Press release

bioMérieux – Résultats semestriels au 30 juin 2015

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

Forte croissance de l’activité Chiffre d’affaires : 933 millions d’euros +19,5 %, à données publiées +8,1 %, à devises et périmètre constants Résultat opérationnel courant contributif en nette progression (+34 %), bénéficiant du dynamisme de l’activité, de la maîtrise des frais opérationnels et d’effets de change positifs Confirmation du succès de FilmArray® Accréditation 510(k) de VIDAS® 3 par la

  • Forte croissance de l’activité

    • Chiffre d’affaires : 933 millions d’euros
    • +19,5 %, à données publiées
    • +8,1 %, à devises et périmètre constants
  • Résultat opérationnel courant contributif en nette progression
    (+34 %), bénéficiant du dynamisme de l’activité, de la maîtrise des
    frais opérationnels et d’effets de change positifs
  • Confirmation du succès de FilmArray®
  • Accréditation 510(k) de VIDAS® 3 par la FDA
  • Déploiement du plan d’investissements industriels
  • Confirmation des objectifs financiers pour 2015

M. Alexandre Mérieux, Directeur Général, déclare : « Au
cours de ce premier semestre, bioMérieux a enregistré une performance
solide, illustrant la pertinence de son positionnement d’acteur
spécialisé du diagnostic
in vitro des maladies infectieuses.
Notre bonne dynamique de ces six premiers mois s’appuie sur l’étendue de
notre présence géographique ainsi que sur notre offre différenciée et
enrichie récemment avec l’acquisition de BioFire en biologie
moléculaire. Dans ce contexte, malgré l’instabilité de l’environnement
économique, nous sommes confiants dans l’atteinte des objectifs que nous
nous sommes fixés pour l’année 2015. 
»

MARCY L’ETOILE, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Le Conseil d’administration de bioMérieux (Paris:BIM), acteur mondial du
diagnostic in vitro, s’est réuni le 28 août, sous la présidence
de M. Jean-Luc Belingard. Il a arrêté les comptes consolidés
intermédiaires du Groupe au 30 juin 2015. Ces comptes ont fait l’objet
d’un examen limité par les commissaires aux comptes.

             
Comptes consolidés

En millions d’euros

  S1
2015
 

S1
2014 (1)

  Variation
A données publiées
Chiffre d’affaires   933   781   +19,5 %
Résultat opérationnel courant contributif (2) 122 91 +34,3 %
Résultat opérationnel 103 78 +33,1 %
Résultat de l’ensemble consolidé   59   51   +16,9 %
Résultat net par action (en €)   1,51   1,28   +16,9 %

(1) Retraité en application de la norme IFRIC 21 – Taxes prélevées par
une autorité publique ; cf. annexe 1
(2) Le résultat
opérationnel courant contributif
correspond au résultat opérationnel
courant hors éléments non récurrents relatifs à l’acquisition et
l’intégration de BioFire, et écritures comptables liées à l’affectation
de son coût d’acquisition. Le résultat opérationnel courant
correspond au résultat opérationnel hors éléments « significatifs,
inhabituels et non récurrents », classés en « autres produits et charges
opérationnels non courants ».

RESULTATS FINANCIERS

Chiffre d’affaires1

A fin juin 2015, le chiffre d’affaires de bioMérieux a atteint
933 millions d’euros contre 781 millions d’euros au 30 juin 2014. Sa
croissance s’est élevée à 8,1 %, à taux de change et périmètre
constants : en particulier, FilmArray® a confirmé son
rôle d’accélérateur de croissance pour le Groupe, apportant environ 300
points de base supplémentaires à la croissance des autres gammes de
bioMérieux. Après prise en compte des variations de périmètre relatives
aux acquisitions de BioFire et de CEERAM, la croissance a atteint 9,1 %,
à devises constantes. Bénéficiant de l’effet positif des variations des
taux de change (notamment de l’appréciation du dollar U.S. par rapport à
l’euro) à hauteur de 81 millions d’euros (soit +10,4 %), les ventes se
sont inscrites en progression de 19,5 % à données publiées.

         
Evolution du chiffre d’affaires

En millions d’euros

   
Chiffre d’affaires – 30 juin 2014   781
Effets de change +81 +10,4 %
Croissance organique, à taux de change et périmètre constants +63 +8,1 %

}+9,1 %

Variations de périmètre (1) +8 +1,0 %
Chiffre d’affaires – 30 juin 2015   933 +19,5 %

(1) BioFire : l’activité du 1er janvier au 15
janvier 2015 est exclue du calcul de la croissance organique (date
d’acquisition : 16/01/2014)
CEERAM : première intégration des
ventes de cette start-up technologique acquise fin décembre 2014

Compte de résultat

  • Marge brute

Au premier semestre 2015, la marge brute s’est élevée à 474 millions
d’euros, soit 50,8 % du chiffre d’affaires contre 385 millions d’euros
au 30 juin 2014, bénéficiant d’un effet de change favorable à hauteur de
35 millions d’euros. A devises et périmètre constants, le taux de marge
brute est estimé à 51,4 % du chiffre d’affaires, en progression de 210
points de base par rapport au premier semestre 2014. Cette amélioration
s’explique notamment par la bonne dynamique des ventes (croissance
organique de 8,1 %) permettant une meilleure absorption des frais fixes
et par un mix produit plus favorable, partiellement compensés par la
constatation de provisions faites au titre d’accords de licence. Les
dépenses engagées sur le site de Durham (Caroline du Nord, Etats-Unis)
pour répondre aux observations de la Food and Drug Administration
(FDA) affichent une baisse graduelle au cours du premier semestre 2015
et s’élèvent à 12 millions d’euros contre 15 millions d’euros sur
l’exercice précédent.

  • Résultat opérationnel courant contributif

Au cours des six premiers mois de l’année, le résultat opérationnel
courant contributif s’est établi à 122 millions d’euros, soit 13,1 % du
chiffre d’affaires contre 91 millions d’euros au 30 juin 2014, soit
11,6 % du chiffre d’affaires. Cette évolution reflète l’amélioration de
la marge brute, la maîtrise des dépenses opérationnelles dans un
contexte d’investissement pour assurer le succès de FilmArray®
et un effet de change favorable de 6 millions d’euros.

  • Les charges commerciales et frais généraux ont atteint 254 millions
    d’euros au premier semestre 2015, soit 27,3 % du chiffre d’affaires,
    contre 215 millions d’euros, soit 27,6 % du chiffre d’affaires au 30
    juin 2014. L’augmentation de 19 millions d’euros environ, hors effet
    de change, reflète notamment l’investissement pour le développement
    commercial de la gamme FilmArray®.
  • Représentant 12,4 % du chiffre d’affaires, les frais de recherche et
    développement totalisent 116 millions d’euros contre
    100 millions d’euros, soit 12,8 % des ventes, sur la même période en
    2014. Hors effets de change et périmètre, cette croissance s’explique
    en particulier par une augmentation de l’effort de R&D relatif à
    FilmArray® et par la maîtrise des dépenses sur les autres
    gammes.
  • Les crédits d’impôt recherche se sont établis à 11 millions d’euros,
    contre 14 millions d’euros en 2014, où ils avaient bénéficié
    d’ajustements au titre d’exercices antérieurs.
  • Les « autres produits de l’activité » incluent principalement les
    redevances reçues. Ils s’élèvent à 7,4 millions d’euros et sont
    stables par rapport au premier semestre 2014.

1 L’évolution de l’activité par région et par application est
présentée en Annexe 2. Le communiqué de presse complet sur l’activité à
fin juin 2015 est disponible sur www.biomerieux-finance.com.

  • Résultat opérationnel courant

Les frais liés à l’acquisition de BioFire comprennent principalement
l’amortissement des actifs acquis valorisés dans le cadre de
l’allocation de son prix d’achat ainsi que les effets du plan de
rétention mis en place à cette occasion. Ils s’élèvent à 18 millions
d’euros contre 15 millions d’euros à la même période de l’exercice
précédent. De ce fait, le résultat opérationnel courant s’est établi à
104 millions d’euros au premier semestre 2015 contre 76 millions d’euros
en 2014.

  • Résultat opérationnel

Au 30 juin 2015, le résultat opérationnel a atteint 103 millions
d’euros, soit 11,0 % du chiffre d’affaires contre 77 millions d’euros
l’année précédente, soit 9,8 % du chiffre d’affaires.

  • Résultat financier et impôts

Au cours du premier semestre 2015, le coût de la dette s’est établi à
12 millions d’euros, à comparer à 2 millions d’euros sur la même période
en 2014.

Cette augmentation de 10 millions d’euros provient essentiellement de la
dette d’acquisition de BioFire pour laquelle, en 2015, les intérêts
payés sur le financement se sont élevés à 8 millions d’euros et la juste
valeur des instruments de couverture inscrite en compte de résultat a
baissé de 2 millions d’euros alors qu’en 2014, dans un contexte de
baisse des taux de l’euro, le coût de cette dette d’acquisition était
globalement nul, les intérêts payés sur le financement à hauteur de
6 millions d’euros ayant été intégralement compensés par des gains
latents de juste valeur sur ces mêmes instruments de couverture.

Au 30 juin 2015, le taux effectif d’impôt (TEI) du Groupe a atteint
34,1 %, supérieur au TEI au 30 juin 2014 retraité de l’impact IFRIC 21
qui était de 30,7 % et avait bénéficié de l’effet favorable
d’ajustements au titre d’exercices antérieurs.

  • Résultat net

Dans ces conditions, le résultat net du premier semestre 2015 a atteint
59 millions d’euros, soit 6,3 % du chiffre d’affaires, contre 51
millions d’euros au 30 juin 2014.

Trésorerie et financement

  • Cash-flow libre

L’EBITDA2 s’élève à 179 millions d’euros au 30 juin 2015
contre 141 millions d’euros un an auparavant, reflétant la forte
croissance du résultat opérationnel courant contributif.

Au cours du premier semestre 2015, le besoin en fonds de roulement
d’exploitation a augmenté de 62 millions d’euros, alors qu’il était
stable en 2014. Cette évolution résulte notamment des éléments suivants :

  • La variation des créances clients s’est établie à 33 millions d’euros
    environ, en recul de 2 millions d’euros par rapport à celle
    enregistrée au premier semestre 2014, qui avait bénéficié du règlement
    de 13 millions d’euros d’arriérés de créances espagnoles.
  • Au premier semestre 2015, l’augmentation des stocks a été plus
    importante de près de 20 millions d’euros par rapport à la même
    période en 2014, en particulier sur le site de Durham (Caroline du
    Nord, Etats-Unis) du fait du retour à des conditions satisfaisantes de
    la production des flacons d’hémoculture, et sur le site de Salt Lake
    City (Utah, Etats-Unis), en phase de reconstitution des stocks de
    FilmArray® après l’épidémie de grippe hivernale.
  • Les dettes fournisseurs ont diminué de 37 millions d’euros à fin juin
    2015, contre une augmentation de 9 millions d’euros à fin juin 2014.
    Cette baisse correspond à des variations mineures des dates
    d’échéances de paiement d’un mois sur l’autre, sans modification des
    délais de règlement du Groupe vis-à-vis de ses fournisseurs.

Comme attendu, les décaissements liés aux investissements ont connu une
hausse sensible et se sont élevés à 86 millions d’euros dont 67 millions
au titre des investissements industriels contre respectivement 56 et 42
millions d’euros au premier semestre 2014. Ils ont notamment porté sur
la mise en place de la nouvelle ligne de production de flacons
d’hémoculture BacT/ALERT® à Durham (Caroline du Nord,
Etats-Unis), sur la construction du nouveau bâtiment de BioFire à Salt
Lake City (Utah, Etats-Unis) et sur l’extension du site de Marcy
l’Etoile (France) pour le conditionnement de VIDAS®.

Dans ce contexte, le cash-flow libre3 s’est
élevé à 24 millions d’euros au 30 juin 2015 contre 62 millions d’euros
l’année précédente.

2 L’EBITDA se définit comme la somme du résultat opérationnel
courant et des amortissements d’exploitation
3 Le
cash-flow libre correspond aux flux de trésorerie générés par
l’exploitation, net des décaissements liés aux investissements

  • Endettement net

Dans ce contexte d’investissements opérationnels et industriels
soutenus, l’endettement net s’élève à 274 millions d’euros au 30 juin
2015 contre 249 millions d’euros à fin décembre 2014. En juin 2015, la
Société a versé un dividende de 39,5 millions d’euros, stable en
comparaison du versement de 2014.

La Société dispose d’un emprunt obligataire, d’un montant de 300
millions d’euros, d’une durée de 7 ans et placé auprès d’investisseurs
institutionnels en octobre 2013. En outre, elle bénéficie d’une ligne de
crédit syndiqué non tirée de 350 millions d’euros arrivant à échéance
le 20 mai 2019. Enfin, le 31 mars 2015, elle a signé un contrat de
crédit-bail d’un montant de 45 millions d’euros, d’une durée de 12 ans,
en vue de financer l’extension de son site de Marcy l’Etoile (France).

AUTRES INFORMATIONS

  • Base installée

Au 30 juin 2015, la base installée est de 81 200 instruments
environ. Elle inclut 1 867 instruments FilmArray®.
Sur le semestre, elle est en augmentation de 1 700 nouveaux instruments
environ, dont 266 instruments FilmArray®.

  • Ressources humaines

Au 30 juin 2015, l’effectif global du Groupe s’élève à 9 258
collaborateurs (salariés et intérimaires en équivalent temps plein).
L’effectif était de 8 935 collaborateurs au 31 décembre 2014.

FAITS MARQUANTS DU 1ER SEMESTRE

  • Offre commerciale

Au cours du premier trimestre 2015, le système FilmArray®
2.0
, nouvelle version de FilmArray®, a reçu
l’autorisation de commercialisation de la FDA et a été marqué CE.
Instrument de taille compacte, sa principale caractéristique est
l’augmentation de sa cadence, les laboratoires pouvant tester jusqu’à
175 échantillons par jour. Cette solution permet de faire fonctionner
ensemble jusqu’à 8 unités FilmArray® 2.0, reliées à un
seul ordinateur, et peut être connectée au système informatique du
laboratoire (LIS).

En outre, bioMérieux a renforcé son offre en biologie moléculaire avec
le lancement d’une nouvelle version du middleware NucliSENtral®
et en immunoessais avec le lancement du test de diagnostic rapide bioNexia®
Legionella
, pour la détection de la présence de Legionella
pneumophila
sérogroup 1, le pathogène le plus courant de la
« maladie du légionnaire ».

  • Demande de classification de novo pour le panel FilmArray®
    Méningite – Encéphalite

En avril 2015, BioFire a déposé auprès de la FDA une demande de
classification de novo pour le panel FilmArray®
Méningite – Encéphalite
(ME) aux Etats-Unis.
Pionnier, FilmArray® ME répond au besoin critique et encore
non satisfait d’une identification rapide des infections du système
nerveux central à partir d’un panel complet testant, dans le liquide
céphalorachidien, les bactéries, virus et champignons le plus
fréquemment à l’origine des méningites et encéphalites
extrahospitalières. Avec un temps de réponse d’une heure environ, ce
test devrait contribuer à réduire la mortalité et la morbidité de ces
maladies très graves et, par conséquent, influer favorablement sur la
prise en charge des patients. FilmArray® ME ne sera
commercialement disponible qu’à l’issue du processus conduit par la FDA.
Sous réserve de cette approbation, ce panel constituerait le quatrième
test de diagnostic clinique de la plateforme FilmArray®. Le
menu syndromique de FilmArray® serait ainsi le plus large
commercialement disponible sur une plateforme de diagnostic multiplexe.

  • Production et Qualité

En février 2015, dans une lettre d’injonction, l’Agence Nationale de
Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) a enjoint
bioMérieux à réaliser, dans un délai de 12 mois, les travaux nécessaires
à la remise en conformité de certaines zones de production de son site
de Craponne (France). En avril 2015, sur la base de ses échanges avec
l’ANSM, la Société a défini le plan d’action à mettre en œuvre pour
répondre à cette demande et dès lors poursuit la mise en application de
ce plan.

En juin 2015, la FDA a mené une nouvelle inspection du site de St Louis
(Missouri – Etats-Unis) et a revu toutes les actions sur lesquelles
bioMérieux s’était engagée. Aucune observation figurant à la Lettre
d’Avertissement d’octobre 2014 n’a été renouvelée. A l’issue de cette
inspection, la FDA a émis 2 observations auxquelles bioMérieux a d’ores
et déjà proposé un plan de remédiation.

Le site de Durham (Caroline du Nord, Etats-Unis) a poursuivi la mise en
œuvre des plans d’actions définis avec la FDA visant à répondre à ses
observations et à préparer les réinspections à venir.

  • Actifs destinés à être cédés

Afin de recentrer son offre commerciale, bioMérieux s’est engagée dans
un plan de cession de son activité d’immunoessais en microplaques,
une gamme de produits non stratégique pour la Société. Les négociations
initiées avec des repreneurs potentiels n’ayant pas abouti, l’arrêt de
la production et de la commercialisation de certaines gammes sera
effectif fin 2015. En conséquence, les actifs précédemment présentés en
« actifs destinés à être cédés », à hauteur de 8 millions d’euros, sont
reclassés dans leurs rubriques initiales au 30 juin 2015.

Au 30 juin 2015, la recherche de partenaires pour accélérer le
développement de bioTheranostics se poursuit.

EVENEMENTS POSTERIEURS A LA CLOTURE

  • Enregistrement de VIDAS® 3 auprès de la FDA

Le 9 juillet 2015, bioMérieux a reçu l’accréditation 510(k) de la FDA
pour la commercialisation de VIDAS® 3, la nouvelle génération
VIDAS® venant ainsi enrichir l’offre d’instruments de la
gamme d’immunoessais automatisés VIDAS® et mini VIDAS® aux
Etats-Unis. VIDAS® 3 renforce la facilité d’utilisation qui
fait le succès de la gamme VIDAS®. Il fonctionne sur le
concept des tests unitaires pouvant être réalisés à la demande ou en
série, 24h/24 et 7j/7. Ainsi, il convient tant aux laboratoires
centralisés qu’aux laboratoires satellites et offre aux professionnels
de santé une solution flexible et fiable leur permettant d’optimiser
leur organisation et de garantir la qualité des actes de biologie.

  • Signature d’un accord de licence non-exclusive avec LBT Innovations
    Ltd

Le 27 août 2015, bioMérieux a signé un accord de licence non-exclusive
avec LBT Innovations pour la technologie MicroStreak®
utilisée dans le système d’ensemencement automatisé de milieux de
culture PREVI® Isola. Cet accord met fin à l’accord de
licence exclusive initial signé en 2007 et confère à chaque société la
liberté de poursuivre ses propres développements indépendamment dans le
domaine de l’automatisation du laboratoire de microbiologie. bioMérieux
conserve le droit d’assurer la maintenance de la base installée de
systèmes PREVI® Isola, y compris la fourniture des
applicateurs brevetés utilisés pour l’ensemencement et cessera la
commercialisation de nouveaux systèmes PREVI® Isola à partir
d’août 2016.

  • Le test de détection du virus Ebola FilmArray®
    BioThreat-E listé par l’OMS

De manière à répondre au besoin de diagnostic dans l’épidémie d’Ebola
qui sévit en Afrique de l’Ouest et Centrale depuis l’été 2014,
l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a introduit une procédure
d’urgence pour la mise à disposition de tests diagnostiques de qualité.
Dans ce cadre, le test de détection du virus Ebola FilmArray®
BioThreat-E a été listé comme éligible par l’OMS en août 2015 pour
l’approvisionnement par les Nations Unies des pays affectés par
l’épidémie. Le test FilmArray® BioThreat-E permet un
diagnostic simple, rapide et fiable de la souche Zaïre du virus Ebola en
cause dans l’épidémie actuelle.

OBJECTIFS 2015

Sur la base des perspectives commerciales actuelles, la Société
maintient ses objectifs de croissance organique des ventes
comprise entre 4,5 et 6,5 %, à devises et périmètre
constants, et de résultat opérationnel courant contributif
compris entre 240 et 265 millions d’euros. Dans un contexte
économique instable, bioMérieux reste confiante quant à la solidité de
la performance attendue pour l’exercice 2015, dans le cadre des
objectifs fixés.

M. Jean-Luc Belingard, Président, conclut : « Le marché que
nous servons continue de croître. En particulier, la lutte contre la
résistance microbienne s’inscrit désormais comme une priorité mondiale
de santé publique, soutenue par de nombreuses initiatives
gouvernementales auxquelles nous participons activement. Ainsi, riche
d’une importante présence internationale et d’un portefeuille d’activité
renforcé en biologie moléculaire, bioMérieux poursuit avec détermination
la mise en œuvre de sa stratégie et le déploiement de son plan d’action
opérationnel, dont les bons résultats que nous publions ce jour
témoignent de la pertinence. »

CALENDRIER FINANCIER

Chiffre d’affaires du 3ème trimestre : 22 octobre 2015 –
Avant bourse

Les anticipations et objectifs ci-dessus reposent, en tout ou partie,
sur des appréciations ou des décisions qui pourraient évoluer ou être
modifiées en raison, en particulier, des incertitudes et des risques
liés à l’environnement économique, financier, réglementaire et
concurrentiel, notamment ceux exposés dans le Document de Référence
2014. La Société ne prend donc aucun engagement ni ne donne aucune
garantie sur la réalisation des objectifs ci-dessus. Elle ne s’engage
pas à publier ou communiquer d’éventuels rectificatifs ou mises à jour
de ces éléments, sous réserve des obligations d’information permanente
pesant sur les sociétés dont les actions sont admises aux négociations
sur un marché financier.

A PROPOS DE BIOMÉRIEUX

Pioneering Diagnostics

Acteur mondial dans le domaine du diagnostic in vitro depuis 50
ans, bioMérieux est présente dans plus de 150 pays au travers de 42
filiales et d’un large réseau de distributeurs. En 2014, le chiffre
d’affaires de bioMérieux s’est élevé à 1,698 milliard d’euros, dont 88 %
ont été réalisés à l’international.

bioMérieux offre des solutions de diagnostic (réactifs, instruments et
logiciels) qui déterminent l’origine d’une maladie ou d’une
contamination pour améliorer la santé des patients et assurer la
sécurité des consommateurs. Ses produits sont utilisés dans le
diagnostic des maladies infectieuses et apportent des résultats à haute
valeur médicale pour le dépistage et le suivi des cancers et les
urgences cardiovasculaires. Ils sont également utilisés pour la
détection de micro-organismes dans les produits agroalimentaires,
pharmaceutiques et cosmétiques.

bioMérieux est une société cotée sur NYSE Euronext Paris. (Code : BIM –
Code ISIN : FR0010096479).

Site internet : www.biomerieux.com

Site dédié aux investisseurs : www.biomerieux-finance.com

Annexe 1 : retraitements liés à l’application de la norme IFRIC 21

                         
Principaux agrégats impactés   6/30/2014   12/31/2014
en millions d’euros Publié   IFRIC 21   Retraité Publié   IFRIC 21   Retraité
                         
 
Capitaux propres de l’ensemble

consolidé au 1er janvier

1 267,3 0,8 1 268,1 1 267,3 0,8 1 268,1
Produits et charges comptabilisés

directement en capitaux propres

-7,0 -7,0 24,0 24,0
Résultat de la période de

l’ensemble consolidé

52,5 -1,9 50,6 135,5 135,5
Résultat global 45,5 -1,9 43,6 159,4 159,4
Autres mouvements -39,6 -39,6 -38,1 -38,1
Capitaux propres de l’ensemble

consolidé à la clôture

1 273,2 -1,1 1 272,2 1 388,6 0,8 1 389,4
                         
 
Total bilan à la clôture 2 327,5 -0,5 2 327,0 2 580,5 -0,5 2 580,0
Autres dettes d’exploitation 235,0 1,9 236,9 251,3 -1,3 250,0
Impôts différés actifs 58,0 -0,5 57,5 86,0 -0,5 85,5
Impôt exigible 14,2 -1,2 13,0 15,4 15,4
Résultat par actions   1,32   -0,04   1,28   3,42       3,42

Annexe 2 : chiffre d’affaires par région et par application

                 
Chiffre d’affaires
par région

En millions d’euros

  S1
2015
  S1
2014
  Variation
A données publiées
  Variation
A devises et périmètre constants
Europe (1)   414,9   402,5   +3,1 %   +1,8 %
Amérique 358,4 249,7 +43,5 % +18,9 %
Amérique du Nord 291,8 190,7 +53,0 % +21,8 %
Amérique latine 66,6 59,0 +12,8 % +9,3 %
Asie Pacifique   148,8   120,3   +23,6 %   +6,6 %
Total par région   922,1   772,6   +19,4 %   +8,0 %
bioTheranostics   8,9   4,7   +90,0 %   +54,8 %
Collaborations de R&D   2,2   3,4        
Chiffre d’affaires Groupe   933,2   780,7   +19,5 %   +8,1 %

(1) y compris le Moyen-Orient et l’Afrique

                 
Chiffre d’affaires
par application

En millions d’euros

  S1
2015
  S1
2014
  Variation
A données publiées
  Variation
A devises et périmètre constants
Applications Cliniques   740,5   615,5   +20,3 %   +8,6 %
Microbiologie 416,3 364,9 +14,1 % +5,0 %
Immunoessais (1) 210,2 185,0 +13,6 % +4,7 %
Biologie Moléculaire (2) 107,9 57,7 +86,9 % +48,8 %
Autres gammes 6,1 7,9 -23,0 % -25,7 %
Applications Industrielles 172,8 152,6 +13,2 % +4,4 %
bioTheranostics 8,9 4,7 +90,0 % +54,8 %
BioFire Defense 8,7 4,5 +95,1 % +52,3 %
Collaborations de R&D   2,2   3,4        
Chiffre d’affaires Groupe   933,2   780,7   +19,5 %   +8,1 %

Contacts

Relations Investisseurs
bioMérieux
Sylvain
Morgeau, + 33 4 78 87 22 37
investor.relations@biomerieux.com
ou
Relations
Presse

bioMérieux
Aurore Sergeant, + 33 4 78 87
54 75
media@biomerieux.com
ou
Image
Sept

Laurence Heilbronn, + 33 1 53 70 74 64
lheilbronn@image7.fr
ou
Claire
Doligez, + 33 1 53 70 74 48
cdoligez@image7.fr

Read full story here