Poulson : Intel dévoile ses nouvelles ambitions pour Itanium

CloudComposantsPoste de travail

Dans la feuille de route d’Intel, les processeurs Itanium Poulson remplaceront les actuels Tukwila (Itanium 9300) en 2012. Les CPU, gravés en 32 nm, seront enrichis de nouvelles fonctionnalités.

Intel donne une nouvelle impulsion à sa gamme de processeurs Itanium.

Rappelons d’emblée que, dans la plupart des cas, les serveurs qui en sont équipés ont vocation à supporter des applications critiques.

Les Itanium Poulson viendront remplacer les actuels Tukwila (Itanium 9300) en 2012.

Le processeur (CPU) gravé en 32nm d’Intel sera enrichi de nouvelles fonctionnalités présentes sur le silicium et de nouvelles instructions.

Cette nouvelle gamme a été présentée à l’ISSCC (conférence des concepteurs de circuits intégrés) qui s’est tenue fin février à San Francisco.

Mais elle s’est retrouvée de nouveau sur le devant de la scène lors de la conférence Hot Chips (17-19 août, Standford).

Au coeur des serveurs Unix de HP sur base IA-64 (Intel Architecture 64 bits), on trouve les CPU Itanium 9300 Tukwila qui sont gravés en 65 nm.

Ils trouveront leur successeur dès 2012 avec les Poulson gravés en 32 nm.

Intel fait ainsi l’impasse sur une génération d’Itanium gravés en 45 nm puisque les Poulson devaient initialement arriver sur le marché en 2009 dans cette technologie.

Trois années de retard qui auront permis à Intel d’effectuer des mises à jour architecturales substantielles.

(Lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur