PowerCalc, la scientifique de MacOS X

Cloud
Information - news

La calculette du Mac sait faire uniquement les quatre opérations de base. C’est bien assez pour la plupart d’entre vous, direz-vous ! Mais dès qu’il s’agit de réaliser des calculs scientifiques, à moins de disposer d’une feuille de papier, d’un stylo et de solides connaissances, elle devient inutile. Une alternative s’offre alors, lancer Excel ou bien plus simplement le shareware de John Mauro, PowerCalc.

Bon, c’est sûr, utiliser des fonctions mathématiques complexes n’est pas à la portée de tous. Mais si vous êtes déjà capable d’utiliser un ordinateur, c’est que vous n’êtes pas loin de pouvoir utiliser quelques fonctions scientifiques, ne serait-ce que les pourcentages ! Pour épauler la calculette fournie avec MacOS, John Mauro a pensé à porter sur Mac une superbe calculatrice scientifique, qui fait bonne figure et permet de réaliser certains des calculs les plus complexes.

Conversions d’unités, calculs de trigonométrie, de probabilités, d’intégrales, d’exponentielles, de sinus et de cosinus, opérations logiques, relationnelles, séries… Toute une suite de fonctions scientifiques qui peuvent “sauver la vie” d’un étudiant de terminale scientifique, ou d’utilisateurs occasionnels, comme un scientifique du CNRS. D’autant plus que les dernières versions se sont enrichies sérieusement : la version actuelle 5.1 dispose par exemple d’une fenêtre dans laquelle il est possible d’enregistrer toutes les opérations en cours. Les données de cette fenêtre peuvent même être enregistrées pour une utilisation ultérieure.

Les données concernant la table périodique des éléments sont également intégrées : il est possible de disposer du nombre atomique et de la masse des particules y figurant. Un bonheur pour les fanatiques de la course aux moles et autres combinaisons atomiques. L’utilisation en est facilitée par l’adoption d’une palette qui autorise un accès direct aux éléments et à l’insertion de leurs valeurs dans l’instrument.

PowerCalc dispose d’une aide utilisant le système des bulles. Une fois cette fonction activée, un simple passage de souris sur un élément permet de disposer de l’information nécessaire à l’utilisation de telle ou telle fonction. PowerCalc peut également stocker jusqu’à 1 000 valeurs en mémoire pour les utilisations récurrentes, à moins qu’elles ne servent à une démonstration par récurrence.

Enfin, PowerCalc a reçu un traitement cosmétique qui permet de modifier complètement son interface. Ce shareware à 15 dollars (environ 110 francs) est disponible en plusieurs versions : des versions pour MacOS 7.6, 8.1, 8.5 et 9 sont disponibles, mais en plus, MacOS X peut aussi faire tourner cette application de 617 ko ! Un régal pour ceux qui veulent rester le plus souvent possible dans l’Aqua !

Pour en savoir plus :

Le site de John Mauro (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur