Press release

ATTENTION – RECTIFICATION : Revoici la dépêche corrigée: Mise en Service initiale par le NNL et Kurion du système de vitrification GeoMelt® avant déploiement au Laboratoire central du NNL, à Sellafield

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Première étape réussie vers l’établissement d’une usine de vitrification à conteneur GeoMelt® sur le site de Sellafield en 2016 WARRINGTON, Royaume-Uni et IRVINE, Californie–(BUSINESS WIRE)–Le Laboratoire nucléaire national (National Nuclear Laboratory, NNL) britannique et Kurion ont annoncé que leur collaboration visant à établir une usine de vitrification à conteneur (In-Container Vitrification, ICV™) GeoMelt® au Laboratoire central

Première étape réussie vers l’établissement d’une usine de
vitrification à conteneur GeoMelt® sur le site de Sellafield en 2016


WARRINGTON, Royaume-Uni et IRVINE, Californie–(BUSINESS WIRE)–Le Laboratoire
nucléaire national
(National Nuclear Laboratory, NNL) britannique et Kurion
ont annoncé que leur collaboration
visant à établir une usine de vitrification à conteneur (In-Container
Vitrification, ICV™) GeoMelt® au Laboratoire
central
du NNL, sur le site de Sellafield en 2016, avait franchi une
étape cruciale. L’équipe a terminé la phase expérimentale non
radioactive de son programme de mise en service, avec en sus une
démonstration financée par l’Autorité de démantèlement nucléaire
(Nuclear Decommissioning Authority, NDA)
sur des déchets simulés de Sellafield. Le système sera démonté et
déplacé au Laboratoire central pour sa mise en service finale suivie de
son exploitation commerciale. Le NNL et Kurion prévoient d’augmenter la
capacité du système en 2016.

L’Inventaire
des déchets radioactifs du Royaume-Uni
 répertorie plus
de 300 000 tonnes de moyenne et basse activité pouvant être soumis au
traitement thermique par GeoMelt®. Il peut traiter de manière inédite
diverses formes de déchets simultanément, pour transformer des passifs,
tels que les sols souillés et les matrices d’échange d’ions
inorganiques, en actifs en les vitrifiants. GeoMelt® convient également
au traitement de l’amiante souillé radioactif, qui est présent dans
plusieurs usines en cours de démantèlement .

« La mise en service à froid du système de GeoMelt® est une étape
importante de notre mission
principale
, qui consiste à déterminer comment réduire le coût global
de la gestion et de l’élimination des flux de déchets dans le complexe
nucléaire britannique, y compris les flux de déchets problématiques
n’ayant actuellement pas de voie d’élimination », a déclaré Nick
Hanigan, directeur de la gestion des déchets et du démantèlement pour le
Laboratoire nucléaire national. « En outre, cette collaboration avec
Kurion rassemble des scientifiques et ingénieurs de classe mondiale dans
le but d’accélérer le traitement des déchets dangereux et radioactifs. »

Le système s’est avéré sur, fiable, et a atteint les objectifs fixés en
matière de conception. Cette mise en service a été réussie grâce à un
programme étendu de contrôles de systèmes pré-activés et d’évaluations
de la sûreté, et a reflété l’expérience acquise avec les 26 000 tonnes
de verre produites par GeoMelt® aux
États-Unis, au Royaume-Uni, au Japon et en Australie depuis les
années 90.

Le système GeoMelt® au NNL a été conçu de sorte à effectuer de petites
fontes d’essai et des fontes complètes dans des conteneurs d’élimination
de 3 m3. Il permet la mise en place d’une
plateforme très flexible pour démontrer, tester et traiter les flux de
déchets radioactifs et d’autres déchets dangereux en utilisant la
vitrification. Kurion et le NNL projettent d’augmenter en 2016 la
production totale du système pour une capacité de traitement annuel
maximale de plus de 200 tonnes, et d’évaluer l’installation de systèmes
supplémentaires. Contrairement à d’autres procédés, GeoMelt® réduit le
volume de déchets et crée une forme supérieure de déchets, résistant au
lessivage, qui coûte moins cher en termes d’empaquetage, de stockage, de
manipulation, de transport et d’élimination. En conséquence, cela réduit
les coûts globaux de gestion et d’élimination des flux de déchets.

« Nous sommes fiers de travailler avec le NNL britannique dans le cadre
de l’installation du système GeoMelt® dans son Laboratoire central, qui
est en train de devenir un centre d’innovation pour le développement de
solutions de gestion de déchets radioactifs du monde entier », a déclaré
John Raymont, fondateur de Kurion. « Les principaux décideurs des
États-Unis, du Japon et d’Europe reconnaissent la qualité du travail
effectué au NNL, et nous avons l’intention d’utiliser ce nouveau système
comme plateforme de démonstration pour le marché nucléaire mondial. »

L’année dernière, le NNL
a conclu un accord
 avec l’Autorité britannique de démantèlement
nucléaire, le Bureau de l’énergie nucléaire du Ministère de l’énergie
des États-Unis et son Bureau de la gestion environnementale, pour
collaborer sur le nettoyage et la gestion des déchets radioactifs et
matériaux nucléaires.

À PROPOS DU NNL

Le Laboratoire nucléaire national (National Nuclear Laboratory, NNL)
britannique offre plusieurs produits et services techniques couvrant
l’intégralité du cycle de combustible nucléaire, de la fabrication du
combustible et de la production d’électricité au retraitement, au
traitement et à l’élimination des déchets. La majeure partie de notre
travail concerne nos sites du nord-ouest de l’Angleterre, et nous sommes
le deuxième plus grand employeur industriel du West Cumbria.

Avec plus de 10 000 hommes possédant de longues années d’expérience
nucléaire à travers le cycle de combustible, associée à des équipements
nucléaires de R&D de premier plan, nous fournissons des experts et
technologies pour s’assurer que les acteurs du secteur nucléaire
britannique exploitent leurs installations sans risque, efficacement et
de manière rentable. Pour de plus amples renseignements, veuillez
consulter le site www.nnl.co.uk.

À PROPOS DE KURION

Kurion crée des solutions technologiques permettant d’accéder aux
matières nucléaires et dangereuses, de les séparer et de les stabiliser,
puis de les isoler de l’environnement en toute sécurité pour un avenir
plus propre. La gamme de technologies et de capacités d’ingénierie de
Kurion offre une plateforme capable de prendre en charge les besoins des
sites nucléaires et dangereux les plus exigeants au monde. Fondée
en 2008, la société est présente en Californie, dans l’état du
Washington, dans le Colorado, l’Idaho et le Texas et possède des
filiales à Warrington, au Royaume-Uni et à Tokyo, au Japon. Pour de plus
amples renseignements, veuillez consulter www.kurion.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

POUR LE NNL :
Adrian Bull, + 44 (0)7894 836 553
adrian.j.bull@nnl.co.uk
ou
Gareth
Thomas, + 44 (0)7740 819 728
gareth.x.thomas@nnl.co.uk
ou
POUR
KURION :

Katie Wood Znameroski, + 1 650-801-7952
katie.wood@zenogroup.com