Press release

Coca-Cola est la première société Fortune 500 à reconstituer la totalité des ressources en eau qu’elle utilise à l’échelle mondiale

0 0
Sponsorisé par Business Wire

La société et ses partenaires 2020 d’embouteillage accomplissent leur objectif de reconstitution des ressources en eau cinq ans à l’avance ; Envisagent de maintenir leurs performances de gestion des ressources en eau alors que les entreprises poursuivent leur développement STOCKHOLM–(BUSINESS WIRE)–La société Coca-Cola et ses partenaires d’embouteillage (le système Coca-Cola) ont annoncé aujourd’hui qu’ils ont

La société et ses partenaires 2020 d’embouteillage accomplissent
leur objectif de reconstitution des ressources en eau cinq ans à
l’avance ; Envisagent de maintenir leurs performances de gestion des
ressources en eau alors que les entreprises poursuivent leur
développement

STOCKHOLM–(BUSINESS WIRE)–La société Coca-Cola et ses partenaires d’embouteillage (le système
Coca-Cola) ont annoncé aujourd’hui qu’ils ont accompli leur objectif de reconstituer,
ou en d’autres termes, renvoyer aux communautés et à la nature une
quantité d’eau équivalente à celle utilisée dans leur volume des ventes
mondiales. Sur la base de cet accomplissement, Coca-Cola est la première
société Fortune 500 à affirmer publiquement avoir réalisé un objectif
solide de reconstitution des ressources en eau1.


Le système Coca-Cola a annoncé également l’état des progrès réalisés par
rapport à l’objectif d’efficacité
d’utilisation de l’eau. La société et ses partenaires d’embouteillage
ont amélioré l’efficacité d’utilisation de l’eau de 2,5 pour cent entre
2014 et 2015, en ajoutant une progression cumulative de 27 pour cent
depuis 2004.

Sur la base d’une évaluation d’utilisation de l’eau à l’échelle mondiale
validée par LimnoTech et Deloitte, et menée en collaboration avec The
Nature Conservancy (TNC), le système Coca-Cola a restitué aux
communautés et à la nature environ 191,9 milliards de litres d’eau en
2015 par le biais de projets sur les ressources en eau des communautés,
soit l’équivalent de 115 pour cent d’eau utilisée dans les boissons de
Coca-Cola l’année dernière.

« Cette réalisation représente un moment de fierté pour Coca-Cola et ses
partenaires. Un objectif qui a démarré comme une aspiration en 2007 est
devenu une réalité et une étape marquante à l’échelle internationale au
fur et à mesure de l’expansion de notre société » a déclaré Muhtar Kent,
président et PDG de la société Coca-Cola. « Désormais, chaque fois qu’un
consommateur consomme un produit Coca-Cola, il peut être certain que
notre société et ses partenaires d’embouteillage s’engagent à utiliser
les ressources d’eau de manière responsable aujourd’hui et demain. Nous
sommes parfaitement conscients que nos efforts sur la gestion des
ressources hydriques sont inachevés et nous restons concentrés sur les
prochaines étapes liées à la poursuite des programmes et des
performances des ressources hydriques. »

Le système Coca-Cola a atteint ses objectifs de reconstitution des
ressources en eau par le biais de 248 projets de partenariat
communautaires pour l’eau dans 71 pays axés sur l’accès à l’eau potable,
la protection des bassins hydrologiques et l’eau pour une utilisation
productive. Dans de nombreux cas, les projets fournissent également
l’accès aux installations sanitaires et à une éducation, permettent
d’améliorer les moyens d’existence à l’échelle locale, d’aider les
communautés à s’adapter aux changements climatiques, d’améliorer la
qualité de l’eau, d’améliorer la biodiversité, de s’engager sur des
questions de politiques et de sensibiliser la communauté sur les
questions hydriques. Les aspects du programme mentionnés dans le
paragraphe précédent ne contribuent pas au volume de reconstitution des
ressources en eau de Coca-Cola.

Les performances de reconstitution des ressources en eau sont évaluées
de manière indépendante par LimnoTech et vérifiées par Deloitte. Ce
projet est reflété dans un rapport
de 1 188 pages
. La méthodologie
utilisée pour calculer les avantages de reconstitution des ressources en
eau a été conçue en collaboration avec The Nature Conservancy et
LimnoTech. Elle a fait l’objet d’un examen scientifique et technique par
des pairs en vue de vérifier son exactitude et utilise généralement des
méthodes techniques et scientifiques acceptées. Les projets sont
examinés chaque année et évalués au moyen de cette méthodologie.

Certains projets de restitution restituent l’eau directement à la source
que nous utilisons alors que d’autres se trouvent en dehors du bassin
hydrographique utilisé par notre usine mais sont importants pour
satisfaire les besoins des gouvernements, communautés et partenaires
locaux où les besoins sont urgents. Coca-Cola et ses partenaires
recherchent des projets offrant un avantage direct, évolutifs pour avoir
un impact plus important en touchant un plus grand nombre d’individus et
de parties d’un écosystème, des projets qui sont faciles à assimiler et
à répliquer dans d’autres endroits où les enjeux sont identiques, et
peuvent être conçus pour avoir une efficacité durable pour la
communauté, poursuivant ainsi la restitution des ressources en eau. Ces
efforts, ainsi que la mise en place de nouveaux projets, permettent bien
souvent de remédier aux vulnérabilités en eau des sources locales et
d’équilibrer le volume de vente supplémentaire à mesure que les
activités de Coca-Cola continuent de croître.

Dans chacune de ses 863 usines à l’échelle internationale, Coca-Cola
exige que les opérations déterminent la durabilité de
l’approvisionnement en eau qu’elles partagent avec d’autres en termes de
qualité, de quantité et autres questions comme l’infrastructure conçue
pour traiter et distribuer l’eau. Dans le cadre de ce processus, l’un
des facteurs que les usines de Coca-Cola doivent examiner est de savoir
si leur utilisation de l’eau et le rejet de l’eau ont le potentiel
d’affecter de manière négative la capacité d’autres membres de la
communauté à accéder à une quantité et qualité d’eau suffisantes. Si tel
est le cas, ou s’il existe des endroits où les sources hydriques restent
peu fiables dans certains domaines, les exigences de Coca-Cola
prescrivent que chaque usine développe et mette en place un Plan
de protection de l’eau
. Le plan, entre autres choses, incite
d’autres à rechercher des solutions pour promouvoir la durabilité de la
source d’eau locale. Les résultats peuvent impliquer des projets de
restitution ou autres opportunités. Alors que chaque usine ne pourra
peut-être pas restituer toutes les ressources hydriques à sa source
directe, la politique de Coca-Cola exige de toutes les usines qu’elles
s’engagent à ne pas impacter de manière négative les sources hydriques
et à collaborer avec la communauté sur des solutions à plus long-terme.

La stratégie de restitution de Coca-Cola soutient l’objectif général de
la société axé sur la restitution sécurisée aux communautés et à la
nature d’une quantité d’eau égale à celle utilisée dans ses boissons et
leur production. Au niveau de la production, le système Coca-Cola a
restitué aux bassins hydrologiques locaux à proximité de nos usines
d’embouteillage environ 145,8 milliards de litres d’eau utilisés dans
les processus de fabrication de la société en réutilisant les eaux usées
traitées en 2015.

« Toute vie dépend de l’eau, mais moins d’1 pour cent de l’eau mondiale
est potable et accessible. Des glaciers de montagne jusqu’aux estuaires,
nous devons tenir compte du système entier si nous souhaitons sécuriser
les eaux douces pour tous » a déclaré Carter Roberts, président et PDG
du Word Wildlife Fund (WWF). « Cela signifie que les collaborations sont
essentielles. Il s’agit d’une étape importante dans la poursuite du
leadership de Coca-Cola sur la gestion des ressources hydriques et
établit une norme que d’autres utilisateurs d’eau peuvent mettre à
profit. »

Coca-Cola collabore à des projets de restitution avec les gouvernements,
la société civile et d’autres membres du secteur privé. Certaines des
nombreuses organisations avec lesquelles Coca-Cola
collabore
comprennent la
Global Environment & Technology Foundation
(GETF), la Millennium
Challenge Corporation, TNC, le Programme de Développement des
Nations-Unies (UNDP), UN-Habitat, United
States Agency for International Development
(USAID), WaterAid, Water
and Sanitation for the Urban Poor
(WSUP), Water for People, WWF, et
World Vision.

Quatre programmes contribuant de manière considérable aux activités de
restitution en ressources d’eau de Coca-Cola représentent notre
partenariat de conservation mondial avec WWF, The Coca-Cola Africa
Foundation’s Replenish
Africa Initiative
(RAIN), le partenariat Every
Drop Matters
de la société avec l’UNDP, qui s’est étendu au New
World
en 2014, et les investissements de Coca-Cola dans 50 fonds
hydriques
dans 12 pays d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes,
avec comme partenaires clés TNC, FEMSA Foundation et Inter-American
Development Bank (IDB). Tous ces programmes sont actifs et sont engagés
jusqu’en 2020.

Les projets de restitution tentent d’équilibrer ou de compenser
l’utilisation directe de l’eau de la société Coca-Cola et ses
partenaires d’embouteillage sur ses opérations dans plus de 200 pays.
L’utilisation d’eau inclut l’eau utilisée pour la fabrication ainsi que
les boissons finies, et l’eau des ventes de fontaine. L’impact sur l’eau
qu’engendre la culture d’ingrédients agricoles approvisionnés par le
système Coca-Cola n’entre pas dans le cadre de cet objectif. Néanmoins,
les pratiques durables liées à l’eau font partie intégrante des Principes
directeurs en faveur de l’agriculture durable
de Coca-Cola, exigés
pour les fournisseurs.

Pour en savoir plus sur le programme de gestion des ressources en eau de
Coca-Cola, consultez lerapport
de la société sur la gestion des ressources en eau
.

À propos de The Coca-Cola Company

The Coca-Cola Company (NYSE : KO) est la plus grande société mondiale de
boissons, rafraîchissant les consommateurs avec plus de 500 marques de
boissons gazeuses et plates et plus de 3 800 choix de boissons. Avec
Coca-Cola en tête, l’une des marques les plus facilement identifiables
et qui rapportent le plus au monde, le portefeuille de la société
comprend 20 marques au chiffre d’affaires atteignant le milliard de
dollars, dont 18 sont disponibles en version light, hypocalorique ou non
calorique. Nos marques au chiffre d’affaires atteignant le milliard de
dollars comprennent Diet Coke, Coca-Cola Zero, Fanta, Sprite, Dasani,
vitaminwater, Powerade, Minute Maid, Simply, Del Valle, Georgia et Gold
Peak. Grâce au plus vaste réseau de distribution de boissons au monde,
nous sommes le numéro 1 des boissons gazeuses et plates. Les
consommateurs de plus de 200 pays apprécient nos boissons à un rythme
dépassant 1,9 milliard de boissons bues par jour. Déterminée à
promouvoir la constitution de communautés durables, notre société
concentre ses efforts sur le soutien d’initiatives qui réduisent son
empreinte écologique, créent un environnement professionnel sécurisé et
inclusif pour ses collaborateurs, et mettent en valeur le développement
économique des communautés au sein desquelles elle exerce ses activités.
Avec nos partenaires de mise en bouteille, nous nous classons parmi
les 10 premiers employeurs privés dans le monde avec plus
de 700 000 associés au système. Pour des informations supplémentaires,
veuillez visiter Coca-Cola Journey à l’adresse www.coca-colacompany.com,
suivez-nous sur Twitter à l’adresse twitter.com/CocaColaCo,
visitez notre blog, Coca-Cola Unbottled, à l’adresse www.coca-colablog.com
ou retrouvez-nous sur LinkedIn à l’adresse www.linkedin.com/company/the-coca-cola-company.

1Nous reconnaissons que différentes sociétés et industries
utilisent leurs ressources hydriques de manière différentes dans leurs
produits et leur production. La déclaration de Coca-Cola est basée sur
les informations et déclarations rapportées publiquement au 1er juin
2016 et comprend la restitution hydrique par rapport à l’utilisation de
l’eau directe.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

The Coca-Cola Company
Serena Levy, 404-676-2683
serena.levy@coca-cola.com