PowerMac G5 : une locomotive sous pression

Mobilité

Le G5 se vend mieux que les autres produits Apple. Depuis deux trimestres, la machine est adoptée rapidement par les clients des marchés de la vidéo et de l’éducation.

Contrairement à ce que nous avions publié lors de notre dernière édition (voir édition du 30 avril 2004), les résultats du segment PowerMac sont bien de 174 000 unités vendues, partagées entre PowerMac G4, PowerMac G5 et Xserve. La progression de 12 % de ce segment lui permet de connaître un véritable retournement de tendance : alors que ses ventes s’érodaient sur les huit trimestres précédents, le deuxième trimestre de l’année fiscale 2004 conforte la progression du segment, déjà en progression de 30 % sur le premier trimestre. Il s’agit donc d’un indicateur de poids concernant l’adoption du nouveau processeur de la firme. “Plus important, le segment PowerMac, avec ses 12 % de croissance, fait mieux que le reste de l’industrie, et non moins bien ainsi que vous l’avez indiqué”, souligne de son côté Jean-René Cazeneuve, le DG d’Apple France. “Cette progression est supérieure à celle du segment des desktops dans le monde, en France (+ 4 %, selon Gartner) ou en Europe (+ 8 %). Une véritable dynamique s’est donc installée. Les seules difficultés que nous avons rencontrées concernent le Xserve, qui a connu effectivement un retard, et avec lequel nous n’avons pas tenu nos engagements. Mais nous avons annoncé ce retard. Notez bien qu’il s’agit d’un produit comportant de vraies innovations à risques.” En fait, le Xserve a depuis commencé à être livré en nombre. Il s’appuie sur un processeur gravé à 90 nanomètres, dont la mise au point a nécessité plus de temps que prévu à IBM.

Une adotpion lente sur le marché de la PAO

Reste à savoir si le G5 se vendra encore longtemps. Pour Peter Oppenheimer et Tim Cook (voir édition du 24 août 2000), respectivement responsables des finances et de la distribution chez Apple, le chiffre présenté omet près de 16 000 machines. Une différence notable qui explique partiellement la baisse du taux de croissance du segment. Dans les faits, Apple pourrait se targuer d’avoir vendu plus de 190 000 PowerMac. La croissance du segment des PowerMac ne serait donc pas de 12 mais de 21 %, ce qui signifierait une érosion moins importante que celle notée. “Les clients du marché de la vidéo adoptent le G5 à un rythme très soutenu”, a souligné Tim Cook lors de la conférence financière. “Maintenant que les applications ont été optimisées, les clients adoptent la machine. C’est le cas dans le secteur de l’éducation. Sur notre marché historique de la PAO, nous constatons que l’adoption est plus lente. Mais les opportunités y sont importantes.” Le G5 est donc bien en cours d’adoption avec un potentiel de vente très élevé. Reste à Apple à maintenir les niveaux de ventes entre ses différents modèles afin qu’ils atteignent l’objectif d’environ 200 000 unités par trimestre. Le renouvellement de la gamme devrait l’y aider.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur