Press release

Banyan Biomarkers annonce les résultats concluants d’un essai clinique portant sur des analyses de sang permettant d’évaluer les lésions cérébrales traumatiques légères à modérées

0 0
Sponsorisé par Business Wire

SAN DIEGO–(BUSINESS WIRE)–Banyan Biomarkers, Inc., leader en matière de développement de biomarqueurs pour les lésions cérébrales traumatiques (LCT), a annoncé aujourd’hui les résultats d’une étude clinique utilisant une analyse de sang pour évaluer les LCT légères à modérése. Les résultats, publiés en ligne dans le Journal of Neurotrauma, indiquent que les deux biomarqueurs hautement spécifiques

SAN DIEGO–(BUSINESS WIRE)–Banyan Biomarkers, Inc., leader en matière de développement de
biomarqueurs pour les lésions cérébrales traumatiques (LCT), a annoncé
aujourd’hui les résultats d’une étude clinique utilisant une analyse de
sang pour évaluer les LCT légères à modérése. Les résultats, publiés en
ligne dans le Journal of Neurotrauma, indiquent que les deux
biomarqueurs hautement spécifiques au cerveau dans l’analyse de sang de
Banyan Biomarkers, l’ubiquitine c-terminale hydrolase-L 1 (UCH-L1) et la
protéine acide fibrillaire gliale (PAFG), sont détectables dans le sang
peu après une LCT. Le test a pu identifier 100 % des sujets de l’essai
qui ont fini par subir une tomodensitométrie (TDM) positive de la tête.
Les résultats démontrent que les tests de biomarqueurs à un stade
précoce sur des patients présentant une LCT légère à modérée ont le
potentiel de fournir aux cliniciens la preuve objective requise pour
réduire l’usage des tomodensitomètres, qui sont associés à une hausse
des coûts de soins de santé 1 et à la possibilité de
développement d’un cancer sur le long terme.2

Cette étude observationnelle multicentrique prospective portait
sur 251 patients souffrant de LCT légères à modérées qui se sont
présenté dans sept services d’urgence aux États-Unis et en Europe. Tous
les patients de l’étude ont subi une TDM dans le cadre des soins de
routine ainsi qu’une prise de sang pour une analyse des biomarqueurs
dans les six heures suivant la lésion.

« Cette étude constitue une étape importante dans le développement d’un
test objectif pour l’évaluation des patients atteints de LCT. Une
analyse de sang objective pour la LCT a le potentiel d’améliorer
l’évaluation et les résultats cliniques pour les millions de personnes
qui souffrent chaque année d’une lésion cérébrale », a déclaré l’auteur
principal, Robert Welch MD, professeur de médecine d’urgence à la Wayne
State University.

D’après l’article, les résultats démontrent que, dans les six heures
suivant la lésion, le biomarqueur UCH-L1 est très sensible pour
identifier les patients présentant une TDM positive de la tête. Les
auteurs se sont également penchés sur le S100B, autre biomarqueur
sanguin potentiel pour la LCT, mais ils en sont arrivés à la conclusion
que S100B n’était pas aussi efficace que l’UCH-L1.

« Cette étude constitue une étape majeure pour Banyan Biomarkers et nous
attendons avec impatience les résultats de notre étude pivot
confirmatoire portant sur 2 000 sujets, qui seront publiés cette
année », a déclaré Jackson Streeter MD, PDG de Banyan Biomarkers.

L’étude a été soutenue par l’US Army Medical Research and Material
Command et publiée en ligne le 15 octobre 2015 dans le Journal of
Neurotrauma. [ePub avant impression]

À propos de la LCT

D’après le Center for Disease Control and Prevention, la LCT est une
cause majeure d’incapacité et de décès, et affecte plus
de 2,5 millions de personnes, chaque année, aux États-Unis. Une LCT
résulte d’une bosse, d’un coup ou d’un choc à la tête qui perturbent la
fonction normale du cerveau. Les accidents automobiles, les chutes, les
blessures de sport et les agressions sont des causes fréquentes de LCT. 3

Il n’existe actuellement aucun test objectif permettant aux médecins de
détecter la présence et la sévérité du traumatisme cérébral et,
comme 80 à 90 % des LCT sont légères à modérées 4,
ils sont rarement visibles sur un TDM. 5 Une augmentation
de 30 % des visites en salle d’urgence a été enregistrée au cours de
l’année passée en raison de la perception accrue des risques associés de
commotions et de déficits neurologiques en aval résultant de
traumatismes cérébraux répétitifs. 6

À propos de Banyan Biomarkers

La société Banyan Biomarkers, Inc. a pour mission de développer une
analyse de sang diagnostique simple, utilisable au point d’intervention,
et permettant aux médecins de détecter rapidement la présence et la
sévérité d’un traumatisme crânien léger à modéré et d’améliorer la prise
en charge médicale des patients victimes de lésions cérébrales. Le test
de la société permet de détecter dans le sang deux types de protéines
(UCH-L1 et GFAP) qui sont normalement présentes dans le cerveau et qui
traversent la barrière hémato-encéphalique après une lésion cérébrale.
Pour en savoir plus sur Banyan Biomarkers, visiter www.banyanbio.com.

Références

1. Injury Prevention and Control: Traumatic Brain Injury. Centers for
Disease Control and Prevention. Site Web : http://www.cdc.gov/TraumaticBrainInjury/severe.html.
Consulté le : 4 novembre 2015

2. The Surprising Dangers of CT Scans and X-rays. Site Web : http://www.consumerreports.org/cro/magazine/2015/01/the-surprising-dangers-of-ct-sans-and-
x-rays/index.htm
. Consulté le : 4 novembre 2015

3. Injury Prevention and control: Traumatic brain injury in the United
States. Fact sheet. Centers for Disease Control and Prevention. Site
Web : www.cdc.gov/traumaticbraininjury/get_the_facts.html.
Consulté le : 4 novembre 2015

4. Saatman KE et al. Classification of Traumatic Brain Injury for
Targeted Therapies. J Neurotrauma. 2008;25:719-738.

5. Neurology Reviews: MRI Improves Long-Term Outcome Prediction for
Patients With Mild Traumatic Brain Injury. Site Web : http://www.neurologyreviews.com/the-publication/past-issue-sngle-view/mri-improves-long-term-
outcome-prediction-for-patients-with-mild-traumatic-brain-injury/bf699d7ef93eb69f457faf0ca964e650.html
.
Consulté le : 4 novembre 2015

6. Stern RA et al. Long-term consequences of repetitive brain trauma:
chronic traumatic encephalopathy. PM&R. 2011 Oct;3(10 Suppl 2):S460-7.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Banyan Biomarkers, Inc.
Tony Grover, 760-710-0423
Vice-président
chargé du développement commercial
tgrover@banyanbio.com