Premiers tests de Leopard

Cloud

Le nouveau système d’exploitation Leopard d’Apple a sorti ses griffes le vendredi 26 octobre. Aperçu en images.

La dernière version du système d’exploitation OS X d’Apple – Leopard – vient de faire son apparition. Pour ceux qui utilisent déjà Tiger, la précédente version, le changement de système s’effectue très simplement, en moins d’une heure. Et sans perte des documents et des paramètres utilisateurs (quelques erreurs semblent toutefois avoir été constatées par de premiers “adopteurs”).

Une fois installé le nouveau système d’exploitation, la dernière version de Firefox sur Mac OS fonctionne parfaitement. Les utilisateurs de la version 2.1 de la suite bureautique libre NeoOffice (l’équivalent d’OpenOffice pour les Mac) devront toutefois mettre à jour leur application et passer à la “2.2”.

L’effort en vaut la peine. Voici quelques copies d’écran présentant les principales innovations de cette nouvelle mouture, à l’ergonomie repensée.

Plutôt que d’accumuler des raccourcis sur le bureau, il est désormais conseillé de créer des “Stacks” directement dans le carrousel, c’est-à-dire la barre des tâches située en bas du bureau. Faites simplement glisser un dossier sur cette barre et son contenu s’affichera automatiquement de manière verticale lorsque vous “survolerez” le nouvel onglet.

Plus rapide, le “Finder” – l’explorateur – s’est aussi vu attribuer une fonctionnalité de “Cover flox”, déjà présente dans iTunes. Elle permet de pré-visualiser chaque document sélectionné.

Un simple clic droit sur un document permet aussi de prévisualiser rapidement son contenu, sans pour autant lancer les applications qui lui sont associées.

A découvrir également, une nouvelle option de “ciseau” a été intégrée au navigateur Safari. Le principe est simple, lorsque vous consultez une page que vous souhaitez suivre régulièrement, cliquez sur le “ciseau”, sélectionnez la partie qui vous intéresse et “ajoutez” l’extrait directement sur votre “Dashboard”. Le “Web Clip” – ou widget – ainsi créé sera en permanence actualisé sur votre panneau de contrôle.

Enfin, à l’instar des “bureaux virtuels” proposés sur certaines distributions de Linux (comme Ubuntu), un nouvel outil dénommé “Spaces” vous permet de créer plusieurs environnements de travail ou de loisirs distincts.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur