Pourquoi Twitter France a perdu son patron de manière abrupte ?

Gestion des talentsManagementMarketingSocial Media

Olivier Gonzalez annonce qu’il quitte son poste de directeur France de Twitter. Comment expliquer ce départ soudain ? Petite analyse contextuelle.

Olivier Gonzalez quitte ses fonctions de directeur chez Twitter France. C’est inattendu. Probablement pas prévu.

Le manager l’a lui-même annoncé vendredi en fin d’après-midi sur son compte Twitter en restant laconique.

“Je quitte Twitter aujourd’hui. Plus de 140 moments inoubliables… @TwitterFrance a pris son envol. Merci à tous”, indique-t-il dans son message.

Tout en affichant sa “fierté” par hashtag vis-à-vis du chemin parcouru avec son équipe.

Toujours via Twitter, Ali Jafari, en charge des ventes dans la zone EMEA du groupe Internet, a réagi rapidement en souhaitant bonne continuation pour la suite en substance (“Farewell Olivier and thank you for everything. Best of luck with the next chapter”).

A partir de l’été 2013, Olivier Gonzalez a monté l’équipe au démarrage de Twitter en France, désormais composée d’une trentaine de personnes.

L’ancien manager d’Hi-Media avait été recruté il y a 18 mois pour arrimer le réseau social sur le marché français.

Il a déployé une certaine énergie pour développer les activités dans l’Hexagone en prenant le temps d’aller à la rencontre des annonceurs, des partenaires, des hommes politiques et des patrons d’entreprise (on se souvient d’une session d’initiation Twitter lors de la dernière université d’été du MEDEF).

Comment expliquer le départ d’Olivier Gonzalez de Twitter France ? Les raisons et les circonstances exactes de son départ ne sont pas cernées.

Le groupe Internet américain et le principal intéressé n’émettent pas de commentaires supplémentaires. Mais l’annonce surprenante et abrupte de son départ suggère un dysfonctionnement interne.

De plus, aucun passage de relais avec un autre manager n’a été prévu. Twitter pourrait recruter un nouveau DG en France (le process initial dans la période 2012-2013 avait été balbutiant) ou favoriser une promotion en interne.

Twitter : trop faible face à Facebook en France ?

Selon notre analyse, le départ d’Olivier Gonzalez pourrait s’expliquer par la conjonction de plusieurs éléments de marché qui complique l’essor de Twitter en France.

Tout d’abord, le taux d’adoption de Twitter en France par rapport à d’autres pays européens serait décevant: on parle d’une fourchette de 5 à 7  millions d’utilisateurs en France contre 15 millions au Royaume-Uni.

Ensuite, la pression concurrentielle exercée par Facebook en France est forte. A fin 2014, le réseau social capte 28 millions d’utilisateurs actifs (c’est-à-dire au moins une visite par mois comptabilisée) dans l’Hexagone.

Si la publicité sur Internet reste globalement un produit d’appel pour les annonceurs, ces derniers doivent déterminer les budgets accordés par canaux.

Sur le volet des réseaux sociaux,  Facebook gagne haut la main le bras de fer face à Twitter en cas de déclenchement de campagne visant à toucher un maximum d’internautes.

Même si, en deux ans, des annonceurs ont monté des campagnes de communication via Twitter France : Orange, Sony PlayStation France, Microsoft Xbox, Darty, BNP Paribas…

Diffusé en octobre 2014, le point de vue de Frédéric Cavazza, expert des médias sociaux, est assez intéressant à relire : “Twitter est une plateforme sociale de niche en France, principalement utilisée comme un moyen de communication de masse. Ce qui peut représenter un gros problème pour les annonceurs souhaitant toucher une large audience”.

Autre élément troublant : le départ d’Olivier Gonzalez survient juste avant la publication des résultats financiers de l’exercice 2014 de Twitter (prévue le 5 février prochain).

Or le groupe Internet a vécu une année chahutée, comme le reflète la situation au troisième trimestre sur l’ensemble du réseau Twitter : des difficultés à recruter de nouveaux membres et à monétiser sa base d’utilisateurs actifs.

(Image illustration : Copie écran http://www.tvdma.org)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur