Pour Sage, l’ASP se destine aux TPE

Cloud

Sage, éditeur de logiciels de gestion, débute la commercialisation de ses produits sous la forme ASP. Avant la fin de l’année, son logiciel de paie devrait être disponible en location, quelques mois avant sa solution de comptabilité. A travers son offre, Sage vise clairement le marché des TPE.

Sage, qui revendique la première place des éditeurs de gestion en France et dans le monde sur le marché des PME, s’intéresse de près aux marchés des TPE (très petites entreprises), notamment via une offre de location de ses logiciels. A première vue, on pourrait chercher les raisons de ce choix de cibler les TPE plutôt que les PME qui, a priori, ont des besoins plus importants en gestion de paie. “Les PME ne sont pas intéressées par l’externalisation de leur logiciel de paie. D’abord parce que 93 % d’entre elles sont déjà équipées et qu’ensuite, choisir la forme ASP reviendrait à ne plus utiliser un matériel acheté auparavant”, mentionne Antoine Henry, directeur marketing de Sage France.

L’objectif de Sage est de cibler les TPE qui n’ont pas encore de logiciels de paie et qui sous-traitent à un tiers. La forme ASP du logiciel permettra à la société de pouvoir saisir, visualiser et imprimer les éléments de paie de ses salariés. Reliée avec son expert comptable, l’entreprise devrait ainsi avoir une meilleure visibilité de ses dépenses salariales, mais aussi accéder à des services à valeur ajoutée de la part de l’expert comptable. Ce dernier pourra ainsi renforcer son rôle de conseiller juridique et fiscal auprès des TPE.

Sage n’hébergera pas lui même les solutions et devrait passer par un prestataire extérieur qui pourrait être soit IBM Global, soit France Télécom. Les données du poste client seront stockées sur une base de données SQL Server.

E-paie sera proposé à un prix public de 90 francs par mois par utilisateur et par tranche de 5 bulletins de paie. Sage e-paie sera disponible d’ici fin 2000. Un logiciel de paie de base coûte à l’achat environ 1 000 francs. Difficile, donc, d’imaginer une quelconque économie liée à la location du logiciel de paie. Antoine Henry répond en effet que la TPE n’est pas, dans ce cadre-là, dans une logique d’économie, mais bel et bien dans une logique “de service et de visibilité. E-paie permet de renforcer des contacts avec son expert comptable. Il ne faut pas oublier qu’une TPE ne voit généralement son expert comptable qu’une fois par an. Difficile dans ce cas pour une TPE d’avoir une idée précise de sa société”, estime Antoine Henry.

Pour en savoir plus : Sage


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur