Pour Firefox, tout va bien côté popularité et côté finances

Cloud

L’accroissement de la notoriété du navigateur alternatif se traduit aussi par
une hausse du chiffre d’affaires, qui atteint 52,9 millions de dollars en 2005.

Le navigateur open source Firefox a généré 52,9 millions de dollars de revenus en 2005, apprend-on dans une note publiée sur le blog de Mitchell Baker, président de la fondation Mozilla.

Si le logiciel est disponible gratuitement, Mozilla est tout de même rémunéré pour le trafic généré auprès des moteurs de recherche grâce à la fonction de recherche intégrée du navigateur. Ce chiffre englobe également les contributions ainsi que les ventes réalisées par la boutique Mozilla et par d’autres sources de revenus. Il est entendu toutefois que le navigateur tire la plus grosse partie de ses recettes de ses différents partenariats avec les moteurs de recherche.

Sur l’année 2003, la fondation a généré 2,4 millions de dollars de chiffre d’affaires, portés à 5,8 millions de dollars en 2004. Cette hausse considérable “reflète la croissance exceptionnelle de la popularité de Firefox après son lancement en novembre 2004“, commente Mitchell Baker.

La fondation Mozilla a investi 8,2 millions de dollars en 2005. Une somme consacrée en grande partie dans la constitution d’une équipe de développeurs et d’une équipe de support technique pour Firefox, ainsi que pour d’autres projets open source tels que le client de messagerie Thunderbird.

Selon Mitchell Baker, le succès financier de Mozilla offre une alternative à tous ceux qui souhaitent s’échapper du monde des start-up et des stock options au profit d’une solution capable de promouvoir le choix et l’innovation sur Internet.

Cela nous permet de supporter de vastes rassemblements de personnes qui contribuent dans leurs efforts à améliorer leur expérience sur Internet, tout en cultivant une innovation communautaire viable et compétitive.

Mitchell Baker n’a communiqué aucun résultat financier pour l’année 2006. Mais un porte-parole de la fondation a confié à Vnunet.com que ces données seraient publiées dans le courant de l’année.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 4 janvier 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur