Pourquoi Léo Apotheker quitte SAP

Cloud

Le départ accéléré de Léo Apotheker, l’un des grands piliers de la direction de SAP, serait lié à une “mauvaises notes de l’enquête interne de satisfaction auprès des salariés”.

“La stabilité des hommes et de l’organisation SAP”. Les derniers voeux de Pascal Rialland, en qualité de directeur général de SAP France, sont déjà écornés.

Le 7 février, la direction de l’éditeur allemand spécialisé dans les progiciels (ERP, BI…) a annoncé que Léo Apotheker, un des piliers la firme, allait quitter le groupe.

Son contrat n’a pas été etendu. Il devra abandonner ses fonctions de co-P-DG et de membre du comité d’administration de SAP.

Le top management est désormais une direction à deux têtes : d’un côté, Bill McDermott, en charge de l’organisation opérationnelle, et Jim Hagemann Snabe, qui supervisera le développement produits.

Les deux dirigeants sont également membres du comité d’administration de SAP. Ils sont rejoints pat Vishal Sikka, directeur technologique de SAP (Chief Technology Officer ou CTO en anglais).

Dans cette recomposition de la direction du groupe, Hasso Plattner, un des cinq co-fondateurs de SAP, garde le statut de président du comité de surveillance de SAP. “Il continuera à jouer un rôle important de conseillers auprès des nouveaux dirigeants sur le volet de la technologie et du développement produits.”

Un départ assez précipité pour Leo Apotheker (20 ans de collaboration). En 2009, il s’était vu confier les rênes du groupe en qualité de P-DG “en guise de transition”.

Auparavant, il partageait cette haute responsabilité avec Henning Kagermann, qui a quitté le groupe courant 2008.

“Une mauvaise note dans une enquête interne sur la satisfaction salariés”

Selon Silicon.fr qui a suivi lundi après-midi une conférence téléphonique SAP qui a tenté d’éclaircir la situation, Hasso Platner, président du conseil de surveillance, assure qu’il “n’y avait pas de divergence d’opinion entre Léo Apotheker et lui”.

Tout en précisant derrière : “Oui, le départ de Léo Apotheker est lié aux mauvaises notes de l’enquête interne de satisfaction auprès des salariés.” Il lui est reproché de ne pas être suffisamment à l’écoute des personnels.

Hasso Platner a synthétisé les priorités groupe en trois volets : “croissance”, “marge” et “communication”.

Dans le prolongement du départ de Léo Apotheker, signalons également que Erwin Gunst, directeur général du groupe SAP (Chief Operational Officer ou COO) a annoncé son intention de quitter le groupe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur