 euros tout compris. Pour des niveaux d’équipement comparables aux machines 64 bits des deux constructeurs de clones Sun, le PowerBook 15 pouces combo est facturé 3 072 euros, un tarif un peu moins élevé que les 5 250 euros demandés par Tadpole pour une machine similaire en 64 bits. Mais Apple sera-t-elle capable de tenir cette tarification lorsqu’elle commercialisera son premier portable 64 bits ? Difficile à dire. Si les rumeurs s’avèrent, il semble qu’il faille attendre le premier trimestre 2004 pour voir apparaître un premier PowerBook G5. Selon le site de passionnés MacBidouille, qui s’est fait une spécialité des augures sur ce processeur, le PowerPC 970 gravé à 90 nanomètres, dont la production pourrait démarrer dès la fin de l’année dans les usines d’IBM, se présenterait comme le candidat idéal pour une intégration dans les portables d’Apple. Reste, comme le signalent les ingénieurs de Tadpole, à régler les nombreux problèmes de dissipation thermique habituellement rencontrés dans ces espaces confinés (voir édition du 11 mars 2003)? Une chose est sûre, Apple ne pourra pas clamer, comme elle l’a fait pour les ordinateurs de bureau (voir édition du 22 juillet 2003), qu’elle présente le “premier portable 64 bits du monde”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur