Press release

Cellectis annonce la délivrance par l’USPTO du brevet U.S. 9,458,439 qui s’ajoute au brevet U.S. 8,921,332 délivré en décembre 2014

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Ces deux brevets, issus de la même famille, couvrent l’utilisation de nucléases chimériques pour éditer le génome de tous les types de cellules NEW YORK–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Cellectis (Paris:ALCLS) (NASDAQ:CLLS) (Alternext : ALCLS – Nasdaq : CLLS), société biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur des cellules CAR-T ingénierées (UCART), annonce aujourd’hui la délivrance

Ces deux brevets, issus de la même famille, couvrent l’utilisation de
nucléases chimériques pour éditer le génome de tous les types de cellules

NEW YORK–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Cellectis (Paris:ALCLS) (NASDAQ:CLLS) (Alternext : ALCLS – Nasdaq :
CLLS), société biopharmaceutique spécialisée dans le développement
d’immunothérapies fondées sur des cellules CAR-T ingénierées (UCART),
annonce aujourd’hui la délivrance du brevet U.S. 9,458,439 couvrant
l’utilisation d’endonucléases chimériques pour l’inactivation de gènes.
Ce brevet a été délivré par l’USPTO à l’Institut Pasteur et au Boston
Children’s Hospital. Cellectis est titulaire de droits exclusifs sur ce
brevet. Le Dr. André Choulika et le Pr. Richard C. Mulligan en sont les
co-inventeurs.

Le brevet U.S. 9,458,439 couvre une méthode permettant de modifier une
séquence spécifique de l’ADN chromosomique de la cellule par l’induction
d’une coupure du double brin en utilisant une endonucléase chimérique et
la ligature non-homologue des extrémités de l’ADN (NHEJ). Cette
invention fondamentale est à la base des technologies d’ingénierie des
génomes les plus actuelles basées sur des nucléases telles que
CRISPR/Cas9 (et les réactifs associés), les Zinc Finger nucléases, les
nucléases effectrices TAL, les Mega-TALE, certaines Méganucléases ;
c’est-à-dire des endonucléases chimériques composées d’un domaine de
reconnaissance d’au moins 12 paires de bases lié à un domaine de clivage
de l’ADN. Cette méthode est universelle car elle peut s’appliquer à tous
les types de cellules, humaines, animales, végétales, ou encore les
micro-organismes.

Ce nouveau brevet fait suite au brevet U.S. 8,921,332 délivré le 30
décembre 2014 qui couvre quant à lui l’utilisation d’endonucléases
chimériques pour induire une recombinaison homologue.

Il vient compléter le solide portefeuille de technologies d’ingénierie
des génomes détenu par Cellectis, utilisées dans ses produits candidats
fondés sur des cellules CART ingénierées, ainsi que par sa filiale
Calyxt implantée dans le Minnesota, qui conçoit et développe des
produits agro-alimentaires plus sains pour le consommateur.

Les inventeurs de ce brevet sont André Choulika, Président-directeur
général de Cellectis, l’un des pionniers des technologies d’édition des
génomes fondées sur les nucléases, et le Professeur Richard C. Mulligan,
titulaire Emérite de la Chaire Mallinckrodt de génétique à la Harvard
Medical School, membre fondateur de Sarissa Capital Management et ancien
membre du conseil d’administration de Cellectis. Le Professeur Mulligan
est un scientifique de renommée mondiale. Son laboratoire a apporté des
contributions essentielles à la recherche sur le transfert de gène et
sur la thérapie génique.

Première revendication du brevet U.S. 9,458,439 :

“A method for attenuating or inactivating an endogenous gene of interest
in a cell in vitro comprising:
inducing in the cell double stranded
cleavage of chromosomal DNA at a genomic site of interest in the
specific sequence to be modified, wherein the inducing comprises
contacting the genomic site of interest with a chimeric restriction
endonuclease, said chimeric restriction endonuclease comprising a DNA
binding sequence and a DNA cleavage domain, and said restriction
endonuclease recognizing a DNA sequence of at least 12 bp, wherein said
restriction endonuclease is introduced as a protein or is encoded by a
nucleic acid vector that is expressed, thereby inducing a cellular
repair mechanism which leads to highly efficient recombinational events
at said genomic site of interest, wherein said recombinational events
introduce a mutation into said genomic site of interest, thereby
modifying the specific sequence in the chromosomal DNA of the cell and
thereby attenuating or inactivating an endogenous gene of interest in
said cell.”

Première revendication du brevet U.S. 8,921,332 :

“A method of modifying a specific sequence in chromosomal DNA of a cell in
vitro
comprising:
inducing in the cell double stranded cleavage
of chromosomal DNA at a genomic site of interest in the specific
sequence to be modified, wherein the inducing comprises contacting the
genomic site of interest with a chimeric restriction endonuclease, said
chimeric restriction endonuclease comprising a DNA binding sequence and
a DNA cleavage domain, and said restriction endonuclease recognizing a
DNA sequence of at least 12 bp, wherein said restriction endonuclease is
introduced as a protein or is encoded by a nucleic acid vector that is
expressed; and contacting said cell with a targeting DNA or a nucleic
acid vector encoding said targeting DNA in an amount sufficient to
produce recombination between said targeting DNA and said chromosomal
DNA at the site of interest, wherein said targeting DNA comprises (1)
DNA homologous to the region surrounding the genomic site of interest
and (2) DNA which modifies the specific sequence upon recombination
between said targeting DNA and said chromosomal DNA, thereby modifying
the specific sequence in the chromosomal DNA of the cell.”

À propos de Cellectis

Cellectis est une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le
développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR T
ingénierées (UCART). Sa mission est de développer une nouvelle
génération de traitement contre le cancer, grâce aux cellules T
ingénierées. Cellectis capitalise sur ses 16 ans d’expertise en
ingénierie des génomes – s’appuyant sur ses outils phares les TALEN® et
les méganucléases, et sur la technologie pionnière d’électroporation
PulseAgile – afin de créer une nouvelle génération d’immunothérapies.
L’immunothérapie adoptive anti-cancer développée par Cellectis est
fondée sur des cellules T allogéniques exprimant un récepteur
antigénique chimérique (CAR). Les technologies CAR sont conçues pour
cibler des antigènes à la surface des cellules cancéreuses. Grâce à ses
technologies pionnières d’ingénierie des génomes appliquées aux sciences
de la vie, le groupe Cellectis a pour objectif de créer des produits
innovants dans de multiples domaines ciblant plusieurs marchés.
Cellectis est cotée sur le marché Alternext (code : ALCLS) ainsi que sur
le Nasdaq (code : CLLS).

Pour en savoir plus, visitez notre site internet : www.cellectis.com

Talking about gene editing? We do it.

TALEN® est une marque déposée, propriété du Groupe Cellectis.

Avertissement

Le présent communiqué de presse et les informations qu’il contient ne
constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la
sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription des actions
Cellectis dans un quelconque pays. Ce communiqué de presse contient des
déclarations prospectives sur les objectifs de la Société qui reposent
sur les estimations et anticipations actuelles des dirigeants de la
Société et sont soumises à des facteurs de risques et incertitudes qui,
s’ils se révélaient, pourraient remettre en question les objectifs
ci-après évoqués.

Contacts

Cellectis
Contacts média
Jennifer Moore, +1
917-580-1088
VP Communications
media@cellectis.com
ou
Caitlin
Kasunich, +1 212-896-1241
KCSA Strategic Communications
ckasunich@kcsa.com
ou
Contact
relations investisseurs :

Simon Harnest, +1 646-385-9008
VP
Stratégie corporate et Finance
simon.harnest@cellectis.com