Press release

AREVA Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2015

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Au 30 septembre 2015 : Chiffre d’affaires en hausse à 2 947 M€ : + 10,3 % vs septembre 2014 (+ 8,7 % à données comparables) Carnet de commandes à 31 595 M€ Activités cédées ou destinées à être cédées, dont AREVA NP : Chiffre d’affaires à 2 732 M€ : – 7,5 % vs septembre 2014 Carnet de

Au 30 septembre 2015 :

  • Chiffre d’affaires en hausse à 2 947 M€ : + 10,3 % vs septembre
    2014

    (+ 8,7 % à données comparables)
  • Carnet de commandes à 31 595 M€
  • Activités cédées ou destinées à être cédées, dont AREVA NP :

    • Chiffre d’affaires à 2 732 M€ : – 7,5 % vs septembre 2014
    • Carnet de commandes à 12 872 M€

Avancement du plan de transformation au 3ème
trimestre :

  • Dialogue social : signature de l’Accord de groupe sur la gestion de
    l’emploi et remise des documents décrivant les projets de
    réorganisation du groupe aux instances représentatives du personnel
    dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi
  • Poursuite du déploiement des actions de performance opérationnelle
  • Partenariat stratégique avec EDF : finalisation des due diligences
    en vue de la cession d’AREVA NP
  • Décisions relatives à l’augmentation de capital prises avant fin
    2015

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News :

Concernant le déploiement du plan de transformation et les perspectives
d’AREVA (Paris:AREVA), Philippe Knoche, Directeur Général, a déclaré :

« Au terme de la phase d’arbitrage stratégique et de définition des
objectifs de compétitivité, AREVA est entré dans la phase d’exécution
opérationnelle de son plan de transformation. Malgré un environnement de
marché toujours déprimé, nous commençons à mesurer les premiers
résultats de nos efforts pour restaurer notre situation financière.
Grâce aux actions entreprises, le rythme de notre consommation de cash
s’est nettement ralenti par rapport à ce qui avait été anticipé, si bien
que nous nous donnons désormais l’objectif de terminer l’année proche du
haut de la fourchette de nos perspectives, initialement établies entre –
1,7 et – 1,3 Md€ pour le cash-flow net des activités de l’entreprise. »

                                 

Chiffre d’affaires
(en millions d’euros)

     

9 mois
2015

     

9 mois
2014

      Variation      

Variation
p.c.c.

BG Mines       1 064       658       + 61,6 %       + 46,0 %
BG Amont 580 627 – 7,5 % – 8,3 %
BG Aval 1 097 1 023 + 7,2 % + 4,2 %

Corporate et autres activités1

      207       364       – 43,2 %       – 30,6 %
Total       2 947       2 672       + 10,3 %       + 8,7 %
Chiffre d’affaires France 1 290 1 396 – 7,6 %
Chiffre d’affaires International       1 657       1 276       + 29,9 %        
 

En application de la norme IFRS 5, le chiffre d’affaires ainsi que le
carnet de commandes des neuf premiers mois de l’année 2014 ont été
retraités pour présenter un proforma comparable aux neuf premiers mois
de l’année 2015 ; les activités faisant l’objet d’un appel d’offres ou
d’une négociation en vue de leur cession ont été classées en « activités
cédées ou destinées à être cédées » et ne sont pas incluses dans les
commandes reçues et le chiffre d’affaires.

Il est rappelé que le chiffre d’affaires peut varier de manière
significative d’un trimestre sur l’autre dans les activités nucléaires.
Par conséquent, l’activité trimestrielle ne saurait être considérée
comme une base fiable de projection annuelle.

Sur les neuf premiers mois de 2015, AREVA génère un chiffre
d’affaires consolidé
de 2 947 millions d’euros, en hausse de 10,3 %
(+ 8,7 % à données comparables) par rapport à la même période de 2014.

L’effet de change a un impact positif de 105 millions d’euros,
principalement dans les BG Mines et Aval. L’effet de périmètre sur la
période est négatif de 65 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2015 s’établit à 1
017 millions d’euros, en hausse de 18,9 % (+ 13,6 % à p.c.c.) par
rapport au troisième trimestre 2014. L’effet de change a un impact
positif de 47 millions d’euros et l’effet de périmètre un impact négatif
de 7 millions d’euros sur la période.

Sur les 9 premiers mois de 2015, le chiffre d’affaires réalisé en France
s’élève à 1 290 millions d’euros, en baisse de 7,6 % par rapport aux 9
premiers mois de 2014. Sur la même période, le chiffre d’affaires
réalisé à l’international s’élève à 1 657 millions d’euros en hausse de
29,9 % par rapport aux 9 premiers mois de 2014. Cette évolution
s’explique principalement par une hausse de l’activité réalisée à
l’international sur le BG Mines, alors que les volumes d’enrichissement
vendus en France ont baissé.

Au 30 septembre 2015, le carnet de commandes d’AREVA
s’établit à 31 595 millions d’euros, en baisse de 3,5 % par
rapport au 31 décembre 2014 (32 755 millions d’euros). Il représente
plus de 7 années de chiffre d’affaires.

Les prises de commandes sur les 9 premiers mois de l’année
s’établissent à 1,4 milliard d’euros contre 6 milliards d’euros sur la
même période l’année dernière, qui avait bénéficié de l’entrée en carnet
de l’accord traitement-recyclage avec EDF pour la période 2013-2020.

I. Commentaires sur l’évolution du carnet de commandes et du chiffre
d’affaires par Business Group

Business Group Mines

Le carnet de commandes du BG Mines s’établit à 9 381 millions d’euros au
30 septembre 2015. Dans un contexte de marché de l’uranium naturel
encore incertain, où l’offre reste supérieure à la demande, les prises
de commandes s’élèvent à 405 millions d’euros sur les 9 premiers mois de
l’année.

Sur les 9 premiers mois de 2015, le BG Mines enregistre un chiffre
d’affaires de 1 064 millions d’euros, en hausse de 61,6 % (+ 46,0 % à
p.c.c.) par rapport aux 9 premiers mois de 2014.
Cette évolution
s’explique par la progression importante des volumes vendus sur la
période (+ 49,8 %), grâce à un calendrier de livraisons favorable
notamment à destination de clients asiatiques, les 9 premiers mois de
l’année 2014 ayant été impactés par des reports de livraisons. L’effet
de change a un impact positif de 71 millions d’euros sur la période.

Business Group Amont2

Le carnet de commandes du BG Amont s’élève à 11 972 millions d’euros au
30 septembre 2015. Le montant des prises de commandes sur les 9 premiers
mois de l’année s’élève à 247 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires du BG Amont atteint 580 millions d’euros sur les 9
premiers mois de 2015, en baisse de 7,5 % (- 8,3 % à p.c.c.) par rapport
aux 9 premiers mois de 2014.
Cette évolution s’explique par une
baisse des volumes d’enrichissement vendus en France ainsi qu’un
calendrier défavorable à l’international. L’effet de change a un impact
positif de 6 millions d’euros sur la période.

Business Group Aval

Le carnet de commandes du BG Aval s’établit à 9 096 millions d’euros au
30 septembre 2015. Le montant des prises de commandes sur les 9 premiers
mois de 2015 s’établit à 521 millions d’euros contre 4 675 millions
d’euros sur la même période en 2014, qui avait bénéficié de l’entrée en
carnet de l’accord traitement-recyclage avec EDF.

Le chiffre d’affaires du BG Aval ressort à 1 097 millions d’euros sur
les 9 premiers mois de 2015, en hausse par rapport à la même période de
2014 (+ 7,2 % en données publiées et + 4,2 % à p.c.c.).
Il
bénéficie d’une hausse des volumes sur les activités Projets
Internationaux, Recyclage et Démantèlement et Services. L’effet de
change a un impact positif de 29 millions d’euros sur la période.

Corporate et autres activités3

Le carnet de commandes du « Corporate et autres activités » s’élève à 1
146 millions d’euros au 30 septembre 2015. Le montant des prises de
commandes sur les 9 premiers mois de l’année s’élève à 270 millions
d’euros.

Le chiffre d’affaires du « Corporate et autres activités » ressort à
207 millions d’euros au 30 septembre 2015, en recul par rapport à la
même période de 2014 (- 43,2 % en données publiées et – 30,6 % à p.c.c.).
Cette
évolution s’explique essentiellement par un ajustement comptable
constaté en 2015 sur le chiffre d’affaires dégagé sur le projet de
construction du réacteur de recherche Jules Horowitz pour le CEA, en
lien avec les surcoûts provisionnés en 2014 dans l’activité Propulsion
et Réacteurs de recherche. Le transfert de la filiale de systèmes
d’information Euriware à Capgemini en mai 2014 et les cessions des
activités Contrôle Commande Transport (CCT) et Lignes d’assemblage pour
l’aéronautique (FAL) d’AREVA TA sur le 4ème trimestre 2014
génèrent un effet de périmètre négatif de 65 millions d’euros sur la
période.

II. Eléments d’appréciation de l’activité

Business Group Mines

  • Sur les 9 premiers mois de l’année, 7 562 tonnes d’uranium naturel ont
    été produites en part consolidée financière4 AREVA contre 5
    618 tonnes sur les 9 premiers mois de 2014. La part accessible5
    AREVA s’élève à 5 918 tonnes d’uranium contre 4 286 tonnes sur les 9
    premiers mois de 2014.
  • AREVA et Cameco ont célébré officiellement le 23 septembre le début de
    l’exploitation de la mine de Cigar Lake et de l’usine de traitement de
    McClean Lake. Au 19 septembre 2015, l’usine de McClean Lake avait
    traité et produit 6,1 millions de livres de concentré d’uranium, à
    partir du minerai extrait de Cigar Lake.
  • AREVA Med a débuté aux Etats-Unis la construction d’une seconde unité
    de production de plomb-212 pour développer des traitements contre le
    cancer. Cette installation deviendra aussi le siège d’AREVA Med aux
    Etats-Unis et hébergera les laboratoires et bureaux de sa filiale
    Macrocyclics.

Business Group Amont6

  • L’usine Georges Besse II a poursuivi sa montée en puissance avec 108
    cascades en production à fin septembre (+ 12 cascades par rapport à
    septembre 2014). Conformément au planning du projet, plus de 96 % de
    la capacité nominale de l’usine est dorénavant en service.
  • Concernant le projet de démantèlement de l’usine d’enrichissement
    Eurodif, AREVA a vu l’achèvement de la phase dite « de rinçage ».
    Cette opération a été menée avec une avance de plusieurs semaines sur
    le planning ciblé et dans le cadre budgétaire initialement prévu. La
    prochaine étape consistera, en 2016, à achever l’assainissement des
    groupes de diffusion gazeuse.

Business Group Aval

  • L’activité Démantèlement et Services a signé avec le CEA un contrat
    d’assainissement d’une installation du site de Saclay. Ce contrat de 5
    ans, valorisé à plusieurs millions d’euros, consiste en la mise en
    propreté radiologique de l’Atelier de Décontamination, d’Expertise et
    de Conditionnement (ADEC) mis en service en 1962 et à l’arrêt depuis
    2011. AREVA Démantèlement et Services assainira ainsi une zone de 2
    250 m² contenant des déchets radioactifs entreposés sous formes solide
    et liquide.

Activités cédées ou destinées à être cédées

Les activités d’AREVA NP, Mesures Nucléaires, Energie solaire et Energie
éolienne (pour la période du 1er janvier au 8 mars 2015)
remplissent les critères fixés par la norme IFRS 5 pour être classées
dans la catégorie « activités cédées ou destinées à être cédées » au 30
septembre 2015.

Le carnet de commandes des activités cédées ou destinées à être cédées
s’élève à 12 872 millions d’euros au 30 septembre 2015.

Le chiffre d’affaires des activités cédées ou destinées à être cédées
atteint 2 732 millions d’euros au 30 septembre 2015, en baisse de 7,5 %
par rapport à la même période de 2014.
Cette évolution s’explique
par un chiffre d’affaires moindre sur les Grands Projets d’AREVA NP en
lien avec l’avancement des chantiers et par une baisse des volumes dans
les activités Base Installée et Fabrication d’AREVA NP.

  • L’activité Base Installée a remporté plusieurs contrats au cours du 3ème
    trimestre, dont notamment :

    • un contrat pour la réalisation d’opérations d’arrêts de tranche et
      de maintenance pour 5 centrales nucléaires aux Etats-Unis,
      représentant plusieurs dizaines de millions de dollars sur trois
      ans. À partir de 2016, AREVA assurera des services de maintenance
      intégrés sur deux réacteurs à eau bouillante et six réacteurs à
      eau pressurisée. Ce contrat porte sur des services de contrôle et
      de maintenance de la cuve du réacteur, des internes de la cuve et
      des générateurs de vapeur ainsi que la remise en état des moteurs
      de pompes primaires.
    • un contrat avec l’électricien E.ON pour réaliser les services
      d’arrêts programmés des centrales nucléaires d’Isar 2, de Brokdorf
      et de Grohnde en Allemagne. Le contrat comprend la maintenance et
      les contrôles en cours de fonctionnement des composants du circuit
      primaire, l’ouverture et la fermeture du couvercle de cuve du
      réacteur ainsi que les activités de rechargement.
  • Les équipements internes de la cuve ont été livrés début août sur le
    site du chantier français de Flamanville 3 (périmètre AREVA :
    ingénierie, fourniture et installation de la chaudière nucléaire),
    conformément au jalon planifié avec EDF, et leur introduction dans le
    bâtiment réacteur a débuté en septembre.
    Au sujet de la cuve, le
    Groupe Permanent d’experts ESPN s’est réuni le 30 septembre en
    présence de représentants de l’ASN et d’AREVA, afin d’émettre leurs
    avis et recommandations sur le dossier complet de programme d’essais
    complémentaires et les justifications associées relatif à l’évaluation
    de la conformité de la cuve. Leurs conclusions seront prises en compte
    dans la lettre de suite que l’ASN devrait émettre prochainement.
  • Sur le chantier chinois de Taishan (périmètre AREVA :
    ingénierie et équipements pour deux îlots nucléaires), le 3ème
    trimestre 2015 a été marqué par les avancées suivantes :

    • les premiers essais de systèmes ont été lancés sur l’unité 1 ;
    • les dernières soudures de la quatrième boucle du circuit primaire
      ont été achevées au sein de l’unité 2.
  • Les armoires de contrôle-commande opérationnel ont été livrées fin
    août sur le site du chantier finlandais d’Olkiluoto 3
    (périmètre AREVA : une centrale complète en consortium avec Siemens).
    Le prochain objectif est l’achèvement de la campagne d’essai du
    contrôle-commande sur les équipements de sûreté restants et leur
    livraison sur site l’hiver prochain.

Environnement de marché

  • Sur le marché de l’uranium, l’indicateur spot est passé de 35 $/livre
    fin septembre 2014 à 36,5 $/livre fin septembre 2015. L’indicateur
    long terme est passé de 45 $/livre fin septembre 2014 à 44 $/livre fin
    septembre 2015 (sources : UxC / TradeTech).
  • Sur le marché de l’enrichissement, l’indicateur spot est passé de 88
    $/UTS fin septembre 2014 à 62 $/UTS fin septembre 2015. L’indicateur
    long terme est passé de 90 $/UTS fin septembre 2014 à 77 $/UTS fin
    septembre 2015 (source : UxC).

III. Plan de transformation

Performance opérationnelle

  • Des plans d’actions spécifiques ont été mis en œuvre pour réduire
    notamment les stocks et les produits à provisionner, et optimiser les
    en-cours de production.
  • Des plans d’actions sur les achats ont par ailleurs été lancés : mieux
    acheter, au plus juste besoin, et en y associant les fournisseurs plus
    en amont, sont autant d’axes dont les actions sont en cours de
    déploiement sur tous les sites. A date, certaines actions de contrôle
    de la demande ont produit leurs effets. Par exemple, les frais de
    mission ont baissé de 25 % depuis le début de l’année.

Dialogue social

  • Dans le cadre de la mise en œuvre d’un plan de redressement ambitieux,
    AREVA a engagé en France début juillet une négociation avec les
    organisations syndicales sur les modalités de pilotage et de gestion
    de l’emploi au cours de la période 2015-2017. Le 19 octobre 2015,
    quatre organisations syndicales, représentant plus de 75 % des
    salariés du groupe en France, ont signé le projet d’accord sur
    l’emploi négocié depuis juillet dernier. Cet accord constitue
    désormais le référentiel des plans de départs volontaires qui seront
    mis en œuvre après information et consultation des instances
    représentatives du personnel des 6 sociétés concernées : AREVA BS,
    AREVA Mines, AREVA NC, AREVA NP, Eurodif Production et SET.
  • Les 20 et 21 octobre, les documents décrivant les projets de
    réorganisation du nouvel AREVA et d’AREVA NP ainsi que leurs impacts
    sur l’emploi ont été présentés aux Comités et Comités Centraux
    d’Entreprise. Ces documents précisent les projets de baisse
    d’effectifs permettant d’atteindre l’objectif du plan de compétitivité
    nécessaire aux deux entreprises. Au total, les projets portent sur la
    suppression de 2 700 postes en France d’ici à 2017, en ligne avec
    l’objectif de 3 000 à 4 000 suppressions de postes annoncé en mai
    dernier, du fait des départs déjà enregistrés hors plan depuis le
    début de l’année.

Partenariat stratégique avec EDF

  • Concernant la cession d’AREVA NP, nos équipes travaillent en étroite
    collaboration dans le cadre des due diligences avec EDF et une offre
    ferme est attendue pour la fin novembre. A l’issue de l’opération,
    AREVA conserverait une participation stratégique comprise entre 15 %
    et 25 %. Des investisseurs minoritaires sont envisagés pour participer
    au projet.

Plan de financement

  • Parallèlement à ces mesures volontaristes engagées, qui vont
    profondément modifier le profil du groupe, et conformément à ce qui a
    été annoncé en juillet dernier, AREVA poursuit ses travaux avec l’Etat
    sur le dimensionnement de l’augmentation de capital. Les décisions
    relatives à cette opération seront prises avant la fin de l’année.

IV. Perspectives financières

  • Les efforts fournis par le groupe ont permis de contrôler la
    consommation de cash au cours de ces derniers mois. En conséquence,
    AREVA se fixe désormais comme objectif d’atteindre un niveau proche du
    haut de la fourchette de ses perspectives de cash-flow net des
    activités de l’entreprise6, initialement comprises entre –
    1,7 et – 1,3 Md€, hors plan de compétitivité et coûts de mise en œuvre
    associés.
  • AREVA confirme son intention de faire usage de tout ou partie de ses
    lignes de crédit pour assurer son financement dans la période
    transitoire précédant la cession d’AREVA NP et le renforcement de ses
    fonds propres.
  • Les critères fixés par la norme IAS 37 étant désormais remplis, AREVA
    prévoit de provisionner au 4ème trimestre 2015 un montant
    significatif au titre des mesures sociales engagées.

Annexe 1 – Chiffre d’affaires consolidé par trimestre

                                 
En millions d’euros       2015      

2014
proforma

     

Variation
2015/2014 en %

     

Variation
2015/2014
en
% à données

comparables*

1er trimestre
BG Mines       344       145       + 136,8 %       + 151,4 %
BG Amont 132 184 – 28,2 % – 28,6 %
BG Aval 340 325 + 4,7 % + 2,4 %
Corporate et autres activités**       17       139       – 88,1 %       – 83,5 %
Total       833       793       + 5,0 %       + 10,3 %
2ème trimestre
BG Mines 394 312 + 26,3 % + 10,9 %
BG Amont 215 216 – 0,6 % – 1,9 %
BG Aval 392 370 + 5,7 % + 2,7 %
Corporate et autres activités**       97       125       – 22,4 %       – 8,4 %
Total       1 098       1 024       + 7,2 %       + 3,4 %
1er semestre
BG Mines 738 457 + 61,3 % + 49,9 %
BG Amont 347 400 – 13,3 % – 14,2 %
BG Aval 732 695 + 5,2 % + 2,5 %
Corporate et autres activités**       114       264       – 57,0 %       – 45,0 %
Total       1 930       1 817       + 6,2 %       + 6,3 %
3ème trimestre
BG Mines 326 201 + 62,3 % + 37,8 %
BG Amont 233 226 + 2,9 % + 2,1 %
BG Aval 365 328 + 11,3 % + 7,7 %
Corporate et autres activités**       93       100       – 7,2 %       + 1,4 %
Total       1 017       855       + 18,9 %       + 13,6 %
9 mois
BG Mines 1 064 658 + 61,6 % + 46,0 %
BG Amont 580 627 – 7,5 % – 8,3 %
BG Aval 1 097 1 023 + 7,2 % + 4,2 %
Corporate et autres activités**       207       364       – 43,2 %       – 30,6 %
Total       2 947       2 672       + 10,3 %       + 8,7 %

* A périmètre et taux de change constants
** Comprend les activités
Corporate, Propulsion et Réacteurs de recherche ainsi que Bioénergie

Annexe 2 – Prises de commandes et carnet de commandes

                         

Prises de commandes
(en millions d’euros)

     

9 mois
2015

     

9 mois
2014

      Variation
BG Mines       405       278       + 45,7 %
BG Amont 247 683 – 63,9 %
BG Aval 521 4 675 – 88,9 %
Corporate et autres activités*       270       408       – 33,9 %
Total       1 443       6 045       – 76,1 %
 
                         
Carnet de commandes

(en millions d’euros)

     

Au
30/09/2015

     

Au
31/12/2014

      Variation
BG Mines 9 381 9 539 – 1,7 %
BG Amont 11 972 12 496 – 4,2 %
BG Aval 9 096 9 665 – 5,9 %
Corporate et autres activités*       1 146       1 056       + 8,6 %
Total       31 595       32 755       – 3,5 %

* Comprend les activités Corporate, Propulsion et Réacteurs de recherche
ainsi que Bioénergie

Calendrier prévisionnel des événements et publications à venir

25 février 2016 – 7:30 CET : Communiqué de presse – Chiffre d’affaires
et résultats annuels 2015

Nota bene :

A données comparables / à p.c.c. : à périmètre et taux de change
constants.

Carnet de commandes : le carnet de commandes est valorisé
sur la base des commandes fermes, à l’exclusion des options non
confirmées, évaluées aux conditions économiques de la fin de période
considérée. Les commandes en devises faisant l’objet d’une couverture de
change sont évaluées au taux de change de couverture ; les commandes en
devises non couvertes sont évaluées au taux de change du dernier jour de
la période considérée. En ce qui concerne les contrats à long terme,
comptabilisés selon la méthode de l’avancement, en cours de réalisation
au moment de la clôture, le montant inclu dans le carnet de commandes
correspond à la différence entre, d’une part le chiffre d’affaires
prévisionnel du contrat à terminaison, et d’autre part le chiffre
d’affaires déjà reconnu sur ce contrat ; il inclut par conséquent les
hypothèses d’indexation et de révision de prix contractuelles prises en
compte par le groupe pour l’évaluation du chiffre d’affaires
prévisionnel à terminaison.

Cash-flow net des activités de l’entreprise : le
cash-flow net des activités de l’entreprise est égal à la somme des
éléments suivants :

  • cash-flow opérationnel,
  • cash-flow des opérations de fin de cycle,
  • variation des créances et dettes non opérationnelles,
  • résultat financier payé,
  • impôt sur le résultat payé,
  • dividendes payés aux actionnaires minoritaires des filiales
    consolidées,
  • cash-flow net des activités destinées à être cédées, et cash-flow
    résultant de la cession de ces activités,
  • acquisitions et cessions d’actifs financiers courants non classées en
    trésorerie ou équivalents,
  • financement des coentreprises et entreprises associées par avances
    d’actionnaires, prêts à long terme et augmentations de capital.

Effet de change : l’effet de change mentionné dans ce
communiqué provient de la conversion des comptes des filiales dans
l’unité de compte du groupe. Cet effet résulte principalement de
l’évolution du dollar américain par rapport à l’euro. AREVA rappelle
également que sa politique de couverture de change des opérations
commerciales vise à protéger sa profitabilité contre la fluctuation du
cours des devises par rapport à l’euro.

Déclaration prospective : Ce document contient des
informations et des déclarations prospectives. Les déclarations
comprennent des projections financières et des estimations ainsi que les
hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant
sur des projets, des objectifs et des attentes concernant des
opérations, des produits et des services futurs ou les performances
futures. Bien que la direction d’AREVA estime que ces déclarations
prospectives sont raisonnables, les investisseurs et les porteurs de
titres AREVA sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives
sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement
prévisibles et généralement en dehors du contrôle d’AREVA, qui peuvent
impliquer que les résultats et développements attendus diffèrent
significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les
informations et déclarations prospectives. Ces risques comprennent ceux
qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par
AREVA auprès de l’AMF, y compris ceux énumérés sous la section «
Facteurs de risques » du document de référence enregistré auprès de
l’AMF le 31 mars 2015 (consultable en ligne sur le site internet d’AREVA
à l’adresse : www.areva.com).
AREVA ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et
déclarations prospectives à l’exception de ce qui est requis par les
lois et règlements applicables.

A PROPOS D’AREVA

AREVA fournit des produits et services à très forte valeur ajoutée pour
le fonctionnement du parc nucléaire mondial.
Le groupe intervient
sur l’ensemble du cycle du nucléaire, depuis la mine d’uranium jusqu’au
recyclage des combustibles usés, en passant par la conception de
réacteurs nucléaires et les services pour leur exploitation.
Son
expertise, sa maîtrise des procédés technologiques de pointe et son
exigence absolue en matière de sûreté sont reconnues par les
électriciens du monde entier.

Contacts

Service de Presse
T : +33 (0)1 34 96 12 15
press@areva.com
ou
Relations
Investisseurs

Manuel Lachaux
manuel.lachaux@areva.com
T :
+33 (0)1 34 96 11 53
ou
Anne-Sophie Jugean
anne-sophie.jugean@areva.com
T :
+33 (0)1 34 96 62 41

Read full story here