Présidentielle 2007 : succès de l’initiative Candidats.fr

Mobilité

L’April s’est félicitée du succès rencontré par son site Candidats.fr. Huit
candidats sur 12 ont répondu au questionnaire mis en ligne le 30 janvier 2007.

Pour la première fois, le logiciel et les technologies de l’information se sont invitées dans la course à l’Elysée. Dans ce contexte, l’April (Association pour la promotion et la recherche en informatique libre) fondée en 1996, avait lancé une initiative début 2007 pour permettre aux candidats à l’élection présidentielle de présenter leur vision sur des sujets concernant directement les citoyens soucieux de l’avenir du logiciel libre (brevetabilité, droit d’auteur, informatique de contrôle, interopérabilité, …) et des libertés du public à l’ère du numérique.

Huit des douze prétendants ont répondu au questionnaire . Arlette Laguiller ayant fait savoir très tôt qu’elle n’avait pas les ressources pour répondre alors que Frédéric Nihous, Philippe de Villiers, Nicolas Sarkozy et Gérard Schivardi, n’ont pas répondu sans fournir d’explications annonce l’association.

L’UMP sévèrement interpellée

“Espérons que l’initiative de l’April ait contribué à nourrir le débat citoyen au-delà des clivages partisans. Les propositions des candidats mises à disposition au fur et à mesure ont pu être lues par le plus grand nombre, débattues, critiquées. Nul doute que certaines propositions seront reprises demain”, a déclaré Jean-Christophe Becquet, vice-président éducation populaire de l’April.

Dans son communiqué, l’association considère l’absence de réponse de Nicolas Sarkozy “comme logique au regard du bilan déplorable que laisse l’UMP quant aux droits des auteurs et des utilisateurs de logiciels libres” et s’indigne “du fait que ce candidat ne tient pas ses promesses avant même l’élection” puisque le Député Bernard Carayon s’était engagé lors de la table ronde politique du salon Solutions Linux 2007, à ce que le candidat de son parti réponde au questionnaire. La rédaction de Vnunet.fr n’est pas parvenue à joindre les responsables de l’UMP sur cette question.

Une reprise de contact dès l’élection passée

Visiblement très soucieuse de ne pas relâcher les efforts pour poursuivre la mission qui est la sienne, l’association indique qu’elle prendra contact avec le nouveau président de la République dès sa prise de fonction. “Les acteurs du logiciel libre ont intérêt à sa démocratisation et à l’adoption d’une législation adaptée, notamment sur les brevets et le droit d’auteur, pour favoriser son développement et sa diffusion dans la société” a pour sa part déclaré Benoît Sibaud, président de l’April.

A noter que l’opération Candidats.fr sera renouvelée dans le cadre des prochaines élections législatives.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur