Premiers nuages sombres pour Office 365 et SkyDrive

Cloud

Lancée en juin par Microsoft, la déclinaison cloud de la suite bureautique Office a connu sa première interruption temporaire de service aux Etats-Unis. Le support client n’aurait pas été à la hauteur.

Microsoft n’échappe pas à la vague cloud et aux interruption de services.

Un incident a perturbé l’accès à Office 365, composé de la suite bureautique Office 2010 et d’outils collaboratifs déployés dans “le nuage”.

Le service a connu une interruption qui a duré jusqu’à quatre heures dans la journée du 17 août 2011.

Seuls des clients basés aux Etats-Unis ont été touchés. Mais le ciel pourrait s’obscurcir pour Office 365 si de tels dysfonctionnements venaient à se reproduire.

L’incident se serait produit dans un des data centers que Microsoft dédie à ses services cloud.

Il semblerait que SkyDrive (sauvegarde de documents en ligne) ait aussi connu une interruption de service au même titre qu’Office 365.

Sur le site d’Office 365, Microsoft a rapidement déclaré : “Des problèmes de connexions à un data center situé en Amérique du Nord ont causé des problèmes d’accès à des services d’O365 pour certains clients. Nous travaillons en ce moment même à la résolution du problème au plus vite.”

Sur le forum d’Office 365, les réclamations n’ont pas tant porté sur l’interruption de service en lui-même mais sur l’impossibilité d’entrer en contact d’une manière ou d’une autre pour être informé.

Le modérateur du forum a toutefois expliqué qu’il était possible de suivre la résolution du problème en temps réel sur le tableau de supervision  (Service Health Dashboard).

Mais ce dernier s’est révélé peu disert.

Cette interruption de service – fut-elle courte (4 heures pour les moins chanceux) – révèle le défaut de résilience des services cloud.

Mais enfin et surtout, on retiendra qu’il est essentiel que la société (Microsoft ici) relaie l’information en toute transparence et instantanément.

Et que des hotlines facilement accessibles se mettent en branle très rapidement. Microsoft avait pourtant vanté ses services “live” de support comme un atout par rapport à Google Docs.

La frustration exprimée par certains utilisateurs sur le forum Office 365 montre qu’afin de faire confiance au cloud, le client doit avoir un interlocuteur de tous les instants.

Sorti de bêta fin juin 2011, Office 365 s’adresse aux professionnels et vise à remplacer BPOS (acronyme de Business Productivity Online Standard Suite en anglais).

Il s’agit de la réponse de Microsoft à Google Docs. Ses services se composent de l’e-mail, de SharePoint, d’Office Web Apps et de Lync (anciennement appelé Microsoft Office Communications Server).

La “loi des séries” ? Fin juin, le service Microsoft BPOS (l’ère avant Office 365) avait été interrompu pendant plusieurs heures aux Etats-Unis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur