Portables Apple, la chute

Cloud

La sortie du remarqué PowerBook Titanium vient à point nommé pour Apple. Même si les qualités de ses portables ne sont plus à démontrer, les modèles vieillissent et la concurrence sur ce marché devenant féroce, la Pomme a accusé un sérieux recul.

Les mauvaises ventes des derniers mois de l’année 2000 n’ont sans doute pas amélioré la situation d’Apple sur le marché des portables. Et pourtant, l’iBook a connu et connaît toujours de belles ventes, mais les PowerBook s’essoufflent un peu. Avec le tout nouveau Titanium, le constructeur doit convaincre, et vite. La situation n’est guère brillante. La dernière étude du cabinet Dataquest a livré ses chiffres sur le marché des portables. Entre les quatrièmes trimestres 1999 et 2000, Apple est passée de la cinquième à la huitième place aux Etats-Unis, où la Pomme ne représente plus que 2,9 %, contre 7 %, un an auparavant. Sur le marché mondial, la chute est identique. Le constructeur est désormais dixième avec 2,2 %, contre 5,5 %, et une cinquième marche en 1999. Si ces chiffres reflètent une réalité qu’Apple tente de corriger, Dataquest ne prend pas en compte les ventes directes. Cela signifie que toutes les ventes passées par les différents AppleStores dans le monde n’ont pas été comptabilisées par le cabinet. Dommage, car cette démarche fausse quelque peu la perception du marché. Ne reste plus à Apple qu’à publier les chiffres de ses ventes sur le Net.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur