Press release

Arthur D. Little et Exane BNP Paribas: La coopération des médias traditionnels avec les opérateurs télécoms pourrait améliorer leur positionnement face aux OTT

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

PARIS–(BUSINESS WIRE)–le cabinet de conseil Arthur D. Little et Exane BNP Paribas ont publié ‘How to ride the OTT wave’, la 14ème édition de leur rapport annuel sur l’industrie européenne des télécoms et des médias. Le rapport s’intéresse à l’intensification de la bataille entre les acteurs médias traditionnels (TV gratuite, TV payante et radio) et

PARIS–(BUSINESS WIRE)–le cabinet de conseil Arthur D. Little et Exane BNP Paribas ont publié ‘How
to ride the OTT wave’
, la 14ème édition de leur rapport
annuel sur l’industrie européenne des télécoms et des médias. Le rapport
s’intéresse à l’intensification de la bataille entre les acteurs médias
traditionnels (TV gratuite, TV payante et radio) et les fournisseurs de
contenus OTT (over-the-top) comme Netflix et Spotify, et explore les
scénarios de marché à venir dans les prochaines années. Il prédit que
les opérateurs télécoms ont un rôle clé à jouer dans cette bataille en
offrant des services à la fois aux opérateurs établis et émergents.

Plus de 110 dirigeants de l’industrie dans 17 pays ont été interviewés
dans le cadre de cette étude qui peut être consultée ici : www.adl.com/TelcoMediaOTT/

Les changements de mode de consommation des medias induits par la
croissance des appareils connectés comme les smartphones et les
tablettes créent un nouveau marché dans la diffusion des contenus. Ceci
a conduit les acteurs TV et radio traditionnels à affronter une nouvelle
concurrence des acteurs OTT purs, avec les deux tiers des personnes
interviewées pensant que les fournisseurs de TV à péage souffriront en
conséquence.

Le rapport cependant prédit que même Netflix n’aura pas la taille
suffisante pour concurrence les acteurs leaders de la TV payante comme
Sky ou Canal+ sur l’ensemble de leurs contenus. Cependant, les experts
anticipent que la bataille entre nouveaux acteurs et acteurs
traditionnels continuera à faire augmenter le prix des contenus.

Alors que de sérieuses menaces pèsent sur les acteurs media
traditionnels, en particulier les chaines TV de petite taille, les
acteurs établis peuvent contrer la concurrence des OTT en établissant
des partenariats avec les opérateurs télécoms et en développant leurs
propres services OTT, en exploitant leur marque, leurs relations
privilégiées avec les ayant droit, leurs compétences techniques, et
leurs relations intimes avec leur clients, établies de longue date.

“Alors qu’à court terme, nous pensons que les acteurs traditionnels
seront prêts à affronter les challenges posés par les OTT, cette
concurrence accrue aura un impact sur leur rentabilité», déclare Bertrand
Grau, Principal chez Arthur D. Little à Paris et auteur du rapport.

« Cependant, il existe une opportunité pour les acteurs media
traditionnels de nouer des partenariats avec les opérateurs télécoms
pour améliorer leur positionnement face aux OTT. »

Les opérateurs télécoms devraient bénéficier de l’augmentation des
usages video de plusieurs façons :

  • Facturer les clients à des tarifs plus élevés pour un débit supérieur
    ou un volume de données plus important
  • Monétiser leurs actifs réseaux envers les acteurs OTT globaux en
    facturant une qualité de service garantie
  • Proposer des services à valeur ajoutée aux acteurs médias
  • Générer des revenus en tant qu’acteurs du marché de la musique et de
    la vidéo en ligne

Le rapport est optimiste sur le potential de croissance de l’industrie
des télécoms: ‘Pour la première fois en trois ans, l’optimisme est
revenu chez les dirigeants des télécoms en Europe, avec une majorité
d’entre eux s’attendant à un retour de la croissance des revenus. Nous
prévoyons une stabilisation progressive des revenus d’ici 2016 et un
retour à la croissance pour 2017 – à un taux d’environ 1% par an »,
indique Antoine Pradayrol, analyste chez Exane BNP Paribas et
principal contributeur du rapport
.

Contacts

Catalyst Comms pour Arthur D. Little
Sue Glanville/Cate Bonthuys
Tel:
+44 771 5817 589/ +44 774 654 6773
sue@catalystcomms.co.uk
/ cate@catalystcomms.co.uk