Press release

Cortix : Résultats du 1er semestre 2010

0 0 Donnez votre avis

Cortix, leader français de la création de sites Internet, annonce ses résultats au titre du 1er semestre de l’exercice fiscal 2010. Le chiffre d’affaires de la période, enregistré sur un périmètre réduit, s’établit à 10,5 MEUR d’euros et l’efficacité commerciale est en nette amélioration (+15%). Dans le prolongement des actions visant à rétablir une situation économique positive, la perte d’exploitation se réduit sensiblement sur la période et les résultats du mois de juin et de septembre, positifs pour la première fois depuis 23 mois, laissent enfin augurer une possibilité de sortie de crise.

MERIGNAC, France, October 29, 2010 /PRNewswire/ — Cortix, leader français de la création de sites Internet, annonce ses résultats au titre du 1er semestre de l’exercice fiscal 2010. Le chiffre d’affaires de la période, enregistré sur un périmètre réduit, s’établit à 10,5 MEUR d’euros et l’efficacité commerciale est en nette amélioration (+15%). Dans le prolongement des actions visant à rétablir une situation économique positive, la perte d’exploitation se réduit sensiblement sur la période et les résultats du mois de juin et de septembre, positifs pour la première fois depuis 23 mois, laissent enfin augurer une possibilité de sortie de crise.

    
       Compte de résultat consolidé en KEUR      6 mois    6 mois   Variation
                                                    -         -        n-1
                                                 Janvier   Janvier
                                                 à Juin    à Juin
                                                  2010      2009
                                                   (2)       (3)

    Chiffre d'affaires                            10 450    14 493     -4 043
    Autres produits d'exploitation                 2 156       946      1 210
    TOTAL PRODUITS D'EXPLOITATION                 12 606    15 439     -2 833
    Achats consommés                                 242       175         67
    Autres achats et charges externes (1)          4 558     5 459       -901
    Impôts et taxes                                  136       202        -66
    Charges de personnel                           6 817     8 442     -1 625
    Dotation aux amortissements et provisions        904     3 095     -2 191
    Autres charges                                 1 632     2 959     -1 327
    RESULTAT D'EXPLOITATION                       -1 683    -4 893      3 210
    Charges et produits financiers                  -104      -224        120
    RESULTAT COURANT AVANT IMPOTS                 -1 787    -5 117      3 330
    Charges et produits exceptionnels               -813      -499       -314
    Impôts sur les résultats et participation         -6      -111        105
    RESULTAT NET DE L'ENSEMBLE CONSOLIDE          -2 606    -5 727      3 121


    (1) dont cession-bail sites clients              576       199        377
    dont fonds d'engagement et fonds de garantie   1 131       291        840
                                                   1 707       490      1 217


    (2) Périmètre de consolidation Janvier à Juin 2010 : Cortix SA, Cortix
    Ibérica, Cortix Tunisie, Proxitel, Gold Référencement.

    Les filiales de distribution en procédure de liquidation amiable ou
    judiciaire ne sont pas consolidées au 30/6/2010 - toutefois, les titres 
    de participation et les comptes courants afférant à ces dernières sont
    totalement provisionnés dans les comptes de Cortix SA à hauteur de 1MEUR 
    dans les charges financières et exceptionnelles du semestre.

    (3) Périmètre de consolidation Janvier à Juin 2009 : Cortix SA, Cortix
    Ibérica, Cortix Tunisie, Proxitel, Gold Référencement et les filiales en
    Belgique, en Italie, en Irlande et en Suisse (ainsi que les filiales en
    Allemagne, au Pays Bas et au Royaume Uni déjà mise en sommeil sur la
    période).

Principaux éléments d’analyse du chiffre d’affaires

Au cours du 1er semestre 2010, sur un périmètre réduit de 16 agences implantées en France et en Espagne, Cortix a signé 3 000 nouveaux contrats. Ceci se compare à 4 400 contrats au 1er semestre 2009 sur un périmètre de 27 agences, soit une efficacité commerciale moyenne par agence en hausse de 15%.

Le taux de validation[1] sur le semestre se stabilise à 60% avec un creux relativement marqué sur les trois premiers mois suivant l’ouverture de la procédure de sauvegarde. A 63% en juin 2010, il repart à la hausse, avec la diminution de l’impact commercial défavorable lié à la mise en place de la procédure de sauvegarde.

Cortix focalise parallèlement son attention sur le renouvellement des contrats arrivant à échéance (20% des contrats validés en France au mois de juin 2010). En effet, au regard du nombre important de clients acquis en 2006 et en 2007, les renouvellements arrivant à échéance en 2010 et en 2011 sont particulièrement stratégiques pour le développement futur de Cortix et l’augmentation de la part récurrente du chiffre d’affaires. Une cellule de trois personnes dédiée au renouvellement s’est étoffée de nouveaux collaborateurs dans le courant du 2ème semestre 2010.

Dernière vague de restructurations

Suite à l’ouverture de la procédure de sauvegarde le 3 mars 2010 et aux résultats des premiers mois de la période d’observation, Cortix a entrepris une dernière vague de restructuration fin mai 2010 afin de se recentrer sur ses réseaux de distribution les plus rentables, à savoir la France et l’Espagne.

Les filiales belge, irlandaise et suisse ont été clôturées tandis que les effectifs dédiés à la production en Tunisie et le siège ont été réduits à concurrence des périmètres arrêtés. Des procédures de liquidation amiables ou judiciaires ont été entamées sur toutes les agences non conservées. Parallèlement, la mise en place de la procédure de sauvegarde a permis de résilier un certain nombre de contrats de prestations externes afin de générer de nouvelles économies de charges sur le 2nd semestre de l’exercice 2010.

Principaux éléments d’analyse des résultats

Les charges d’exploitation sont en recul de 6 MEUR soit une baisse de 30% par rapport au 1er semestre 2009. Cortix estime pouvoir générer environ 1 MEUR d’économies supplémentaires sur le 2nd semestre grâce aux dernières mesures de restructuration et excluant l’impact des coûts non récurrents liés à leurs mise en oeuvre.

Parallèlement, le coût de la sinistralité sur le semestre est en fort recul. Cette amélioration est permise par une meilleure maîtrise du pré-scoring dans la lignée des actions déployées en mars 2009 et une politique de dotation prudente affectée sur l’exercice clos le 31 décembre 2009.

La perte exceptionnelle (-813 KEUR) sur le semestre s’explique par la déconsolidation des filiales ayant fait l’objet de mesure de restructuration (valeurs des titres ramenées à 0).

Principaux éléments d’analyse du bilan

Au 30 juin 2010, les capitaux propres du Groupe sont négatifs de 10,8 MEUR. L’endettement bancaire est stable à 7,4 MEUR et la trésorerie s’élève à 1,6 MEUR. La diminution de l’actif circulant s’explique pour 1,2 MEUR par le changement de périmètre de consolidation, pour 0,6 MEUR par l’encaissement au mois de mai 2010 de reversement d’impôt du aux évolutions des filiales et pour 0,6 MEUR par des encaissements afférant aux contrats portés précédemment. Sur la période, Cortix n’a pas alloué de ressources à l’autofinancement de contrats et a préféré se concentrer sur la création de valeur au sein de son parc client existant.

    
         Bilan consolidé en KEUR           30/06/2010  31/12/2009  30/06/2009

    Actifs immobilisé                           2 053       2 339       2 762
    Actif circulant                             5 428       7 789      12 152
    Disponibilités                              1 577       1 957       1 726
    TOTAL ACTIF                                 9 057      12 085      16 640
 
    Capitaux propres                          -10 800     - 8 157     - 2 756
    Provisions pour risques                     2 257       2 654       1 015
    Dettes financières                          7 389       7 390       7 450
    Dettes d'exploitation et autres dettes     10 212      10 198      10 931
    TOTAL PASSIF                                9 057      12 085      16 640

Actualités récentes et perspectives

Le mois de juin a dégagé une marge d’exploitation positive de 10%. En excluant l’impact positif lié à la clôture semestrielle, la marge d’exploitation est de l’ordre de 5% du chiffre d’affaires. Les mesures de rationalisation de la structure de coûts ont ainsi porté leur fruit sur la période, conformément aux attentes du Groupe communiquées en avril 2010. Le niveau de trésorerie au 30 juin 2010 a permis d’absorber le traditionnel creux d’activité des mois de juillet et d’août 2010. L’activité a repris un rythme normal en septembre et a de nouveau été profitable.

Le 28 juillet 2010, le Tribunal de Commerce de Bordeaux a confirmé le renouvellement de la période d’observation pour 6 mois additionnels, soit jusqu’au 2 mars 2011. Les premiers comités de créanciers devraient être constitués en fin d’exercice afin d’entamer les discussions sur le passif actuellement gelé.

Fin septembre 2010, conformément au planning de R&D, Cortix a amorcé le lancement de son nouvel outil de production, pour généralisation avant la fin de l’année. La plateforme a été constituée afin d’améliorer notamment la capacité de personnalisation des sites. Les forces commerciales, qui ont été impliquées à tous les stades de son développement, sont très enthousiastes. Le management de l’entreprise en attend un effet positif sur les ventes dès le 4ème trimestre 2010. Parallèlement, plus de 6 personnes sont actuellement dédiées au renouvellement des contrats arrivant à échéance et affichent une augmentation constante de leur efficacité.

Cortix met tout en oeuvre pour tenir son plan de marche et présenter, dans le courant du 4è trimestre 2010, un plan de continuation solide, fondé sur un niveau d’activité et de rentabilité avéré.

Des difficultés de trésorerie liées aux rachats agressifs d’un leaser

La situation de trésorerie au 30 juin 2010, à 1,6 MEUR s’est dégradée sous la pression du principal leaser de Cortix, Parfip, en France et en Espagne. A l’heure actuelle, et depuis plusieurs mois, Parfip présente à Cortix des demandes de rachats de dossiers dont le premier impayé date de plus d’un an voire deux ans et plus. En toute logique, ces informations devraient être présentées dans les 3 mois suivant l’incident de paiement comme c’est le cas avec le second leaser de Cortix en France. Pour forcer Cortix à racheter ces dossiers contestés, Parfip bloque ses paiements ou compense les factures à devoir à Cortix. Ces méthodes commerciales problématiques avaient par ailleurs accéléré la demande de mise en liquidation de plusieurs filiales européennes.

Pour faire respecter son droit en France, Cortix a saisi en référé le Tribunal de Commerce de Bordeaux lors d’une première procédure au cours de laquelle Parfip a été condamné à payer une provision de 200 KEUR à Cortix. A l’heure actuelle, les agissements du leaser bloquent les ventes en Espagne où Cortix n’a pas de solution alternative de refinancement et pèsent lourdement sur les ventes en France où le volume d’affaires n’est réparti que sur un leaser. Cortix qui avait déjà subi ce type de préjudice au cours du 1er semestre 2009, a requis et accepté l’exposition totale soumise précédemment par Parfip afin de pouvoir appréhender son niveau de risque et les provisions à comptabiliser. Les demandes soumises aujourd’hui par le leaser concernent des impayés non intégrés à l’exposition préalablement communiquée.

Ainsi, malgré le rétablissement de l’activité tant au niveau opérationnel que structurel, l’avenir de Cortix pourrait de nouveau être mis en jeu si le conflit actuel n’était pas résolu rapidement. Toutefois des discussions sont en cours entre les parties afin de trouver un compromis acceptable. A cet effet l’entreprise a saisi le service de la médiation du ministère de l’industrie.

Depuis 1999, Cortix aide les entreprises à disposer en toute simplicité d’un site Internet convivial, fiable et performant, avec une offre simple et packagée qui permet à ses clients de disposer d’un outil complet de marketing online.

Le solution de Cortix repose sur une offre complète, destinée à faciliter l’ouverture des très petites entreprises vers l’Internet : simplifier l’accès : en proposant financement, hébergement et référencement, simplifier la création : process performant de conception des sites Internet personnalisés, simplifier les relations : contrat de maintenance et de mise à jour reposant sur une interface ergonomique. Cortix est coté sur Alternext et est qualifié « Entreprise innovante » par Oséo Anvar. FR0010459081-ALCTX

[1] Le nombre de contrats net générateurs de revenus.

    
    Contacts

    CALYPTUS
    Communication financière 
    T : +33-1-53-65-68-68    
    cortix@calyptus.net   

    CORTIX 
    Hassane Hamza 
    Président Directeur Général
    T : +33-892-700-655 

    Arkeon Finance
    Stéphane Deramaux 
    Listing sponsor
    T : +33-1-53-70-50-00

Source : Cortix

Press release

Cortix : Résultats du 1er semestre 2010

0 0 Donnez votre avis

Cortix, leader français de la création de sites Internet, annonce ses résultats au titre du 1er semestre de l’exercice fiscal 2010. Le chiffre d’affaires de la période, enregistré sur un périmètre réduit, s’établit à 10,5 MEUR d’euros et l’efficacité commerciale est en nette amélioration (+15%). Dans le prolongement des actions visant à rétablir une situation économique positive, la perte d’exploitation se réduit sensiblement sur la période et les résultats du mois de juin et de septembre, positifs pour la première fois depuis 23 mois, laissent enfin augurer une possibilité de sortie de crise.

MERIGNAC, France, October 29, 2010 /PRNewswire/ — Cortix, leader français de la création de sites Internet, annonce ses résultats au titre du 1er semestre de l’exercice fiscal 2010. Le chiffre d’affaires de la période, enregistré sur un périmètre réduit, s’établit à 10,5 MEUR d’euros et l’efficacité commerciale est en nette amélioration (+15%). Dans le prolongement des actions visant à rétablir une situation économique positive, la perte d’exploitation se réduit sensiblement sur la période et les résultats du mois de juin et de septembre, positifs pour la première fois depuis 23 mois, laissent enfin augurer une possibilité de sortie de crise.

    
       Compte de résultat consolidé en KEUR      6 mois    6 mois   Variation
                                                    -         -        n-1
                                                 Janvier   Janvier
                                                 à Juin    à Juin
                                                  2010      2009
                                                   (2)       (3)

    Chiffre d'affaires                            10 450    14 493     -4 043
    Autres produits d'exploitation                 2 156       946      1 210
    TOTAL PRODUITS D'EXPLOITATION                 12 606    15 439     -2 833
    Achats consommés                                 242       175         67
    Autres achats et charges externes (1)          4 558     5 459       -901
    Impôts et taxes                                  136       202        -66
    Charges de personnel                           6 817     8 442     -1 625
    Dotation aux amortissements et provisions        904     3 095     -2 191
    Autres charges                                 1 632     2 959     -1 327
    RESULTAT D'EXPLOITATION                       -1 683    -4 893      3 210
    Charges et produits financiers                  -104      -224        120
    RESULTAT COURANT AVANT IMPOTS                 -1 787    -5 117      3 330
    Charges et produits exceptionnels               -813      -499       -314
    Impôts sur les résultats et participation         -6      -111        105
    RESULTAT NET DE L'ENSEMBLE CONSOLIDE          -2 606    -5 727      3 121


    (1) dont cession-bail sites clients              576       199        377
    dont fonds d'engagement et fonds de garantie   1 131       291        840
                                                   1 707       490      1 217


    (2) Périmètre de consolidation Janvier à Juin 2010 : Cortix SA, Cortix
    Ibérica, Cortix Tunisie, Proxitel, Gold Référencement.

    Les filiales de distribution en procédure de liquidation amiable ou
    judiciaire ne sont pas consolidées au 30/6/2010 - toutefois, les titres 
    de participation et les comptes courants afférant à ces dernières sont
    totalement provisionnés dans les comptes de Cortix SA à hauteur de 1MEUR 
    dans les charges financières et exceptionnelles du semestre.

    (3) Périmètre de consolidation Janvier à Juin 2009 : Cortix SA, Cortix
    Ibérica, Cortix Tunisie, Proxitel, Gold Référencement et les filiales en
    Belgique, en Italie, en Irlande et en Suisse (ainsi que les filiales en
    Allemagne, au Pays Bas et au Royaume Uni déjà mise en sommeil sur la
    période).

Principaux éléments d’analyse du chiffre d’affaires

Au cours du 1er semestre 2010, sur un périmètre réduit de 16 agences implantées en France et en Espagne, Cortix a signé 3 000 nouveaux contrats. Ceci se compare à 4 400 contrats au 1er semestre 2009 sur un périmètre de 27 agences, soit une efficacité commerciale moyenne par agence en hausse de 15%.

Le taux de validation[1] sur le semestre se stabilise à 60% avec un creux relativement marqué sur les trois premiers mois suivant l’ouverture de la procédure de sauvegarde. A 63% en juin 2010, il repart à la hausse, avec la diminution de l’impact commercial défavorable lié à la mise en place de la procédure de sauvegarde.

Cortix focalise parallèlement son attention sur le renouvellement des contrats arrivant à échéance (20% des contrats validés en France au mois de juin 2010). En effet, au regard du nombre important de clients acquis en 2006 et en 2007, les renouvellements arrivant à échéance en 2010 et en 2011 sont particulièrement stratégiques pour le développement futur de Cortix et l’augmentation de la part récurrente du chiffre d’affaires. Une cellule de trois personnes dédiée au renouvellement s’est étoffée de nouveaux collaborateurs dans le courant du 2ème semestre 2010.

Dernière vague de restructurations

Suite à l’ouverture de la procédure de sauvegarde le 3 mars 2010 et aux résultats des premiers mois de la période d’observation, Cortix a entrepris une dernière vague de restructuration fin mai 2010 afin de se recentrer sur ses réseaux de distribution les plus rentables, à savoir la France et l’Espagne.

Les filiales belge, irlandaise et suisse ont été clôturées tandis que les effectifs dédiés à la production en Tunisie et le siège ont été réduits à concurrence des périmètres arrêtés. Des procédures de liquidation amiables ou judiciaires ont été entamées sur toutes les agences non conservées. Parallèlement, la mise en place de la procédure de sauvegarde a permis de résilier un certain nombre de contrats de prestations externes afin de générer de nouvelles économies de charges sur le 2nd semestre de l’exercice 2010.

Principaux éléments d’analyse des résultats

Les charges d’exploitation sont en recul de 6 MEUR soit une baisse de 30% par rapport au 1er semestre 2009. Cortix estime pouvoir générer environ 1 MEUR d’économies supplémentaires sur le 2nd semestre grâce aux dernières mesures de restructuration et excluant l’impact des coûts non récurrents liés à leurs mise en oeuvre.

Parallèlement, le coût de la sinistralité sur le semestre est en fort recul. Cette amélioration est permise par une meilleure maîtrise du pré-scoring dans la lignée des actions déployées en mars 2009 et une politique de dotation prudente affectée sur l’exercice clos le 31 décembre 2009.

La perte exceptionnelle (-813 KEUR) sur le semestre s’explique par la déconsolidation des filiales ayant fait l’objet de mesure de restructuration (valeurs des titres ramenées à 0).

Principaux éléments d’analyse du bilan

Au 30 juin 2010, les capitaux propres du Groupe sont négatifs de 10,8 MEUR. L’endettement bancaire est stable à 7,4 MEUR et la trésorerie s’élève à 1,6 MEUR. La diminution de l’actif circulant s’explique pour 1,2 MEUR par le changement de périmètre de consolidation, pour 0,6 MEUR par l’encaissement au mois de mai 2010 de reversement d’impôt du aux évolutions des filiales et pour 0,6 MEUR par des encaissements afférant aux contrats portés précédemment. Sur la période, Cortix n’a pas alloué de ressources à l’autofinancement de contrats et a préféré se concentrer sur la création de valeur au sein de son parc client existant.

    
         Bilan consolidé en KEUR           30/06/2010  31/12/2009  30/06/2009

    Actifs immobilisé                           2 053       2 339       2 762
    Actif circulant                             5 428       7 789      12 152
    Disponibilités                              1 577       1 957       1 726
    TOTAL ACTIF                                 9 057      12 085      16 640
 
    Capitaux propres                          -10 800     - 8 157     - 2 756
    Provisions pour risques                     2 257       2 654       1 015
    Dettes financières                          7 389       7 390       7 450
    Dettes d'exploitation et autres dettes     10 212      10 198      10 931
    TOTAL PASSIF                                9 057      12 085      16 640

Actualités récentes et perspectives

Le mois de juin a dégagé une marge d’exploitation positive de 10%. En excluant l’impact positif lié à la clôture semestrielle, la marge d’exploitation est de l’ordre de 5% du chiffre d’affaires. Les mesures de rationalisation de la structure de coûts ont ainsi porté leur fruit sur la période, conformément aux attentes du Groupe communiquées en avril 2010. Le niveau de trésorerie au 30 juin 2010 a permis d’absorber le traditionnel creux d’activité des mois de juillet et d’août 2010. L’activité a repris un rythme normal en septembre et a de nouveau été profitable.

Le 28 juillet 2010, le Tribunal de Commerce de Bordeaux a confirmé le renouvellement de la période d’observation pour 6 mois additionnels, soit jusqu’au 2 mars 2011. Les premiers comités de créanciers devraient être constitués en fin d’exercice afin d’entamer les discussions sur le passif actuellement gelé.

Fin septembre 2010, conformément au planning de R&D, Cortix a amorcé le lancement de son nouvel outil de production, pour généralisation avant la fin de l’année. La plateforme a été constituée afin d’améliorer notamment la capacité de personnalisation des sites. Les forces commerciales, qui ont été impliquées à tous les stades de son développement, sont très enthousiastes. Le management de l’entreprise en attend un effet positif sur les ventes dès le 4ème trimestre 2010. Parallèlement, plus de 6 personnes sont actuellement dédiées au renouvellement des contrats arrivant à échéance et affichent une augmentation constante de leur efficacité.

Cortix met tout en oeuvre pour tenir son plan de marche et présenter, dans le courant du 4è trimestre 2010, un plan de continuation solide, fondé sur un niveau d’activité et de rentabilité avéré.

Des difficultés de trésorerie liées aux rachats agressifs d’un leaser

La situation de trésorerie au 30 juin 2010, à 1,6 MEUR s’est dégradée sous la pression du principal leaser de Cortix, Parfip, en France et en Espagne. A l’heure actuelle, et depuis plusieurs mois, Parfip présente à Cortix des demandes de rachats de dossiers dont le premier impayé date de plus d’un an voire deux ans et plus. En toute logique, ces informations devraient être présentées dans les 3 mois suivant l’incident de paiement comme c’est le cas avec le second leaser de Cortix en France. Pour forcer Cortix à racheter ces dossiers contestés, Parfip bloque ses paiements ou compense les factures à devoir à Cortix. Ces méthodes commerciales problématiques avaient par ailleurs accéléré la demande de mise en liquidation de plusieurs filiales européennes.

Pour faire respecter son droit en France, Cortix a saisi en référé le Tribunal de Commerce de Bordeaux lors d’une première procédure au cours de laquelle Parfip a été condamné à payer une provision de 200 KEUR à Cortix. A l’heure actuelle, les agissements du leaser bloquent les ventes en Espagne où Cortix n’a pas de solution alternative de refinancement et pèsent lourdement sur les ventes en France où le volume d’affaires n’est réparti que sur un leaser. Cortix qui avait déjà subi ce type de préjudice au cours du 1er semestre 2009, a requis et accepté l’exposition totale soumise précédemment par Parfip afin de pouvoir appréhender son niveau de risque et les provisions à comptabiliser. Les demandes soumises aujourd’hui par le leaser concernent des impayés non intégrés à l’exposition préalablement communiquée.

Ainsi, malgré le rétablissement de l’activité tant au niveau opérationnel que structurel, l’avenir de Cortix pourrait de nouveau être mis en jeu si le conflit actuel n’était pas résolu rapidement. Toutefois des discussions sont en cours entre les parties afin de trouver un compromis acceptable. A cet effet l’entreprise a saisi le service de la médiation du ministère de l’industrie.

Depuis 1999, Cortix aide les entreprises à disposer en toute simplicité d’un site Internet convivial, fiable et performant, avec une offre simple et packagée qui permet à ses clients de disposer d’un outil complet de marketing online.

Le solution de Cortix repose sur une offre complète, destinée à faciliter l’ouverture des très petites entreprises vers l’Internet : simplifier l’accès : en proposant financement, hébergement et référencement, simplifier la création : process performant de conception des sites Internet personnalisés, simplifier les relations : contrat de maintenance et de mise à jour reposant sur une interface ergonomique. Cortix est coté sur Alternext et est qualifié « Entreprise innovante » par Oséo Anvar. FR0010459081-ALCTX

[1] Le nombre de contrats net générateurs de revenus.

    
    Contacts

    CALYPTUS
    Communication financière 
    T : +33-1-53-65-68-68    
    cortix@calyptus.net   

    CORTIX 
    Hassane Hamza 
    Président Directeur Général
    T : +33-892-700-655 

    Arkeon Finance
    Stéphane Deramaux 
    Listing sponsor
    T : +33-1-53-70-50-00

Source : Cortix

Press release

Cortix : Résultats du 1er semestre 2010

0 0 Donnez votre avis

Cortix, leader français de la création de sites Internet, annonce ses résultats au titre du 1er semestre de l’exercice fiscal 2010. Le chiffre d’affaires de la période, enregistré sur un périmètre réduit, s’établit à 10,5 MEUR d’euros et l’efficacité commerciale est en nette amélioration (+15%). Dans le prolongement des actions visant à rétablir une situation économique positive, la perte d’exploitation se réduit sensiblement sur la période et les résultats du mois de juin et de septembre, positifs pour la première fois depuis 23 mois, laissent enfin augurer une possibilité de sortie de crise.

MERIGNAC, France, October 29, 2010 /PRNewswire/ — Cortix, leader français de la création de sites Internet, annonce ses résultats au titre du 1er semestre de l’exercice fiscal 2010. Le chiffre d’affaires de la période, enregistré sur un périmètre réduit, s’établit à 10,5 MEUR d’euros et l’efficacité commerciale est en nette amélioration (+15%). Dans le prolongement des actions visant à rétablir une situation économique positive, la perte d’exploitation se réduit sensiblement sur la période et les résultats du mois de juin et de septembre, positifs pour la première fois depuis 23 mois, laissent enfin augurer une possibilité de sortie de crise.

    
       Compte de résultat consolidé en KEUR      6 mois    6 mois   Variation
                                                    -         -        n-1
                                                 Janvier   Janvier
                                                 à Juin    à Juin
                                                  2010      2009
                                                   (2)       (3)

    Chiffre d'affaires                            10 450    14 493     -4 043
    Autres produits d'exploitation                 2 156       946      1 210
    TOTAL PRODUITS D'EXPLOITATION                 12 606    15 439     -2 833
    Achats consommés                                 242       175         67
    Autres achats et charges externes (1)          4 558     5 459       -901
    Impôts et taxes                                  136       202        -66
    Charges de personnel                           6 817     8 442     -1 625
    Dotation aux amortissements et provisions        904     3 095     -2 191
    Autres charges                                 1 632     2 959     -1 327
    RESULTAT D'EXPLOITATION                       -1 683    -4 893      3 210
    Charges et produits financiers                  -104      -224        120
    RESULTAT COURANT AVANT IMPOTS                 -1 787    -5 117      3 330
    Charges et produits exceptionnels               -813      -499       -314
    Impôts sur les résultats et participation         -6      -111        105
    RESULTAT NET DE L'ENSEMBLE CONSOLIDE          -2 606    -5 727      3 121


    (1) dont cession-bail sites clients              576       199        377
    dont fonds d'engagement et fonds de garantie   1 131       291        840
                                                   1 707       490      1 217


    (2) Périmètre de consolidation Janvier à Juin 2010 : Cortix SA, Cortix
    Ibérica, Cortix Tunisie, Proxitel, Gold Référencement.

    Les filiales de distribution en procédure de liquidation amiable ou
    judiciaire ne sont pas consolidées au 30/6/2010 - toutefois, les titres 
    de participation et les comptes courants afférant à ces dernières sont
    totalement provisionnés dans les comptes de Cortix SA à hauteur de 1MEUR 
    dans les charges financières et exceptionnelles du semestre.

    (3) Périmètre de consolidation Janvier à Juin 2009 : Cortix SA, Cortix
    Ibérica, Cortix Tunisie, Proxitel, Gold Référencement et les filiales en
    Belgique, en Italie, en Irlande et en Suisse (ainsi que les filiales en
    Allemagne, au Pays Bas et au Royaume Uni déjà mise en sommeil sur la
    période).

Principaux éléments d’analyse du chiffre d’affaires

Au cours du 1er semestre 2010, sur un périmètre réduit de 16 agences implantées en France et en Espagne, Cortix a signé 3 000 nouveaux contrats. Ceci se compare à 4 400 contrats au 1er semestre 2009 sur un périmètre de 27 agences, soit une efficacité commerciale moyenne par agence en hausse de 15%.

Le taux de validation[1] sur le semestre se stabilise à 60% avec un creux relativement marqué sur les trois premiers mois suivant l’ouverture de la procédure de sauvegarde. A 63% en juin 2010, il repart à la hausse, avec la diminution de l’impact commercial défavorable lié à la mise en place de la procédure de sauvegarde.

Cortix focalise parallèlement son attention sur le renouvellement des contrats arrivant à échéance (20% des contrats validés en France au mois de juin 2010). En effet, au regard du nombre important de clients acquis en 2006 et en 2007, les renouvellements arrivant à échéance en 2010 et en 2011 sont particulièrement stratégiques pour le développement futur de Cortix et l’augmentation de la part récurrente du chiffre d’affaires. Une cellule de trois personnes dédiée au renouvellement s’est étoffée de nouveaux collaborateurs dans le courant du 2ème semestre 2010.

Dernière vague de restructurations

Suite à l’ouverture de la procédure de sauvegarde le 3 mars 2010 et aux résultats des premiers mois de la période d’observation, Cortix a entrepris une dernière vague de restructuration fin mai 2010 afin de se recentrer sur ses réseaux de distribution les plus rentables, à savoir la France et l’Espagne.

Les filiales belge, irlandaise et suisse ont été clôturées tandis que les effectifs dédiés à la production en Tunisie et le siège ont été réduits à concurrence des périmètres arrêtés. Des procédures de liquidation amiables ou judiciaires ont été entamées sur toutes les agences non conservées. Parallèlement, la mise en place de la procédure de sauvegarde a permis de résilier un certain nombre de contrats de prestations externes afin de générer de nouvelles économies de charges sur le 2nd semestre de l’exercice 2010.

Principaux éléments d’analyse des résultats

Les charges d’exploitation sont en recul de 6 MEUR soit une baisse de 30% par rapport au 1er semestre 2009. Cortix estime pouvoir générer environ 1 MEUR d’économies supplémentaires sur le 2nd semestre grâce aux dernières mesures de restructuration et excluant l’impact des coûts non récurrents liés à leurs mise en oeuvre.

Parallèlement, le coût de la sinistralité sur le semestre est en fort recul. Cette amélioration est permise par une meilleure maîtrise du pré-scoring dans la lignée des actions déployées en mars 2009 et une politique de dotation prudente affectée sur l’exercice clos le 31 décembre 2009.

La perte exceptionnelle (-813 KEUR) sur le semestre s’explique par la déconsolidation des filiales ayant fait l’objet de mesure de restructuration (valeurs des titres ramenées à 0).

Principaux éléments d’analyse du bilan

Au 30 juin 2010, les capitaux propres du Groupe sont négatifs de 10,8 MEUR. L’endettement bancaire est stable à 7,4 MEUR et la trésorerie s’élève à 1,6 MEUR. La diminution de l’actif circulant s’explique pour 1,2 MEUR par le changement de périmètre de consolidation, pour 0,6 MEUR par l’encaissement au mois de mai 2010 de reversement d’impôt du aux évolutions des filiales et pour 0,6 MEUR par des encaissements afférant aux contrats portés précédemment. Sur la période, Cortix n’a pas alloué de ressources à l’autofinancement de contrats et a préféré se concentrer sur la création de valeur au sein de son parc client existant.

    
         Bilan consolidé en KEUR           30/06/2010  31/12/2009  30/06/2009

    Actifs immobilisé                           2 053       2 339       2 762
    Actif circulant                             5 428       7 789      12 152
    Disponibilités                              1 577       1 957       1 726
    TOTAL ACTIF                                 9 057      12 085      16 640
 
    Capitaux propres                          -10 800     - 8 157     - 2 756
    Provisions pour risques                     2 257       2 654       1 015
    Dettes financières                          7 389       7 390       7 450
    Dettes d'exploitation et autres dettes     10 212      10 198      10 931
    TOTAL PASSIF                                9 057      12 085      16 640

Actualités récentes et perspectives

Le mois de juin a dégagé une marge d’exploitation positive de 10%. En excluant l’impact positif lié à la clôture semestrielle, la marge d’exploitation est de l’ordre de 5% du chiffre d’affaires. Les mesures de rationalisation de la structure de coûts ont ainsi porté leur fruit sur la période, conformément aux attentes du Groupe communiquées en avril 2010. Le niveau de trésorerie au 30 juin 2010 a permis d’absorber le traditionnel creux d’activité des mois de juillet et d’août 2010. L’activité a repris un rythme normal en septembre et a de nouveau été profitable.

Le 28 juillet 2010, le Tribunal de Commerce de Bordeaux a confirmé le renouvellement de la période d’observation pour 6 mois additionnels, soit jusqu’au 2 mars 2011. Les premiers comités de créanciers devraient être constitués en fin d’exercice afin d’entamer les discussions sur le passif actuellement gelé.

Fin septembre 2010, conformément au planning de R&D, Cortix a amorcé le lancement de son nouvel outil de production, pour généralisation avant la fin de l’année. La plateforme a été constituée afin d’améliorer notamment la capacité de personnalisation des sites. Les forces commerciales, qui ont été impliquées à tous les stades de son développement, sont très enthousiastes. Le management de l’entreprise en attend un effet positif sur les ventes dès le 4ème trimestre 2010. Parallèlement, plus de 6 personnes sont actuellement dédiées au renouvellement des contrats arrivant à échéance et affichent une augmentation constante de leur efficacité.

Cortix met tout en oeuvre pour tenir son plan de marche et présenter, dans le courant du 4è trimestre 2010, un plan de continuation solide, fondé sur un niveau d’activité et de rentabilité avéré.

Des difficultés de trésorerie liées aux rachats agressifs d’un leaser

La situation de trésorerie au 30 juin 2010, à 1,6 MEUR s’est dégradée sous la pression du principal leaser de Cortix, Parfip, en France et en Espagne. A l’heure actuelle, et depuis plusieurs mois, Parfip présente à Cortix des demandes de rachats de dossiers dont le premier impayé date de plus d’un an voire deux ans et plus. En toute logique, ces informations devraient être présentées dans les 3 mois suivant l’incident de paiement comme c’est le cas avec le second leaser de Cortix en France. Pour forcer Cortix à racheter ces dossiers contestés, Parfip bloque ses paiements ou compense les factures à devoir à Cortix. Ces méthodes commerciales problématiques avaient par ailleurs accéléré la demande de mise en liquidation de plusieurs filiales européennes.

Pour faire respecter son droit en France, Cortix a saisi en référé le Tribunal de Commerce de Bordeaux lors d’une première procédure au cours de laquelle Parfip a été condamné à payer une provision de 200 KEUR à Cortix. A l’heure actuelle, les agissements du leaser bloquent les ventes en Espagne où Cortix n’a pas de solution alternative de refinancement et pèsent lourdement sur les ventes en France où le volume d’affaires n’est réparti que sur un leaser. Cortix qui avait déjà subi ce type de préjudice au cours du 1er semestre 2009, a requis et accepté l’exposition totale soumise précédemment par Parfip afin de pouvoir appréhender son niveau de risque et les provisions à comptabiliser. Les demandes soumises aujourd’hui par le leaser concernent des impayés non intégrés à l’exposition préalablement communiquée.

Ainsi, malgré le rétablissement de l’activité tant au niveau opérationnel que structurel, l’avenir de Cortix pourrait de nouveau être mis en jeu si le conflit actuel n’était pas résolu rapidement. Toutefois des discussions sont en cours entre les parties afin de trouver un compromis acceptable. A cet effet l’entreprise a saisi le service de la médiation du ministère de l’industrie.

Depuis 1999, Cortix aide les entreprises à disposer en toute simplicité d’un site Internet convivial, fiable et performant, avec une offre simple et packagée qui permet à ses clients de disposer d’un outil complet de marketing online.

Le solution de Cortix repose sur une offre complète, destinée à faciliter l’ouverture des très petites entreprises vers l’Internet : simplifier l’accès : en proposant financement, hébergement et référencement, simplifier la création : process performant de conception des sites Internet personnalisés, simplifier les relations : contrat de maintenance et de mise à jour reposant sur une interface ergonomique. Cortix est coté sur Alternext et est qualifié « Entreprise innovante » par Oséo Anvar. FR0010459081-ALCTX

[1] Le nombre de contrats net générateurs de revenus.

    
    Contacts

    CALYPTUS
    Communication financière 
    T : +33-1-53-65-68-68    
    cortix@calyptus.net   

    CORTIX 
    Hassane Hamza 
    Président Directeur Général
    T : +33-892-700-655 

    Arkeon Finance
    Stéphane Deramaux 
    Listing sponsor
    T : +33-1-53-70-50-00

Source : Cortix

Press release

Cortix : Résultats du 1er semestre 2010

0 0 Donnez votre avis

Cortix, leader français de la création de sites Internet, annonce ses résultats au titre du 1er semestre de l’exercice fiscal 2010. Le chiffre d’affaires de la période, enregistré sur un périmètre réduit, s’établit à 10,5 MEUR d’euros et l’efficacité commerciale est en nette amélioration (+15%). Dans le prolongement des actions visant à rétablir une situation économique positive, la perte d’exploitation se réduit sensiblement sur la période et les résultats du mois de juin et de septembre, positifs pour la première fois depuis 23 mois, laissent enfin augurer une possibilité de sortie de crise.

MERIGNAC, France, October 29, 2010 /PRNewswire/ — Cortix, leader français de la création de sites Internet, annonce ses résultats au titre du 1er semestre de l’exercice fiscal 2010. Le chiffre d’affaires de la période, enregistré sur un périmètre réduit, s’établit à 10,5 MEUR d’euros et l’efficacité commerciale est en nette amélioration (+15%). Dans le prolongement des actions visant à rétablir une situation économique positive, la perte d’exploitation se réduit sensiblement sur la période et les résultats du mois de juin et de septembre, positifs pour la première fois depuis 23 mois, laissent enfin augurer une possibilité de sortie de crise.

    
       Compte de résultat consolidé en KEUR      6 mois    6 mois   Variation
                                                    -         -        n-1
                                                 Janvier   Janvier
                                                 à Juin    à Juin
                                                  2010      2009
                                                   (2)       (3)

    Chiffre d'affaires                            10 450    14 493     -4 043
    Autres produits d'exploitation                 2 156       946      1 210
    TOTAL PRODUITS D'EXPLOITATION                 12 606    15 439     -2 833
    Achats consommés                                 242       175         67
    Autres achats et charges externes (1)          4 558     5 459       -901
    Impôts et taxes                                  136       202        -66
    Charges de personnel                           6 817     8 442     -1 625
    Dotation aux amortissements et provisions        904     3 095     -2 191
    Autres charges                                 1 632     2 959     -1 327
    RESULTAT D'EXPLOITATION                       -1 683    -4 893      3 210
    Charges et produits financiers                  -104      -224        120
    RESULTAT COURANT AVANT IMPOTS                 -1 787    -5 117      3 330
    Charges et produits exceptionnels               -813      -499       -314
    Impôts sur les résultats et participation         -6      -111        105
    RESULTAT NET DE L'ENSEMBLE CONSOLIDE          -2 606    -5 727      3 121


    (1) dont cession-bail sites clients              576       199        377
    dont fonds d'engagement et fonds de garantie   1 131       291        840
                                                   1 707       490      1 217


    (2) Périmètre de consolidation Janvier à Juin 2010 : Cortix SA, Cortix
    Ibérica, Cortix Tunisie, Proxitel, Gold Référencement.

    Les filiales de distribution en procédure de liquidation amiable ou
    judiciaire ne sont pas consolidées au 30/6/2010 - toutefois, les titres 
    de participation et les comptes courants afférant à ces dernières sont
    totalement provisionnés dans les comptes de Cortix SA à hauteur de 1MEUR 
    dans les charges financières et exceptionnelles du semestre.

    (3) Périmètre de consolidation Janvier à Juin 2009 : Cortix SA, Cortix
    Ibérica, Cortix Tunisie, Proxitel, Gold Référencement et les filiales en
    Belgique, en Italie, en Irlande et en Suisse (ainsi que les filiales en
    Allemagne, au Pays Bas et au Royaume Uni déjà mise en sommeil sur la
    période).

Principaux éléments d’analyse du chiffre d’affaires

Au cours du 1er semestre 2010, sur un périmètre réduit de 16 agences implantées en France et en Espagne, Cortix a signé 3 000 nouveaux contrats. Ceci se compare à 4 400 contrats au 1er semestre 2009 sur un périmètre de 27 agences, soit une efficacité commerciale moyenne par agence en hausse de 15%.

Le taux de validation[1] sur le semestre se stabilise à 60% avec un creux relativement marqué sur les trois premiers mois suivant l’ouverture de la procédure de sauvegarde. A 63% en juin 2010, il repart à la hausse, avec la diminution de l’impact commercial défavorable lié à la mise en place de la procédure de sauvegarde.

Cortix focalise parallèlement son attention sur le renouvellement des contrats arrivant à échéance (20% des contrats validés en France au mois de juin 2010). En effet, au regard du nombre important de clients acquis en 2006 et en 2007, les renouvellements arrivant à échéance en 2010 et en 2011 sont particulièrement stratégiques pour le développement futur de Cortix et l’augmentation de la part récurrente du chiffre d’affaires. Une cellule de trois personnes dédiée au renouvellement s’est étoffée de nouveaux collaborateurs dans le courant du 2ème semestre 2010.

Dernière vague de restructurations

Suite à l’ouverture de la procédure de sauvegarde le 3 mars 2010 et aux résultats des premiers mois de la période d’observation, Cortix a entrepris une dernière vague de restructuration fin mai 2010 afin de se recentrer sur ses réseaux de distribution les plus rentables, à savoir la France et l’Espagne.

Les filiales belge, irlandaise et suisse ont été clôturées tandis que les effectifs dédiés à la production en Tunisie et le siège ont été réduits à concurrence des périmètres arrêtés. Des procédures de liquidation amiables ou judiciaires ont été entamées sur toutes les agences non conservées. Parallèlement, la mise en place de la procédure de sauvegarde a permis de résilier un certain nombre de contrats de prestations externes afin de générer de nouvelles économies de charges sur le 2nd semestre de l’exercice 2010.

Principaux éléments d’analyse des résultats

Les charges d’exploitation sont en recul de 6 MEUR soit une baisse de 30% par rapport au 1er semestre 2009. Cortix estime pouvoir générer environ 1 MEUR d’économies supplémentaires sur le 2nd semestre grâce aux dernières mesures de restructuration et excluant l’impact des coûts non récurrents liés à leurs mise en oeuvre.

Parallèlement, le coût de la sinistralité sur le semestre est en fort recul. Cette amélioration est permise par une meilleure maîtrise du pré-scoring dans la lignée des actions déployées en mars 2009 et une politique de dotation prudente affectée sur l’exercice clos le 31 décembre 2009.

La perte exceptionnelle (-813 KEUR) sur le semestre s’explique par la déconsolidation des filiales ayant fait l’objet de mesure de restructuration (valeurs des titres ramenées à 0).

Principaux éléments d’analyse du bilan

Au 30 juin 2010, les capitaux propres du Groupe sont négatifs de 10,8 MEUR. L’endettement bancaire est stable à 7,4 MEUR et la trésorerie s’élève à 1,6 MEUR. La diminution de l’actif circulant s’explique pour 1,2 MEUR par le changement de périmètre de consolidation, pour 0,6 MEUR par l’encaissement au mois de mai 2010 de reversement d’impôt du aux évolutions des filiales et pour 0,6 MEUR par des encaissements afférant aux contrats portés précédemment. Sur la période, Cortix n’a pas alloué de ressources à l’autofinancement de contrats et a préféré se concentrer sur la création de valeur au sein de son parc client existant.

    
         Bilan consolidé en KEUR           30/06/2010  31/12/2009  30/06/2009

    Actifs immobilisé                           2 053       2 339       2 762
    Actif circulant                             5 428       7 789      12 152
    Disponibilités                              1 577       1 957       1 726
    TOTAL ACTIF                                 9 057      12 085      16 640
 
    Capitaux propres                          -10 800     - 8 157     - 2 756
    Provisions pour risques                     2 257       2 654       1 015
    Dettes financières                          7 389       7 390       7 450
    Dettes d'exploitation et autres dettes     10 212      10 198      10 931
    TOTAL PASSIF                                9 057      12 085      16 640

Actualités récentes et perspectives

Le mois de juin a dégagé une marge d’exploitation positive de 10%. En excluant l’impact positif lié à la clôture semestrielle, la marge d’exploitation est de l’ordre de 5% du chiffre d’affaires. Les mesures de rationalisation de la structure de coûts ont ainsi porté leur fruit sur la période, conformément aux attentes du Groupe communiquées en avril 2010. Le niveau de trésorerie au 30 juin 2010 a permis d’absorber le traditionnel creux d’activité des mois de juillet et d’août 2010. L’activité a repris un rythme normal en septembre et a de nouveau été profitable.

Le 28 juillet 2010, le Tribunal de Commerce de Bordeaux a confirmé le renouvellement de la période d’observation pour 6 mois additionnels, soit jusqu’au 2 mars 2011. Les premiers comités de créanciers devraient être constitués en fin d’exercice afin d’entamer les discussions sur le passif actuellement gelé.

Fin septembre 2010, conformément au planning de R&D, Cortix a amorcé le lancement de son nouvel outil de production, pour généralisation avant la fin de l’année. La plateforme a été constituée afin d’améliorer notamment la capacité de personnalisation des sites. Les forces commerciales, qui ont été impliquées à tous les stades de son développement, sont très enthousiastes. Le management de l’entreprise en attend un effet positif sur les ventes dès le 4ème trimestre 2010. Parallèlement, plus de 6 personnes sont actuellement dédiées au renouvellement des contrats arrivant à échéance et affichent une augmentation constante de leur efficacité.

Cortix met tout en oeuvre pour tenir son plan de marche et présenter, dans le courant du 4è trimestre 2010, un plan de continuation solide, fondé sur un niveau d’activité et de rentabilité avéré.

Des difficultés de trésorerie liées aux rachats agressifs d’un leaser

La situation de trésorerie au 30 juin 2010, à 1,6 MEUR s’est dégradée sous la pression du principal leaser de Cortix, Parfip, en France et en Espagne. A l’heure actuelle, et depuis plusieurs mois, Parfip présente à Cortix des demandes de rachats de dossiers dont le premier impayé date de plus d’un an voire deux ans et plus. En toute logique, ces informations devraient être présentées dans les 3 mois suivant l’incident de paiement comme c’est le cas avec le second leaser de Cortix en France. Pour forcer Cortix à racheter ces dossiers contestés, Parfip bloque ses paiements ou compense les factures à devoir à Cortix. Ces méthodes commerciales problématiques avaient par ailleurs accéléré la demande de mise en liquidation de plusieurs filiales européennes.

Pour faire respecter son droit en France, Cortix a saisi en référé le Tribunal de Commerce de Bordeaux lors d’une première procédure au cours de laquelle Parfip a été condamné à payer une provision de 200 KEUR à Cortix. A l’heure actuelle, les agissements du leaser bloquent les ventes en Espagne où Cortix n’a pas de solution alternative de refinancement et pèsent lourdement sur les ventes en France où le volume d’affaires n’est réparti que sur un leaser. Cortix qui avait déjà subi ce type de préjudice au cours du 1er semestre 2009, a requis et accepté l’exposition totale soumise précédemment par Parfip afin de pouvoir appréhender son niveau de risque et les provisions à comptabiliser. Les demandes soumises aujourd’hui par le leaser concernent des impayés non intégrés à l’exposition préalablement communiquée.

Ainsi, malgré le rétablissement de l’activité tant au niveau opérationnel que structurel, l’avenir de Cortix pourrait de nouveau être mis en jeu si le conflit actuel n’était pas résolu rapidement. Toutefois des discussions sont en cours entre les parties afin de trouver un compromis acceptable. A cet effet l’entreprise a saisi le service de la médiation du ministère de l’industrie.

Depuis 1999, Cortix aide les entreprises à disposer en toute simplicité d’un site Internet convivial, fiable et performant, avec une offre simple et packagée qui permet à ses clients de disposer d’un outil complet de marketing online.

Le solution de Cortix repose sur une offre complète, destinée à faciliter l’ouverture des très petites entreprises vers l’Internet : simplifier l’accès : en proposant financement, hébergement et référencement, simplifier la création : process performant de conception des sites Internet personnalisés, simplifier les relations : contrat de maintenance et de mise à jour reposant sur une interface ergonomique. Cortix est coté sur Alternext et est qualifié « Entreprise innovante » par Oséo Anvar. FR0010459081-ALCTX

[1] Le nombre de contrats net générateurs de revenus.

    
    Contacts

    CALYPTUS
    Communication financière 
    T : +33-1-53-65-68-68    
    cortix@calyptus.net   

    CORTIX 
    Hassane Hamza 
    Président Directeur Général
    T : +33-892-700-655 

    Arkeon Finance
    Stéphane Deramaux 
    Listing sponsor
    T : +33-1-53-70-50-00

Source : Cortix