Press release

ADOCIA annonce ses résultats financiers pour le 3ème trimestre 2016

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Un chiffre d’affaires de 6,5 millions d’euros sur le trimestre, comparé à 6,2 millions d’euros en 2015 Une solide position de trésorerie de 57,5 millions d’euros à fin septembre 2016 LYON, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Adocia (Euronext Paris : FR0011184241 – ADOC) société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement du diabète par des formulations innovantes de protéines

  • Un chiffre d’affaires de 6,5 millions d’euros sur le trimestre,
    comparé à 6,2 millions d’euros en 2015
  • Une solide position de trésorerie de 57,5 millions d’euros à fin
    septembre 2016

LYON, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Adocia (Euronext Paris : FR0011184241 – ADOC) société biopharmaceutique
spécialisée dans le traitement du diabète par des formulations
innovantes de protéines approuvées annonce son chiffre d’affaires
pour le 3ème trimestre 2016 ainsi que sa position de
trésorerie nette à fin septembre 2016.

« Au cours de ce trimestre, nous avons renforcé notre positionnement
stratégique dans le traitement du diabète avec l’arrêt du projet
BioChaperone PDGF et le développement de deux nouveaux produits
BioChaperone combinant l’insuline basale glargine avec des GLP-1 pour le
traitement du diabète de type 2. Les GLP-1 s’imposent comme une classe
de protéines thérapeutiques complémentaires des insulines et du
glucagon. » commente Gérard Soula, Président directeur général d’Adocia.
« Les premières études cliniques sur nos deux programmes les plus
récents, BC Human Glucagon et BC Basal GLP-1, sont prévues dès 2017. »

  • Détail du chiffre d’affaires pour le 3ème
    trimestre 2016

En K€ – normes IFRS

 

3 mois

     

9 mois

(non audités)

   

30/09/16

     

30/09/15

30/09/16

     

30/09/15

 
Revenus de licences 2 687 2 687 8 061 8 061
Contrats de recherche et collaboration 3 824 3 530 10 385 10 864
 

Revenus

6 511

6 217

18 446

18 925

 

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2016 provient
essentiellement de l’accord de collaboration et de licence signé en
décembre 2014 avec Eli Lilly relatif au développement de l’insuline
ultra-rapide BioChaperone® Lispro.

Il comprend tout d’abord, à hauteur de 2,7 millions d’euros, les
revenus de licence
relatifs à l’étalement du paiement initial reçu à
la signature de l’accord avec Eli Lilly en décembre 2014. En normes
IFRS, ce montant de 40,8 millions d’euros (50 millions de dollars) est
amorti sur la durée du développement anticipée au moment de la signature
du contrat.

Conformément au contrat, la Société a également facturé à Eli Lilly
l’ensemble des dépenses internes et externes supportées au cours de la
période sur le projet développé en partenariat, conduisant ainsi à un
revenu au titre du contrat de recherche et développement de 3,8
millions d’euros. Ce montant en progression de plus de 8% par rapport au
troisième trimestre 2015 marque une activité toujours élevée dans le
cadre de ce partenariat.

Ainsi, sur les neuf premiers mois de l’année 2016, le chiffre d’affaires
s’établit à près de 18,5 millions d’euros, comparé à 18,9 millions l’an
dernier.

  • Situation de trésorerie nette

Au 30 septembre 2016, la trésorerie et équivalents de trésorerie se
situent à 57,5 millions d’euros, à comparer avec un montant de 72
millions d’euros au 1er janvier 2016.

A noter que la position de trésorerie à fin septembre n’intègre pas le
crédit d’impôt recherche généré sur les dépenses éligibles 2015, d’un
montant de 6,8 millions d’euros, qui a été encaissé le 3 octobre 2016.

La consommation de trésorerie nette nécessaire au financement des
opérations s’élève à 14,5 millions d’euros sur les neufs premiers mois
de l’année, comparé à 11M€ sur la même période l’an dernier. Cette
augmentation, conforme au plan opérationnel, reflète l’avancée de nos
projets vers des phases plus matures avec des développements cliniques,
ainsi que l’augmentation des effectifs pour accompagner la croissance de
la société.

La société a financé par emprunt l’acquisition du bâtiment où se situent
son siège social et son centre de recherche. A fin septembre, les dettes
financières s’élèvent ainsi à 6,4 millions d’euros, comparé à 0,8
millions d’euros l’an dernier.

«Ce trimestre est marqué par des revenus importants, reflet d’une
activité toujours soutenue dans le cadre du partenariat avec Eli Lilly
pour le développement de BioChaperone Lispro. » commente Valérie
Danaguezian, directeur financier d’Adocia. « Renforcée par
l’encaissement du crédit d’impôt recherche 2015, notre trésorerie passe
de 57,5 millions d’euros à fin septembre à plus de 64 millions d’euros
début octobre. Cette solide position de trésorerie permet de financer
l’ensemble des projets du portefeuille focalisés désormais dans le
traitement du diabète.»

  • Evènements marquants du 3ème trimestre 2016

Durant ce trimestre, la Société a obtenu des résultats précliniques et
cliniques importants qui l’ont confortée dans sa décision stratégique de
se focaliser sur le traitement du diabète.

D’une part, la Société a obtenu des résultats pour l’étude clinique de
phase 3 menée en Inde et évaluant BioChaperone PDGF-BB (BC PDGF) pour le
traitement de l’ulcère du pied diabétique. Comme annoncé fin août, BC
PDGF n’a pas satisfait au critère principal d’évaluation qui consistait
en une amélioration significative de la cicatrisation de la plaie par
rapport au placébo après vingt semaines de traitement. Au vu de ces
résultats et de la difficulté à adresser une telle pathologie, notamment
du fait du manque de standardisation du traitement de ces plaies, la
société a décidé d’arrêter les recherches sur ce projet.

D’autre part, des développements cliniques importants ont contribué à
faire progresser les trois projets liés à des formulations innovantes
d’insuline pour le traitement du diabète:

  • Le développement, en partenariat avec Eli Lilly, de BioChaperone
    Lispro, formulation ultra-rapide d’insuline analogue, s’est poursuivi
    de façon soutenue. En particulier, les résultats de l’étude clinique
    de phase 1b réalisée chez des patients diabétiques de type 1 utilisant
    des pompes à insuline sont attendus sur le 4ème trimestre.
  • En ce qui concerne le projet BioChaperone Combo, combinaison unique de
    l’insuline lente glargine et de l’insuline rapide lispro, une étude
    chez les patients diabétiques de type 2 a été lancée. Elle a pour but
    de mesurer l’effet de BioChaperone Combo injecté au moment du repas
    sur le contrôle glycémique postprandial comparé à celui obtenu avec
    l’insuline prémix Humalog® Mix25TM (Eli
    Lilly) ou avec des injections séparées de Lantus® (Sanofi)
    et Humalog® (Eli Lilly). Les résultats sont attendus au
    cours du premier trimestre 2017.
  • En ce qui concerne HinsBet, formulation rapide d’insuline humaine avec
    BioChaperone, les résultats de l’étude clinique de phase 1b ayant pour
    but de mesurer son effet sur le contrôle glycémique postprandial sont
    attendus au cours des prochaines semaines.

Par ailleurs, forte de l’expertise acquise au cours des 10 dernières
années pour se positionner comme un centre d’excellence de la
formulation de protéines pour le traitement du diabète, la Société a
annoncé l’enrichissement de son portefeuille avec deux nouveaux projets :

  • Le premier, BioChaperone Human Glucagon, dont le lancement avait été
    annoncé à la fin du deuxième trimestre, vise à développer une
    formulation aqueuse de glucagon humain pour le traitement d’urgence
    des hypoglycémies sévères et pour rendre possible son utilisation dans
    un système bihormonal de pancréas artificiel.
  • Le second, BioChaperone Basal GLP-1, dont le lancement a été annoncé
    en septembre, combine l’insuline basale glargine avec un agoniste de
    récepteurs au GLP-1. Deux produits sont développés : BioChaperone
    Glargine Dulaglutide et BioChaperone Glargine Liraglutide.

Avec le lancement de ces deux projets, la Société dispose aujourd’hui
d’un des portefeuilles les plus compétitifs dans le domaine du
traitement du diabète, grâce à des innovations répondant au double défi
de la performance médicale et de la pharmaco-économie des systèmes de
santé.

Prochains rendez-vous

ADOCIA prévoit de participer aux évènements suivants dans les prochains
mois :

  • Bio Europe du 7 au 9 novembre 2016 à Cologne (Allemagne)
  • Jefferies Global Healthcare Conference les 16 et 17 novembre
    2016 à Londres ( Royaume-Uni)
  • Actionaria les 18 et 19 novembre 2016 au palais des congrès à
    Paris
  • Deutsches Eigenkapital Forum 21-22-23 novembre à Francfort
    (Allemagne)
  • Oppenheimer & Co. 2016 Life Sciences Summit le 29 novembre
    à New York (Etats Unis)
  • 20ème Conference ODDO les 5 et 6
    janvier 2017 à Lyon
  • JP Morgan 35th Annual Healthcare
    Conference
    du 9 au 13 janvier 2017 à San Francisco (Etats Unis).

A propos d’ADOCIA

Adocia est une société de biotechnologie au stade clinique spécialisée
dans le développement de formulations innovantes de protéines déjà
approuvées. Le portfolio de formulations d’insulines d’Adocia, qui
comprend quatre produits en clinique et un produit en préclinique, est
l’un des plus larges et des plus différenciés de l’industrie.

La plateforme technologique brevetée BioChaperone® vise à
améliorer l’efficacité et/ou la sécurité des protéines thérapeutiques
tout en facilitant leur utilisation par les patients. Adocia
personnalise BioChaperone à chaque protéine pour une application donnée,
afin d’adresser des besoins patients spécifiques.

Le pipeline clinique d’Adocia comprend quatre formulations innovantes
d’insuline pour le traitement du diabète: deux formulations
ultra-rapides d’insuline analogue (BioChaperone Lispro U100 et U200),
une formulation à action rapide d’insuline humaine (HinsBet U100) et une
combinaison d’insuline glargine et d’une insuline analogue à action
rapide (BioChaperone Combo). Adocia développe également une formulation
aqueuse de glucagon humain (BioChaperone Glucagon), deux combinaisons
d’insuline glargine avec des GLP-1 (BioChaperone Glargine Dulaglutide et
BioChaperone Glargine Liraglutide) et une formulation concentrée à
action rapide d’insuline humaine (HinsBet U500), toutes quatre en
développement préclinique.

En Décembre 2014, Adocia a signé un partenariat avec Lilly pour le
développement et la commercialisation des projets BioChaperone Lispro.

Adocia a pour but de délivrer “Des médicaments innovants pour
tous, partout.”

Pour en savoir plus sur Adocia, rendez-nous visite sur www.adocia.com

Avertissement

Le présent communiqué contient des déclarations prospectives
relatives à Adocia et à ses activités. Adocia estime que ces
déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables.
Cependant, aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation
des prévisions exprimées dans ces déclarations prospectives qui sont
soumises à des risques dont ceux décrits dans le
document de
référence d’Adocia déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers le
8 avril 2016 et disponible sur le site Internet d’Adocia (www.adocia.com),
et notamment aux incertitudes inhérentes à la recherche et
développement, aux futures données cliniques et analyses et à
l’évolution de la conjoncture économique, des marchés financiers et des
marchés sur lesquels Adocia est présente. Les déclarations prospectives
figurant dans le présent communiqué sont également soumises à des
risques inconnus d’Adocia ou qu’Adocia ne considère pas comme
significatifs à cette date. La réalisation de tout ou partie de ces
risques pourrait conduire à ce que les résultats réels, conditions
financières, performances ou réalisations d’Adocia diffèrent
significativement des résultats, conditions financières, performances ou
réalisations exprimés dans ces déclarations.

Contacts

Adocia
Gérard Soula
Président directeur général
contactinvestisseurs@adocia.com
Tél.
: +33 4 72 610 610
ou
Relations média Adocia
ALIZE
RP

Caroline Carmagnol et Florence Portejoie
caroline@alizerp.com
adocia@alizerp.com
Tél.
: + 33 1 44 54 36 61