Précurseur dans les tablettes, Archos doit maintenant se distinguer

CloudMobilitéOS mobilesTablettes

Les deux prochaines tablettes Archos embarqueront la version Android 3.2 (Honeycomb) et accueilleront un module optionnel 3G. Comment le fabricant compte-t-il se distinguer de la concurrence ?

Jeudi soir, le fabricant français Archos a présenté les deux prochaines moutures de sa large gamme de tablettes tactiles.

L’Archos 80 G9 (8 pouces, résolution 1024 x 768) et sa grande soeur, la 101 G9 (10,1 pouces, 1280 x 800), embarqueront toutes deux Google Android Honeycomb 3.2, qui présente quelques améliorations par rapport à la version 3.1.

Résolument destinées au grand public, ces tablettes seront commercialisées à des tarifs s’échelonnant de 249 euros (pour la 80 G9 à 16 gigaoctets) à 399 euros (101 G9 munie d’un disque dur Seagate 250 gigaoctets).

Archos 80 G9

Archos adopte une politique tarifaire agressive, mais ne se revendique pas pour autant de la trempe du low-cost.

Henri Crohas, son P-DG, rappelle que la société, présente sur le marché depuis 1988, a fait jouer son expérience.

Archos s’est doté des moyens nécessaires pour assurer sa croissance“, a-t-il assuré, face aux quelques centaines de journalistes présents pour l’occasion, dont nos confrères de Silicon.

Dans un élan de conviction (le cadre s’y prêtait), l’intéressé a évoqué un chiffre d’affaires de 83 millions d’euros en 2010 et une hausse de 158% des ventes sur l’ensemble du premier trimestre 2011.

Archos 101 G9

Mues par un double cœur Texas Instruments ARM Cortex-A9 cadencé à 1,5 GHz, les deux ardoises décodent le 1080p sans accroc. Elles pourraient s’avérer plus véloces que leurs concurrentes fabriquées par Acer, Asus ou encore Samsung.

Quoique Archos ne l’entende pas de cette oreille. Au contraire, le groupe français adopte une stratégie d’indépendance.

Henri Crohas affirme vouloir se démarquer de la concurrence.

Nos produits ne sont pas des “iPad killer“, des tablettes standard“, déclare-t-il, marquant clairement son indifférence vis-à-vis de Motorola, Asus et consorts, tous ralliés à la cause du processeur Tegra de Nvidia.

Mais la véritable nouvelle, celle qu’attendaient tous les aficionados de la marque, reste l’implémentation, au dos de chaque tablette, d’un emplacement qui accueillera une clé 3G.

Celle-ci sera vendue en option, à 49 euros et sans engagement.

Archos indique être actuellement en pourparlers avec Orange et SFR, pour proposer des abonnements au prorata de la durée d’utilisation du service.

Les tarifs évoqués avoisinent les 5 euros pour 24 heures.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur