Press release

ABIVAX: Une analyse de l’étude de Phase IIb/III sur l’ABX203 pour le traitement de l’hépatite B chronique met en évidence la bonne tolérance du traitement, mais révèle que le critère d’évaluation principal ne sera probablement pas atteint

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Les patients continuent d’être suivis après traitement avec l’ABX 203 conformément au protocole de l’étude afin d’obtenir des informations additionnelles sur les résultats cliniques et les critères d’évaluation secondaires La stratégie de développement d’ABX203 est en cours d’examen, y compris l’addition d’un adjuvant, de nouveaux schémas d’administration et combinaisons thérapeutiques L’essai de Phase IIa d’ABX464

  • Les patients continuent d’être suivis après traitement avec l’ABX 203
    conformément au protocole de l’étude afin d’obtenir des informations
    additionnelles sur les résultats cliniques et les critères
    d’évaluation secondaires
  • La stratégie de développement d’ABX203 est en cours d’examen, y
    compris l’addition d’un adjuvant, de nouveaux schémas d’administration
    et combinaisons thérapeutiques
  • L’essai de Phase IIa d’ABX464 contre le VIH/SIDA progresse de façon
    satisfaisante
  • 4 candidats supplémentaires dans le portefeuille de la société

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Reglatory News:

ABIVAX (Paris:ABVX) (Euronext Paris : FR0012333284 – ABVX), une société
innovante dans le développement de médicaments antiviraux et de
traitements immuno-thérapeutiques pour des maladies infectieuses telles
que le VIH/sida, l’hépatite B chronique, le chikungunya et le virus
Ebola, ainsi que d’un adjuvant pour renforcer la réponse immunitaire,
annonce aujourd’hui qu’une analyse de futilité a mis en évidence que le
critère d’évaluation principal de son étude ABX203-002, un essai
clinique de Phase IIb/III visant à démontrer l’efficacité d’ABX203 chez
les patients atteints d’hépatite B chronique, avait peu de chance
d’attendre son critère d’évaluation principal.

L’étude ABX203-002 est une étude ouverte, randomisée et comparative qui
vise à évaluer l’efficacité d’ABX203 à contrôler l’évolution du virus de
l’hépatite B après l’arrêt des analogues nucléosidiques (NUC), notamment
à maîtriser durablement la charge virale sur une période plus longue
comparée aux traitements standards actuels. Cette étude est en cours de
réalisation dans sept pays de la région Asie-Pacifique (Australie,
Nouvelle-Zélande, Taïwan, Hong-Kong, Thaïlande, Singapour et Corée du
Sud). Dans le cadre de cette large étude, dont l’inclusion des 276
patients a été finalisée en Septembre dernier, un groupe était traité
par ABX203 pendant 24 semaines, en complément du traitement standard
actuel (analogues nucléosidiques (NUC)). Tout traitement a été ensuite
interrompu et les patients sont évalués par rapport au groupe témoin
ayant reçu uniquement un traitement par analogues nucléosidiques. Le
critère d’évaluation principal de l’étude est le pourcentage de sujets
avec une charge virale <40 IU/ml à 48 semaines, c’est-à-dire 24 semaines
après la fin du traitement.

Une analyse de futilité a été conduite de manière non- planifiée à cause
d’une augmentation récente du taux de patients exclus de l’étude du fait
du rebond de leur charge virale. Une analyse de futilité est une analyse
conduite pendant le déroulement d’une étude clinique afin de décrire la
probabilité de l’étude d’atteindre son critère d’évaluation principal.
Le résultat de cette analyse a mis en évidence qu’un résultat positif de
l’étude sur son critère d’évaluation principal était improbable.

Le Comité Indépendant de Surveillance de l’étude ABX203-002 s’est réuni.
Il a reconnu la bonne tolérance de l’ABX203 et a recommandé que l’étude
soit continuée conformément à son protocole c’est à dire que les
patients soient surveillés jusqu’à la fin des 24 semaines après
traitement, afin de continuer à évaluer l’évolution de leur charge
virale et d’avoir un panorama complet des critères d’évaluation
secondaires. Les investigateurs, les Autorités de Santé concernées et
les patients sont en train d’être informés des conclusions du Comité
Indépendant de Surveillance.

Dans une étude de Phase II antérieure, d’un design différent et réalisée
en Asie, des patients naïfs souffrant d’ Hépatite B chronique s’étaient
vus administrer ABX203 en monothérapie. Cette étude avait démontré un
rebond de la charge virale après l’arrêt du traitement beaucoup plus
tardif que chez les patients traités avec l’interféron pégylé
(PEG-INF-alpha).

La stratégie de développement de l’ABX203 est en cours d’examen, en
incluant l’utilité d’un adjuvant afin de renforcer la réponse à cette
immunothérapie, de nouveaux schémas d’administration et des combinaisons
thérapeutiques qui devront être évalués par d’autres essais précliniques
et potentiellement cliniques.

Le portefeuille d’ABIVAX inclut d’autres produits candidats qui
progressent conformément aux prévisions. ABX464, en développement pour
le traitement du VIH, a récemment commencé un deuxième essai de Phase
IIa après avoir démontré en début d’année son innocuité et ses
propriétés antivirales dans un essai de Phase IIa précédent. L’étude en
cours, contrôlée et avec placebo, est conçue pour démontrer l’effet
prolongé de l’ABX464, qui a été observée dans des études précliniques.
Elle prévoit d’enrôler au total 28 patients, dont l’infection à VIH est
déjà complétement contrôlée par un traitement renforcé au Darunavir : En
plus de leur traitement existant, 21 patients se verront administrer
ABX464 et les 7 patients restants recevront un placebo. Après 28 jours,
tous les traitements seront interrompus, et l’étude mesurera alors le
temps écoulé avant que le virus ne réapparaisse dans le sang des
patients traités avec ABX464, en comparaison avec le groupe témoin. Le
critère d’efficacité principal de l’étude sera le temps écoulé avant le
rebond de la charge virale. Ce rebond est supposé provenir des
réservoirs du VIH, qui ne sont pas affectés par les combinaisons
actuelles de traitements antirétroviraux. Les premiers résultats de
l’étude devraient être rendus publics au 4ème trimestre 2016.

ABIVAX s’appuie sur trois différentes plateformes de recherche de
médicaments:

  • Une plateforme unique et propriétaire de recherche de traitements
    antiviraux, qui a permis l’identification de l’ABX464. Abivax est
    aussi en train d’optimiser deux petites molécules thérapeutiques pour
    le traitement du chikungunya. De plus, cette plateforme de recherche
    antivirale est utilisée pour identifier des nouveaux composés
    chimiques actifs contre la dengue, le virus respiratoire syncytial
    (VRS) et d’autres maladies infectieuses.
  • Une plate-forme adjuvants dont fait partie le composé ABX196, un
    activateur immunitaire pour les maladies infectieuses et l’oncologie,
  • Une plate-forme « hyperimmune », qui se concentre sur la découverte
    d’une nouvelle approche pour traiter le virus Ebola.

De plus amples détails concernant ces plateformes de recherche et les
molécules prometteuses qu’elles ont produites feront l’objet d’un R&D
Day durant le second semestre 2016.

L’équipe de direction d’Abivax tiendra une conférence téléphonique pour
discuter de ces développements aujourd’hui, 17 Juin à 19 h CET/ 13h EDT.
Les numéros d’appel et codes sont les suivants :

Depuis la France: +33 (0)1 76 77 22 31
Depuis l’Allemagne: +49
(0)69 2222 10626
Depuis la Grande Bretagne: +44 (0)203 427 1916
Depuis
les Etats Unis: +1 212 444 0895
Code d’accés: 8743808

Le contenu de cette conférence téléphonique restera disponible pendant 7
jours aux numéros suivants :

Depuis la France : +33 (0)1 74 20 28 00
Depuis l’Allemagne : +49
(0)89 2030 3201
Depuis la Grande Bretagne : +44 (0)20 3427 0598
Depuis
les Etats Unis : +1 347 366 9565
Code d’acces : 8743808

ABIVAX est une société innovante de biotechnologie dans la
recherche et le développement de traitements antiviraux et
immunothérapeutiques pour soigner des maladies infectieuses sévères,
telles que le VIH/sida et l’hépatite B chronique. Le portefeuille
d’ABIVAX se compose de deux produits à un stade de développement avancé,
qui font l’objet d’essais cliniques : ABX464, une nouvelle molécule
prometteuse contre le VIH/sida, administrée par voie orale et à
l’épreuve des résistances développées par le virus ; et ABX203, une
immunothérapie récemment approuvée à Cuba et en développement clinique
avancé dans d’autres pays qui a le potentiel de soigner l’hépatite B
chronique. ABIVAX développe également d’autres antiviraux et
immunothérapies susceptible de rentrer en phase de développement
clinique dans les 18 prochains mois. Une présentation d’ABIVAX récemment
mise à jour, comprenant notamment un calendrier prévisionnel des
informations concernant la société, est disponible sur www.abivax.com.
Suivez-nous sur Twitter @ABIVAX

Contacts

ABIVAX
Relations investisseurs
Raquel Lizarraga,
+33 1 53 83 09 63
raquel.lizarraga@abivax.com
ou
Citigate
Dewe Rogerson

Antoine Denry et Alexandre Dechaux, +33 1 53 32
84 75
abivax@citigate.fr
ou
LifeSci
Advisors

Chris Maggos, +41 79 367 6254
chris@lifesciadvisors.com
ou
Relations
presse

ALIZE RP
Caroline Carmagnol et Margaux
Pronost, +33 6 64 18 99 59 / +33 1 44 54 36 65
abivax@alizerp.com