PowerPC 750 VX : un clone de G4 ?

Mobilité

Le G3 reviendra-t-il dans les lignes de Mac sous la forme d’un clone de G4 ? C’est la question que se posent les internautes. La rumeur qu’IBM préparerait une version dite “Mojave” du PowerPC 750 enflamme les fans.

Il y a quelques semaines, Apple a introduit le G4 dans sa ligne de portables grand public. De son côté, IBM doit, courant décembre, démarrer la production du PowerPC 750 GX, dernière évolution de l’ancestrale puce G3. Le PowerPC 750 GX, qui fait partie de la famille 7xx, se présente comme une unité de choix : gravure à 0,13 micron, fréquence de 1,1 GHz, tension de 1,45 volts et bus atteignant 200 MHz. Les anciens iBook ont d’ailleurs été équipés des versions 750CX/CXe et FX depuis le modèle introduit à l’Apple Expo en septembre 2000. Ce processeur reste l’un des principaux composants fournis par IBM pour ses trois segments de marchés : stockage/infrastructures technologiques, réseau et informatique embarquée. IBM décline ses gammes de processeurs 9xx, 7xx et 4xx pour ces marchés, dans des versions à faible consommation d’énergie ou à haute capacité. Pressée par une forte demande exprimée et par l’approche de la période des fêtes de fin d’année, Apple n’a pas hésité à installer le 750 GX sur son petit ordinateur portable.

Un G3 pour succéder au G4

De folles spéculations désirent que cette décision soit une phase de transition. Motorola se prépare à se défaire de sa branche processeurs (voir édition du 6 octobre 2002), et aurait des difficultés à fournir à Apple les volumes nécessaires pour satisfaire la demande. En septembre dernier, le site MacBidouille se faisait l’écho de ces problèmes. Le PowerPC 7457, pourtant annoncé par la firme aux ailes d’argent, ne semble toujours pas devoir être introduit dans une machine frappée de la Pomme. Du coup, une vieille rumeur ressurgit : la mise sur le marché d’un G3 au nom de code “Mojave” : le PowerPC 750 VX. “Mojave” ? C’est le nom du désert où l’armée de l’Air américaine teste ses projets les plus secrets. Doté d’une unité de calcul vectoriel de type “Altivec”, il pourrait prendre la relève du G4. Introduit sur le marché à 1,4 ou 1,6 GHz, il pourrait terminer sa carrière aux alentours de 2 GHz. La supputation, lancée par le site de rumeur Appleinsider à la suite d’informations déjà publiées par Thinksecret, a été reprise par les fans sur certains forums de discussion.

Les rumeurs de “coups de main” d’IBM dans la production en grande quantité de processeurs dotés du moteur vectoriel ne datent pas d’hier : en octobre 1999, alors que le G4 n’avait été présenté par Steve Jobs que depuis trois mois, il se disait déjà qu’IBM allait aider Motorola à produire les puces nécessaires à Apple (voir édition du 25 janvier 2001). L’actuel tohu-bohu met en évidence la dépendance d’Apple vis-à-vis de ses fournisseurs. Si les clients d’Apple voient d’un très bon oeil l’utilisation d’IBM, est-il possible que Cupertino se repose seulement sur ce seul fondeur ? Difficilement ; et les rapports d’activités d’Apple de souligner que Motorola, tout autant qu’IBM, représente un risque. Une situation comparable à celle qu’on trouve sur PC, à la différence près que les volumes de production d’Intel et d’AMD ne freinent pas les ventes des constructeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur