Précisions : la valeur d’un certificat gratuit

Mobilité

En réponse à l’article sur les certificats paru le 18 mai 2000, la société TPS précise que la gratuité d’un certificat ne l’empêche pas de satisfaire aux exigences du paiement sécurisé.

Les certificats sont l’une des formes de signature électronique appelées à se développer, notamment pour sécuriser le commerce électronique. Conséquence, différentes sociétés comme Thawte ou Certinomis mettent en place leur offre propre, sur le plan commercial et surtout concernant les règles de vérification. Contrairement à ce que laissait entendre notre récent article consacré aux certificats (voir édition du 17 mai 2000), le certificat gratuit délivré par TPS en France (distributeur de Thawte) serait en mesure de répondre aux exigences du commerce électronique.

“Nous avons un choisi un système entièrement gratuit, mais qui permet d’émettre des certificats avec une validation forte”, revendique Jean-Philippe Donnio de TPS. Ainsi, le numéro de carte d’identité ne

sert pas à la vérification de l’identité mais à empêcher qu’un indélicat (ou le propriétaire du certificat) ne tente de créer un second compte pour générer des certificats aux informations modifiées ou falsifiées. Mais surtout, il existe bel et bien une vérification d’identité en face-à-face auprès de deux personnes accréditées par Thawte (actuellement une cinquantaine de personnes jouent ce rôle bénévole à Paris).

Pour être tout à fait complet, il faut ajouter que ces accréditeurs bénévoles sont toutefois sélectionnés selon un mode plutôt “souple”. En effet, n’importe qui peut se porter candidat. TPS fait alors une rapide vérification, selon les propres dires de Jean-Philippe Donnio, et délègue ensuite son pouvoir de certification.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur