Press release

Collaboration entre Cyclenium Pharma et l’Université McGill en vue de trouver de nouveaux modulateurs macrocycliques pour le traitement médicamenteux de nombreuses maladies

0 0 Donnez votre avis
Sponsorisé par Business Wire

MONTRÉAL & SHERBROOKE, Québec–(BUSINESS WIRE)–Cyclenium Pharma inc., une société pharmaceutique émergente spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments novateurs fondés sur des molécules macrocycliques brevetées, et l’Université McGill, l’un des établissements d’enseignement supérieur les plus prestigieux au monde, ont conclu plusieurs ententes de recherche en vue de trouver des modulateurs de pointe qui

MONTRÉAL & SHERBROOKE, Québec–(BUSINESS WIRE)–Cyclenium Pharma inc., une société pharmaceutique émergente spécialisée
dans la recherche et le développement de médicaments novateurs fondés
sur des molécules macrocycliques brevetées, et l’Université McGill, l’un
des établissements d’enseignement supérieur les plus prestigieux au
monde, ont conclu plusieurs ententes de recherche en vue de trouver des
modulateurs de pointe qui agiraient sur des cibles biologiques d’intérêt
pharmacologique. Grâce aux ententes conclues avec le Centre de recherche
sur le cancer Rosalind et Morris Goodman, les départements de biochimie
et de physiologie, et le laboratoire de criblage à haut débit de
l’Université McGill, les chercheurs mcgillois auront un accès immédiat à
la bibliothèque QUESTMC de molécules macrocycliques brevetées
de nouvelle génération et aux outils connexes d’optimisation de
Cyclenium. Cet effort d’exploration collaborative a pour but premier de
cerner des composés macrocycliques capables d’interagir avec des cibles
thérapeutiques précises, dont plusieurs ayant trait à des interactions
entre protéines à l’étude dans divers laboratoires de l’Université. Ces
travaux visent à mettre au jour les outils nécessaires pour mieux
comprendre le rôle de ces composés dans divers états pathologiques et, à
plus long terme, à trouver des agents médicamenteux ou diagnostiques
d’avant-garde qui agiront sur ces cibles.

« Nous avons été très favorablement impressionnés par la nature et la
qualité des travaux menés dans les laboratoires de l’Université McGill,
et nous sommes convaincus que nos composés macrocycliques contribueront
largement à l’avancement de ces travaux, a déclaré Helmut Thomas,
Ph. D., président et chef de la direction de Cyclenium. En partageant
notre technologie CMRTMC et les succès que nous avons connus
dans le domaine des composés macrocycliques avec des chercheurs de
pointe de calibre international, nous aurons une excellente occasion de
multiplier les chances de découvrir et de développer des agents
thérapeutiques et diagnostiques novateurs ciblant des maladies graves et
difficiles à traiter. »

« Cette collaboration avec Cyclenium est pour nous très excitante, a
indiqué la professeure Morag Park, directrice du Centre de recherche sur
le cancer Rosalind et Morris Goodman de l’Université McGill, car elle
stimulera la création de nouvelles occasions d’accélérer la conversion
de la recherche fondamentale et de notre compréhension mécaniste de la
biologie du cancer en d’éventuelles thérapies anticancéreuses. »

« Grâce à ce partenariat avec Cyclenium, nos chercheurs auront accès à
de nouvelles sondes chimiques et pourront explorer les processus
biologiques à l’échelle moléculaire, a affirmé le professeur
Albert Berghuis, directeur du Département de biochimie de l’Université
McGill. Il ne fait aucun doute que les connaissances fondamentales ainsi
acquises fourniront de nouvelles pistes de recherche de traitements
contre une foule de maladies. Il s’agit donc d’une entente gagnante sur
tous les fronts, pour McGill, pour Cyclenium et, en fin de compte, pour
les patients. »

« Cette entreprise collaborative est un excellent moyen de canaliser
l’expertise biomédicale des chercheurs universitaires tributaires des
fonds publics et les prouesses et ressources techniques de l’industrie
biopharmaceutique, en vue de stimuler la découverte de nouveaux
médicaments et traitements, a souligné le professeur John Orlowski,
directeur du Département de physiologie de l’Université McGill. En fin
de compte, ce genre de partenariat sera bénéfique non seulement pour les
Canadiens, mais également pour des individus partout dans le monde. »

À propos de Cyclenium Pharma inc.
Cyclenium Pharma est une
entreprise privée émergente en recherche et développement
pharmaceutiques. Elle exploite une technologie exclusive de nouvelle
génération axée sur la découverte de médicaments, la technologie CMRTMC,
destinée au développement d’agents thérapeutiques novateurs fondés sur
de petites molécules pour répondre à des besoins médicaux non comblés.
Cyclenium crée de la valeur en poussant plus avant ses programmes
internes en oncologie, en infectiologie et dans le domaine de
l’inflammation et de la douleur. En outre, Cyclenium partage sa vaste
expérience et explore les possibilités de sa bibliothèque QUESTMC
fondée sur la technologie CMRT par l’entremise de partenariats à risques
partagés avec d’importants organismes universitaires et sans but
lucratif axés sur la recherche. Elle collabore aussi avec des
entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques novatrices aux quatre
coins du monde afin de moduler des cibles thérapeutiques uniques et
difficiles à atteindre dans divers domaines thérapeutiques. Pour obtenir
de plus amples renseignements, visitez le www.cyclenium.com.

À propos de l’Université McGill
Fondée en 1821 à Montréal,
au Québec, l’Université McGill est l’un des établissements
d’enseignement supérieur les plus prestigieux du Canada. Elle accueille
quelque 39 000 étudiants, dont 9 300 aux cycles supérieurs, sur ses
deux campus qui comptent 11 facultés, autant d’écoles professionnelles
et 300 programmes d’études. L’Université McGill accueille 8
200 étudiants étrangers de plus de 150 pays, qui forment 21 pour cent de
sa clientèle étudiante. Près de la moitié des étudiants ont une langue
maternelle que autre l’anglais; environ 40 pour cent de ces étudiants
sont francophones ou parlent couramment français. Pour obtenir de plus
amples renseignements, visitez le www.mcgill.ca.

À propos du Centre de recherche sur le cancer Rosalind et Morris
Goodman

De réputation internationale, le Centre de recherche
sur le cancer Rosalind et Morris Goodman (CRCG) assure la coordination
et la tenue de travaux indépendants de recherche fondamentale et
translationnelle sur le cancer et mène des activités de formation dans
ses installations à la fine pointe de la technologie. Rattaché à la
Faculté de médecine de l’Université McGill et à ses hôpitaux affiliés,
le CRCG réunit les meilleurs scientifiques, techniciens, étudiants aux
cycles supérieurs et chercheurs universitaires. Le CRCG encourage une
démarche multidisciplinaire dans ses activités de recherche et renforce
le lien entre la recherche fondamentale et la recherche clinique,
notamment en appuyant et en formant ses étudiants et chercheurs. Ce lien
favorise une meilleure synchronisation des activités de recherche, du
laboratoire à l’application clinique. Pour obtenir de plus amples
renseignements, visitez le www.mcgillgcrc.com.

À propos du Laboratoire de tri à haut débit du Complexe des sciences
de la vie de l’Université McGill

Fondé en 2002 par les
professeurs J. Pelletier et D. Thomas du Département de biochimie, le
Laboratoire de tri à haut débit de l’Université McGill a pour mission
scientifique de favoriser l’établissement de programmes de biologie
chimique dans les laboratoires universitaires en soutenant la conception
de méthodes et d’outils de criblage à haut débit de diverses natures. Ce
laboratoire exploite un modèle de criblage assisté par le personnel. Les
chercheurs qui y travaillent ont accès à des bibliothèques de composés
chimiques ou de fragments d’ARN interférent court (ARNic) ou en épingle
à cheveux (ARNsh); ils reçoivent également de la formation sur l’emploi
de certains instruments, comme des appareils de manipulation automatisée
des liquides, des lecteurs de microplaques et des systèmes de criblage à
haute densité. Le laboratoire vise à offrir des services uniques et à
fournir à sa clientèle des occasions de faire des percées dans leur
domaine. Il cherche à établir une relation durable avec ses clients et
collaborateurs en les aidant à trouver de nouveaux médicaments grâce aux
services suivants : identification et validation de cibles, mise au
point de méthodes analytiques, criblage à haut débit et confirmation de
résultats en vue de faciliter le passage à l’étape du développement de
produit. Pour en savoir plus sur nos services, visitez le https://www.mcgill.ca/lifesciencescomplex/core/hts-hcs.

Contacts

Cyclenium Pharma inc.
Helmut Thomas, Ph. D., DABT, +
1-819-571-4296
Président et chef de la direction
hthomas@cyclenium.com
ou
Université
McGill
Chris Chipello, + 1-514-398-4201
Service des
relations avec les médias
christopher.chipello@mcgill.ca