Portails : cap sur la standardisation des portlets

Mobilité

La définition des portlets, qui interviennent dans l’élaboration des portails d’entreprise, sera prochainement standardisée. Bénéfique pour les utilisateurs, cette standardisation imposera aux fournisseurs de repenser leurs offres.

La standardisation des portlets est imminente, nous apprend le site américain Infoworld. Les portlets sont les interfaces qui permettent d’appeler les applications ou d’intégrer du contenu métier afin de les rendre consultables au niveau de la page d’accueil du portail, et ce de façon personnalisée en fonction de droits attribués à chaque utilisateur. Or, actuellement, chaque éditeur de portail utilise son propre format de définition de ces portlets, d’où l’idée de développer un standard. Il existe deux projets concurrents : l’un, connu sous le nom de JSR (Java Specification Request) 168, appartient à l’univers J2EE ; l’autre, appelé WSRP (Web Services Remote Portal), se rattache à la mouvance des services Web. Fort logiquement, le premier a été confié aux bons soins de Java Community Process (JCP), la structure qui contrôle le développement de Java et de ses extensions. Et le second a été soumis par IBM à l’OASIS (Organization for the Advancement of Structured Information Standards), organisme placé sous l’égide des Nations Unies. Selon Infoworld, l’un comme l’autre sont en cours de finalisation, en vue d’une publication mi-août ou début septembre. Gageons que les prochaines versions des solutions de portail des principaux éditeurs intégreront ces deux standards. Dès à présent, Sun Microsystems, IBM et Vignette ont déclaré que ce serait le cas en ce qui les concerne.

Quelle valeur ajoutée pour les portails propriétaires ?C’est peut-être WSRP qui est le plus prometteur pour les utilisateurs et le plus susceptible de remodeler la physionomie du marché. L’idée de WSRP est de décrire les portlets comme des services Web, dont le principe est, rappelons-le, de pouvoir appeler à distance, via Internet, des composants applicatifs, même s’ils sont issus d’un environnement technique différent. WSRP permettra donc aux entreprises d’ajouter à leur portail des portlets développés pour d’autres portails, sans aucun développement spécifique. Peut-être disposeront-elles à terme d’une place de marché leur offrant une large palette de portlets – bien plus large que ce que peut offrir un seul fournisseur – prêts à être intégrés dans leurs portails. Si la standardisation du packaging et de l’interfaçage des portlets présente un intérêt évident pour les entreprises, ne fait-elle pas courir aux éditeurs le danger d’une banalisation de leurs solutions ? Actuellement, l’intérêt d’une infrastructure de portail réside en effet, au moins en partie, dans la richesse de la bibliothèque de portlets disponible. Evidemment, la standardisation atténue cet avantage concurrentiel. Elle pourrait remettre dans la course les petits éditeurs à moins qu’elle ne fasse le jeu des solutions Open source… Où se situera à terme la valeur ajoutée des plates-formes propriétaires ? Au vu des dernière annonces, c’est semble-t-il au niveau des outils de développement des portlets que les éditeurs comptent faire la différence. Priorité est donnée à l’ergonomie afin qu’un non-technicien puisse manipuler et paramétrer des portlets.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur