Press release

Cellectis publie ses résultats financiers du quatrième trimestre et de l’exercice 2015

0 0
Sponsorisé par Business Wire

– Soumission d’une demande d’essai clinique pour UCART19 auprès de l’agence de régulation des produits médicaux, la MHRA (Medicines & Healthcare products Regulatory Agency), au Royaume-Uni – Données encourageantes résultant de la première utilisation compassionnelle de UCART19 chez l’homme – Exercice anticipée par Servier pour UCART19 ; avenant incluant des conditions financières améliorées – Mise en

– Soumission d’une demande d’essai clinique pour UCART19 auprès de
l’agence de régulation des produits médicaux, la MHRA (Medicines &
Healthcare products Regulatory Agency
), au Royaume-Uni

– Données encourageantes résultant de la première utilisation
compassionnelle de UCART19 chez l’homme

– Exercice anticipée par Servier pour UCART19 ; avenant incluant des
conditions financières améliorées

– Mise en œuvre réussie du processus de production selon les Bonnes
Pratiques de Fabrication (BPF) de UCART19, le premier produit
UCART « sur étagère »

– Démarrage du transfert de production BPF de UCART123 ; la soumission
d’une demande d’essai clinique est prévue fin 2016

– Chiffre d’affaires de 56,4 millions d’euros (61,4 millions de
dollars), avec un bénéfice net ajusté de 9,5 millions d’euros (10,3
millions de dollars)

– Solide situation de trésorerie en fin d’exercice : 314 millions
d’euros (342 millions de dollars) au 31 décembre 2015, suite au succès
de l’introduction en bourse sur le Nasdaq

NEW YORK–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Cellectis (Paris:ALCLS) (NASDAQ:CLLS) (Alternext : ALCLS – Nasdaq :
CLLS), société biopharmaceutique spécialisée dans le développement
d’immunothérapies fondées sur des cellules CAR-T ingénierées (UCART),
publie aujourd’hui ses résultats financiers pour le quatrième trimestre
et l’exercice clos au 31 décembre 2015 et présente les faits marquants
de cette période.

« En 2015, Cellectis a atteint un tournant décisif avec la première
utilisation chez l’homme d’un produit candidat « sur étagère » UCART. La
production de UCART19 en condition BPF a permis le dépôt de la
soumission de la demande d’autorisation d’entrer en essai clinique. Nous
pensons que nos produits candidats UCART ont le potentiel de transformer
une thérapie CAR-T individualise en des produits universels « sur
étagère » apportant un nouvel espoir pour les patients dont les besoins
médicaux ne sont pas satisfaits. Notre introduction en Bourse sur le
Nasdaq en mars 2015 a permis de renforcer notre situation financière et
d’assurer le financement de nos activités au cours des années à venir.
Nos collaborations avec Servier et Pfizer ont une forte dynamique et
nous sommes impatient de générer des données cliniques », a déclaré
André Choulika, Président-directeur général de Cellectis.

Faits marquants

Cellectis

Production :

  • Janvier 2016 – Lancement du transfert de technologie pour la
    production selon les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) de lots
    cliniques de UCART123, le produit candidat phare de Cellectis, détenu
    à 100 % par la Société, ciblant la leucémie myéloïde aiguë et les
    tumeurs à cellules plasmocytoïdes dendritiques blastiques, avec CELLforCURE
    qui sera responsable de la mise en œuvre des procédés de production
    BPF conçus et développés par Cellectis.
  • Octobre 2015 – Une série de trois lots de UCART19, produit candidat
    ingénieré grâce à la technologie TALEN®, a été réalisée selon les
    Bonnes Pratiques de Fabrication, confirmant la mise en œuvre du
    procédé de fabrication de la Société dans le respect des BPF.

Clinique :

  • Décembre 2015 – Soumission d’une demande d’autorisation d’effectuer un
    essai clinique de Phase I du produit candidat UCART19 pour le
    traitement de la leucémie lymphoblastique aigüe (LLA) auprès de
    l’agence de régulation des produits médicaux, la MHRA (Medicines &
    Healthcare products Regulatory Agency
    ), au Royaume-Uni.
  • Novembre 2015 – Traitement par des médecins du Great Ormond Street
    Hospital (GOSH) de l’University College London en juin 2015 d’une
    jeune patiente atteinte d’une leucémie agressive à l’aide du produit
    candidat UCART19. Les résultats encourageants de cette première
    utilisation compassionnelle du produit UCART19 ont été présentés au
    cours de la 57ème conférence annuelle de l’American
    Society of Hematology
    (ASH) en décembre 2015.
  • Soumission d’une demande d’autorisation d’effectuer un essai clinique
    pour UCART123, produit détenu à 100 % par Cellectis, prévue pour fin
    2016, qui devrait être suivie par UCARTCS1.

Société :

  • Novembre 2015 – Servier anticipe l’exercice de son option pour
    acquérir les droits exclusifs et mondiaux pour UCART19 et annonce par
    Servier et Pfizer de leur signature d’un accord de collaboration et de
    licence. Cellectis a reçu de Servier un paiement initial de 35,6
    millions d’euros (38,5 millions de dollars) à la signature de
    l’avenant et pourrait percevoir, en plus de redevances sur les ventes
    et de financements pour la R&D, jusqu’à 895 millions d’euros (974
    millions de dollars) sous la forme de paiements résultant d’exercices
    d’options, de paiements d’étapes de développement et de ventes.
  • Avril 2015 – Ouverture de nouveaux bureaux et laboratoires de R&D à
    New York, aux États-Unis, comptant 16 employés (Cellectis, Inc.).
  • Mars 2015 –Introduction en bourse de Cellectis sur le Nasdaq, avec une
    levée de fonds de plus de 228 millions de dollars de produits.
  • Solide situation de trésorerie pour l’année 2015 : 314 millions
    d’euros (342 millions de dollars), qui selon nous permettrait de
    financer nos activités jusqu’à fin 2018.
  • Alliances fiables générant des économies d’échelle au niveau des coûts
    de production.

Médical et R&D :

  • Janvier 2016 – Nomination du Docteur Loan Hoang-Sayag en qualité de
    directeur médical. Avant de rejoindre Cellectis, Loan Hoang-Sayag
    était directeur général des affaires médicales de Quintiles
    Transnational.
  • Janvier 2016 – Publication dans Scientific Reports, journal du
    groupe Nature Publishing, d’une étude portant sur la conception
    et le développement d’une nouvelle architecture de CAR comprenant un
    système d’activation intégré, qui permet de contrôler les fonctions
    des cellules CAR T.
  • Septembre 2015 – Conclusion d’un accord de collaboration, de recherche
    et de développement avec le centre médical MD Anderson (Texas,
    États-Unis), visant à proposer aux patients atteints de différents
    types de tumeurs liquides de nouvelles immunothérapies cellulaires.
  • Juin 2015 – Signature d’un partenariat de recherche et développement
    avec Weill Cornell Medical College (New York, États-Unis),
    portant sur l’accélération du développement d’une immunothérapie
    ciblée pour des patients atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA).
  • Cellectis demeure à l’avant-garde de la R&D avec de nombreuses
    publications concernant les applications de l’ingénierie du génome et
    le développement de nouvelles constructions de CAR brevetées.

Calyxt, Inc. (« Calyxt »)

  • Mars 2016 – Acquisition d’un terrain pour y installer son nouveau
    siège social. Ce nouveau site comprendra des bureaux, des
    laboratoires, des serres et des parcelles de terre pour y effectuer
    des essais.
  • Décembre 2015 – Confirmation par l’USDA (département de l’Agriculture
    des États-Unis) du statut non réglementé du blé résistant à l’oïdium
    développé par Calyxt.
  • Décembre 2015 – Signature d’un accord de recherche et de licence avec
    Plant Bioscience Limited pour le développement de nouveaux traits dans
    le blé, le riz et le maïs. Cette nouvelle collaboration s’inscrit dans
    la continuité d’un précédent accord et renforce le pipeline de
    développement de traits de Calyxt pour le blé à teneur réduite en
    gluten. Il donne également accès à des traits de deux nouvelles
    cultures : le riz et le maïs.
  • Novembre 2015 – Réalisation du premier essai en champs de ses pommes
    de terre pouvant être stockées à basse température, dans les états du
    Minnesota, du Wisconsin et du Michigan (États-Unis).
  • Novembre 2015 – Récolte de plus d’une tonne de soja riche en acide
    oléique à l’issue de la deuxième année de l’essai en champs.
  • Juillet 2015 – Licence exclusive et mondiale concédée par l’Université
    du Minnesota sur les droits de la famille de brevets PCT/US2013/046495
    intitulée « Gene Targeting Using Replicating DNA Molecules ».
  • Juillet 2015 – Calyxt classé parmi les « 50 entreprises les plus
    brillantes en 2015 » par le MIT Technology Review.
  • Juin 2015 –Un nouveau programme portant sur un trait dans le blé qui
    offre une résistance endogène à l’oïdium du blé, est ajouté au
    portefeuille de produits candidats de Calyxt.
  • Juin 2015 –Collaboration avec S&W Seed Company pour développer des
    semences de luzerne.
  • Avril 2015 – Confirmation par l’USDA du statut non réglementé de deux
    traits développés par Calyxt dans le soja : faible teneur en acide
    linolénique et riche en acide oléique.
  • Avril 2015 – Licence exclusive et mondiale concédée par l’Université
    du Minnesota sur les droits de la famille de brevets WO/2014/144155
    intitulée « Engineering Plant Genomes Using CRISPR/Cas Systems ».
  • Calyxt cible une mise sur le marché de son soja en 2018.
  • La puissance de la technologie TALEN® permettrait de développer un
    nouveau trait en 6 ans, pour environ 6 millions de dollars, de la
    conception à la commercialisation.
  • Maintien d’un solide portefeuille de propriété intellectuelle.
  • Calyxt dispose des atouts nécessaires pour devenir un leader de la
    biotechnologie agricole.

Résultats

Cellectis ne disposant pas d’états financiers consolidés pour chaque
trimestre de l’exercice 2014, aucune donnée trimestrielle comparative
pour 2014 ne sera présentée en 2015. Cellectis publiera des données
comparatives trimestrielles à partir du premier trimestre 2016. Le
rapport d’audit sur les comptes consolidés de Cellectis sera inclus dans
le rapport annuel.

Les états financiers consolidés de Cellectis ont été préparés
conformément aux normes International Financial Reporting Standards
(IFRS) telles que publiées par l’IASB (International Accounting
Standards Board
).

Au quatrième trimestre 2015, Cellectis a reclassé en frais de recherche
et développement (ci-après « Frais de R&D ») certaines charges
enregistrées initialement en frais administratifs et commerciaux
(ci-après « Frais SG&A ») durant l’exercice 2015. Les charges reclassées
sont constituées de frais de personnel ainsi que d’achats et de charges
externes affectées aux fonctions Systèmes d’Information, Ressources
Humaines, Développement de l’activité, Juridique, Propriété
Intellectuelle et Direction Générale. Elles ont été reclassées en frais
de recherche et développement en fonction du temps consacré par les
employés de ses fonctions générales, commerciales et administratives à
des activités de R&D. Cette allocation est effective à partir de
l’exercice 2015 et s’explique par la concentration des efforts en faveur
des activités de R&D afin de développer nos produits candidats et de
préparer leurs entrées en phase clinique. Nous avons approuvé cette
réallocation au cours du quatrième trimestre 2015 et évaluons la
performance du Groupe sur la base de cette nouvelle classification.

   
Pour les trois mois clos au
Non audité

(en milliers d’euros)

31 mars
2015
      30 juin
2015
      30 septembre
2015
 
Charges reclassées des SG&A en R&D (1 836) (2 216) (2 681)
 
Frais de R&D tels que publiés (5 600) (10 565) (13 476)
Frais de R&D tels que reclassées (7 436) (12 781) (16 157)
 
Frais SG&A tels que publiés (7 195) (9 082) (9 602)
Frais SG&A tels que reclassées (5 359) (6 866) (6 921)
 

À l’exception des informations relatives à l’exercice clos le 31
décembre 2014, qui reposent sur des données publiées, toutes les
informations relatives à l’exercice clos le 31 décembre 2015 dans le
présent document reposent sur des données après reclassements.

Résultats du quatrième trimestre 2015

Situation de la trésorerie : Au 31 décembre 2015, Cellectis
disposait de 314,2 millions d’euros de trésorerie et équivalents de
trésorerie, contre 112,3 millions d’euros au 31 décembre 2014. Cette
hausse est essentiellement attribuable à la levée de fonds de
228 millions de dollars provenant de l’introduction en bourse réalisée
en mars 2015 aux États-Unis et aux 42,8 millions d’euros versés par
Servier au cours du quatrième trimestre 2015 concernant l’exercice
anticipé de son option afin d’acquérir les droits exclusifs et mondiaux
pour le développement et la commercialisation d’UCART19 (dont
7,2 millions d’euros de taxe sur la valeur ajoutée qui ont été reversés
en janvier 2016). Cette hausse est partiellement compensée par
39,5 millions d’euros de flux de trésorerie négatifs liés aux activités
d’exploitation (qui n’intègrent pas les 42,8 millions d’euros
d’encaissement liés à l’exercice anticipé par Servier de l’option,
mentionné ci-dessus), 3,9 millions d’euros liés à l’acquisition
d’immobilisations corporelles, et le rachat pour 3,5 millions d’euros
des 25 % de Cellectis Bioresearch S.A.S. non encore détenus, dans chaque
cas enregistrés au cours de l’exercice 2015.

Chiffre d’affaires et autres produits : Le total du chiffre
d’affaires et autres produits s’est élevé à 29,2 millions d’euros pour
le quatrième trimestre 2015 et comprend principalement 26,8 millions
d’euros de revenus générés par nos accords de collaborations (dont
18,8 millions d’euros liés à l’exercice anticipé par Servier de son
option en novembre 2015), 0,2 million d’euros de revenus de licences
(intégrant un ajustement négatif de 0,7 million d’euros sur les revenus
de licence des années antérieures de Calyxt), et 2,2 millions d’euros de
crédit d’impôt recherche.

Total des charges d’exploitation et autre résultat d’exploitation : Le
total des charges d’exploitation pour le quatrième trimestre 2015 a
atteint 28,0 millions d’euros. Ce montant comprend des charges de
12,6 millions d’euros liées aux rémunérations fondées sur des actions
sans impact sur la trésorerie.

Dépenses de R&D : Les dépenses de recherche et développement
pour le quatrième trimestre 2015 se sont élevées à 16,0 millions
d’euros, dont 11,1 millions d’euros de frais de personnel et 4,9
millions d’euros au titre des achats externes et autres charges. Le
niveau des dépenses de recherche et développement pour le quatrième
trimestre reflète notamment l’impact des charges liées aux rémunérations
fondées sur des actions sans impact sur la trésorerie qui se sont
élevées à 8,2 millions d’euros pour cette période.

Frais administratifs et commerciaux : Les frais administratifs et
commerciaux ont atteint 8,1 millions d’euros pour le quatrième trimestre
2015, dont 5,6 millions d’euros de frais de personnel et 2,5 millions
d’euros au titre des achats externes et autres charges. Le niveau de ces
frais pour le quatrième trimestre reflètent notamment l’impact des
charges liées aux rémunérations fondées sur des d’actions sans impact
sur la trésorerie qui se sont élevés à 4,4 millions d’euros pour cette
période.

Résultat financier : Le gain financier s’est élevé à 7,0 millions
d’euros pour le quatrième trimestre 2015. Il est avant tout
essentiellement dû à un taux de change euro/dollar globalement favorable
appliqué à la trésorerie et aux équivalents de trésorerie libellés en
dollars US pendant cette période.

Résultat net attribuable aux actionnaires de Cellectis : Le
bénéfice net attribuable aux actionnaires de Cellectis s’est élevé à 8,2
millions d’euros, soit 0,23 € par action (de base et avec dilution),
pour le quatrième trimestre 2015. Ce résultat reflète notamment les
18,8 millions d’euros liés à l’exercice anticipé par Servier de l’option
pour UCART19 en novembre 2015, partiellement compensés par les
rémunérations fondées sur des actions sans impact sur la trésorerie à
hauteur de 12,6 millions d’euros. Le bénéfice net non IFRS attribuable
aux actionnaires de Cellectis pour le quatrième trimestre 2015, qui
exclut la charge de 12,6 millions d’euros liée aux rémunérations fondées
sur des actions sans impact sur la trésorerie, s’est élevé à
20,9 millions d’euros, soit 0,59 € par action (de base et avec
dilution). Veuillez consulter la « Note relative à l’utilisation de
mesures financières non IFRS » pour un rapprochement du résultat net
IFRS et du résultat net non IFRS.

Résultats de l’exercice clos le 31 décembre 2015

Chiffre d’affaires : Au cours des exercices clos les 31 décembre
2015 et 2014, Cellectis a enregistré un chiffre d’affaires de
respectivement 50,3 millions d’euros et 21,6 millions d’euros.
L’augmentation de 28,7 millions d’euros s’explique principalement par la
hausse de 36,4 millions d’euros des revenus dans le cadre de nos accords
de collaboration avec Servier et Pfizer, en partie compensée par un
recul des ventes de licences (- 5,3 millions d’euros), les services R&D
(- 1,3 million d’euros) et les revenus des produits et services (-
1,1 million d’euros). Le chiffre d’affaires lié à l’étalement des
avances non remboursables (sans impact sur la trésorerie) s’est élevé à
21,3 millions d’euros en 2015, contre 13,3 millions d’euros en 2014.

Autres produits d’exploitation : Les autres produits
d’exploitation s’élèvent à 6,0 millions d’euros en 2015, contre 4,8
millions d’euros en 2014. La hausse de 1,2 million d’euros reflète pour
l’essentiel l’augmentation du crédit d’impôt recherche de 1,7 million
d’euros, compensée par une baisse de 0,5 million d’euros des subventions
de recherche.

Total des charges d’exploitation et autre résultat d’exploitation : Le
total des charges d’exploitation a atteint 84,3 millions d’euros en
2015, contre 31,7 millions d’euros en 2014. Ce montant comprend (i) des
charges liées aux rémunérations fondées sur des d’actions sans impact
sur la trésorerie de 30,1 millions d’euros (2014 : 0,5 million d’euros),
et (ii) des charges sociales relatives aux actions gratuites et options
de souscription d’actions octroyées sur les périodes de 12,2 millions
d’euros (2014 : 0,2 million d’euros).

Dépenses de R&D : Les dépenses de recherche et développement
se sont élevées à 52,4 millions d’euros en 2015, contre 14,4 millions
d’euros en 2014. Ce montant inclut 35,5 millions d’euros de frais de
personnel (2014 : 6,4 millions d’euros) et 17,0 millions d’euros au
titre des achats externes et autres charges (2014 : 8,0 millions
d’euros). L’augmentation de 38,0 millions d’euros des frais de R&D
reflète les frais liés (i) au développement de nos programmes UCART en
2015 pour le passage en essais cliniques de Phase I, (ii) à l’ouverture
en 2015 de nos bureaux à New York, (iii) aux charges de 18,5 millions
d’euros liées aux rémunérations fondées sur des actions sans impact sur
la trésorerie (2014 : 0,2 million d’euros) et (iv) aux charges sociales
de 7,7 millions d’euros relatives aux actions gratuites et options de
souscription d’actions octroyées sur la période (2014 : 0,1 million
d’euros).

Frais administratifs et commerciaux : Ces frais se sont élevés à
27,2 millions d’euros en 2015, contre 13,1 millions d’euros en 2014. Ils
incluent 19,6 millions d’euros de frais de personnel (2014 : 5,5
millions d’euros) et 7,7 millions d’euros au titre des achats externes
et autres charges (2014 : 7,6 millions d’euros). L’augmentation de
14,1 millions d’euros résulte principalement d’une hausse de
14,1 millions d’euros des frais de personnel, qui s’explique entre
autres par (i) les charges de 11,6 millions d’euros liées aux
rémunérations à base d’actions sans impact sur la trésorerie (2014 : 0,3
million d’euros) et (ii) les charges sociales de 4,5 millions d’euros
relatives aux actions gratuites et options de souscription d’actions
octroyées sur la période (2014 : 0,1 million d’euros), ainsi que de la
progression des frais d’honoraires, liée notamment à l’introduction
réalisée sur le Nasdaq en mars 2015.

Résultat financier : Le gain financier s’est élevé à 7,6 millions
d’euros en 2015, contre 7,1 millions d’euros en 2014. Cette hausse
reflète pour l’essentiel un taux de change euro/dollar particulièrement
favorable, appliqué à la trésorerie et aux équivalents de trésorerie
libellés en dollars US pendant cette période.

Résultat net attribuable aux actionnaires de Cellectis : La perte
nette attribuable aux actionnaires de Cellectis s’est élevée à
20,5 millions d’euros, soit 0,60 € par action pour l’exercice clos le 31
décembre 2015, contre un bénéfice net attribuable aux actionnaires de
Cellectis de 20 milliers d’euros, soit 0,11 € par action pour l’exercice
2014. Le résultat net non IFRS attribuable aux actionnaires de Cellectis
pour l’exercice clos le 31 décembre 2015 est un bénéfice de 9,6 millions
d’euros, soit 0,28 € par action (de base et avec dilution), contre un
bénéfice net non IFRS attribuable aux actionnaires de Cellectis de
0,6 million d’euros, soit 0,02 € par action (de base et avec dilution),
pour l’exercice clos le 31 décembre 2014. Le résultat net non IFRS
attribuable aux actionnaires de Cellectis exclut une charge de
30,1 millions d’euros liée aux rémunérations fondées sur des actions
sans impact sur la trésorerie en 2015 (2014 : 0,5 million d’euros).
Veuillez consulter la « Note relative à l’utilisation de mesures
financières non IFRS » pour un rapprochement du résultat net IFRS et du
résultat net non IFRS.

   

CELLECTIS S.A.

BILAN CONSOLIDÉ

(en milliers d’euros, à l’exception des données par action)

 
Au 31 décembre
2014       2015
en milliers d’euros
ACTIF
Actifs non courants
Ecarts d’acquisition
Immobilisations incorporelles 1 026 956
Immobilisations corporelles 2 610 5 043
Actifs financiers 1 977 845
Total actifs non courants 5 613 6 844
 
Actifs courants
Stocks 135 158
Créances clients 5 881 6 035
Subventions à recevoir 8 170 9 102
Autre actifs courant 5 468 4 685
Trésorerie et équivalents de trésorerie 112 347 314 238
Total actifs courant 132 001 334 218
TOTAL DE L’ACTIF 137 614 341 062
 
PASSIF
Capitaux propres
Capital social 1 472 1 759
Primes d’émission 192 842 420 682
Actions propres (251) (184)
Ecarts de conversion (762) (1 631)
Réserves (132 536) (137 188)
Résultat net, part du groupe 20 (20 544)
Capitaux propres, part du Groupe 60 786 262 894
Intérêts minoritaires (1 259) 725
Total capitaux propres 59 527 263 619
 
Passifs non courants
Emprunts et dettes financières non courants 2 824 66
Provisions pour indemnités de départ à la retraite 398 437
Total passifs non courants 3 222 503
 
Passifs courants
Emprunts et dettes financières courants 862 1 921
Dettes d’exploitation 9 802 6 611
Revenus différés 59 492 54 758
Provisions courantes 1 415 953
Autre passifs courants 3 294 12 697
Total passifs courants 74 865 76 940
TOTAL DU PASSIF 137 614 341 062
 
 

CELLECTIS S.A.

TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

(en milliers d’euros, à l’exception des données par action)

       
2014 2015
   
Résultat de la période des activités poursuivies 1 850 (20 373)
Ajustements:
Charge liées aux attributions d’actions 548 30 103
Charge / (produit) financier net (7 095) (7 550)
Amortissements et dépréciation sur actifs non courants 1 372 1 745
Autres (981) 703
Capacité d’autofinancement (4 306) 4 628
Variation des actifs courants (6 873) 1 120
Variation des créances de subvention et de CIR (2 317) (612)
Variation des passifs courants 55 969 (1 900)
Variation du besoin en fonds de roulement 46 779 (1 392)
   
Variation de la trésorerie issue des opérations d’exploitation
pour les activités poursuivies
42 473 3 236
 
Cessions (acquisition) de filiales après déduction de la trésorerie 505 (2 850)
Acquisitions d’immobilisations corporelles (347) (3 890)
Variation des actifs financiers non courants (1 542) (238)
Autres 31 13
Variation de la trésorerie issue des opérations en capital pour
les activités poursuivies
(1 353) (6 965)
 
Augmentation de capital 59 682 216 143
Coût d’émission (908) (16 845)
Remboursement d’emprunts et dettes financières (1 032) (564)
Vente et rachat d’actions propres 161 67
   
Variation de trésorerie sur opérations de financement des
activités poursuivies
57 904 198 802
   
Trésorerie nette au 1er janvier 7 559 112 347
Variation de trésorerie imputable aux activités poursuivies 99 024 195 073
Variation de trésorerie imputable aux activités destinées à être
cédées
(748)
Ecarts de change sur trésorerie en devises 6 511 6 818
Trésorerie nette en fin de période 112 347 314 238
 

Contacts

Contacts média
Jennifer Moore, +1 917-580-1088
VP
Communications
media@cellectis.com
ou
Caitlin
Kasunich, 1 212-896-1241
KCSA Strategic Communications
ckasunich@kcsa.com
ou
Contact
relations investisseurs :

Simon Harnest, +1 646-385-9008
VP
Finance et relations investisseurs
simon.harnest@cellectis.com

Read full story here