Press release

bioMérieux – Résultats semestriels au 30 juin 2016

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Forte croissance de l’activité, +10,9 % à taux de change et périmètre constants : Chiffre d’affaires : 1 001 millions d’euros +7,2 %, à données publiées Nette progression du résultat opérationnel courant contributif (+22 %) bénéficiant du dynamisme de l’activité et malgré des effets de changes négatifs Révision des objectifs financiers 2016 : La croissance organique des ventes pourrait atteindre,

Forte croissance de l’activité, +10,9 % à taux de change et périmètre
constants :

  • Chiffre d’affaires : 1 001 millions d’euros
  • +7,2 %, à données publiées

Nette progression du résultat opérationnel courant contributif
(+22 %) bénéficiant du dynamisme de l’activité et malgré des effets de
changes négatifs

Révision des objectifs financiers 2016 :

  • La croissance organique des ventes pourrait atteindre, voire dépasser,
    le haut de la fourchette d’objectif précédemment fixée entre 6,0 et
    8,0 %
  • bioMérieux anticipe désormais un résultat opérationnel courant
    contributif autour du haut de l’intervalle d’objectif initialement
    fixé entre 265 et 290 millions d’euros

Alexandre Mérieux, Directeur Général, déclare : « Forte d’un
portefeuille d’activité renforcé et de son empreinte internationale
étendue, bioMérieux a accéléré la croissance organique de ses ventes et
amélioré sa profitabilité opérationnelle. Ces bons résultats permettent
au Groupe d’envisager l’atteinte du haut des objectifs fixés pour
l’année 2016, tout en poursuivant sa politique d’investissement au
service de sa stratégie à long terme.
»

MARCY L’ÉTOILE, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News :

Le Conseil d’administration de bioMérieux (Paris:BIM), acteur mondial du
diagnostic in vitro, s’est réuni le 30 août, sous la présidence
de M. Jean-Luc Belingard. Il a arrêté les comptes consolidés
intermédiaires du Groupe au 30 juin 2016. Ces comptes ont fait l’objet
d’un examen limité par les commissaires aux comptes.

                         

Comptes consolidés
En millions d’euros

     

S1
2016

     

S1
2015

     

Variation
A données publiées

Chiffre d’affaires       1 001       933       +7,2 %
Résultat opérationnel courant contributif* 149 122 +22,4 %
Résultat opérationnel ** 146 103 +41,1 %
Résultat de l’ensemble consolidé 86 59 +44,8 %
Résultat net par action (en €)       2,17 €       1,51 €        

* Le résultat opérationnel courant contributif correspond au résultat
opérationnel courant hors éléments non récurrents relatifs à
l’acquisition et l’intégration de BioFire, et écritures comptables liées
à l’affectation de son coût d’acquisition

** Le résultat opérationnel est la somme du résultat opérationnel
courant contributif, des frais liés à l’acquisition et à l’amortissement
du prix d’acquisition de la société BioFire ainsi que des « éléments
significatifs, inhabituels et non récurrents », classés en « autres
produits et charges opérationnels non courants ».

RÉSULTATS FINANCIERS

Chiffre d’affaires1

Au 30 juin 2016, le chiffre d’affaires de bioMérieux a atteint
1 001 millions d’euros contre 933 millions d’euros au 30 juin 2015, soit
une hausse d’une année sur l’autre de 7,2 % à données publiées,
intégrant des effets de change négatifs de près de 26 millions d’euros,
auxquels s’ajoute un effet de périmètre lié à la déconsolidation de
bioTheranostics à compter du 1er janvier 2016. À taux de
change et périmètre constants, la croissance organique des ventes
s’établit à 10,9 % d’une année sur l’autre, bénéficiant de la
contribution équilibrée entre la gamme FilmArray® associée à
l’activité de BioFire Defense (550 points de base), et les autres gammes
stratégiques de bioMérieux.

                     
Évolution du chiffre d’affaires

En millions d’euros

       
Chiffre d’affaires – 30 juin 2015       933
Effets de change -25,7 -2,8 %
Croissance organique, à taux de change et périmètre constants 100,8 +10,9 % +10,1 %
Variations de périmètre* -7,6 -0,8 %
Chiffre d’affaires – 30 juin 2016       1 001 +7,2 %

* déconsolidation de bioTheranostics et consolidation d’Applied Maths à
compter du 1er janvier 2016

Les détails de l’évolution de l’activité par région
et par application sont présentés en Annexe
1.

Compte de résultat

Marge brute

A fin juin 2016, la marge brute atteint 519 millions d’euros, incluant
environ 12 millions d’euros d’effets de change négatifs par rapport à
l’exercice précédent, soit 51,8 % du chiffre d’affaires, en amélioration
par rapport aux 50,8 % constatés à fin juin 2015. La hausse du taux de
marge brute provient notamment de l’amélioration du mix produit, avec
une proportion de ventes de réactifs plus élevée en 2016 qu’en 2015 et
un poids croissant de la gamme FilmArray®, de la suspension
de la taxe sur les dispositifs médicaux (Medical Device Tax) aux
États-Unis et de la diminution des frais de mise en conformité du site
de Durham (Caroline du Nord, États-Unis).

Ces éléments ont plus que compensé l’incidence d’un nouveau modèle de
refacturation intra-groupe des coûts informatiques, décrit à l’annexe 2,
une hausse des amortissements après la mise en service de certains
investissements dans plusieurs sites de production et l’accélération de
la dépréciation de certaines technologies.

Résultat opérationnel courant contributif

A l’issue des six premiers mois de l’année 2016, le résultat
opérationnel courant contributif s’est établi à 149 millions d’euros,
soit une croissance d’une année sur l’autre de 22,4 %, malgré près de
4 millions d’euros d’effets de change négatifs. Du fait de
l’accélération de la croissance de l’activité et de la poursuite d’une
gestion rigoureuse, il représente 14,9 % du chiffre d’affaires, en nette
amélioration par rapport à 13,1 % sur la même période de l’exercice
précédent.

  • Les charges commerciales et les frais généraux se sont
    élevés à 265 millions d’euros, soit 26,5 % du chiffre d’affaires, à
    comparer à 254 millions d’euros, soit 27,3 % du chiffre d’affaires, au
    premier semestre 2015. Cette hausse reflète notamment les efforts mis
    en œuvre pour déployer la gamme FilmArray®, partiellement
    compensés par la déconsolidation de bioTheranostics et l’impact du
    changement du modèle d’allocation des coûts informatiques.
  • Au premier semestre 2016, les frais de R&D se sont établis
    à 125 millions d’euros, contre 116 millions d’euros sur la même
    période en 2015. Hors effets de change et de périmètre, les frais de
    R&D sont en hausse de près de 8 % du fait des travaux engagés au
    profit de la gamme FilmArray® et dans le cadre du contrat
    NGDS obtenu par BioFire Defense auprès du Département américain de la
    Défense. Les frais de R&D représentent 12,5 % et 12,4 % du chiffre
    d’affaires aux premiers semestres 2016 et 2015 respectivement.
  • Les crédits d’impôts en faveur de la recherche et les subventions
    se sont élevés à 12 millions d’euros, contre 11 millions d’euros en
    2015.
  • Les autres produits de l’activité s’élèvent à 9 millions
    d’euros au terme des six premiers mois de l’année 2016 contre
    7 millions sur la même période en 2015 et comprennent principalement
    les redevances reçues.

Résultat opérationnel

Les frais liés à l’acquisition de BioFire ont atteint, au premier
semestre 2016, 14 millions d’euros contre 18 millions d’euros pour la
même période de l’exercice précédent où la provision liée au plan de
rétention de salariés clés couvrait les frais depuis la date
d’acquisition jusqu’au 30 juin 2015. L’augmentation de capital
déconsolidante de bioTheranostics, signée en 2015 et effective début
2016, a entrainé, comme prévu et conformément aux normes comptables en
vigueur, la comptabilisation au premier semestre 2016 d’un produit non
courant de 11 millions d’euros correspondant à la reprise des écarts de
conversion dans le compte de résultat.

Ainsi, le résultat opérationnel du premier semestre 2016 a
atteint 146 millions d’euros, en hausse de plus de 40 % par rapport aux
103 millions d’euros enregistrés au premier semestre 2015.

Résultat de l’ensemble consolidé

La charge financière nette a représenté 14 millions d’euros au
terme du premier semestre 2016, à comparer à 13 millions d’euros en 2015.

  • Le coût de la dette s’est établi à 9 millions d’euros au 30
    juin 2016, à comparer à 12 millions d’euros au 30 juin 2015. Les
    intérêts payés sur la dette restent stables tandis que les variations
    de juste valeur des instruments de couverture ont permis une baisse de
    la charge globale.
  • En outre, d’autres charges financières ont été constatées au
    premier semestre 2016, s’élevant au total à 5 millions d’euros, contre
    1 million d’euros pour la même période en 2015. Cette hausse des
    charges est notamment liée à l’augmentation du coût des instruments
    financiers utilisés pour les couvertures des flux commerciaux, du fait
    de la baisse du taux d’intérêt de l’euro.

Au 30 juin 2016, le taux effectif d’impôt (TEI) du Groupe a
atteint 34,9 %, du fait de la comptabilisation des incidences d’un
contentieux fiscal pour un montant net de 6,5 millions d’euros
partiellement compensée par le produit non taxable lié à la cession de
bioTheranostics, décrit ci-dessus. Hormis ces effets, le taux effectif
récurrent d’impôt du Groupe se serait élevé à environ 32 %, contre 34 %
au premier semestre 2015, avec notamment la non-reconduction de la
contribution exceptionnelle au titre de l’exercice 2016 en France.

Dans ces conditions, le résultat de l’ensemble consolidé au
premier semestre 2016 s’est établi à 86 millions d’euros, en progression
de près de 45 % par rapport aux 59 millions d’euros du premier
semestre 2015.

Trésorerie et financement

Flux liés à l’activité

L’EBITDA2 a atteint 213 millions d’euros à fin
juin 2016, en hausse de 19,2 % comparé aux 179 millions d’euros de la
même période de 2015, reflétant la croissance du résultat opérationnel
courant contributif et des dotations aux amortissements d’exploitation.

Au cours du premier semestre 2016, le besoin en fonds de roulement
d’exploitation
n’a augmenté que de 37 millions d’euros, à comparer à
une augmentation de 62 millions d’euros au premier semestre 2015. Cette
évolution résulte notamment des éléments favorables suivants :

  • L’augmentation des stocks s’est élevée à 30 millions d’euros,
    inférieure de près de 15 millions d’euros à celle des six premiers
    mois de 2015, en particulier sur le site de Durham qui avait
    reconstitué ses stocks l’an passé après le retour à la normale des
    conditions de production des flacons d’hémoculture.
  • Les dettes fournisseurs ont diminué de 12 millions d’euros en 2016,
    contre une baisse de 37 millions sur la même période en 2015.

A contrario :

  • Les créances clients ont diminué de 27 millions d’euros, alors
    qu’elles avaient baissé de 33 millions d’euros à la même période de
    l’année précédente, du fait de l’amélioration des délais de
    recouvrement en Espagne et en Asie.
  • La variation des autres besoins en fonds de roulement d’exploitation
    est en hausse d’environ 10 millions d’euros par rapport à 2015,
    induite notamment par une hausse temporaire des créances liées au
    crédit d’impôt en France.

Les décaissements d’impôt ont représenté 41 millions d’euros, à
comparer à 6 millions d’euros l’année précédente, après notamment la
sortie de bioTheranostics de l’intégration fiscale américaine et la
pleine consommation des déficits fiscaux reportables de BioFire.

Flux liés aux opérations d’investissements

Comme attendu, les décaissements liés aux investissements ont
connu une hausse sensible, atteignant 114 millions d’euros dont
90 millions au titre des investissements industriels contre
respectivement 86 et 67 millions d’euros au premier semestre 2015. Cette
croissance est liée à la concomitance de projets importants visant à
augmenter les capacités de plusieurs sites du Groupe.

Dans ce contexte d’investissements soutenus, le cash-flow libre3
s’est élevé au premier semestre 2016 à 21 millions d’euros, contre
24 millions d’euros au 30 juin 2015.

Les acquisitions d’immobilisations financières, nettes des cessions, se
sont élevées à 18 millions d’euros, contre 7 millions d’euros au cours
du premier semestre 2015, avec notamment l’acquisition de la société
Hyglos.

Flux liés aux opérations de financement

En juin 2016, la Société a versé un dividende de 39,5 millions d’euros,
équivalent à celui versé en 2015.

Endettement net

L’endettement net du Groupe au 30 juin 2016 s’établit à
265 millions d’euros contre 219 millions d’euros au 31 décembre 2015.

La Société dispose d’un emprunt obligataire, d’un montant de 300
millions d’euros, venant à échéance en octobre 2020. En outre, elle
bénéficie d’une ligne de crédit syndiqué non tirée de 350 millions
d’euros arrivant à échéance le 20 mai 2019. Enfin, le 31 mars 2015, elle
a signé un contrat de crédit-bail d’un montant de 45 millions d’euros,
d’une durée de 12 ans, en vue de financer l’extension de son site de
Marcy l’Étoile.

AUTRES INFORMATIONS

Base installée

Au 30 juin 2016, la base installée est de 86 700 instruments environ,
dont 3 100 unités FilmArray®. Sur le semestre, elle est
en augmentation de 2 200 nouveaux instruments, dont 600 unités FilmArray®
environ.

Ressources humaines

Au 30 juin 2016, l’effectif global du Groupe s’élève à 9 400
collaborateurs environ (employés et intérimaires en équivalent temps
plein), à comparer à 9 300 à la même date l’an dernier.

FAITS MARQUANT DU 1ER SEMESTRE

Offre commerciale

Depuis le début de l’exercice 2016, bioMérieux a enrichi son offre
commerciale dans plusieurs domaines :

  • Le 8 avril 2016, bioMérieux a annoncé que BioFire Diagnostics, sa
    filiale spécialisée en biologie moléculaire, a reçu les accréditations
    de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour l’utilisation
    du système FilmArray® Torch avec l’ensemble des panels
    approuvés. Simultanément, le système FilmArray® Torch a été
    marqué CE. Ce système est disponible commercialement aux États-Unis et
    sera lancé en Europe à l’automne 2016.
  • bioMérieux a reçu, le 28 juin 2016, l’accréditation 510(k) de la FDA
    américaine pour étendre l’usage du test VIDAS® B•R•A•H•M•S
    PCT™ (procalcitonine) au dosage répété de la PCT après le diagnostic
    initial afin d’adapter la prise en charge des patients présentant un
    sepsis. Une étude récente a démontré que le dosage de la PCT pendant 4
    jours (96 heures) peut aider les cliniciens à identifier les patients
    présentant un risque de mortalité élevé, leur permettant ainsi
    d’adapter leur traitement rapidement.
  • Le test VIDAS® AMH a été marqué CE en juin 2016 et est
    désormais disponible commercialement4. Le dosage de
    l’hormone antimüllérienne (AMH) permet d’évaluer la réserve ovarienne
    et ainsi d’améliorer la prise en charge de l’infertilité chez les
    femmes qui suivent des protocoles d’assistance médicale à la
    procréation en personnalisant les étapes de stimulation ovarienne. Par
    ailleurs, l’hormone antimüllérienne permet d’aider au diagnostic de
    dysfonctionnements ovariens (polykystose ovarienne par exemple). Ce
    test complète la gamme VIDAS® dédiée à la santé de la femme
    qui permet le diagnostic et le suivi des infections materno-fœtales
    les plus importantes ainsi que le diagnostic et l’étude des
    dysfonctionnements des hormones de la reproduction.

Acquisition de Hyglos marquant l’entrée de bioMérieux sur le marché
de la détection des endotoxines dans les produits pharmaceutiques

Leader mondial en contrôle microbiologique industriel, bioMérieux a
annoncé le 1er juin 2016 l’acquisition de Hyglos, société
basée à Bernried (Allemagne) et spécialisée dans la détection des
endotoxines. Fondée en 2009, Hyglos dispose d’une expertise unique et
reconnue dans le développement et la production de protéines
recombinantes utilisées pour la détection des endotoxines dans les
produits pharmaceutiques. L’acquisition de l’intégralité des actions
composant le capital de la société Hyglos s’élèvera au maximum à
24 millions d’euros sur une période de 3 ans.

ÉVÈNEMENTS POSTÉRIEURS À LA CLÔTURE

Production et Qualité

Le 8 juillet 2016, l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et
des produits de santé) a confirmé à bioMérieux la levée de la lettre
d’injonction qu’elle lui avait adressée en février 2015, après
réalisation des travaux nécessaires à la remise en conformité de
certaines zones de production de son site de Craponne (France).

La nouvelle version du système d’hémoculture BacT/ALERT®
VIRTUO™ est marquée CE et a été soumise à la FDA pour une accréditation
510(k)

bioMérieux a annoncé le marquage CE de la nouvelle version de son
système d’hémoculture automatisé BacT/ALERT® VIRTUO™,
présentant des fonctionnalités enrichies.

La nouvelle génération du système d’hémoculture BacT/ALERT®
VIRTUO™ propose la mesure, au moment du chargement, du volume de sang
dans chaque flacon d’hémoculture afin d’assurer que la quantité de sang
prélevée est conforme aux recommandations sur la quantité de sang
requise. En outre, cette nouvelle version permet de connecter jusqu’à 3
unités d’incubation supplémentaires à un module de commande unique,
créant ainsi une configuration intégrée qui offre une capacité
d’incubation permettant de gérer d’importants volumes allant jusqu’à
100 000 flacons d’hémoculture par an. Cette nouvelle version du système
BacT/ALERT® VIRTUO™ a été soumise à la FDA pour une
accréditation 510(k).

Extension de la base de données de VITEK® MS
aux mycobactéries, Nocardia, et moisissures

bioMérieux a annoncé le lancement de la première base de données et des
premiers kits de réactifs disposant du marquage CE pour l’identification
de mycobactéries, de Nocardia et de moisissures avec un système
de spectrométrie de masse. Ces pathogènes sont des organismes difficiles
à identifier qui nécessitent des conditions de culture particulières
pendant plusieurs jours, voire des semaines, pour permettre une
croissance optimale et des méthodes d’identification sophistiquées.

La base de données enrichie de VITEK® MS permet désormais
d’identifier, en l’espace de quelques minutes, 1 046 espèces
représentant 15 172 souches de bactéries, levures et moisissures et
offre une solution entièrement intégrée qui associe VITEK® MS
pour l’identification et VITEK® 2 pour les tests
d’antibiogramme afin d’optimiser la gestion du flux de travail au sein
du laboratoire.

Nomination

Sur proposition du Président, le Conseil d’administration a pris acte de
la nomination de Monsieur Michel Baguenault, en qualité de Secrétaire
Général de la Société, couvrant les responsabilités suivantes :
Secrétaire du Conseil, Ressources Humaines, Communication externe et
interne, Responsabilité Sociale et Environnementale, Audit Interne,
Risques et Conformité. Le Conseil d’administration adresse ses
félicitations à Monsieur Michel Baguenault pour cette nomination ainsi
que ses remerciements pour le travail accompli.

OBJECTIFS 2016

Compte tenu de la performance du premier semestre 2016 et sur la base
des informations dont elle dispose, bioMérieux vise désormais
d’atteindre, voire dépasser, le haut de sa fourchette d’objectif de
croissance organique des ventes comprise entre 6,0 et 8,0 %, à devises
et périmètre constants.

La croissance attendue au deuxième semestre de l’année 2016 devrait se
situer légèrement en deçà de la performance du premier semestre, avec
une proportion de ventes d’instruments plus importante. En outre, sa
performance sera influencée par la date d’occurrence et l’intensité de
l’épidémie de grippe saisonnière aux États-Unis. Enfin, bioMérieux
entend poursuivre les investissements nécessaires à la conduite de sa
stratégie à long terme d’innovation et d’internationalisation, axes
majeurs de croissance durable pour les années futures.

Dans ce contexte et tenant compte de la volatilité persistante du marché
des changes, les résultats annuels de bioMérieux pourraient se situer
autour du haut de la fourchette d’objectifs de résultat opérationnel
courant contributif fixée entre 265 et 290 millions d’euros.

Jean-Luc Belingard, Président, déclare : « Le déploiement stratégique
entrepris par bioMérieux ces dernières années, soutenu par la mise en
adéquation récente de notre organisation, s’exprime en particulier à
travers le succès continu de la gamme FilmArray
®
en biologie moléculaire, la croissance solide de nos gammes de
microbiologie clinique – notre cœur de métier –, la redynamisation des
applications industrielles, la conclusion d’acquisitions ciblées dans
des secteurs porteurs et l’amélioration notable de la profitabilité de
notre Société (+22,4 %). À la faveur d’une politique active
d’investissements stratégiques et industriels, tous ces éléments
attestent de la validité de notre modèle d’affaires pour le futur.
».

CALENDRIER FINANCIER

Chiffre d’affaires du 3e trimestre 2016 : 20 octobre 2016 –
Avant bourse

Les anticipations et objectifs ci-dessus reposent, en tout ou partie,
sur des appréciations ou des décisions qui pourraient évoluer ou être
modifiées en raison, en particulier, des incertitudes et des risques
liés à l’environnement économique, financier, réglementaire et
concurrentiel, notamment ceux exposés dans le Document de Référence
2015. La Société ne prend donc aucun engagement ni ne donne aucune
garantie sur la réalisation des objectifs ci-dessus. Elle ne s’engage
pas à publier ou communiquer d’éventuels rectificatifs ou mises à jour
de ces éléments, sous réserve des obligations d’information permanente
pesant sur les sociétés dont les actions sont admises aux négociations
sur un marché financier.

A PROPOS DE BIOMÉRIEUX

Pioneering Diagnostics

Acteur mondial dans le domaine du diagnostic in vitro depuis plus
de 50 ans, bioMérieux est présente dans plus de 150 pays au travers de
42 filiales et d’un large réseau de distributeurs. En 2015, le chiffre
d’affaires de bioMérieux s’est élevé à 1,965 milliard d’euros, dont 90 %
ont été réalisés à l’international.

bioMérieux offre des solutions de diagnostic (réactifs, instruments et
logiciels) qui déterminent l’origine d’une maladie ou d’une
contamination pour améliorer la santé des patients et assurer la
sécurité des consommateurs. Ses produits sont utilisés principalement
pour le diagnostic des maladies infectieuses. Ils sont également
utilisés pour la détection de micro-organismes dans les produits
agroalimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques.

bioMérieux est une société cotée sur Euronext Paris.
(Code : BIM /
Reuters : BIOX.PA / Bloomberg : BIM.FP – Code ISIN : FR0010096479).
Site
internet : www.biomerieux.com
et site dédié aux investisseurs : www.biomerieux-finance.com.

1 Communiqué de presse complet sur l’activité à fin juin 2016
disponible sur www.biomerieux-finance.com
2
L’EBITDA se définit comme la somme du résultat opérationnel courant
contributif et des amortissements d’exploitation
3 Le
cash-flow libre correspond aux flux de trésorerie générés par
l’exploitation, net des décaissements liés aux investissements
4
Informations complémentaires sur la disponibilité du produit sur www.biomerieux-diagnostics.com/vidas-amh-countries-list

Annexe 1 : Chiffre d’affaires par région et par application

                                 

Chiffre d’affaires
par région
En millions
d’euros

     

6 mois
2016

      6 mois
2015
     

Variation
À données
publiées

     

Variation
À devises et
périmètre
constants

Europe (1)       417,1       414,9       +0,5 %       +2,1 %
Amérique 418,1 358,4 +16,7 % +20,6 %
Amérique du Nord 355,4 291,8 +21,8 % +22,1 %
Amérique latine 62,7 66,6 -5,8 % +14,0 %
Asie Pacifique       162,4       148,8       +9,1 %       +12,5 %
Total des régions       997,7       922,1       +8,2 %       +11,0 %
bioTheranostics 8,9
Applied Maths 1,3
Collaborations de R&D       1,8       2,2                
Chiffre d’affaires Groupe       1 000,8       933,2       +7,2 %       +10,9 %

(1) y compris le Moyen-Orient et l’Afrique

                                 

Chiffre d’affaires
par application
En
millions d’euros

     

6 mois
2016

     

6 mois
2015

     

Variation
A données
publiées

     

Variation
A devises et
périmètre
constants

Applications Cliniques 798,2 740,6 +7,8 % +10,6 %
Microbiologie 426,7 416,3 +2,5 % +5,7 %
Immunoessais (1) 219,1 210,2 +4,2 % +7,2 %
Biologie Moléculaire (2) 149,5 108,0 +38,5 % +39,4 %
Autres gammes 2,8 6,1 -53,4 % -54,2 %
Applications Industrielles 181,5 172,8 +5,0 % +7,8 %
bioTheranostics 8,9
BioFire Defense 18,0 8,7 x2,1 x2,1
Applied Maths 1,3
Collaborations de R&D       1,8       2,2                
Chiffre d’affaires Groupe       1 000,8       933,2       7,2 %       10,9 %

(1) dont VIDAS(®) : +9,1 % à devises et périmètre
constants

(2) dont chiffre d’affaires FilmArray(®) : 113 millions
d’euros

 

Contacts

Relations Investisseurs
bioMérieux
Sylvain
Morgeau
Tél. : + 33 4 78 87 22 37
investor.relations@biomerieux.com
ou
Relations
Presse

bioMérieux
Aurore Sergeant
Tél. : +
33 4 78 87 54 75
media@biomerieux.com
ou
Image
Sept

Laurence Heilbronn
Tél. : + 33 1 53 70 74 64
lheilbronn@image7.fr
ou
Claire
Doligez
Tél. : + 33 1 53 70 74 48
cdoligez@image7.fr

Read full story here