Presque 5% du trafic Web en Europe passe par les terminaux mobiles

MarketingMobilitéOS mobilesTablettes

Selon comScore, les smartphones et tablettes représentent désormais 4,6% du trafic Web sur cinq marchés européens, dont la France. Le duo Apple-iOS joue un rôle prépondérant mais Android n’est pas loin.

Comment évolue les usages de l’Internet mobile ou nomade en Europe ?

comScore vient de publier la mise à jour de son étude sur l’Internet hors PC (données MobiLens) couvrant cinq marchés (France, Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni) sur la période de juin à août 201.

Les appareils mobiles connectés ont représenté “4,6% du trafic Web” global des pays étudiés (“drove 4,6 percent of total digital traffic in the EU5”).

L’adoption des smartphone a contribué à la rapide augmentation de la consommation des médias mobiles, nous commençons aussi à voir les tablettes et autres appareils connectés jouer un rôle plus important“, considère le cabinet d’études d’audience Web d’origine américaine.

L’influence d’Apple joue un grand rôle : iOS représente 30,5% des appareils mobiles connectés en Europe. Ces types d’appareils permettent de générer 61,1% du trafic Web hors postes fixes.

“La marque à la pomme” a ravi la première place en parts de marché pour les appareils connectés à Nokia et son Symbian, notamment grâce au succès de ses iPad et iPod Touch.

Si la part des terminaux Symban reste importante (28,7%), elle demeure insignifiante dans la création de trafic Web mobile (2,7%)

Le principal challenger s’appelle Android (23,5% des appareils connectés et 20,9% du trafic Web via les réseaux sans fil).

Les duos BlackBerry-RIM se contentant d’une part de 8,1% et Microsoft-Windows Phone de 5,5% en termes de parcs déployés.

En termes d’usages mobiles, la France se situe dans presque toutes les catégories parmi le bas du classement.

Elle se distingue avec un emploi plus fréquent aux navigateurs mobiles par rapport aux applications (presque 4 points d’usage en plus).

Autre particularité : les jeux sur mobiles sont moins appréciés que chez nos voisins européens.

Logo : ©-raven-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur