Portables Apple : la fin de l’attente !

Mobilité

Après plusieurs mois de spéculations et une vague de rumeurs ininterrompue, Apple a finalement mis à jour ses gammes de machines nomades. Baisse des prix et meilleures offres sans fil sont au rendez-vous.

C’est avec une discrétion désormais coutumière qu’Apple a mis à jour la totalité de ses gammes d’ordinateurs portables. Les changements effectués concernent principalement les caractéristiques des processeurs utilisés, quelques modifications ou ajouts techniques et la baisse des tarifs. Les nouvelles ne sont pas vraiment bonnes pour les impatients de G5 : les iBook et PowerBook gardent leurs G4, améliorés puisque tournant désormais à des fréquences oscillant entre 1 et 1,5 GHz. Une fourchette relativement restreinte qui différencie l’iBook du PowerBook par des fréquences plus basses (1 et 1,2 GHz) sur un bus système moins rapide (133 contre 167 MHz). Pour le PowerBook, c’est donc bien le MPC 7447A qui a été retenu par la Pomme, en raison de ses qualités intrinsèques (voir édition du 4 mars 2004). Le choix de ce processeur avait été remis en question par des bruits de couloirs soulignant aussi bien les capacités du PowerPC 970FX d’IBM (voir édition du 10 février 2004) que les tensions supposées entre Apple et Motorola. Force est de constater que le G5 n’est pas prêt à entrer dans un PowerBook et que la mise à jour reporte d’au moins six bons mois le lancement d’un portable qui en serait équipé.

Du côté des autres caractéristiques techniques, plusieurs points d’importance sont à noter : sur les PowerBook, Apple fait passer désormais définitivement les composants sans fil Bluetooth et Airport au rang de standards dans la conception de ses machines. D’autre part, pour la première fois de son histoire, Apple propose, en option, d’augmenter la mémoire vidéo des deux machines les mieux pourvues : les PowerBook 15 et 17 pouces équipés du lecteur Superdrive. Un surcoût de quelque 47 euros. Côté prix justement, la firme fait un effort pour réajuster son offre : comparativement à un Dell Latitude D800 personnalisé pour atteindre le même niveau d’équipement, le PowerBook 15 pouces haut de gamme s’avère moins cher d’environ 100 euros. De son coté, l’iBook 14 pouces commence à se démarquer de son aîné de 12 pouces : la machine peut être dotée en option d’un lecteur Superdrive. Côté communication sans fil, l’iBook est équipé en standard de l’Airport… sur la machine haut de gamme ! Et Bluetooth se voit intégré en option à l’intérieur des boîtiers. Les machines d’Apple se retrouvent désormais au niveau de celles de la concurrence, avec un léger avantage sur le haut de gamme.

Apple en position d’attente

L’arrivée de ces machines se fait après des semaines, voire des mois de spéculations les plus diverses. Ces derniers jours, tant les sites de rumeur que le site de Motorola avaient dévoilé certaines de leurs caractéristiques. Les portables restent très demandés sur le marché, et l’absence ou le retard d’Apple sur ce créneau pouvaient lui porter préjudice. Aujourd’hui, l’iBook comme le PowerBook se présentent comme de bonnes affaires aussi bien du point de vue de leurs caractéristiques techniques que de leur nouvelle tarification. Mais Intel, qui bute sur les performances de ses Pentium 4, poursuit ses efforts sur ses processeurs pour portables. Et les fabricants de PC ne devraient pas tarder à proposer des machines nomades disposant d’un meilleur rapport qualité/prix. Avec ses portables, Apple s’est placée en position d’attente : l’offre de ses machines devrait lui permettre de poursuivre le succès de ses gammes de portables. Mais la mise à jour des tarifs pourrait également rogner ses marges. Il manque donc à la firme une innovation d’ampleur pour relancer ses ventes sur ce segment. Le G5 pourrait l’offrir dès la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur