Power BI : coup de fouet pour l’offre analytique de Microsoft

Big dataBusiness intelligenceData-stockage
power-bi-microsoft

Baisse de prix, application iPad, version gratuite : Microsoft redonne de l’allant à Power BI, son offre d’analytique en mode cloud.

Le 10 février 2014, Microsoft annonçait la disponibilité générale de sa solution décisionnelle Power BI, adossée à Office 365 et exploitant la puissance de l’infrastructure cloud Azure – ainsi que ses synergies avec Hadoop – pour le traitement et l’analyse de données.

Un an plus tard, l’éditeur donne un nouvel élan à cette offre de business intelligence en mode SaaS (Software as a Service). Il annonce des baisses de prix, une version gratuite, une application iPad et davantage de partenariats pour récolter des données issues de solutions tierces.

Le tarif de l’abonnement Power BI Pro est rabaissé de 75 %, à 9,99 dollars par mois. Les prestations restent identiques : 10 Go de capacité par utilisateur, un rafraîchissement toutes les 60 minutes et un streaming de données d’un million de lignes par heure.

La version gratuite n’est accessible qu’en mode preview, avec une adresse e-mail américaine. Son ouverture à d’autres pays est prévue, mais sans échéance officielle pour le moment. Le volume de données par utilisateur se limitera à 1 Go avec un rafraîchissement quotidien et 10 lignes traitables par heure.

Autre différence avec Power BI Pro : il n’y aura pas de fonctions de collaboration. On conserve toutefois les différentes solutions de requêtes de données – internes à l’entreprise, extraites du Web ou bien stockées à distance – assorties d’outils de cartographie et de modélisation.

La passerelle Data Management assure la connexion avec les ressources internes et leur éventuelle réplication pour une analyse dans le cloud. Power View et Power Pivot compilent les éléments pour en générer une représentation graphique ; Power Map les restitue sous forme géospatiale, en 3D, via les cartes de Bing.

Ces solutions décisionnelles sont délivrées à travers la version hébergée du tableur Excel. Sachant que les requêtes peuvent être définies en langage naturel via le moteur Power Query, qui permet par ailleurs de spécifier les conditions de visualisation (feuilles de calcul, graphes, tables interactives).

Donnant suite aux retours de clients qui ont fait part de leurs besoins en mobilité, Microsoft a développé une application iPad désormais accessible sur l’App Store. Dans une contribution blog, James Phillip, responsable Data Experience, ajoute que “plus tard cette année, [l’éditeur] lancera des applications iPhone, Android et Windows“.

Sur la question des partenariats pour l’exploitation de données, Microsoft a développé des connecteurs pour intégrer les informations issues de GitHub, Marketo, Microsoft Dynamics CRM, Salesforce, SendGrid et Zendesk.

La liste s’allongera, dans les prochains mois, avec Inkling Markets, Intuit, Microsoft Dynamics Marketing, Sage, Sumo Logic, Visual Studio Application Insights et Visual Studio Online.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Microsoft ?

Crédit photo : Dragon Images – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur