Prescott, le futur Pentium 4, sera gravé en 90 nanomètres

Mobilité

Toujours soumise à la loi de Moore, la prochaine génération de Pentium, le Prescott, sera fabriquée en 90 nanomètres au lieu de 130 nm actuellement. La transition est prévue pour le milieu de l’année 2003. La réduction de la taille des transistors devrait s’accompagner de plusieurs innovations majeures dont le strained silicon ou silicium étiré.

Lors du prochain Intel Developer Forum (IDF, 9 au 12 septembre à San Jose), le fondeur de Santa Clara évoquera, entre autres, son passage à la gravure en 90 nanomètres prévue pour le milieu de l’année prochaine. Soit une gravure 30 % plus fine que l’actuel procédé à 130 nm des Pentium 4. Une finesse de gravure qui devrait courir sur deux ans de production avant de basculer au 70 nm. Cette capacité à réduire la taille des transistors est due au nouveau procédé de fabrication EUV (Extreme UltraViolet) qui doit, selon Intel, permettre à terme la production de puces en 45 nm voire 32 nm.

Silicium étiré

Plusieurs innovations vont accompagner le nouveau procédé de gravure. Parmi celles-ci, citons le strained silicon ou “silicium étiré” qui permet d’espacer les atomes dans le silicium afin d’améliorer ? de 10 à 20 % selon le fondeur ? la circulation du signal électrique (et donc optimiser les vitesses de traitement). Mis au point par IBM (voir édition du 8 juin 2001), le procédé est cependant revendiqué par Intel. Mais la finalité reste la même : optimiser le transfert du signal électrique. Dans cette même optique, Intel innove également en ajoutant une septième couche de cuivre sur les composants d’interconnexion afin d’en améliorer la densité.

En revanche, le fondeur n’exploitera pas le SOI (Silicon on insulator), qui isole les transistors de leur base de silicium et améliore les performances. “C’est une bonne technologie mais trop coûteuse en regard des améliorations apportées”, confie un porte-parole d’Intel France. Un choix stratégique non définitif, bien entendu. Si la prochaine génération de processeurs ne bénéficiera pas du SOI, Intel ne s’interdit pas de l’appliquer un jour.

Pas de 32/64 bits chez Intel

Le Prescott, nom de code de la prochaine génération de Pentium (Pentium 5 ?), devrait être le premier processeur à bénéficier de la gravure en 90 nm et des innovations technologiques évoquées ci-dessus. Prescott existera donc bel et bien malgré ce que nous écrivions (voir édition du 20 juin 2002). En revanche, Paul Otellini, l’actuel PDG, a bien confirmé l’abandon de la technologie 32-64 bits. Le Prescott bénéficiera aussi de l’hyperthreading qui permet de simuler deux processeurs dans un seul. Comme le P4 Northwood, le Pentium Prescott sera produit sur des galettes (wafers) de 300 millimètres, ce qui optimise les coûts de fabrication par rapport aux galettes 200 mm et permet de livrer des produits à prix abordables. Sa fréquence d’horloge sera “au-delà des 3 GHz que nous atteindrons à la fin de l’année”, confirme le porte-parole. Mais aucune précision sur le nombre de transistors et l’architecture des registres n’a été dévoilée. L’IDF sera peut-être l’occasion d’en apprendre un peu plus.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur