Press release

D’après la GSMA, l’harmonisation du spectre en faveur de l’industrie mobile est cruciale pour le développement socioéconomique à travers l’Asie Pacifique

0 0 Donnez votre avis

HONG KONG, November 16, 2010 /PRNewswire/ — – Une nouvelle étude révèle comment l’industrie mobile pourrait ajouter 729 milliards de $ aux PIB des nations d’Asie Pacifique d’ici à 2020 La GSMA a aujourd’hui dévoilé une nouvelle étude indépendante qui souligne l’impact positif que pourrait avoir l’attribution harmonisée du spectre sur la région d’Asie Pacifique.

HONG KONG, November 16, 2010 /PRNewswire/ —

– Une nouvelle étude révèle comment l’industrie mobile pourrait ajouter 729 milliards de $ aux PIB des nations d’Asie Pacifique d’ici à 2020

La GSMA a aujourd’hui dévoilé une nouvelle étude indépendante qui souligne l’impact positif que pourrait avoir l’attribution harmonisée du spectre sur la région d’Asie Pacifique. Ce rapport*, publié par la GSMA et The Boston Consulting Group (BCG), affirme que si les gouvernements attribuaient la bande de 700 MHz au déploiement du haut débit mobile, cela apporterait des bénéfices économiques et sociaux bien plus importants à l’Asie Pacifique que si elle était attribuée à des services tels que radiodiffusion. Ces bénéfices incluent une augmentation de 729 milliards de $ du PIB des pays d’Asie Pacifique d’ici à 2020, la création de plus de deux millions de nouveaux emplois à travers cette région et une augmentation de 131 milliards de $ des recettes fiscales.

« L’Asie Pacifique est un marché mobile de premier plan, capable de stimuler de larges économies d’échelle et qui a aujourd’hui la possibilité de jouer un rôle charnière en établissant les normes de l’harmonisation du spectre », a déclaré Tom Phillips, responsable des affaires gouvernementales et règlementaires de la GSMA. « En attribuant la bande de 700 MHz à l’industrie mobile, les pays d’Asie Pacifique pourraient bénéficier d’avantages socioéconomiques significatifs et proposer à des millions de personnes des services mobiles à bas prix essentiels pour leurs besoins, comme la connectivité à Internet, en particulier dans les zones rurales, et un accès fortement nécessaire à des services éducatifs, financiers et médicaux. La non harmonisation de cette bande de 700 MHz réduirait considérablement ces bénéfices pour la région entière, il est donc impératif que les gouvernements et les organismes de règlementation adoptent une approche coordonnée vis-à-vis de l’attribution du spectre. »

« L’ampleur sans précédent du spectre libéré lors du passage de la télévision terrestre analogique au mode numérique, connu sous le nom de ‘dividende numérique’, est une opportunité unique », a expliqué Vaishali Rastogi, Partenaire et Directeur général de The Boston Consulting Group. « Les éléments révélés dans notre étude en Asie Pacifique suggèrent sans l’ombre d’un doute que les bénéfices socioéconomiques de l’attribution de la bande de 700 MHZ à l’industrie mobile l’emportera largement sur les alternatives telles que la radiodiffusion. »

L’harmonisation de la bande de 700 MHz garantira que les pays d’Asie Pacifique utilisent la même fréquence pour déployer le protocole Long-Term Evolution (LTE), la technologie de haut débit mobile de dernière génération. Le déploiement du protocole LTE sur cette bande stimulera de larges économies d’échelle et réduira les coûts d’équipement pour les fournisseurs, accélérant la mise en oeuvre de réseaux et diminuant les coûts pour les consommateurs. Cela fournira également des bénéfices sociaux significatifs, en particulier dans les zones rurales qui ne sont pas desservies par des bandes larges fixes, et améliorera l’accès à l’éducation, la disponibilité de nouveaux services financiers et médicaux, l’utilisation plus répandue d’outils gouvernementaux électroniques et les interactions entre les gouvernements, les entreprises et les consommateurs. L’implémentation du protocole LTE dans la bande de 700 MHz améliorera aussi la disponibilité du haut débit mobile dans les zones urbaines.

Cependant, le rapport indique qu’il existe deux conditions essentielles pour concrétiser l’opportunité unique que le haut débit mobile pourrait offrir à la région d’Asie Pacifique. Ces conditions sont les suivantes :

    
    - Tous les pays d'Asie Pacifique doivent attribuer la bande de 700 MHz au
      déploiement et aux services du haut débit mobile.
    - Tous les pays d'Asie Pacifique doivent mettre en oeuvre les mêmes
      spécifications techniques (le plan de bande de 2 x 45 MHz de l'Asia
      Pacific Telecommunity - ATP - pour la bande de 700 MHz), afin d'achever
      l'harmonisation et de garantir que chaque pays et ses consommateurs
      bénéficient d'économies d'échelle et de coûts de téléphones et
      d'équipement plus faibles.

Étant donné l’ampleur et la diversité de l’Asie Pacifique, quatre pays représentatifs de la gamme de développement social et économique et de l’adhésion actuelle à Internet – la Corée, l’Inde, l’Indonésie et la Malaisie – ont fait l’objet d’une étude détaillée et les données obtenues ont été utilisées pour établir un aperçu de la région entière. Cette étude a révélé qu’il y aurait une importante augmentation d’adhésion de la connectivité à Internet, en particulier dans les zones rurales, en conséquence de l’attribution de la bande de 700 MHz au protocole LTE, notamment une hausse de 14% des abonnements à Internet en Corée, de 21% en Inde, de 22% en Indonésie et de 23% en Malaisie – une augmentation de plus de 25 millions d’utilisateurs d’Internet supplémentaires, dans les zones rurales des ces quatre pays à eux seuls. Ces hausses, si elles sont extrapolées à travers la région, exerceraient un impact économique considérable. Les conclusions clés obtenues pour chaque pays sont les suivantes :

    
    Corée

    - Les opportunités économiques créées par l'amélioration de l'accès au
      haut débit mobile provoqueraient une hausse de 75,5 milliards de $ du
      PIB et apporteraient une augmentation des recettes fiscales de 7,2
      milliards de $ entre 2014 et 2020.

    Inde

    - Le PIB de l'Inde est l'un de ceux qui connaissent la croissance la plus
      rapide au monde, mais l'attribution de la bande 700 MHz au haut débit
      mobile génèrerait une hausse supplémentaire de 71 milliards de $ d'ici
      à 2020, principalement grâce à l'augmentation de la productivité à
      travers tous les secteurs.

    Indonésie

    - Attribuer la bande de 700 MHz au haut débit mobile serait synonyme
      d'une différence significative dans les zones rurales, générant 9,7
      millions d'abonnements à Internet supplémentaires d'ici à 2020.

    Malaisie

    - Les estimations indiquent que l'augmentation de l'adhésion à Internet
      résultant du déploiement généralisé du haut débit mobile créerait plus
      de 44 000 nouveaux emplois d'ici à 2020, dont un grand nombre dans les
      zones rurales.

« Récolter les fruits que le haut débit mobile peut indéniablement produire dépend largement des gouvernements et de leurs organismes de règlementation en harmonisant le spectre en faveur de l’industrie mobile et en mettant en place des politiques d’appui », a conclu M. Phillips. « Les gouvernements perdraient non seulement une opportunité économique considérable, mais s’ils échouent à harmoniser le spectre dans la bande de 700 MHz, cela aurait un impact immense sur des millions de personnes, notamment à cause de prix plus élevés, d’un accès limité à des services critiques et d’une réduction significative de la connectivité à Internet – en particulier dans les zones rurales où elle est le plus nécessaire. »

Pour télécharger le rapport complet et consulter l’étude individuelle réalisée sur la Corée, l’Inde, l’Indonésie et la Malaisie, veuillez cliquer sur le lien suivant: http://www.gsmworld.com/bcgreport2010.

Notes à l’intention des rédacteurs

* Impact socioéconomique de l’attribution de la bande de 700MHz à l’industrie mobile en Asie Pacifique, The Boston Consulting Group

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts de l’industrie mondiale des communications mobiles. Englobant 219 pays, la GSMA rassemble près de 800 des opérateurs mobiles mondiaux, ainsi que plus de 200 entreprises du vaste écosystème mobile, notamment des fabricants de téléphones, des sociétés de logiciels, des fournisseurs d’équipement, des sociétés Internet et des organisations de médias et du divertissement. La GSMA s’attache à innover, à incuber et à créer de nouvelles opportunités pour ses membres, dans le but ultime de favoriser la croissance de l’industrie des communications mobiles.

Pour tout complément d’information, rendez-vous sur Mobile World Live, le nouveau portail en ligne de l’industrie des communications mobiles, à l’adresse http://www.mobileworldlive.com ou sur le site professionnel de la GSMA, à l’adresse http://www.gsmworld.com.

Source : GSMA

Press release

D’après la GSMA, l’harmonisation du spectre en faveur de l’industrie mobile est cruciale pour le développement socioéconomique à travers l’Asie Pacifique

0 0 Donnez votre avis

HONG KONG, November 16, 2010 /PRNewswire/ — – Une nouvelle étude révèle comment l’industrie mobile pourrait ajouter 729 milliards de $ aux PIB des nations d’Asie Pacifique d’ici à 2020 La GSMA a aujourd’hui dévoilé une nouvelle étude indépendante qui souligne l’impact positif que pourrait avoir l’attribution harmonisée du spectre sur la région d’Asie Pacifique.

HONG KONG, November 16, 2010 /PRNewswire/ —

– Une nouvelle étude révèle comment l’industrie mobile pourrait ajouter 729 milliards de $ aux PIB des nations d’Asie Pacifique d’ici à 2020

La GSMA a aujourd’hui dévoilé une nouvelle étude indépendante qui souligne l’impact positif que pourrait avoir l’attribution harmonisée du spectre sur la région d’Asie Pacifique. Ce rapport*, publié par la GSMA et The Boston Consulting Group (BCG), affirme que si les gouvernements attribuaient la bande de 700 MHz au déploiement du haut débit mobile, cela apporterait des bénéfices économiques et sociaux bien plus importants à l’Asie Pacifique que si elle était attribuée à des services tels que radiodiffusion. Ces bénéfices incluent une augmentation de 729 milliards de $ du PIB des pays d’Asie Pacifique d’ici à 2020, la création de plus de deux millions de nouveaux emplois à travers cette région et une augmentation de 131 milliards de $ des recettes fiscales.

« L’Asie Pacifique est un marché mobile de premier plan, capable de stimuler de larges économies d’échelle et qui a aujourd’hui la possibilité de jouer un rôle charnière en établissant les normes de l’harmonisation du spectre », a déclaré Tom Phillips, responsable des affaires gouvernementales et règlementaires de la GSMA. « En attribuant la bande de 700 MHz à l’industrie mobile, les pays d’Asie Pacifique pourraient bénéficier d’avantages socioéconomiques significatifs et proposer à des millions de personnes des services mobiles à bas prix essentiels pour leurs besoins, comme la connectivité à Internet, en particulier dans les zones rurales, et un accès fortement nécessaire à des services éducatifs, financiers et médicaux. La non harmonisation de cette bande de 700 MHz réduirait considérablement ces bénéfices pour la région entière, il est donc impératif que les gouvernements et les organismes de règlementation adoptent une approche coordonnée vis-à-vis de l’attribution du spectre. »

« L’ampleur sans précédent du spectre libéré lors du passage de la télévision terrestre analogique au mode numérique, connu sous le nom de ‘dividende numérique’, est une opportunité unique », a expliqué Vaishali Rastogi, Partenaire et Directeur général de The Boston Consulting Group. « Les éléments révélés dans notre étude en Asie Pacifique suggèrent sans l’ombre d’un doute que les bénéfices socioéconomiques de l’attribution de la bande de 700 MHZ à l’industrie mobile l’emportera largement sur les alternatives telles que la radiodiffusion. »

L’harmonisation de la bande de 700 MHz garantira que les pays d’Asie Pacifique utilisent la même fréquence pour déployer le protocole Long-Term Evolution (LTE), la technologie de haut débit mobile de dernière génération. Le déploiement du protocole LTE sur cette bande stimulera de larges économies d’échelle et réduira les coûts d’équipement pour les fournisseurs, accélérant la mise en oeuvre de réseaux et diminuant les coûts pour les consommateurs. Cela fournira également des bénéfices sociaux significatifs, en particulier dans les zones rurales qui ne sont pas desservies par des bandes larges fixes, et améliorera l’accès à l’éducation, la disponibilité de nouveaux services financiers et médicaux, l’utilisation plus répandue d’outils gouvernementaux électroniques et les interactions entre les gouvernements, les entreprises et les consommateurs. L’implémentation du protocole LTE dans la bande de 700 MHz améliorera aussi la disponibilité du haut débit mobile dans les zones urbaines.

Cependant, le rapport indique qu’il existe deux conditions essentielles pour concrétiser l’opportunité unique que le haut débit mobile pourrait offrir à la région d’Asie Pacifique. Ces conditions sont les suivantes :

    
    - Tous les pays d'Asie Pacifique doivent attribuer la bande de 700 MHz au
      déploiement et aux services du haut débit mobile.
    - Tous les pays d'Asie Pacifique doivent mettre en oeuvre les mêmes
      spécifications techniques (le plan de bande de 2 x 45 MHz de l'Asia
      Pacific Telecommunity - ATP - pour la bande de 700 MHz), afin d'achever
      l'harmonisation et de garantir que chaque pays et ses consommateurs
      bénéficient d'économies d'échelle et de coûts de téléphones et
      d'équipement plus faibles.

Étant donné l’ampleur et la diversité de l’Asie Pacifique, quatre pays représentatifs de la gamme de développement social et économique et de l’adhésion actuelle à Internet – la Corée, l’Inde, l’Indonésie et la Malaisie – ont fait l’objet d’une étude détaillée et les données obtenues ont été utilisées pour établir un aperçu de la région entière. Cette étude a révélé qu’il y aurait une importante augmentation d’adhésion de la connectivité à Internet, en particulier dans les zones rurales, en conséquence de l’attribution de la bande de 700 MHz au protocole LTE, notamment une hausse de 14% des abonnements à Internet en Corée, de 21% en Inde, de 22% en Indonésie et de 23% en Malaisie – une augmentation de plus de 25 millions d’utilisateurs d’Internet supplémentaires, dans les zones rurales des ces quatre pays à eux seuls. Ces hausses, si elles sont extrapolées à travers la région, exerceraient un impact économique considérable. Les conclusions clés obtenues pour chaque pays sont les suivantes :

    
    Corée

    - Les opportunités économiques créées par l'amélioration de l'accès au
      haut débit mobile provoqueraient une hausse de 75,5 milliards de $ du
      PIB et apporteraient une augmentation des recettes fiscales de 7,2
      milliards de $ entre 2014 et 2020.

    Inde

    - Le PIB de l'Inde est l'un de ceux qui connaissent la croissance la plus
      rapide au monde, mais l'attribution de la bande 700 MHz au haut débit
      mobile génèrerait une hausse supplémentaire de 71 milliards de $ d'ici
      à 2020, principalement grâce à l'augmentation de la productivité à
      travers tous les secteurs.

    Indonésie

    - Attribuer la bande de 700 MHz au haut débit mobile serait synonyme
      d'une différence significative dans les zones rurales, générant 9,7
      millions d'abonnements à Internet supplémentaires d'ici à 2020.

    Malaisie

    - Les estimations indiquent que l'augmentation de l'adhésion à Internet
      résultant du déploiement généralisé du haut débit mobile créerait plus
      de 44 000 nouveaux emplois d'ici à 2020, dont un grand nombre dans les
      zones rurales.

« Récolter les fruits que le haut débit mobile peut indéniablement produire dépend largement des gouvernements et de leurs organismes de règlementation en harmonisant le spectre en faveur de l’industrie mobile et en mettant en place des politiques d’appui », a conclu M. Phillips. « Les gouvernements perdraient non seulement une opportunité économique considérable, mais s’ils échouent à harmoniser le spectre dans la bande de 700 MHz, cela aurait un impact immense sur des millions de personnes, notamment à cause de prix plus élevés, d’un accès limité à des services critiques et d’une réduction significative de la connectivité à Internet – en particulier dans les zones rurales où elle est le plus nécessaire. »

Pour télécharger le rapport complet et consulter l’étude individuelle réalisée sur la Corée, l’Inde, l’Indonésie et la Malaisie, veuillez cliquer sur le lien suivant: http://www.gsmworld.com/bcgreport2010.

Notes à l’intention des rédacteurs

* Impact socioéconomique de l’attribution de la bande de 700MHz à l’industrie mobile en Asie Pacifique, The Boston Consulting Group

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts de l’industrie mondiale des communications mobiles. Englobant 219 pays, la GSMA rassemble près de 800 des opérateurs mobiles mondiaux, ainsi que plus de 200 entreprises du vaste écosystème mobile, notamment des fabricants de téléphones, des sociétés de logiciels, des fournisseurs d’équipement, des sociétés Internet et des organisations de médias et du divertissement. La GSMA s’attache à innover, à incuber et à créer de nouvelles opportunités pour ses membres, dans le but ultime de favoriser la croissance de l’industrie des communications mobiles.

Pour tout complément d’information, rendez-vous sur Mobile World Live, le nouveau portail en ligne de l’industrie des communications mobiles, à l’adresse http://www.mobileworldlive.com ou sur le site professionnel de la GSMA, à l’adresse http://www.gsmworld.com.

Source : GSMA