Press release

Bank of America déclare un résultat net de 4,5 milliards USD, soit 0,37 USD par action diluée pour le troisième trimestre 2015

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Bénéfice net de 13,2 milliards USD pour 2015 en cumul annuel, soit 1,09 USD par action diluée La dynamique commerciale se confirme Dépôts totaux (fin de période) en hausse de 50 milliards USD, soit 4 %, à 1,16 billion USD Montages de prêts hypothécaires résidentiels et prêts sur valeur domiciliaire en hausse de 13 % à 17 milliards USD 1,3 million de nouvelles cartes de crédit émises, en hausse de 5 % Nombre d’utilisateurs de services bancaires mobiles

Bénéfice net de 13,2 milliards USD pour 2015 en cumul annuel,
soit 1,09 USD par action diluée

La dynamique commerciale se confirme

  • Dépôts totaux (fin de période) en hausse de 50 milliards USD,
    soit 4 %, à 1,16 billion USD
  • Montages de prêts hypothécaires résidentiels et prêts sur valeur
    domiciliaire en hausse de 13 % à 17 milliards USD
  • 1,3 million de nouvelles cartes de crédit émises, en hausse de 5 %
  • Nombre d’utilisateurs de services bancaires mobiles en hausse
    de 14 % à 18,4 millions
  • Actifs de courtage Merrill Edge en hausse de 8 % à 117 milliards USD
  • Soldes de prêts de gestion de patrimoine (fin de période) en hausse
    de 12 milliards USD, soit 10 %, à 135 milliards USD
  • Soldes des prêts bancaires mondiaux (fin de période) en hausse
    de 30 milliards USD, soit 11 %, à 315 milliards USD
  • La banque d’investissement a généré 391 millions USD d’honoraires
    de consultation, le deuxième trimestre le plus performant depuis la
    fusion Merrill Lynch

Progrès continu de la gestion des dépenses ; la qualité du crédit
reste solide

  • Charges autres que d’intérêts, hors litiges, en baisse de 4 %
    à 13,6 milliards USD
    (A)
  • Charges autres que d’intérêts du segment Actifs patrimoniaux et
    Gestion hypothécaire, hors litiges, en baisse de 32 %

    à 0,9 milliard USD(B)
  • Créances irrécouvrables nettes en baisse de 11 % à 932 millions USD

Niveaux record de capitaux et de liquidités

  • Capitaux propres de 1ère catégorie (transition) en hausse
    à 161,6 milliards USD
  • Capitaux propres de 1ère catégorie (sur une base entièrement
    intégrée) en hausse, atteignant un chiffre record
    de 153,1 milliards USD
    (C)
  • Sources de liquidités excédentaires mondiales record
    de 499 milliards USD, en hausse de 70 milliards USD ; laps de temps
    avant la nécessité d’un financement de 42 mois
    (D)
  • Valeur comptable tangible par action en hausse de 10 % à 15,50 USD
    par action
    (E)
  • Valeur comptable par action en hausse de 7 % à 22,41 USD par action
  • Rendement de l’actif moyen de 0,82 %; rendement des capitaux
    propres corporels moyens de 10 % ; rendement des fonds propres moyens
    de 6,97 %
    (F)
  • Retour de 3,1 milliards USD aux actionnaires ordinaires en cumul
    annuel via des rachats et des dividendes

Note : Les variations des montants en dollars et pourcentages ci-dessus
se comparent au troisième trimestre 2014 sauf indication contraire.

CHARLOTTE, Caroline du Nord–(BUSINESS WIRE)–Bank of America Corporation a déclaré aujourd’hui un revenu net
de 4,5 milliards USD, soit 0,37 USD par action diluée, pour le troisième
trimestre 2015, par rapport à une perte nette de 232 millions USD,
soit 0,04 USD par action diluée, pour la période correspondante de
l’exercice précédent.

« Nous avons constaté de solides résultats ce trimestre en continuant à
exécuter notre stratégie à long terme », a annoncé le
président-directeur général, Brian Moynihan. « Les principaux
déterminants de notre entreprise — la collecte de dépôts et les prêts à
nos clients d’affaires et aux particuliers — ont pris la bonne
direction ce trimestre et les résultats de nos opérations au nom des
clients sont restés relativement stables dans le contexte des marchés
financiers difficiles. Notre approche équilibrée envers le service
fourni à nos clients est en bonne voie alors que l’économie continue de
s’améliorer. »

« Nos résultats de ce trimestre reflètent nos efforts continus visant à
améliorer notre levier d’exploitation en continuant d’investir dans
notre entreprise », a déclaré le directeur financier, Paul Donofrio.
« Nous avons porté le capital et la liquidité à des niveaux record et
augmenté le total des prêts pour le deuxième trimestre consécutif, tout
en continuant d’opérer dans notre cadre de gestion des risques. »

   

Faits saillants financiers sélectionnés

     
Trois mois clos le
(en millions USD, sauf données par actions)     30 septembre
2015
    30 juin
 2015
    30 septembre
 2014
Revenu net des intérêts, sur une base EPI1 $ 9 742     $ 10 716     $ 10 444
Revenu autre que d’intérêts 11 171 11 629 10 990
 
Recettes totales, nettes des charges d’intérêts, sur une base EPI1 20 913 22 345 21 434
Provision pour créances irrécouvrables 806 780 636
Charges autres que d’intérêts2 13 807 13 818 20 142
Résultat net (perte) $ 4 508 $ 5 320 $ (232 )
Bénéfice dilué (perte) par action ordinaire     $ 0,37       $ 0,45       $ (0,04 )

1 La base équivalente pleinement imposable (EPI) de la société est
une mesure financière non définie par les PCGR. Pour plus
d’informations, se reporter à la note en fin de texte G. Le revenu net
d’intérêts sur une base PCGR se chiffrait
à 9,5 milliards USD, 10,5 milliards USD et 10,2 milliards USD pour les
trois mois clos les  30 septembre 2015,  30 juin 2015 et
 30 septembre 2014, respectivement. Le chiffre d’affaires total, hors
intérêts débiteurs, selon les PCGR, se chiffrait
à 20,7 milliards USD, 22,1 milliards USD et 21,2 milliards USD pour les
trois mois clos le 30 septembre 2015,  30 juin 2015
et 30 septembre  2014, respectivement.

2 Les
charges autres que d’intérêts comprennent des frais de litiges
de 231 millions USD, 175 millions USD et 6,0 milliards USD pour les
trois mois clos le 30 septembre 2015, 30 juin  2015 et 30
septembre  2014, respectivement.

Le chiffre d’affaires, net des charges d’intérêts, sur une base EPI,
s’élevait à 20,9 milliards USD(G), en baisse
de 521 millions USD par rapport au troisième trimestre 2014. Ceci était
largement attribuable à une hausse des ajustements négatifs liés aux
marché sur le portefeuille de titres de créance de la société en réponse
à la baisse des taux d’intérêt à long terme, en partie compensée par une
hausse des ajustements de l’évaluation des débits (DVA) nets positifs
par rapport au trimestre de l’exercice précédent. Le trimestre actuel
incluait 597 millions USD d’ajustements négatifs liés au marché
et 313 millions USD de DVA positifs nets.

Le revenu net d’intérêts sur une base EPI s’élevait à 9,7 milliards USD
au troisième trimestre 2015, en baisse de 7 %, soit 702 millions USD,
par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. En
excluant l’impact des ajustements liés au marché, le revenu net
d’intérêts s’élevait à 10,3 milliards USD au troisième trimestre 2015,
par rapport à 10,0 milliards USD au trimestre précédent et
à 10,5 milliards USD au trimestre correspondant précédent(G).
Le déclin par rapport au troisième trimestre 2014 était attribuable à
une baisse des soldes de prêts à la consommation et à une baisse des
rendements, en partie compensées par une croissance des prêts
commerciaux et une baisse des soldes de dettes à long terme.

Le revenu autre que d’intérêts était en hausse de 2 %,
soit 181 millions USD, par rapport au trimestre correspondant de l’année
précédente, à 11,2 milliards USD. Les résultats du trimestre le plus
récent reflétaient des augmentations en glissement annuel du revenu des
opérations bancaires d’hypothèque et des cartes, une hausse des
honoraires de gestion d’actifs et d’autres revenus, en partie
contrebalancés par une baisse du chiffre d’affaires des marchés
financiers et une baisse du revenu des placements en actions.

La provision pour créances irrécouvrables a augmenté de 170 millions USD
par rapport au troisième trimestre 2014, pour
atteindre 806 millions USD. Les créances irrécouvrables nettes
s’élevaient à 932 millions USD au troisième trimestre 2015, par rapport
à 1,1 milliard USD au deuxième trimestre 2015 et 1,0 milliard USD au
troisième trimestre 2014. Le ratio des créances irrécouvrables nettes
s’est amélioré pour atteindre 0,42 % au troisième trimestre 2015 par
rapport à 0,46 % au trimestre correspondant de l’exercice précédent. La
baisse des créances irrécouvrables nettes était essentiellement
attribuable à une amélioration des tendances des portefeuilles de prêts
aux particuliers, en partie contrebalancée par une hausse des créances
irrécouvrables commerciales. Au troisième trimestre 2015, la libération
de réserves nette s’élevait à 126 millions USD, par rapport à une
libération de réserves nette de 407 millions USD au troisième
trimestre 2014.

Les charges autres que d’intérêts ont baissé de 6,3 milliards USD,
soit 31 % par rapport au troisième trimestre 2014, à 13,8 milliards USD.
À l’exclusion des frais de litiges de 231 millions USD au troisième
trimestre 2015 et de 6,0 milliards USD au trimestre correspondant de
l’exercice précédent, les charges autres que d’intérêts ont baissé
de 4 % comparé au trimestre de l’exercice précédent
à 13,6 milliards USD, reflétant une baisse des charges du segment Actifs
patrimoniaux et Gestion hypothécaire (A). Des efforts
continus de gestion des coûts ont permis à la société de continuer à
investir dans des opportunités de croissance tout en maintenant les
dépenses relativement stables comparé au trimestre précédent.

Le taux d’imposition effectif était de 26 % pour le troisième
trimestre 2015, y compris les bénéfices liés à la restructuration de
certaines filiales non américaines.

Résultats par segment d’activité

La société déclare les résultats en se servant de cinq segments
d’activité :  Services bancaires aux particuliers, Gestion mondiale de
patrimoine et d’investissements (GWIM), Services bancaires mondiaux,
Marchés internationaux, et Actifs patrimoniaux & Gestion hypothécaire
(LAS), avec les opérations restantes qui sont enregistrées dans Autres
postes.

   

Services bancaires aux particuliers

     
Trois mois clos le
(en millions USD)     30 septembre
 2015
    30 juin
 2015
    30 septembre
 2014
Recettes totales, nettes des charges d’intérêts, sur une base EPI $ 7 832     $ 7 544     $ 7 749
Provision pour créances irrécouvrables 648 506 668
Charges autres que d’intérêts 4 434 4 318 4 462
Revenu net $ 1 759 $ 1 706 $ 1 669
Rendement sur capital alloué moyen1 24 % 24 % 22 %
Prêts moyens $ 206 337 $ 201 703 $ 197 374
Dépôts moyens 548 895 545 454 514 549
En fin de période
Actifs de courtage     $ 117 210       $ 121 961       $ 108 533  

1 Le rendement du capital alloué moyen est une mesure financière
non PCGR. La société considère que l’utilisation de ces mesures
financières non PCGR permet une évaluation plus claire des résultats des
segments. Il se peut que d’autres entreprises définissent ou calculent
cette mesure différemment. Pour un rapprochement avec les mesures
financières PCGR, se reporter aux pages 22 à 24 du présent communiqué de
presse.

Faits saillants de l’exploitation

  • Les soldes des dépôts moyens ont augmenté de 34,3 milliards USD,
    soit 7 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice
    précédent, pour atteindre 548,9 milliards USD.
  • La société a émis 13,7 milliards USD de prêts hypothécaires
    résidentiels de premier rang et 3,1 milliards USD de prêts sur valeur
    domiciliaire au troisième trimestre 2015, par rapport
    à 11,7 milliards USD et 3,2 milliards USD, respectivement, au
    trimestre correspondant de l’exercice précédent.
  • Les actifs de courtage clients ont augmenté de 8,7 milliards USD,
    soit 8 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice
    précédent pour atteindre 117,2 milliards USD, essentiellement en
    réponse à des flux de comptes solides, en partie contrebalancés par
    une baisse des évaluations boursières.
  • La société a émis 1,3 million de nouvelles cartes de crédit à la
    consommation au troisième trimestre 2015, en hausse par rapport
    à 1,2 million de cartes émises au trimestre correspondant de
    l’exercice précédent.

Vue d’ensemble de la situation financière

Le segment Services bancaires aux particuliers a enregistré un résultat
net de 1,8 milliard USD, en hausse de 5 % par rapport au trimestre
correspondant de l’exercice précédent. L’entreprise a constaté une
activité accrue de la part des clients durant le trimestre avec des
augmentations en glissement annuel des dépôts, émissions de prêts
hypothécaires, émissions de cartes de crédit et actifs de courtage. En
outre, le nombre d’utilisateurs de services bancaires mobiles a augmenté
de 14 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent,
à 18,4 millions.

Le chiffre d’affaires était en hausse de 1 % par rapport au troisième
trimestre 2014 à 7,8 milliards USD, la hausse du revenu non productif
d’intérêts étant largement contrebalancée par une baisse du revenu net
d’intérêts. Le revenu net d’intérêts a baissé, le bénéfice de la hausse
des dépôts étant plus que contrebalancé par l’impact de l’attribution
des activités de gestion actif-passif (ALM) et de la baisse des
rendements de cartes. Le revenu non productif d’intérêts était en hausse
de 6 % à 2,8 milliards USD, en réponse aux gains sur les
dessaisissements et à une hausse du revenu sur les cartes, en partie
contrebalancés par une baisse des charges de service.

La provision pour créances irrécouvrables a baissé de 20 millions USD
par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent pour
atteindre 648 millions USD, en réponse à une amélioration continue de la
qualité du crédit, essentiellement liée aux portefeuilles des petites
entreprises et des cartes de crédit.

Les charges autres que d’intérêts ont baissé de 1 % par rapport au
troisième trimestre 2014 à 4,4 milliards USD, alors que la société
continuait d’optimiser son réseau de prestations et à réinvestir
certaines des économies de ces initiatives dans l’entreprise en
recrutant des spécialistes des ventes. Au cours des 12 derniers mois, la
société a ajouté plus de 300 agents de prêts hypothécaires, conseillers
en solutions financières et spécialistes des petites entreprises afin de
mieux servir ses clients et approfondir les relations.

Stimulée par la croissance continue des services bancaires mobiles et
d’autres points de contact de libre-service client, la société a fermé
ou cédé 244 agences et ajouté 38 agences depuis le troisième
trimestre 2014, pour donner au total 4 741 centres financiers à la fin
du troisième trimestre 2015.

Le rendement sur capital alloué moyen était de 24 % au troisième
trimestre 2015, par rapport à 22 % au troisième trimestre 2014.

   

Gestion mondiale de patrimoine et d’investissements (GWIM)

     
Trois mois clos le
(en millions USD)     30 septembre
 2015
    30 juin
 2015
    30 septembre
 2014
Recettes totales, nettes des charges d’intérêts, sur une base EPI $ 4 468     $ 4 573     $ 4 666
Provision pour créances irrécouvrables (2 ) 15 (15 )
Charges autres que d’intérêts 3 447 3 459 3 405
Revenu net $ 656 $ 689 $ 812
Rendement sur capital alloué moyen1 22 % 23 % 27 %
Moyenne des prêts et crédit-baux $ 133 168 $ 130 270 $ 121 002
Dépôts moyens 243 980 239 974 239 352
En fin de période (en milliards USD)
Actifs sous gestion $ 877 $ 930 $ 888
Total des soldes clients2     2 396       2 522       2 462  

1 Le rendement du capital alloué moyen est une mesure financière
non PCGR. La société considère que l’utilisation de ces mesures
financières non PCGR permet une évaluation plus claire des résultats des
segments. Il se peut que d’autres entreprises définissent ou calculent
cette mesure différemment. Pour obtenir un rapprochement des mesures
financières PCGR, se reporter aux pages 22 à 24 de ce communiqué de
presse.

2 Les soldes totaux des clients sont définis
comme étant les actifs sous gestion, actifs de courtage clients, actifs
sous conservation, dépôts et prêts clients (y compris les créances sur
marges).

Faits saillants de l’exploitation

  • Le nombre de conseillers en patrimoine a augmenté de 998 par rapport
    au trimestre de l’exercice précédent pour atteindre 18 037, en réponse
    à l’investissement continu dans le programme de développement des
    conseillers, un recrutement compétitif amélioré et des taux
    d’attrition historiquement faibles des conseillers. Cette augmentation
    inclut 174 conseillers en services bancaires aux particuliers, alors
    que la société continue d’étendre son réseau d’experts pour élargir et
    approfondir la relation client.
  • Au deuxième trimestre 2015, les flux d’actifs sous gestion à long
    terme (AUM) de 4,4 milliards USD représentaient le 25e
    trimestre consécutif de flux positifs.
  • Les soldes de dépôts moyens ont augmenté de 2 %,
    soit 4,6 milliards USD, par rapport au trimestre correspondant de
    l’exercice précédent pour atteindre 244,0 milliards USD, et les soldes
    de prêts moyens ont augmenté de 10 % par rapport au trimestre
    correspondant de l’exercice précédent à 133,2 milliards USD, ce qui
    représentait le 22e trimestre consécutif de croissance
    des soldes de prêts.
  • Les honoraires de gestion d’actifs ont augmenté de 2 % par rapport au
    troisième trimestre 2014 pour atteindre 2,1 milliards USD.

Vue d’ensemble de la situation financière

Le segment Gestion mondiale du patrimoine et des investissements a
déclaré un revenu net de 656 millions USD, par rapport
à 812 millions USD au troisième trimestre 2014. Le chiffre d’affaires
était en baisse de 198 millions USD à 4,5 milliards USD, la hausse des
honoraires de gestion d’actifs ayant été plus que contrebalancée par la
baisse du chiffre d’affaires transactionnel et l’impact de l’attribution
des activités ALM par la société sur le revenu net d’intérêts. Il s’agit
là de la continuation d’une tendance en termes de chiffre d’affaires
transactionnel, alors que les clients continuent de migrer du courtage
aux relations gérées, ce qui est exacerbé par une baisse des marchés et
une activité de nouvelles émission atone.

La marge avant impôt du troisième trimestre 2015 était de 23 %, en
baisse par rapport aux 27 % du trimestre correspondant de l’exercice
précédent.

Les charges autres que d’intérêts ont augmenté légèrement par rapport au
trimestre correspondant de l’exercice précédent à 3,4 milliards USD, les
coûts liés aux litiges étant supérieurs et le nombre de conseillers en
patrimoine ayant augmenté de 6 % par rapport au trimestre correspondant
de l’exercice précédent.

Le bénéfice de la provision pour créances irrécouvrables a baissé
de 13 millions USD par rapport au trimestre correspondant de l’exercice
précédent, à un bénéfice de 2 millions USD, en réponse à une hausse des
recouvrements enregistrés au trimestre de l’exercice précédent.

Le rendement sur capital alloué moyen était de 22 % au troisième
trimestre 2015, par rapport à 27 % au trimestre correspondant de
l’exercice précédent.

   

Services bancaires mondiaux

     
Trois mois clos le
(en millions USD)     30 septembre
 2015
    30 juin
 2015
    30 septembre
 2014
Recettes totales, nettes des charges d’intérêts, sur une base EPI $ 4 191     $ 4 106     $ 4 345
Provision pour créances irrécouvrables 179 177 (64 )
Charges autres que d’intérêts 2 020 1 932 2 016
Revenu net $ 1 277 $ 1 251 $ 1 521
Rendement sur capital alloué moyen1 14 % 14 % 18 %
Moyenne des prêts et crédit-baux $ 310 043 $ 300 631 $ 283 264
Dépôts moyens     296 321       288 117       291 927  

1 Le rendement du capital alloué moyen est une mesure financière
non PCGR. La société considère que l’utilisation de ces mesures
financières non PCGR permet une évaluation plus claire des résultats des
segments. Il se peut que d’autres entreprises définissent ou calculent
cette mesure différemment. Pour un rapprochement avec les mesures
financières PCGR, se reporter aux pages 22 à 24 du présent communiqué de
presse.

Faits saillants de l’exploitation

  • Bank of America Merrill Lynch a généré des frais bancaires
    d’investissement de 1,3 milliard USD pour l’ensemble de la société,
    hors transactions auto-dirigées, au troisième trimestre 2015, retenant
    sa 3ème place au classement mondial(H).
  • Bank of America Merrill Lynch a été classée parmi les trois premières
    institutions financières à l’échelle mondiale, en termes de dette
    d’entreprise à rendement élevé, prêts à effet de levier, titres
    adossés à des prêts hypothécaires, titres adossés à des actifs, de
    dettes convertibles, dette de société de catégorie investissement,
    crédits syndiqués et marchés des capitaux d’emprunt au troisième
    trimestre 2015(H).
  • Les honoraires de consultation de 391 millions USD à l’échelle de la
    société arrivaient au deuxième rang des résultats depuis la fusion
    Merrill Lynch.
  • Les soldes de prêts et crédit-baux moyens ont augmenté
    de 26,8 milliards USD, soit 9 % par rapport au trimestre correspondant
    de l’exercice précédent, pour atteindre 310 milliards USD, largement
    en réponse à la croissance des portefeuilles commerciaux et
    industriels et du portefeuille immobilier commercial.

Vue d’ensemble de la situation financière

Le segment Services bancaires mondiaux a déclaré un bénéfice net de 1,3 milliard USD
au troisième trimestre 2015, par rapport à 1,5 milliard USD au troisième
trimestre 2014. La solide croissance des prêts et dépôts et la hausse
des honoraires de consultation ont été contrebalancées par une baisse du
revenu net d’intérêts et une baisse des honoraires de placeurs en ligne
en parallèle à la baisse des volumes du secteur.

Le revenu net d’intérêts était en baisse de 105 millions USD, reflétant
l’impact de l’attribution des activités ALM de la société et des coûts
de liquidité, ainsi que la compression des marges sur prêts. Ce qui a
été partiellement compensé par la croissance des prêts. Le total des
frais bancaires d’investissement à l’échelle de l’entreprise, hors
transactions auto-dirigées, a chuté de 1,3 milliard USD au troisième
trimestre par rapport à 1,4 milliard USD au trimestre de l’exercice
précédent. La hausse des honoraires de consultation a été plus que
contrebalancée par la baisse des frais d’émission d’actions.

Le rendement sur capital alloué moyen était de 14 % au troisième
trimestre 2015, par rapport à 18 % au trimestre de l’exercice précédent.

La provision pour créances irrécouvrables a augmenté de 243 millions USD
par rapport au trimestre de l’exercice précédent pour
atteindre 179 millions USD, en réponse à une hausse des soldes de prêts
et une hausse des libérations de réserves au cours de l’exercice
précédent. Les charges autres que d’intérêts étaient relativement
inchangées par rapport à l’exercice précédent à 2,0 milliards USD.

   

Marchés internationaux

     
Trois mois clos le
(en millions USD)     30 septembre
2015
    30 juin
 2015
    30 septembre
 2014
Recettes totales, nettes des charges d’intérêts, sur une base EPI $ 4 071     $ 4 267     $ 4 161

Recettes totales, nettes des charges d’intérêts, sur une base
EPI, hors DVA net
1

3 758 4 165 3 956
Provision pour créances irrécouvrables 42 6 45
Charges autres que d’intérêts 2 683 2 732 3 357
Revenu net $ 1 008 $ 992 $ 371
Rendement sur capital alloué moyen2 11 % 11 % 4 %
Total des actifs moyens     $ 597 103       $ 602 735       $ 599 977  

1 Représente une mesure financière non PCGR. Les gains DVA nets
s’élevaient à 313 millions USD, 102 millions USD et 205 millions USD
pour les trois mois clos le 30 septembre 2015, 30 juin  2015,
et 30 septembre  2014, respectivement.

2 Le
rendement sur capital alloué moyen est une mesure financière non
conforme aux PCGR. La société considère que l’utilisation de ces mesures
financières non PCGR permet une évaluation plus claire des résultats des
segments. Il se peut que d’autres entreprises définissent ou calculent
cette mesure différemment. Pour un rapprochement avec les mesures
financières PCGR, se reporter aux pages 22 à 24 du présent communiqué de
presse.

Faits saillants de l’exploitation

  • Le chiffre d’affaires du segment Ventes et négociation d’actions, hors
    DVA net, ont augmenté de 12 % par

Contacts

Les investisseurs peuvent contacter : 
Lee McEntire, Bank
of America, 1.980.388.6780
Jonathan Blum, Bank of America
(Revenu fixe), 1.212.449.3112

Les journalistes peuvent
contacter : 
Jerry Dubrowski, Bank of
America, 1.980.388.2840
jerome.f.dubrowski@bankofamerica.com

Read full story here