Premiere, pour comparer Mac et PC ?

Cloud

Nombre de fans d’ordinateur ou de lecteurs de nos forums ne cessent de se poser des questions quant à la façon de comparer Mac et PC ! Allez donc voir ce qu’en disent “//Yannick//” et “Dents d’Acier” dans notre forum “Bonne Humeur”. Pas facile de trouver un point de comparaison et d’entente. Premiere pourrait-il faire l’affaire ?

Si la nouvelle version d’Adobe Premiere est l’occasion d’une mise à niveau des fonctions spécifiques au secteur, avec notamment un important travail sur la Timeline (voir édition du jour), elle pourrait bien se poser aussi comme un nouvel étalon de comparaison dans l’éternelle bataille que se livrent Mac et PC. La version qui vient de sortir est en effet disponible simultanément sur les deux plates-formes…

Aux Etats-Unis, on peut la trouver à près de 550 dollars (environ 3 850 francs) quelle que soit la plate-forme utilisée. La version de mise à jour (sauf pour LE) est à 150 dollars (un peu plus de 1 000 francs). Mais les versions internationales (dont le français) sont prévues dans les 3 mois. Attention, si Premiere est bien en partie “carbonisée”, Adobe a prévu la sortie d’une version complète pouvant fonctionner sous MacOS X peu après le lancement de ce dernier.

Adobe Premiere 6 est optimisé pour PC et Mac

L’application optimisée pour les deux plate-formes n’est toutefois pas annoncée pour pouvoir tirer parti du moteur de calcul AltiVec du G4 d’Apple. Dans Photoshop pourtant, un plug-in lance ce moteur. Sur les dernières machines équipées du PowerPC 7450 composé de 4 unités AltiVec au lieu d’une seule, le moteur est susceptible de tenir les 5,5 gigaflops de puissance de calcul (au prix de 15 watts dissipés). Les versions précédentes étaient capables de maintenir 1 gigaflop. Dommage, car les versions les plus puissantes de la machine (667 et 733 MHz) pourraient devenir de fait les bancs de montage les plus puissants de la planète. Adobe Premiere 6, optimisé pour PC et pour Mac et qui sort en même temps sur les deux plates-formes (MacOS 9.0.4 et Windows 98/2000/NT et ME), peut toutefois être considéré comme un nouveau benchmark, au même titre que Photoshop dans une comparaison Mac/PC, à condition de choisir les machines adéquates. Reste donc à trouver ces ordinateurs comparables, car les fans et les experts des deux plates-formes ont du mal à se mettre d’accord sur celles qu’il convient de retenir. Certaines fonctions matérielles existant sur l’une n’apparaissent pas sur l’autre (voir notre série : Cisc/Risc : le complexe contre le simplifié). Le problème réside le plus souvent dans le coeur de la machine, qu’on pourrait recentrer autour du bus système, de la carte graphique (dans certains cas), du type de disque dur utilisé, de la Ram, de la mémoire cache et bien sûr des processeurs.

Reste que la question d’un test comparatif entre des machines aux architectures totalement différentes, mais qui utilisent déjà un nombre de sous-systèmes communs, se justifie de plus en plus avec des logiciels optimisés pour chacune d’entre elle. Dans cette optique, Adobe Premiere, à la suite de Photoshop, pourrait commencer à permettre d’y voir plus clair sur la guerre qui avive les deux communautés et qui bénéficiait pour le moment aux vendeurs de ces environnements. Mais il faudra attendre d’être sûr que l’ensemble des fonctions de la famille des PowerPC 7400, alias le G4, est utilisé pour éditer des comparatifs significatifs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur