Press release

Dassault Systèmes annonce une forte croissance du BNPA au troisième trimestre

0 0
Sponsorisé par Business Wire

VÉLIZY-VILLACOUBLAY, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Dassault Systèmes (Euronext Paris: #13065, DSY.PA), « The 3DEXPERIENCE Company », leader mondial des logiciels de création 3D, de maquettes numériques en 3D et de solutions de gestion du cycle de vie des produits (PLM — Product Lifecycle Management), annonce ses résultats financiers non audités en normes IFRS pour le troisième trimestre et

VÉLIZY-VILLACOUBLAY, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Dassault Systèmes (Euronext Paris: #13065,
DSY.PA), « The 3DEXPERIENCE Company », leader mondial des
logiciels de création 3D, de maquettes numériques en 3D et de solutions
de gestion du cycle de vie des produits (PLM — Product Lifecycle
Management), annonce ses résultats financiers non audités en normes IFRS
pour le troisième trimestre et les neuf mois clos le 30 septembre 2015.
Ces résultats ont été revus par le Conseil d’administration du Groupe le
21 octobre 2015.

Faits marquants

(données non auditées)

  • Croissance de 29% du BNPA non-IFRS du troisième trimestre à 0,58 euro
  • Augmentation du chiffre d’affaires portée par l’Europe et les
    Amériques dans la plupart de leurs régions
  • Bonne dynamique des industries de diversification et de l’Aéronautique
    & Défense au troisième trimestre
  • Progression organique de 9% des nouvelles licences (non-IFRS) au
    troisième trimestre et de 11% sur les neuf premiers mois de l’année, à
    taux de change constants
  • Flux de trésorerie d’exploitation nets de 113 millions d’euros au
    troisième trimestre et de 530 millions d’euros depuis le début de
    l’année
  • Objectifs 2015 confirmés et actualisés afin de tenir compte des effets
    de change du troisième trimestre et de reprises de provisions fiscales
  • Objectif de croissance de 21% du BNPA non-IFRS 2015 (2,20 euros par
    action)

Résultats financiers du troisième trimestre et des neuf
premiers mois de 2015

(données non auditées)

           
T3 2015   IFRS   Non-IFRS
En millions d’euros à l’exception des données par action       Variation  

Variation à

taux de

change

constants

    Variation  

Variation à

taux de

change

constants

Chiffre d’affaires   675,7   20%   11%   686,0   18%   9%
Marge opérationnelle   22,0%           31,2%        
BNPA   0,41   46%       0,58   29%    
                         
Neuf mois 2015   IFRS   Non-IFRS
En millions d’euros à l’exception des données par action       Variation  

Variation à

taux de

change

constants

    Variation  

Variation à

taux de

change

constants

Chiffre d’affaires   2 043,0   26%   15%   2 074,6   26%   14%
Marge opérationnelle   20,4%           28,8%        
BNPA   1,08   44%       1,54   24%    
 

Bernard Charlès, Directeur Général de Dassault Systèmes a déclaré :

« La 3DEXPERIENCE et nos Solutions Industrie permettent
d’établir avec nos clients des relations de plus haut niveau, fondées
sur le partenariat, grâce auxquelles nous contribuons à leur processus
d’innovation, d’amélioration et de transformation de leurs entreprises.

Les déploiements en cours apportent des gains substantiels à nos
clients, en réduisant dans certains cas de plus de 50% la durée du cycle
de développement de leurs produits, ou en optimisant significativement à
la fois les coûts de développement et de production ainsi que la
fiabilité de ceux-ci, comme par exemple avec DELMIA. Dans le contexte
plus vaste de la fabrication numérique, nous aidons nos clients non
seulement à améliorer leurs perspectives de croissance mais aussi à
faire progresser leur rentabilité.

Nous investissons dans nos marques, notamment ENOVIA, qui contribue à
l’amélioration des opérations de nos clients, créant ainsi une solide
plateforme de croissance pour Dassault Systèmes. Nous sommes persuadés
que de telles opportunités constituent un tremplin pour le développement
de notre chiffre d’affaires dans les années à venir et créent dès
aujourd’hui une dynamique de succès, qui nous permet de confirmer nos
objectifs financiers. »

Résultats financiers du troisième trimestre 2015

(données non auditées)

   
T3 2015   IFRS   Non-IFRS
En millions d’euros à l’exception des données par action       Variation  

Variation à taux de

change constants

    Variation  

Variation à taux de

change constants

Chiffre d’affaires   675,7   20%   11%   686,0   18%   9%
Chiffre d’affaires logiciel   593,5   19%   10%   602,8   18%   9%
Chiffre d’affaires services et autres   82,2   27%   18%   83,2   22%   13%
Marge opérationnelle   22,0%           31,2%        
BNPA   0,41   46%       0,58   29%    
       

 

  IFRS   Non-IFRS

En millions d’euros

  T3 2015   T3 2014  

Variation à taux de

change constants

  T3 2015   T3 2014  

Variation à taux de

change constants

Amériques   218,7   165,4   12%   224,4   170,0   12%
Europe   291,5   243,9   17%   294,6   253,8   13%
Asie   165,5   152,8   1%   167,0   155,9   0%
           
  • A taux de change constants, le chiffre d’affaires IFRS est en hausse
    de 11%. Le chiffre d’affaires non-IFRS progresse de 9%, avec une
    croissance des chiffres d’affaires logiciel et services et autres de
    respectivement 9% et 13%.
  • Par zone géographique, et à taux de change constants, l’évolution du
    chiffre d’affaires non-IFRS est portée par l’Europe et les Amériques,
    avec une hausse respectivement de 13% et 12%. En Europe, le Groupe
    enregistre une croissance dans les principales régions. Dans la zone
    Amériques, l’augmentation du chiffre d’affaires provient à la fois de
    l’Amérique du Nord et de l’Amérique Latine. En Asie, le chiffre
    d’affaires est stable, compte tenu d’une base de comparaison élevée.
  • Le chiffre d’affaires non-IFRS des nouvelles licences est en
    croissance de 11% (9% sur une base organique) à taux de change
    constants, particulièrement forte dans la plupart des pays européens
    et soutenue dans les Amériques. Le chiffre d’affaires non IFRS des
    licences périodiques, de la maintenance et des autres ventes de
    logiciels progresse de 8%, grâce à la forte croissance de la
    maintenance ainsi qu’à l’effet des acquisitions.
  • Par ligne de produits, en non-IFRS et à taux de change constants, le
    chiffre d’affaires de CATIA augmente de 3%, avec une croissance en
    Europe, compensée par une activité plus faible en Asie ; le chiffre
    d’affaires ENOVIA est en hausse de 8% grâce aux programmes
    3DEXPERIENCE en phase de déploiement chez les clients ; les autres
    logiciels sont en croissance de 18%, reflétant les bonnes performances
    de DELMIA, BIOVIA et de SIMULIA, ainsi que l’acquisition de Quintiq en
    septembre 2014. Le chiffre d’affaires logiciel de SOLIDWORKS progresse
    de 9%, principalement porté par la forte hausse de la maintenance.
  • Le résultat opérationnel IFRS est en hausse de 45%, à 148,8 millions
    d’euros. Le résultat opérationnel non-IFRS progresse de 24% à 213,7
    millions d’euros, grâce à la croissance du chiffre d’affaires, aux
    effets de change favorables et à l’amélioration de la marge
    opérationnelle. La marge opérationnelle non-IFRS augmente de 29,7% à
    31,2%, bénéficiant principalement des effets de change positifs, de
    l’amélioration organique de la marge opérationnelle, partiellement
    compensés par l’effet dilutif des acquisitions. Il comprend également
    un effet positif relatif au crédit d’impôt Recherche & Développement,
    initialement attendu au quatrième trimestre.
  • Au troisième trimestre, les taux effectifs d’impôts IFRS et non-IFRS
    du Groupe ont bénéficié de la reprise de provisions fiscales relatives
    à des exercices antérieurs. Par conséquent, les taux effectifs
    d’impôts IFRS et non-IFRS s’établissent respectivement à 28,3% et
    29,9% au troisième trimestre de l’année 2015, par rapport aux 33,6% et
    34,3% au troisième trimestre de l’année précédente.
  • Le BNPA en normes IFRS augmente de 46% à 0,41 euro par action, contre
    0,28 euro par action pour la même période de l’année précédente. Le
    BNPA en normes non-IFRS augmente quant à lui de 29%, à 0,58 euro par
    action, contre 0,45 euro par action au troisième trimestre 2014. Cette
    hausse s’explique par la croissance du chiffre d’affaires, les effets
    de change positifs et l’accroissement de la marge opérationnelle,
    ainsi que par les reprises de provisions fiscales mentionnées
    ci-dessus, qui représentent 4 centimes d’euro.

Résultats financiers des neuf premiers mois de 2015

(données non auditées)

           
Neuf mois 2015   IFRS   Non-IFRS
En millions d’euros à l’exception des données par action       Variation  

Variation à taux de

change constants

      Variation  

Variation à taux de

change constants

Chiffre d’affaires   2 043,0   26%   15%   2 074,6   26%   14%
Chiffre d’affaires logiciel   1 799,5   25%   13%   1 829,2   24%   13%
Chiffre d’affaires services et autres   243,5   37%   25%   245,4   34%   23%
Marge opérationnelle   20,4%           28,8%        
BNPA   1,08   44%       1,54   24%    
 

 

  IFRS   Non-IFRS

En millions d’euros

  9M 2015   9M 2014  

Variation à taux de

change constants

  9M 2015   9M 2014  

Variation à taux de

change constants

Amériques   636,1   460,7   15%   652,7   471,3   15%
Europe   879,4   734,6   15%   889,6   750,1   14%
Asie   527,5   425,8   13%   532,3   431,2   13%
         
  • A taux de changes constants, le chiffre d’affaires IFRS augmente de
    15%. Le chiffre d’affaires non-IFRS progresse quant à lui de 14% avec
    une croissance du chiffre d’affaires logiciel de 13% et de 23% pour
    les services et autres. La comparaison par rapport à l’année dernière
    reflète l’intégration de BIOVIA (Accelrys) depuis avril 2014 et de
    Quintiq depuis septembre 2014.
  • A périmètre et taux de change constants, le chiffre d’affaires
    logiciel non-IFRS progresse de 8% sur les neuf premiers mois de
    l’année 2015, avec une hausse de 11% du chiffre d’affaires des
    nouvelles licences et de 7% du chiffre d’affaires des licences
    périodiques, de la maintenance et des autres ventes de logiciels.
  • Au cours des neuf premiers mois de l’année 2015, les secteurs
    industriels historiques du Groupe ont été bien orientés, en
    particulier Transport et Mobilité et Aéronautique et Défense, ainsi
    que les secteurs industriels de diversification, particulièrement
    l’Energie et Procédés, les Sciences de la Vie, Marine et Offshore et
    les Produits de Grande Consommation-Distribution.
  • En ce qui concerne les différentes zones géographiques, au cours des
    neuf premiers mois de l’année et à taux de change constants, la
    croissance totale et organique du chiffre d’affaires logiciel est bien
    répartie sur les trois régions.
  • A taux de change constants, le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS
    est en hausse de 13%, porté par une progression du chiffre d’affaires
    des nouvelles licences de 17%. Le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS
    des licences périodiques, maintenance et autres ventes de logiciels
    augmente de 12%, grâce à une bonne performance au sein des trois zones
    géographiques. Le chiffre d’affaires logiciel récurrent représente 72%
    du chiffre d’affaires logiciel total pour les neuf premiers mois de
    l’année 2015 et comprend la maintenance et les licences périodiques.
  • Par ligne de produits et à taux de change constants, le chiffre
    d’affaires logiciel non-IFRS de CATIA est en croissance de 4%,
    SOLIDWORKS de 12%, ENOVIA de 2% ; celui des autres solutions
    logicielles, qui inclut les acquisitions de Quintiq et d’Accelrys
    réalisées en 2014, augmente quant à lui de 35%. La croissance
    organique des autres solutions logicielles s’élève à 13%.
  • Le résultat opérationnel non-IFRS augmente de 26% à 597,8 millions
    d’euros. La marge opérationnelle non-IFRS s’élève quant à elle à 28,8%
    contre 28,7% pour les neuf premiers mois de l’année 2014. Par
    ailleurs, le Groupe enregistre, depuis le début de l’année, une
    croissance organique de la marge opérationnelle non-IFRS d’environ 80
    points de base, qui illustre la progression de l’efficacité et de la
    productivité de l’entreprise.
  • Les produits financiers Non-IFRS et autres, nets, se sont élevés à 2,7
    millions d’euros contre 11,2 millions d’euros pour la même période de
    l’année précédente et reflètent des pertes de change plus élevées et
    de plus faibles produits d’intérêts.
  • Le BNPA en normes IFRS est en hausse de 44%. En non-IFRS, le BNPA est
    en hausse de 24% et s’établit à 1,54 euro par action. Les résultats
    nets IFRS et non-IFRS reflètent tous deux la forte croissance du
    chiffre d’affaires, l’impact favorable des taux de changes et la
    progression organique de la marge opérationnelle.

Flux de trésorerie et autres chiffres clés

Les flux de trésorerie opérationnels nets s’élèvent respectivement à 113
millions d’euros et à 530 millions d’euros pour les trois mois et les
neuf mois clos le 30 septembre 2015, contre 90,1 millions d’euros et
444,7 millions d’euros pour les mêmes périodes de 2014. La variation de
besoin en fonds de roulement des neuf premiers mois de 2015 tient compte
du paiement d’un montant de 60 millions d’euros relatif à un litige
fiscal en cours.

Au cours des neuf premiers mois de 2015, le Groupe a versé 98,5 millions
d’euros de dividendes en numéraire, a procédé à des investissements en
immobilisations corporelles et incorporelles pour un montant de 30,8
millions d’euros, racheté ses actions pour un montant de 28,0 millions
d’euros et effectué des paiements relatifs aux acquisitions pour un
montant de 18,1 millions d’euros. Enfin, le Groupe a reçu 25,0 millions
d’euros provenant de l’exercice de stock-options.

La position financière nette du Groupe au 30 septembre 2015
s’établissait à 1,23 milliard d’euros, contre 825,5 millions d’euros au
31 décembre 2014. La trésorerie, les équivalents de trésorerie et les
placements à court terme étaient de 1,58 milliard d’euros, contre 1,18
milliard d’euros au 31 décembre 2014. L’encours de la dette à long terme
est resté inchangé à 350 millions d’euros.

En octobre 2015, le Groupe a mis en place une ligne de crédit à cinq ans
pour un montant de 650 millions d’euros qui a été immédiatement tirée.

Faits marquants

Le 1er octobre 2015, Dassault Systèmes a
dévoilé SOLIDWORKS 2016, qui propose des fonctionnalités nouvelles et
enrichies pour aider ses 2,7 millions d’utilisateurs à rapidement et
facilement innover, concevoir, valider, collaborer et construire, allant
du concept initial au produit final
. Pour la conception, les
utilisateurs peuvent travailler plus efficacement en moins d’opérations
et de « clicks », grâce à une modélisation plus souple et une interface
plus intuitive qui facilite l’accès aux commandes. Pour la
collaboration, les utilisateurs peuvent communiquer, collaborer et
travailler simultanément avec l’ensemble des équipes, des disciplines,
des clients et des fournisseurs grâce à des outils de conception
mécatroniques, simultanés et électriques/mécaniques optimisés. Pour la
validation, un processus de simulation novateur rend la résolution de
problèmes complexes plus efficace, permet de visualiser et vérifier les
fonctionnalités et d’identifier avant qu’elles ne surviennent les
erreurs potentielles. Pour la fabrication, les utilisateurs peuvent
désormais créer plus vite des produits plus détaillés et raccourcir le
temps de développement des produits en réduisant le nombre d’erreurs.

Le 14 septembre 2015, le Groupe a annoncé que le deuxième plus grand
fabricant indien de camions et d’autobus, Ashok Leyland, a adopté deux Industry
Solution experience
de Dassault Systèmes : « Modulare Glocal and
Secure » et « Target Zero Defect ».
Dans le cadre de
ses activités centrées sur le client, Ashok Leyland a cherché à
améliorer le contrôle de la qualité et à accélérer la livraison de ses
camions et de ses autobus. En outre, l’entreprise souhaitait une
solution de gestion des coûts efficace qui tiendrait compte de la
complexité de son portefeuille de produits, puisqu’elle adapte un
éventail de produits diversifié pour répondre aux évolutions des
exigences du marché.

Le 23 juillet, 2015, le Groupe a annoncé que la société Elixir
Aircraft, une startup française, a choisi la plate-forme 3DEXPERIENCE de
Dassault Systèmes pour concevoir pour la première fois un avion avec des
applications Cloud.
Elixir Aircraft utilisera « Engineered to Fly », Industry
Solution experience
de Dassault Systèmes pour la conception basée
sur le cloud et l’ingénierie de son avion biplace à haute performance,
destiné à améliorer l’expérience des passagers, grâce à une structure
alaire unique, des gains en matière de confort, de charge utile, de
sécurité et de coûts.

Le 23 juillet 2015, le Groupe a annoncé que LF Corp, une entreprise
de mode, leader en Asie, a choisi l’Industry Solution experience « My
Collection »
afin de rationaliser la planification, la
conception et l’approvisionnement de ses collections.
L’ensemble des
projets de croissance internationale de LF Corp. est fondé sur de
puissantes fonctions de collaboration et d’analyse dans un seul
environnement numérique. Basé sur la plate-forme 3DEXPERIENCE, l’Industry
Solution experience
« My Collection » de Dassault Systèmes fournit à
LF Corp un système unifié de développement, d’approvisionnement et de
conception, qui simplifie les tâches et les prises de décisions, et
minimise les risques tout au long du cycle de vie de ses collections.

Autres faits marquants

Le 27 juillet 2015, le Groupe a enregistré son Rapport Financier
Semestriel 2015 auprès de l’Autorité des marchés financiers.

Le 4 septembre, 2015, une Assemblée Générale Extraordinaire a été tenue,
au cours de laquelle les actionnaires ont ratifié toutes les résolutions
présentées.

Perspectives

Thibault de Tersant, Directeur Général Adjoint, Affaires Financières a
déclaré :

« Nos résultats financiers du troisième trimestre sont bien en ligne
avec nos objectifs. La bonne tenue de la croissance en Europe et aux
Amériques nous a permis d’absorber la volatilité à court terme des
marchés en Asie, ainsi que la base de comparaison élevée pour cette
région particulièrement dynamique l’année dernière.

A la lumière de nos progrès depuis le début de l’année, nous
confirmons nos deux objectifs financiers clés pour 2015 : une croissance
organique à deux chiffres du chiffre d’affaires des nouvelles licences,
à taux de change constants, et une progression organique de notre marge
opérationnelle non-IFRS de 100 points de base. Au cours des neuf
premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires organique des nouvelles
licences a augmenté de 11%, hors effet de change et la croissance
organique de notre marge opérationnelle non-IFRS a été de 80 points de
base.

Grâce aux nombreuses opportunités que nous identifions chez nos
clients, nous anticipons une fin d’année bien orientée, avec un
quatrième trimestre porté par une croissance organique à deux chiffres
du chiffre d’affaires nouvelles licences non-IFRS, à taux de change
constants. Nous réaffirmons ainsi nos objectifs financiers pour l’année
2015 en les actualisant des effets de change et des reprises de
provisions fiscales du troisième trimestre. Par conséquent, nous visons
désormais un objectif de BNPA non-IFRS d’environ 2,20 euros, en
augmentation de 21% par rapport à l’année dernière. »

Les objectifs financiers de Dassault Systèmes pour le quatrième
trimestre et l’année 2015 sont les suivants :

  • Pour le quatrième trimestre 2015 : objectif de chiffre d’affaires
    non-IFRS de 745 à 755 millions d’euros environ, sur la base des
    hypothèses de taux de changes présentées ci-dessous ; une marge
    opérationnelle non-IFRS d’environ 34%, et d’un BNPA non-IFRS d’environ
    0,66 euro ;
  • Pour l’année 2015 : objectif de croissance du chiffre d’affaires
    non-IFRS d’environ 12% à taux de change constants, soit 2,82 à 2,83
    milliards d’euros (sur la base des hypothèses de taux de changes 2015
    présentées ci-dessous) ;
  • Objectif de marge opérationnelle non-IFRS 2015 d’environ 30%, par
    rapport à une marge opérationnelle non-IFRS de 29,8% en 2014 ;
  • Objectif de BNPA non-IFRS 2015 d’environ 2,20 euros, soit une
    augmentation d’environ 21% ;
  • Les objectifs sont fondés sur des hypothèses de taux de change de 1,15
    dollar US pour 1,00 euro et de 135 JPY pour 1,00 euro pour le
    quatrième trimestre 2015, et de 1,12 dollar US pour 1,00 euro et de
    134,8 JPY pour 1,00 euro pour l’année 2015.

Les objectifs du Groupe sont uniquement établis et communiqués sur une
base non-IFRS et font l’objet des précautions détaillées ci-après.

Les objectifs 2015 non-IFRS décrits ci-dessus ne prennent pas en compte
les éléments comptables suivants et sont estimés sur la base des taux de
change 2015 indiqués précédemment : le traitement comptable des produits
constatés d’avance, estimé à environ 37 millions d’euros, les charges
relatives à l’attribution d’actions de performance et de stock-options,
estimées à environ 35 millions d’euros et l’amortissement des actifs
incorporels acquis, estimé à environ 160 millions d’euros. Les objectifs
ci-dessus ne prennent pas en compte l’impact des autres produits et
charges opérationnels, nets, essentiellement composés de chargés liées
aux acquisitions et de charges d’intégration et de restructuration. Ces
estimations n’incluent pas d’éventuelles nouvelles attributions de
stock-options ou d’actions de performance, ni de nouvelles acquisitions
ou restructurations survenant après le 22 octobre 2015.

Réunion retransmise aujourd’hui par webcast, et conférence
téléphonique

Dassault Systèmes organise ce jour, jeudi 22 octobre, une réunion à
Londres retransmise simultanément par webcast à partir de 8h30 heure de
Londres / 9h30 heure de Paris. Le Groupe tiendra également une
conférence téléphonique à 09h00 heure de New York / 14h00 heure de
Londres / 15h00 heure de Paris. Cette réunion retransmise en webcast et
cette conférence seront accessibles par Internet sur le site http://www.3ds.com/fr/investisseurs/.
Veuillez-vous rendre sur le site au moins 15 minutes avant le début de
la réunion retransmise en webcast ou de la conférence pour vous
enregistrer, télécharger et installer tout logiciel audio nécessaire.
Les enregistrements de la réunion retransmise en webcast et de la
conférence seront disponibles pendant 1 an.

Les informations complémentaires destinées aux investisseurs sont
accessibles sur le site http://www.3ds.com/fr/investisseurs/
ou en appelant le service Relations Investisseurs de Dassault Systèmes
au +33 (0) 1.61.62.69.24.

Calendrier des Relations Investisseurs

Résultats du quatrième trimestre : 4 février 2016

Capital Markets Day : 10 juin 2016

Avertissement concernant les déclarations relatives aux perspectives
d’avenir du Groupe

Ce document présente des informations qui ne sont pas de nature
historique mais expriment des attentes ou des objectifs pour le futur,
notamment, de façon non limitative, les déclarations concernant les
objectifs non-IFRS de performance financière du Groupe. Ce sont des
informations relatives aux perspectives d’avenir du Groupe.

Ces perspectives d’avenir sont fondées sur les vues et hypothèses
actuellement retenues par la Direction du Groupe et prennent en compte
un certain nombre d’incertitudes et de risques connus et non connus. En
conséquence, les résultats ou les performances qui seront réalisés sont
susceptibles d’être substantiellement différents des résultats et des
performances anticipés, du fait de plusieurs facteurs. Les perspectives
du Groupe pour 2015 prennent notamment en compte l’existence d’un
environnement économique incertain. Compte tenu des incertitudes
persistantes, au niveau mondial, sur les conditions économiques,
sociales et géopolitiques ainsi que l’évolution du milieu des affaires,
le chiffre d’affaires, le bénéfice net et les flux de trésorerie
pourraient progresser plus lentement que prévu, que ce soit sur une base
annuelle ou trimestrielle. Bien que le Groupe mette en œuvre tous les
efforts possibles afin de faire face aux perspectives macroéconomiques
incertaines, ses résultats pourraient cependant évoluer différemment que
ses anticipations. De plus, de par la présence de facteurs impactant les
ventes des produits et services du Groupe, le délai entre une
amélioration de l’environnement économique et des conditions de marché
et son impact sur les résultats du Groupe pourrait être important.

Pour fixer ces perspectives, le Groupe a pris l’hypothèse de taux de
change moyens de 1,15 dollar U.S. pour 1,00 euro pour le quatrième
trimestre et de 1,12 dollar U.S. pour 1,00 euro pour l’année 2015 ainsi
que d’un cours moyen du yen de 135,0 JPY pour 1,00 euro pour le
quatrième trimestre et de 134,8 JPY pour 1,00 euro pour l’année 2015.

Contacts

Dassault Systèmes
François Bordonado /Béatrix Martinez
33.1.61.62.69.24
Etats-Unis
et Canada :
Michele.Katz@3DS.com
ou
FTI
Consulting

Arnaud de Cheffontaines/ Caroline Guilhaume
33.1.47.03.68.10
Rob
Mindell
44.20.3727.1000

Read full story here