Press release

Capgemini : Seule une entreprise sur cinq est en mesure de gérer les identités de façon sécurisée

0 0
Sponsorisé par Nasdaq

Contact presse de Capgemini : Anne Baylac Tel. : + 33 (0)1 55 00 12 36 Email : anne.baylac@sogeti.com   Contact presse de RSA : Alison Raymond Walsh Tél. : +1 781-420-6337 E-mail : Alison.RaymondWalsh@emc.com     Seule une entreprise sur cinq est en mesure de gérer les identités de façon sécurisée   L'enquête de Capgemini et de RSA démontre

Contact presse de Capgemini :

Anne Baylac

Tel. : + 33 (0)1 55 00 12 36

Email :
anne.baylac@sogeti.com

 

Contact presse de RSA :

Alison Raymond Walsh

Tél. : +1 781-420-6337

E-mail :
Alison.RaymondWalsh@emc.com

 

 

Seule une entreprise sur cinq est en mesure de gérer les identités de façon sécurisée

 

L'enquête de Capgemini et de RSA démontre que la plupart des entreprises offrent une sécurité insuffisante de gestion des accès et des identités

[1]

dans le cadre de leur transformation numérique

 

Paris et San Francisco, 29 février 2016 – Une étude menée par
Capgemini
, l'un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l'infogérance, et
RSA
, la division sécurité d'EMC (NYSE:EMC), révèle que si les entreprises cherchent à tirer profit des opportunités numériques par le développement rapide et l'hébergement de nouveaux services en ligne, elles investissent souvent de façon insuffisante dans les mesures de cybersécurité adéquates. Elles s'exposent ainsi à des risques importants, en particulier dans le domaine de l'administration des accès utilisateurs.

 

« Identity Crisis: How to Balance Digital Transformation and User Security? »

[2]

, une enquête menée auprès de plus de 800 cadres dirigeants aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, au Benelux et dans les pays nordiques

[3]

révèle que 62% d'entre eux estiment qu'il est très important voire essentiel pour leur entreprise de fournir aux utilisateurs un accès sécurisé aux services numériques alors que seulement 26% disposent des technologies nécessaires pour y parvenir. Néanmoins, les conclusions de l'enquête indiquent clairement que les entreprises sont conscientes de la nécessité de faire davantage d'efforts pour améliorer l'expérience utilisateur ; 84% des personnes interrogées reconnaissant qu'il est impératif d'offrir des méthodes d'authentification et de gestion des identités plus flexibles et plus évolutives.

Jim Ducharme, vice-président des solutions de gestion des Identités chez RSA, précise : « 
dans le cadre de l'adoption du Cloud, les organisations doivent s'assurer qu'elles disposent des solutions de gestion des identités qui ciblent les risques et les menaces associés. Ces solutions doivent gérer qui a accès à quoi, piloter et contrôler efficacement les accès au travers des différents services de Cloud. Ces éléments sont absolument essentiels pour apporter aux organisations l'assurance que les utilisateurs sont clairement identifiés dans un environnement 'Cloud' »

Les résultats indiquent que les entreprises évoluent pour combler les écarts et renforcer leurs pratiques de sécurité existantes. Suite à des atteintes à la sécurité en ligne très médiatisées et extrêmement préjudiciables, on constate une augmentation significative des investissements dans le domaine de la gestion des identités et des accès. Près de sept entreprises sur dix (soit 68%) indiquent avoir augmenté leur budget dans ce domaine ; 28% d'entre elles rapportant une « forte » augmentation.

L'enquête démontre également un changement dans la façon dont les services de gestion des identités et des accès sont perçus et déployés. Cette évolution est favorisée par les technologies établies et émergentes ainsi que par l'anticipation des attentes des utilisateurs. D'après les résultats, l'objectif est de permettre aux utilisateurs de gérer leur propre identité, c'est-à-dire de donner aux visiteurs la possibilité de se connecter avec leur profil de manière sécurisée. Il est intéressant de constater que cette ambition rencontre un obstacle, à savoir la grande incertitude qui plane sur la confidentialité des données, les réglementations en matière de sécurité et la transparence relative au lieu d'hébergement des services. 

Le rapport souligne les points suivants :

  • L'authentification basée sur les risques

    [4]

    conditionnera l'accès des utilisateurs aux appareils et aux services. 84% des entreprises considèrent que le fait de pouvoir déployer ce type d'authentification et proposer un nombre croissant de méthodes et de dispositifs d'accès représente une priorité élevée ou très élevée.
  • Pour la plupart des entreprises (85 %), il est essentiel d'intégrer rapidement et efficacement de nouveaux services prenant en compte les technologies Cloud (qui devraient gagner toujours plus de terrain) et la gestion des accès et des identités.
  • Les entreprises aussi bien américaines qu'européennes sont particulièrement sensibles à la question du lieu d'hébergement des services de sécurité, avec près de 90 % des sondés qui préfèrent ou exigent que les datacenters offrant des services de gestion des identités se trouvent dans leur pays ou région.

« 
Il est évident que les jours sont comptés pour la méthode qui consiste à utiliser le nom de l'utilisateur et le mot de passe spécifiques à l'entreprise pour se connecter à son système. Les utilisateurs souhaitent pouvoir se connecter n'importe où et de multiples manières, y compris à l'aide d'un profil de réseau social et d'un compte email existant »
, explique Mike Turner, directeur des opérations de cybersécurité mondiale au sein du groupe Capgemini. « 
L'entreprise abandonne la gestion des identités en ligne au profit de services plus flexibles et plus sécurisés assurés par l'utilisateur et répondant aux besoins en matière de gestion des accès. Si la reconnaissance et les investissements croissants que l'on constate de la part des dirigeants représentent un point extrêmement positif, il n'en demeure pas moins un fossé considérable entre le travail à accomplir et les capacités dont disposent actuellement bon nombre d'entreprises. L'ampleur de ce défi sécuritaire ne doit pas être sous-estimée. »

Les conclusions du rapport « Identity Crisis: How to Balance Digital Transformation and User Security? »
reposent sur une enquête réalisée auprès de 831 cadres dirigeants dont la majorité est issue de services informatiques (47% des services informatiques et 29% de la sécurité informatique), tandis que d'autres participants proviennent de services des ventes, du marketing, des RH ou financiers. Cette enquête dirigée par KuppingerCole pour le compte de RSA et de Capgemini portait sur des personnes basées aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, au Benelux et dans les pays nordiques

[5]

. Elles représentent des entreprises assurant la gestion de plus de 500 identités d'employés et de consommateurs. Un tiers des entreprises concernées dénombre entre 5 000 et 50 000 identités gérées, tandis que 40% d'entre elles en gèrent plus de 50 000 et 7% plus de 1 million.

Pour plus d'informations sur l'enquête, ses conclusions et l'offre Capgemini's IDaaS – Identity as a Service, veuillez vous rendre sur :
www.capgemini.com/identitysurvey

 

A propos de Capgemini

Fort de plus de 180 000 collaborateurs et présent dans plus de 40 pays, Capgemini est l'un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l'infogérance. Le Groupe a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 11,9 milliards d'euros. Avec ses clients, Capgemini conçoit et met en oeuvre les solutions business, technologiques et digitales qui correspondent à leurs besoins et leur apportent innovation et compétitivité. Profondément multiculturel, Capgemini revendique un style de travail qui lui est propre, la « 

Collaborative Business Experience
TM
 

», et s'appuie sur un mode de production mondialisé, le « 

Rightshore
®
 

».

Plus d'informations sur : 
www.capgemini.com


Rightshore
®
 est une marque du groupe Capgemini

 

 



[1]

IAM: Identity and Access Management


[2]

Crise d'identité : comment concilier transformation digitale et sécurité des utilisateurs ?


[3]

Danemark, Suède, Norvège et Finlande


[4]

L'authentification adaptative, ou authentification basée sur les risques, est un système qui détermine le niveau de complexité qu'un processus de connexion doit nécessairement avoir pour un utilisateur en fonction de son profil de risque ; un test d'authentification renforcé étant défini pour les utilisateurs jugés comme présentant des « risques élevés ».


[5]

Danemark, Suède, Norvège et Finlande



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: SOGETI via GlobeNewswire

HUG#1990291