Press release

Breveter la mère nature : le rapport World IP Today de Thomson Reuters met en évidence les technologies éoliennes comme alternative de premier plan dans le domaine de l’énergie

0 0 Donnez votre avis

PHILADELPHIE, October 28 /PRNewswire/ — – Une analyse de la propriété intellectuelle suit les activités de brevetage dans les domaines éoliens, solaires et marins au niveau mondial ; les petites sociétés dans le marché de créneau sont les plus actives La division de solutions de propriété intellectuelle de Thomson Reuters Legal a annoncé aujourd’hui la

PHILADELPHIE, October 28 /PRNewswire/ —

– Une analyse de la propriété intellectuelle suit les activités de brevetage dans les domaines éoliens, solaires et marins au niveau mondial ; les petites sociétés dans le marché de créneau sont les plus actives

La division de solutions de propriété intellectuelle de Thomson Reuters Legal a annoncé aujourd’hui la publication de son dernier rapport de recherche World IP Today intitulé « Alternative Energy Powers Up » (Les énergies alternatives gagnent du terrain). Cette étude complète sur les brevets montre que la technologie éolienne s’est imposée dans le créneau des énergies alternatives, notamment à cause du taux élevé d’invention au Japon. Toutefois, l’énergie solaire a récemment connu un regain d’activité en Chine et continue de bénéficier de niveaux élevés d’investissements en recherche et développement. Le rapport indique aussi que les petites entreprises sont des innovateurs très actifs et que la protection des brevets est particulièrement recherchée en Chine, au Japon et aux États-Unis.

L’étude, qui analyse l’activité mondiale des demandes de brevets entre janvier 1998 et mars 2009, indique que malgré l’augmentation au cours des dernières années des activités d’invention dans le domaine des énergies alternatives, aucun acteur dominant ne s’est distingué pour l’instant. De nombreuses entreprises dans de nombreuses régions du globe accumulent de nombreux brevets d’énergie alternative, cependant le paysage reste actuellement dominé par des entreprises de petite envergure qui se créent des niches d’activité.

« Compte tenu de l’intérêt général au niveau mondial et des milliards de dollars investis pour trouver des sources d’énergie alternative, nous avons décidé d’analyser l’activité de brevets afin de déterminer les tendances et les problèmes clés », explique Susan Cullen, directrice des activités conseil en propriété intellectuelle, Thomson Reuters IP Solutions, et auteur du rapport. « Notre recherche indique qu’il existe dans ce domaine une véritable opportunité de collaboration et d’association entre des acteurs de créneau et des entreprises plus importantes disposant de plus de moyens. De leur côté, les plus grandes entreprises en bénéficient en accédant à de nouvelles technologies qui réduisent les coûts. L’avenir s’annonce prometteur pour toutes les entreprises en mesure de saisir les opportunités qui se présentent à elles. »

Les conclusions clés du rapport sont les suivantes :

    
    -- Les petites entreprises sont en tête dans le créneau des énergies
       alternatives : les petites entités commerciales se taillent la part du
       lion des inventions dans le domaine des énergies alternatives lorsque
       comparé aux plus grandes entreprises et aux universités.

    -- L'énergie éolienne connaît la plus forte croissance : Environ 50 % des
       brevets d'énergie alternative accordés entre 2006 et mars 2009 étaient
       consacrés à l'énergie éolienne. Le Japon est le premier pays pour les
       technologies éoliennes ; la recherche éolienne y dépasse actuellement
       la recherche solaire.

    -- La plupart des brevets d'énergie alternative sont déposés au Japon, 
       aux États-Unis et en Chine : indépendamment du pays d'origine des
       inventions, la protection des brevets est la plus recherchée en Chine,
       au Japon et aux États-Unis. Un nombre élevé et disproportionné de
       brevets sont aussi déposés en Australie. Le volume élevé de demandes 
       de brevets dans ces régions indique qu'elles pourraient être des 
       marchés cibles pour la commercialisation d'énergie alternative.

Le rapport analyse les données compilées à partir de la base de données Thomson Reuters Derwent World Patents Index (DWPI) et surveille des inventions uniques dans des applications publiées ainsi que les brevets accordés dans les domaines de l’énergie éolienne, solaire et marine.

Pour consulter le rapport dans son intégralité, rendez-vous sur http://ip.thomsonreuters.com/media/pdfs/altenergy.pdf.

À propos de Thomson Reuters

Thomson Reuters est la principale source mondiale d’informations destinées aux entreprises et aux professionnels. La société combine l’expertise du secteur à une technologie innovante pour fournir des informations de première importance aux décideurs des marchés financiers, juridiques, fiscaux et comptables, scientifiques, des soins de santé et des médias, à travers l’agence de presse la plus réputée au monde. Thomson Reuters, dont le siège social est situé à New York et les principaux bureaux à Londres ainsi qu’à Eagan, dans le Minnesota, compte plus de 50 000 employés dans 100 pays différents. Pour de plus amples informations, veuillez consulter www.thomsonreuters.com.

    
    CONTACTS
    John Roderick                Laura Gaze
    Directeur                    Responsable principale du marketing
    J. Roderick Inc.             IP Solutions
    +1-631-656-9736              +1-203-868-3340
    john@jroderick.com           laura.gaze@thomsonreuters.com

Source : Thomson Reuters