Pour Salesforce.com, AppExchange est “l’eBay des applications d’entreprises”

Cloud

Le spécialiste de la gestion de la relation clients exploite une plate-forme qui permet aux éditeurs tiers de réaliser des logiciels à la demande.

Salesforce.com est connu pour ses solutions de relation clients à la demande (“CRM on demand”), facturées par abonnement de 70 à 135 euros par utilisateur et par mois. La société américaine vient d’ouvrir une plate-forme transversale permettant d’intégrer des solutions déditeurs tiers dans sa propre offre.

“Derrière le concept d’AppExchange, nous souhaitons apporter tout le savoir-faire accumulé pour que nos partenaires éditent des logiciels à la demande, à l’instar de Salesforce.com. Les éditeurs vont bénéficier de capacités de personnalisation, d’intégration et informatiques qui sont très fortes”, commente Pierre Soria, directeur général de Salesforce France.

“Nous appelons les entreprises souhaitant développer des logiciels à la demande à utiliser notre plate-forme plutôt que de se lancer dans la réalisation d’un service similaire. Elles peuvent rejoindre la communauté AppExchange pour développer leurs produits sur l’environnement dont nous disposons “, explique le représentant de Salesforce.com. Celui-ci apporte une petite précision non négligeable pour l’usage de AppExchange : “100% des revenus du partenaire lui reviennent.”

Cette initiative de place de marché de logiciels à la demande permet à Salesforce.com de verticaliser et d’enrichir à moindre frais la couverture fonctionnelle de son offre, en y intégrant, par exemple, des solutions métiers (dédiées aux professionnels de la santé ou de limmobilier?) ou des outils de gestion des notes de frais.

160 vendeurs de logiciels dans la communauté AppExchange

Le groupe d’origine américaine insiste sur le fait que sa plate-forme offre aux éditeurs la possibilité de vendre leurs produits sur sa base installée, sans coûts supplémentaires de développement, et d’accéder à un mode de distribution innovant. Pour certains éditeurs, c’est précisément ce dernier point qui suscite actuellement le plus de questions: doivent-ils craindre ou non de perdre leurs contacts directs avec les clients?

Parmi les quelques 160 independent software vendors (ISV) qui ont déjà rejoint cette communauté, citons Skype, Adobe, Business Objects ou encore Esker, un petit éditeur lyonnais à l’origine d’une application d’envoi en ligne de fax et de SMS.

Chaque solution est certifiée par Salesforce, qui s’assure qu’elle répond à des critères minimum de qualité. Comme sur un site d’enchères, les membres de la communauté sont aussi invités à attribuer une note à chacune d’entres elles.

Des outils de recherche pour trouver le bon logiciel

En termes d’usage, AppExchange s’apparente à un site marchand spécialisé sur les applications professionnelles. L’utilisateur effectue son choix dans une large gamme de produits, par l’intermédiaire dun moteur de recherche ou d’un annuaire.

Les solutions qu’il installe sur son poste cohabitent ensuite avec les applications Salesforces et sont personnalisables en fonction de ses besoins.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur