Press release

Arkema : Résultats annuels 2015

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Chiffre d’affaires de 7 683 M€ en hausse de +29 % par rapport à 2014 dont +26 % liés à l’évolution du périmètre EBITDA de 1 057 M€, sensiblement au-dessus de l’objectif annuel et en hausse très significative de +35 % par rapport à 2014 (784 M€) Belle croissance de Bostik au sein du Groupe (183 M€ d’EBITDA

  • Chiffre d’affaires de 7 683 M€ en hausse de +29 %
    par rapport à 2014 dont +26 % liés à l’évolution du
    périmètre
  • EBITDA de 1 057 M€, sensiblement au-dessus de l’objectif
    annuel et en hausse très significative de +35 % par
    rapport à 2014 (784 M€)
  • Belle croissance de Bostik au sein du Groupe (183 M€ d’EBITDA
    sur 12 mois contre 158 M€ en 2014). L’acquisition est, comme annoncé
    en septembre 2014, relutive en résultat et trésorerie dès sa première
    année
  • Contribution importante au résultat des projets de croissance interne,
    notamment de l’usine de thiochimie en Malaisie
  • Marge d’EBITDA à 13,8 % en progression (13,2 % en 2014)
    malgré l’effet dilutif de près d’un demi-point de Bostik
  • Résultat net part du Groupe de 285 M€ en hausse de +71
    %
    par rapport à 2014 (167 M€)
  • Résultat net courant par action de 4,23 euros en hausse
    de 14 %
  • Forte génération de trésorerie avec un flux de trésorerie libre1
    de +442 M€ et une dette nette à 1 379
    M€, soit un taux d’endettement sur fonds propres revenu à 35 %
    seulement un an après l’acquisition de Bostik
  • Dividende proposé en hausse à 1,90 euro par action (1,85 euro
    par action au titre de 2014)

COLOMBES, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Le Conseil d’administration d’Arkema (Paris:AKE), réuni le 2 mars 2016,
a arrêté les comptes consolidés d’Arkema pour l’exercice 2015 et les
comptes sociaux de la maison-mère. A l’issue de cette réunion, Thierry
Le Hénaff, Président-directeur général, a déclaré :

« Le Groupe a bien terminé l’année 2015 et les équipes d’Arkema sont
fières, au moment de célébrer les 10 ans de notre introduction en
bourse, de présenter des résultats très solides dans un environnement
économique mondial contrasté et volatil. Tant les résultats que la
génération de trésorerie ont dépassé nos objectifs annuels.

Plusieurs développements transformants ont contribué à cette
performance comme la nouvelle plateforme de thiochimie en Malaisie,
succès technologique qui a également très bien démarré sur le plan
commercial et les débuts de Bostik qui confirment la pertinence de
l’acquisition et le potentiel à long terme des adhésifs au sein de notre
Groupe. D’un point de vue environnement externe, certains facteurs ont
pesé négativement comme le cycle des acryliques et la croissance
mondiale, d’autres positivement comme l’euro plus faible.

Au-delà des chiffres, la physionomie du Groupe a encore beaucoup
évolué en 2015. La mise en place année après année de la stratégie
définie en 2006 positionne Arkema comme un acteur innovant de la chimie
et des matériaux de spécialités, bien équilibré sur le plan géographique
et doté de lignes de produits qui ont démontré leur résilience et leur
croissance en 2015.

Forts de ces éléments, nous sommes confiants dans notre capacité à
maintenir la belle dynamique de développement du Groupe au cours des
prochaines années. »

1 Flux de trésorerie provenant des opérations et des
investissements hors impact de la gestion du portefeuille

                   

CHIFFRES-CLÉS 2015

 
(En millions d’euros)     2014 (1)       2015       Variation
Chiffre d’affaires     5 952       7 683       +29,1%
EBITDA     784       1 057       +34,8%
Marge d’EBITDA 13,2% 13,8%
Matériaux Haute Performance

Spécialités Industrielles

Coating Solutions

    18,2%

13,8%

10,5%

      15,1%

17,1%

10,3%

       
Résultat d’exploitation courant     447       604       +35,1%
Eléments non récurrents     (83)       (116)       n.a.
Résultat net courant (2)     246       312       +26,8%
Résultat net – part du Groupe     167       285       +70,7%
Résultat net courant par action (2) (en €)     3,72       4,23       +13,7%
Nombre moyen pondéré d’actions ordinaires     66 066 492 (3)       73 691 797      
 

(1) Les chiffres de 2014 ont été retraités en application de
la nouvelle structure de reporting présentée à l’occasion du Capital
Markets Day
du 29 juin 2015.
(2) Le résultat net
courant exclut les différences de change latentes sur les financements
en devises d’investissements non récurrents. Le résultat net courant
2014 a été retraité en conséquence.
(3) Le nombre moyen
pondéré d’actions ordinaires pour 2014 a été ajusté pour prendre en
compte la distribution de dividendes en actions intervenue au cours de
l’exercice 2015.

ACTIVITÉ 2015

Sur l’année 2015, le chiffre d’affaires s’établit à 7 683
millions d’euros
contre 5 952 millions d’euros en 2014, en hausse de
29,1 %, avec un effet périmètre de +25,8 % essentiellement lié à
l’acquisition de Bostik, à la prise de participation dans Sunke dans les
acryliques en Chine et à la cession de Sunclear. L’effet devises
(conversion uniquement) est positif à +7,8% du fait principalement de
l’appréciation du dollar US par rapport à l’euro. Les volumes sont
globalement stables à +0,2 % dans un environnement de croissance
mondiale modérée. La bonne progression des volumes dans la Thiochimie
suite au démarrage de la plateforme de Kerteh en Malaisie au 1er
trimestre 2015 et dans les Polymères Techniques a compensé des volumes
plus faibles dans le pôle Coating Solutions. L’évolution des prix sur
l’année (-4,7 %) résulte du cycle acrylique et de l’effet sur les prix
de vente de la baisse des matières premières.

L’EBITDA s’élève à 1 057 millions d’euros contre 784
millions d’euros en 2014, en très forte hausse (+34,8 %) par rapport à
l’an dernier. A périmètre constant, l’EBITDA progresse de 13 %. La
grande majorité des lignes de produits progresse sensiblement par
rapport à l’année précédente. En revanche, les monomères acryliques
sont, comme attendu, en bas de cycle. Plusieurs éléments structurels
tels que l’intégration de Bostik, la montée en puissance de la nouvelle
plateforme de thiochimie en Malaisie et l’amélioration graduelle des
résultats dans les gaz fluorés contribuent à cette forte progression des
résultats et à la réussite de la transformation du Groupe. Un effet de
change positif (conversion) d’environ 80 millions d’euros et la baisse
du prix de certaines matières premières contribuent également à la bonne
performance du Groupe. Enfin, les efforts réalisés en matière
d’excellence opérationnelle ont permis de compenser, par des gains de
coûts fixes et variables, les deux tiers de l’inflation sur les frais
fixes.

La marge d’EBITDA progresse à 13,8% contre 13,2% en 2014
malgré l’effet mécaniquement dilutif de l’intégration de Bostik et le
cycle acrylique.

Le résultat d’exploitation courant s’élève à 604 millions
d’euros
contre 447 millions d’euros en 2014, en ligne avec la
progression de l’EBITDA et la hausse des amortissements à 453 millions
d’euros (337 millions d’euros en 2014), du fait principalement de
l’acquisition de Bostik, de la prise de participation dans Sunke, de
l’impact des devises et du démarrage de nouvelles unités de production.

Les éléments non récurrents s’élèvent à -116 millions d’euros
dont -71 millions d’euros au titre de l’allocation du prix d’acquisition
de Bostik. Hors cet impact, les éléments non-récurrents s’élèvent à
-45 millions d’euros dont principalement -73 millions d’euros de
dépréciations exceptionnelles relatives aux actifs de la société MLPC
qui fabrique des additifs de caoutchouc et à une partie du goodwill
d’acquisition de la société Hebei Casda pour refléter des perspectives
de développement plus modérées sur le marché de l’acide sébacique, et
+39 millions d’euros liés à des opérations de cessions et acquisitions.

Le résultat financier s’élève à -92 millions d’euros contre
-74 millions d’euros en 2014, du fait de la hausse du coût de la dette
liée au financement de l’acquisition de Bostik et à l’augmentation de la
part de la dette financée en devises autres que l’euro. Au cours du 4ème
trimestre 2015, la filiale du Groupe dans la Thiochimie en Malaisie a
changé de devise fonctionnelle rétroactivement au 1er janvier
2015 et tient désormais ses comptes en dollars US, ce qui s’est traduit
par un ajustement au 4ème trimestre. Le résultat financier en
2015 n’intègre donc plus de résultat de change latent sur les
investissements financés en dollars US en Malaisie (-8 millions d’euros
en 2014).

La charge d’impôts s’élève à 118 millions d’euros contre
120 millions d’euros en 2014. Ce montant inclut un produit de 82
millions d’euros comptabilisé dans le cadre de l’allocation du prix
d’acquisition de Bostik dont 60 millions d’euros liés à la
reconnaissance d’actifs d’impôts différés en France. Hors ces éléments,
le taux d’imposition s’élève à 33 % du résultat d’exploitation courant,
reflétant la répartition géographique des résultats du Groupe.

Le résultat net part du Groupe s’établit en 2015 à 285
millions d’euros
contre 167 millions d’euros en 2014. En excluant
l’impact après impôts des éléments non récurrents, le résultat net
courant
s’élève à 312 millions d’euros contre 246 millions
d’euros en 2014, soit 4,23 euros par action contre 3,72 euros par action
en 2014.

Compte tenu de la performance du Groupe en 2015, le Conseil
d’administration a décidé de proposer à l’Assemblée Générale du 7 juin
2016, le versement d’un dividende de 1,90 euro par action, en
hausse de 2,7 % par rapport à 2014 (1,85 euro par action au titre de
2014). Le taux de distribution s’élève ainsi à 45 % du résultat net
courant du Groupe et le rendement s’établit à 2,9 % sur la base d’un
cours au 31 décembre 2015 à 64,59 euros. Par ailleurs, compte tenu de la
réduction de l’endettement plus rapide qu’anticipée un an après
l’acquisition de Bostik, le Conseil propose le paiement du dividende
uniquement en numéraire. Le détachement du coupon est fixé au 9 juin
2016 et la mise en paiement interviendra à compter du 13 juin 2016.

ACTIVITÉ DES PÔLES EN 2015

MATÉRIAUX HAUTE PERFORMANCE : INTÉGRATION RÉUSSIE DE BOSTIK ET
INNOVATION DANS LES NOUVEAUX MATÉRIAUX

Le chiffre d’affaires du pôle Matériaux Haute Performance s’établit
à 3 358 millions d’euros, en hausse de 94,1 % par rapport à 2014,
avec une contribution de Bostik de 1 497 millions d’euros (sur onze
mois) et un effet change de +7,2 %. Les volumes sont stables sur
l’année, la contribution des nouveaux développements dans les Polymères
Techniques ayant compensé une demande plus faible sur certaines
applications pour le marché du pétrole et gaz. L’effet prix est limité à
-0,5 %.

L’EBITDA augmente de 61,1 % à 506 millions d’euros
contre 314 millions d’euros en 2014, soutenu, en particulier, par la
forte contribution de Bostik. Sur l’ensemble de l’année 2015 (dont onze
mois au sein du Groupe), Bostik réalise un EBITDA de 183 millions
d’euros en hausse de 16 % par rapport à 2014 et une marge d’EBITDA de
11,2 % (10,3 % en 2014). La réussite des projets de développement, la
baisse des coûts, le bénéfice des premières synergies et un effet
devises positif contribuent à cette nette progression qui confirme tout
le potentiel de développement des adhésifs chez Arkema à moyen terme.
Cette acquisition est relutive à la fois au niveau du résultat net et du
cash dès la première année. Hors Bostik, l’EBITDA du pôle progresse
également. Au sein de l’activité filtration et adsorption, les tamis
moléculaires réalisent une bonne année, en progrès par rapport à 2014.

La marge d’EBITDA est de 15,1 % avec un effet
mécaniquement dilutif de Bostik.

SPÉCIALITÉS INDUSTRIELLES : TRÈS BELLE PERFORMANCE DE CHACUNE DES
LIGNES DE PRODUITS

Le chiffre d’affaires du pôle Spécialités Industrielles s’établit
à 2 450 millions d’euros, en hausse de 8,0 % par rapport à 2014.
L’effet de change est favorable à +8,6 % et l’effet périmètre (-2,0 %)
reflète la cession de Sunclear finalisée en novembre 2015. Les volumes
progressent de +1,7 % soutenus par la montée en puissance de la nouvelle
unité de thiochimie en Malaisie démarrée au 1er trimestre
2015. L’effet prix est limité à -0,2 %.

L’EBITDA progresse de 34 % à 418 millions d’euros
contre 312 millions d’euros en 2014. L’ensemble des lignes de produits
du pôle contribue à ces très bons résultats. L’excellente performance de
la Thiochimie reflète la contribution, plus importante qu’initialement
prévue, de la nouvelle unité en Malaisie qui bénéficie d’une demande
soutenue dans le marché de la nutrition animale en Asie. Conformément à
nos prévisions, les résultats des gaz fluorés s’améliorent graduellement
soutenus par les hausses de prix sur certains gaz, en particulier aux
Etats-Unis, et le bénéfice des mesures de productivité. Enfin, le PMMA
réalise également une très bonne année malgré quelques signes de
normalisation en fin d’année.

La marge d’EBITDA est en forte hausse à 17,1 % se
rapprochant de ses niveaux historiques.

COATING SOLUTIONS : BONNE RÉSISTANCE

Le chiffre d’affaires du pôle Coating Solutions s’établit à
1 849 millions d’euros
en baisse de 4,2 % par rapport à l’an
dernier. L’effet de change est favorable à +7,5 % et la prise de
participation dans Sunke en Chine s’est traduite par un effet de
périmètre de +3,6 %. Ces effets ont permis de compenser la baisse des
volumes de -1,4 % qui reflète la prudence des clients dans un contexte
de forte volatilité des matières premières et une demande toujours
morose dans le marché de la construction et des peintures décoratives en
Europe. L’effet prix de -13,9 % résulte de l’évolution du cycle
acrylique et de la baisse du prix des matières premières.

Grâce à la solidité de son intégration aval, le pôle Coating Solutions
dans son ensemble résiste bien malgré un contexte de cycle bas pour les
monomères acryliques avec un EBITDA de 190 millions d’euros
proche des 203 millions d’euros de 2014 et une marge d’EBITDA
légèrement supérieure à 10 % comme l’an dernier. Le pôle
bénéficie des nouveaux développements chez Coatex et dans les résines de
revêtements, de la bonne maîtrise des coûts et de l’impact positif des
devises. Ces éléments ont, en grande partie, compensé le niveau des
marges dans les monomères acryliques. Dans cette activité qui représente
environ 10 % du chiffre d’affaires du Groupe, les marges unitaires en
2016 devraient rester à leur niveau bas actuel sur la première partie de
l’année et pourraient commencer à remonter progressivement vers la fin
d’année.

FLUX DE TRÉSORERIE ET ENDETTEMENT NET AU 31 DÉCEMBRE 2015

En 2015, Arkema a généré un flux de trésorerie libre2
de +442 millions d’euros en très forte hausse par rapport à
2014. Au-delà de la nette amélioration de l’EBITDA du Groupe par rapport
à 2014, cette performance reflète la bonne maîtrise des investissements
qui s’élèvent à 431 millions d’euros (hors investissements liés à des
opérations de gestion du portefeuille3), soit 5,6 % du
chiffre d’affaires du Groupe (contre 7,9 % en 2014) en ligne avec
l’ambition du Groupe de réduire son intensité capitalistique. La
variation du besoin en fonds de roulement est de +127 millions d’euros4
grâce aux efforts d’optimisation menés dans certaines activités et à la
baisse du prix de certaines matières premières. Le ratio besoin en fonds
de roulement sur chiffre d’affaires annuel s’améliore à 14,6 %5
contre 16,1 % en 2014. Rapporté à l’EBITDA réalisé en 2015, le flux de
trésorerie libre représente 42 %. Cette excellente performance illustre
pleinement l’ambition du Groupe d’accroître le taux de conversion de son
EBITDA en cash.

Concernant les investissements du Groupe, ils devraient représenter, en
2016, environ 470 millions d’euros sur la base d’un taux de change euro
/ dollar US à 1,10.

Hors éléments non-récurrents et impact des opérations de gestion de
portefeuille, Arkema a généré, en 2015, un flux de trésorerie courant
de +478 millions d’euros (+205 millions d’euros en 2014).

Les acquisitions et cessions ont représenté une sortie nette de
trésorerie de -1 219 millions d’euros, correspondant principalement à
l’acquisition de Bostik et à la cession des sociétés Sunclear. Ce flux
intègre notamment le prix des titres des sociétés acquises net de la
trésorerie disponible ainsi que les frais et investissements liés à ces
opérations.

Le flux de trésorerie de financement de 371 millions d’euros
en 2015 intègre une émission obligataire réalisée en janvier 2015 dans
le cadre de l’acquisition de Bostik pour un montant net de 691 millions
d’euros et le versement d’un dividende de 1,85 euro par action ayant
donné lieu à un paiement en actions nouvelles de la Société et donc à
une augmentation de capital d’un montant de 88 millions d’euros et à un
versement en numéraire pour 47 millions d’euros. Enfin, il comprend un
paiement de 33 millions d’euros d’intérêts dus au titre d’une obligation
hybride.

En conséquence, la dette nette s’établit à 1 379 millions
d’euros
au 31 décembre 2015 (contre 154 millions d’euros au
31 décembre 2014), soit un ratio d’endettement net sur fonds propres de
35%. Elle est en forte baisse par rapport à fin septembre 2015 (1 632
millions d’euros) et ce pour le troisième trimestre consécutif.

2 Flux de trésorerie provenant des opérations et des
investissements hors impact de la gestion du portefeuille
3
Les investissements liés à des opérations de gestion du portefeuille
correspondent principalement au transfert à la joint-venture
Taixing Sunke Chemicals d’une troisième ligne de production d’acide
acrylique qui a pour contrepartie une augmentation des dettes
fournisseurs. Ce transfert est sans impact sur la dette nette au 31
décembre 2015.
4 Hors flux liés à des éléments
non-récurrents d’un montant total de + 58 millions d’euros qui incluent
principalement un flux non monétaire de 36 millions d’euros lié à la
revalorisation des stocks réalisée dans le cadre de l’allocation du prix
d’acquisition de Bostik.
5 Besoin en fonds de roulement
hors dette fournisseur comptabilisée dans le cadre du transfert à
Taixing Sunke Chemicals de la 3ème ligne de production
d’acide acrylique

     

4EME TRIMESTRE 2015

 
(En millions d’euros)   4ème trim. 2014 (1)   4ème trim. 2015   Variation
Chiffre d’affaires   1 431   1 760   +23,0%
EBITDA   166   214   +28,9%
Marge d’EBITDA 11,6 % 12,2 %
Matériaux Haute Performance

Spécialités Industrielles

Coating Solutions

  16,0 %

13,3 %

7,3 %

  13,6 %

15,6 %

6,1 %

   
Résultat d’exploitation courant   74   87   +17,6%
Eléments non récurrents   (8)   (19)   n.a.
Résultat net courant (2)   30   29   -3,3%
Résultat net – part du Groupe   27   49   +81,5%
Résultat net courant par action (2) (€)   0,43   0,38   -11,6%
 

(1) Les chiffres du 4ème trimestre 2014 ont été
retraités en application de la nouvelle structure de reporting
présentée en juin 2015 et en application de la norme IFRIC 21 « Taxes
prélevées par une autorité publique »
(2) Le
résultat net courant exclut les différences de change latentes sur les
financements en devises d’investissements non récurrents

Au 4ème trimestre 2015, traditionnellement marqué par la
saisonnalité de fin d’année, Arkema réalise une très solide performance
avec un EBITDA de 214 millions d’euros en hausse de 29 %
par rapport à l’an dernier. La contribution de Bostik, une performance
toujours très solide de la plateforme de thiochimie en Malaisie et des
volumes globalement en hausse expliquent ce bon résultat. La marge
d’EBITDA
progresse également par rapport à l’an dernier à 12,2 %.

Le chiffre d’affaires s’élève à 1 760 millions d’euros,
en hausse de +23 % par rapport à l’an dernier (1 431 millions d’euros),
avec un effet périmètre de +24,4 % principalement lié à l’acquisition de
Bostik et un effet devise positif de +5,1 % du fait principalement de
l’appréciation du dollar US par rapport à l’euro. Les volumes sont en
hausse de +2,1 %, tirés par la contribution de la plateforme de
thiochimie en Malaisie et par les nouveaux développements, notamment
dans les polymères fluorés. Ces éléments ont permis de largement
compenser un effet prix de -8,5 % qui continue de refléter le cycle
acrylique et l’évolution des matières premières.

En hausse de +72 % par rapport au 4ème trimestre 2014,
l’EBITDA du pôle Matériaux Haute Performance s’établit à
115 millions d’euros
(67 millions d’euros au 4ème
trimestre 2014). Il reflète la bonne performance de Bostik et le
bénéfice des premières synergies d’intégration, les développements dans
les polymères fluorés et un bon trimestre dans les tamis moléculaires
dans l’activité filtration et adsorption. La marge d’EBITDA de 13,6 %
résulte de l’effet mécaniquement dilutif de l’intégration de Bostik.

Avec un EBITDA de 83 millions d’euros en hausse de
+10,7 % par rapport à 2014 (75 millions d’euros au 4ème
trimestre 2014), le pôle Spécialités Industrielles réalise à
nouveau une très belle performance, tirée par les bons résultats de la
plateforme de thiochimie en Malaisie et du PMMA. La marge d’EBITDA
progresse elle aussi fortement par rapport au 4ème trimestre
2014 pour s’établir à 15,6 %.

Avec un EBITDA de 23 millions d’euros contre 32 millions
d’euros au 4ème trimestre 2014 et une marge d’EBITDA à 6,1 %,
la performance du pôle Coating Solutions reflète les conditions
de bas de cycle dans les acryliques, dans la continuité du 3ème
trimestre, et la saisonnalité traditionnellement plus marquée de la fin
de l’année notamment sur le marché des peintures décoratives.

Le résultat net, part du Groupe de 49 millions d’euros
intègre des éléments non-récurrents pour un montant net de -19 millions
d’euros liés principalement à des dépréciations exceptionnelles d’actifs
et aux opérations de gestion de portefeuille comme la cession de
Sunclear. Il inclut également un résultat financier positif de 15
millions d’euros, conséquence du changement au 4ème trimestre
rétroactivement au 1er janvier 2015, de la devise
fonctionnelle de la filiale de Thiochimie en Malaisie qui tient
désormais ses comptes en dollars US (+40 millions d’euros au 4ème
trimestre 2015).

Au 4ème trimestre 2015, Arkema a généré un flux de
trésorerie libre
6 de +207 millions
d’euros
, en forte hausse par rapport à l’an dernier (+60 millions
d’euros). Ce flux intègre des investissements de 181 millions d’euros et
une variation du besoin en fonds de roulement de +196 millions d’euros7
reflétant la saisonnalité traditionnellement favorable de fin
d’année et la baisse du prix de certaines matières premières.

6 Flux de trésorerie provenant des opérations et des
investissements hors impact de la gestion du portefeuille
7
Variation du besoin en fonds de roulement hors éléments non récurrents

ÉVÉNEMENTS POSTÉRIEURS À LA CLÔTURE

Arkema a décidé de ne pas exercer son option pour augmenter sa
participation dans Taixing Sunke Chemicals et ses droits à
capacité dans les acryliques en Chine, les conditions financières de
l’exercice de l’option ne reflétant plus les conditions de marché
actuelles dans cette activité dans la région.

PERSPECTIVES

L’environnement macro-économique actuel reste marqué par une croissance
mondiale modérée et une faible visibilité avec des dynamiques
sensiblement différentes selon les régions et une volatilité des
devises, du prix de l’énergie et des matières premières.

Dans cet environnement contrasté, Arkema continuera à mettre l’accent
sur sa dynamique de projets internes. Le Groupe poursuivra ainsi le
développement de Bostik et la mise en place des synergies, en ligne avec
son ambition et les objectifs à moyen et long-terme qu’il s’est fixé
pour cette activité. Le Groupe poursuivra également le plan de
redressement graduel de son activité gaz fluorés et la montée en
puissance de sa plateforme de thiochimie en Malaisie dont la
contribution en 2016 bénéficiera d’un trimestre supplémentaire. Enfin,
la poursuite de la mise en œuvre du programme d’excellence
opérationnelle permettra de compenser une partie de l’inflation sur les
frais fixes.

Fort de ces éléments et supposant un environnement énergétique et des
devises dans la continuité des niveaux actuels, le Groupe est confiant
dans sa capacité à faire progresser son EBITDA en 2016.

Les résultats 2015 et les perspectives sont détaillés dans la
présentation « Résultats 2015 » disponible sur le site internet : www.finance.arkema.com.

Les comptes consolidés ont été audités et font l’objet d’un rapport de
certification sans réserve émis par les commissaires aux comptes.

Contacts

Arkema
Investisseurs :
Sophie Fouillat, +33 1 49
00 86 37
sophie.fouillat@arkema.com
ou
François
Ruas, +33 1 49 00 72 07
francois.ruas@arkema.com
Presse :
Gilles
Galinier, +33 1 49 00 70 07
gilles.galinier@arkema.com
ou
Sophie
Suc, +33 1 49 00 83 72
sophie.suc@arkema.com

Read full story here