Press release

AMRA annonce une collaboration avec GE Healthcare visant à faire progresser les mesures précises de la composition corporelle par IRM

0 0
Sponsorisé par Business Wire

AMRA et GE Healthcare permettront aux cliniciens de découvrir les risques de santé métabolique des individus dans le cadre de la prévention de l’obésité, par le biais d’un nouvel accord de commercialisation conjointe AMRATM Profiler, un service de mesure de la composition corporelle basé sur le Cloud, est le premier de sa catégorie à être

  • AMRA et GE Healthcare permettront aux cliniciens de découvrir les
    risques de santé métabolique des individus dans le cadre de la
    prévention de l’obésité, par le biais d’un nouvel accord de
    commercialisation conjointe
  • AMRATM Profiler, un service de mesure de la
    composition corporelle basé sur le Cloud, est le premier de sa
    catégorie à être homologué CE
    1

VIENNE–(BUSINESS WIRE)–Lors du Congrès européen de radiologie qui s’est tenu à Vienne en
Autriche, AMRA a annoncé qu’elle a conclu un nouvel accord de
commercialisation conjointe avec GE Healthcare, un leader dans la
fourniture de systèmes d’IRM. Cet accord confirme que le protocole AMRATM
Profiler sera disponible sur les futurs scanners IRM de GE Healthcare.

AMRATM Profiler est un service de mesure de la composition
corporelle basé sur le Cloud, qui utilise des images provenant d’un
scanner IRM rapide en 6 minutes pour fournir des mesures exactes et
précises des volumes de graisse et de tissus musculaires.2
Première technologie de sa catégorie au monde à être homologuée CE*, AMRATM
Profiler introduit de nouvelles normes en matière de mesure de la
composition corporelle et de biomarqueurs d’imagerie.

« Cet accord de commercialisation conjointe marque une étape-clé majeure
dans notre relation avec AMRA, et nous sommes fiers de pouvoir offrir
aux clients de GE un accès aux services d’analyse de la composition
corporelle basés sur le Cloud d’AMRA », a déclaré Mark Stoesz, directeur
marketing monde des produits chez GE Healthcare. « Compte tenu du
patrimoine solide de GE Healthcare en technologies IRM, cette
collaboration représente une excellente opportunité d’allier nos
expertises et d’apporter une nouvelle valeur aux médecins et à leurs
patients ».

Jusqu’ici, les évaluations médicales de la composition corporelle
s’appuyaient sur l’indice de masse corporelle (IMC) et le tour de taille
– des mesures indirectes qui ne font pas la distinction entre les
différentes parties du corps et qui donnent peu d’informations sur le
statut métabolique. L’emplacement et la répartition des différents types
de graisses peuvent affecter la probabilité qu’un individu développe des
maladies liées au métabolisme.3,4 L’obtention de mesures
précises des volumes de graisse et de tissus musculaires d’un individu
peut donc fournir une évaluation plus exacte de l’état de santé d’une
personne. Par le biais d’une collaboration internationale avec des
chercheurs parmi les plus éminents au monde, AMRA tire également profit
de sa technologie de mesure précise pour développer le Body Composition
Profile (profil de composition corporelle, BCP), un outil complémentaire
qu’il est possible d’utiliser en conjonction avec l’IMC en vue d’obtenir
une idée plus précise des risques de santé et métaboliques d’un individu.

« Plus de 2,1 milliards de personnes dans le monde sont en surpoids ou
obèses,5 ce qui impose une charge énorme et croissante aux
systèmes de santé à l’échelle internationale », a déclaré Tommy
Johansson, directeur général d’AMRA.

« AMRA a pour objectif d’assister les leaders médicaux du monde entier
en améliorant les mesures de la composition corporelle, ce qui permettra
de mieux personnaliser le traitement des personnes présentant des
risques de mauvais résultats en termes de santé métabolique. L’accord de
commercialisation conjointe entre AMRA et GE Healthcare constitue une
étape majeure de cet objectif ».

L’accord de commercialisation conjointe fait suite à deux étapes-clés
récemment franchies par AMRA, notamment l’approbation du marquage CE
pour l’utilisation clinique d’AMRATM Profiler en janvier
2016, qui permet aux cliniciens européens d’utiliser les mesures de
l’AMRATM Profiler dans le cadre de la prise en charge des
patients. De plus, AMRA a annoncé en 2015 que la société a démarré une
collaboration internationale unique avec Pfizer Inc. pour étudier la
relation entre la répartition des graisses et des tissus musculaires
dans le corps et la santé métabolique, y compris les facteurs de risques
pour des affections comme l’obésité et le diabète.

Pour des informations complémentaires concernant AMRA, veuillez visiter
le site : www.amra.se

*Un marquage de conformité obligatoire pour certains produits vendus
dans la zone
économique européenne

-FIN-

À propos d’AMRA

AMRA est une société internationale de technologies médicales et la
première au monde à transformer les images RM en mesures précises de la
composition corporelle à l’aide d’un service assisté par ordinateur basé
sur le Cloud.

AMRA collabore avec les entreprises pharmaceutiques parmi les plus
éminentes au monde, des biobanques et des cohortes de la population, des
instituts de recherche, des hôpitaux et des cliniques, soutenant
l’avancement de la recherche sur le métabolisme et des applications
thérapeutiques. En proposant un accès à des connaissances plus exactes
sur le corps, AMRA peut assister les leaders médicaux du monde entier
dans la prédiction et la prévention des maladies.

Basée en Suède, AMRA a été fondée en 2010 en tant que société dérivée du
Center for Medical Image Science and Visualization (Centre des sciences
et de la visualisation des images médicales, CMIV), du Department of
Biomedical Engineering (Département de l’ingénierie biomédicale, IMT) et
du Department of Medicine and Health (Département de la médecine et de
la santé, IMH) à l’Université Linköping en Suède.

Références

1 Informations au dossier. AMRA, mars 2016

2 Magnus Borga, et al. NMR in Biomedicine, Volume 28, 12e
publication, p1747–1753, décembre 2015

3 Jean-Pierre Després et al. Nature 444, 881-887 (14 décembre
2006)

4 Ian J. Neeland, MD et al. J Am Coll Cardiol. 2015 ; 65(19)
: 2150-2151

5 Marie Ng, PhD et al. The Lancet, Volume 384, No. 9945,
p766–781, 30 août 2014

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

GCI Health
Charlotte Collins
Tél. : +44(0)207-072-4214