Près de 5 millions de foyers disposent de la télévision par ADSL

Mobilité

Plus de 2 millions d’internautes séduits par les sirènes du haut débit en un an, selon les chiffres de l’Arcep.

Au 31 mars 2008 la France comptait près de 17,6 millions d’accès Internet selon les chiffres de l’observatoire des marchés de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes). Plus de 16,25 millions d’abonnements, soit 92,4 %, disposent du haut débit. Pour 95 % d’entre eux (15,48 millions), l’Internet rapide arrive par ADSL. Les 5 % restant étant pour l’essentiel alimentés par le câble.

En un an, le haut débit a séduit 2,6 millions de nouveaux souscripteurs. Soit une progression du marché du haut débit de 18,8 %. Une augmentation essentiellement capté par l’ADSL qui augmente de 19,2 %. Les accès bas débit poursuivent leur déclin (-41,1 %). Soit encore plus de 1,3 million de personnes qui se connectent à Internet à partir de leur modem RTC. Les revenus issus du marché de l’Internet au premier trimestre 2008 s’élèvent à 1,24 milliard d’euros, toujours porté par les accès haut débit (1,13 milliard) en progression de près de 19 % sur un an.

Près de 4,9 millions d’abonnés reçoivent la télévision par ADSL. Soit 1,6 million de plus qu’en 2007 ce qui permet au secteur d’afficher une impressionnante progression supérieure à 49 %. Quant aux services de voix sur IP, ils séduisent 11,9 millions de foyers (dont plus de la moitié – 6,3 millions – en dégroupage total). Avec 5h34 contre 3h16, le temps moyen de conversation téléphonique par utilisateur et par mois est plus élevé sur les services de téléphonie IP que sur la ligne traditionnelle. Les communications (quasi) illimitées intégrées dans le forfait expliquant probablement cette différence notable.

88 % de la population possède un téléphone mobile

Avec 28 millions d’abonnés, la téléphonie traditionnelle (RTC) perd 9 % des utilisateurs. Au total, près de 40 millions de lignes téléphoniques du marché résidentiels sont utilisés pour téléphoner, surfer et/ou regarder la télévision. Le dégroupage total (la ligne supporte uniquement les communications électroniques) représente 30 % de l’ensemble des lignes (11,9 millions d’abonnés). Et progresse d’1 million chaque trimestre.

En matière de téléphonie mobile, la France compte plus de 56 millions d’utilisateurs au deuxième trimestre 2008 (dont 53,9 millions en métropole), toujours selon l’Arcep. Soit une croissance de 6,6 % sur 12 mois. Un exploit quand on sait que le marché européen décline de 1,5 % selon le cabinet Gartner. Plus de 88 % de la population dispose aujourd’hui d’un terminal mobile contre 83,2 % e, juin 2007.

Pour l’heure, moins d’un tiers des utilisateurs (31,9 %, soit 16,7 millions) utilisent les services de haut débit mobile (accès Internet) et multimédia (MMS, e-mail mobile, etc.). Mais le segment connaît une progression plus de 12 % sur l’année. Nul doute que les terminaux de nouvelle génération combinés aux forfaits Internet illimité devrait donner un coup de fouet à l’Internet mobile en France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur